Vous en avez vu de petits morceaux par-ci par-là : voilà la dernière petite brassière en date, celle qui a fait battre mon coeur dès que je l’ai aperçue dans ce catalogue

Modèle Phildar, n°9 catalogue n°99
Fil : Phildar, « Laine Coton », coloris « Vert de gris »
( + fins de pelotes pour les noppes)

C’est sensé être un modèle pour petite fille, mais je le trouve personnellement totalement unisexe, à moins, évidemment, de le tricoter en rose bonbon ou bleu ciel! J’aime vraiment la petite fantaisie du col, et surtout, les noppes, que je trouve ultra mignonnes placées en grappe à l’encolure…

J’ai opté pour une taille un peu au-dessus de ce que j’ai tricoté jusque maintenant pour le/la petiot/te: il s’agit là d’un 6 mois. Lorsque mon bébé portera du six mois, ce sera l’été ou le printemps : du coup, je voulais de la couleur, un peu de gaîté, pour changer des tons très neutres que j’avais utilisées jusque là! Et lorsque je suis tombée sur ces pelotes dont la couleur correspond tout à fait à mon obsession du moment, je n’ai pas pu résister…

J’ai apporté quelques modifications au modèle, mais uniquement au niveau des finitions. Il s’agit d’une brassière extrêmement simple à réaliser, tout à fait à la portée des débutantes, puisqu’elle se fait en trois morceaux tricotés en jersey (le devant et les deux dos), et que le col se compose juste de deux bandes de point mousse.

Les noppes étaient normalement de petits carrés tricotés et froncés, mais j’ai préféré utiliser la méthode traditionnelle (comme celles de mon gilet irlandais), pour qu’elles soient bien rondes et dodues! J’ai pioché dans mes restes de pelotes pour tenter de trouver quelque chose de gai et de contrastant. Je ne vous cache pas que j’ai dû chercher tout au fond de la corbeille pour trouver de quoi faire autre chose qu’un camaïeu de rose-violet-mauve, hum! Bon, par contre, étant donné les épaisseurs différentes des laines utilisées pour les noppes, elles ne sont pas exactement de la même taille, même si j’ai essayé de jouer avec les numéros d’aiguilles et le fil en simple ou double. Difficile d’arriver à quelque chose de parfaitement équivalent…

(je sais, le col rebique un peu, bon, personne n’est parfait, hein!)

Toujours concernant les modifs, j’ai rabattu les épaules avec trois aiguilles plutôt que de les coudre : la forme totalement rectiligne des épaules et manches se prêtait bien à cela, et la finition est comme ça bien plus nickel que tout ce que j’aurais pu réaliser en cousant à la main.

Et enfin, j’ai fait un petit ajout au niveau du dos : les deux pans avaient tendance à roulotter vers l’intérieur, et j’avais peur que cela fasse des « bourrelets » entre les pressions, qui, d’une part, n’auraient pas été très esthétiques, mais, d’autre part, auraient pu gêner le bébounet. J’ai donc utilisé des chutes du tour de lit pour réaliser deux petites bandes, que j’ai cousues proprement à la machine, de chaque côté, avant de mettre les pressions. C’est une des premières fois que je mélange tissu et maille, aiguilles à tricoter et machine à coudre, et je suis assez séduite par le résultat! Je pense que je réitèrerai, ça permet de faire de petits détails soignés et originaux, avec des mélanges de matières, de textures et d’imprimés.

Bon, la dernière modification, totalement anecdotique, concerne le fil : j’ai utilisé la qualité « Laine Coton » (déjà testée ici - tiens, d’ailleurs, c’était aussi un mélange maille+liberty!) que j’aime beaucoup de par sa composition tout à fait adaptée au printemps, mais aussi pour son choix de coloris. La partner 3,5 utilisée dans le catalogue, est aussi top avec un large choix de couleurs, mais bon, yavait pas de turquoiiiise…

Et toutes ces photos sont en plus prises en situation, sur la belle table à langer installée dans la chambre du marmot/de la marmotte (l’un des rares craquages que nous nous sommes autorisés, le reste étant majoritairement du bricolage ou de l’occasion)! Peut-être avez-vous même reconnu la petite valisette chinée il y a plusieurs mois chez Emmaüs?…

Monsieur (qui a son mot à dire sur la layette, évidemment!) pense que ce petit col claudine fera de notre bébé un enfant très sage… On croise les doigts pour que ce soit le cas!

Bon, j’ai encore une petite écharpe à vous montrer, mais pour la suite de la layette, j’attends de pouvoir me lâcher sur les jacquards petites voitures ou les robettes de princesse! Mais j’ai aussi tout plein d’envies de petites bricoles à faire pour la chambre, de petits jeux d’éveils, etc.

Enfin, on verra ça au fur et à mesure, car je ne suis pas certaine d’avoir le temps de terminer quelque chose de neuf avant la naissance, et, une fois que le baby sera là, je pense ne pas me précipiter tout de suite sur mes aiguilles et mon clavier : je compte bien profiter à fond des premières semaines, vous êtes prévenues!

Juste un petit mot en passant, pour vous remercier, vous toutes qui m’envoyez quasi quotidiennement d’adorables petits (ou grands!) mails de félicitations, d’encouragements, de conseils… Je désespère réussir un jour répondre à chacune (allez, j’avoue, j’ai carrément abandonné l’idée…), mais sachez que chaque mot est lu avec beaucoup d’attention et un immense plaisir! Ne pensez pas que je néglige de vous répondre par manque d’intérêt, c’est juste que, vraiment, j’ai reçu ces derniers mois énormément de mails, et j’avoue tout de même privilégier « la vraie vie » aux écrans, surtout en ce moment… Donc ne m’en voulez pas trop de laisser souvent vos mails sans réponses… J’espère que vous comprenez!

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Rangé dans : layette, Pour les marmots, Tricot