Burda avril 2017

A l’heure où « la blogo couture » ne jure que par les patrons indépendants, et où chaque jour voit fleurir une nouvelle marque proposant de sublimes visuels plus alléchants les uns que les autres, et des instructions toujours plus illustrées,  je reste, moi, fidèle à ce bon vieux Burda, avec qui j’ai fait mes premiers pas en couture et qui ne me déçoit jamais. Alors, certes, parfois, les choix de tissus sont… audacieux, et les explications… ténébreuses, mais avec un peu d’entraînement, on réussi à imaginer les choses à sa propre sauce et à parler couramment le germano-couture. Je suis donc peut-être has-been, pas du tout dans le coup et à côté de la plaque, mais ça m’est bien égal, BURDAAAAAA, je t’AAAAAAIIIIIME!

Allons, un peu de sérieux. Voilà ce que j’ai repéré dans le dernier numéro :

1 – Le coup de coeur du mois : pas sûre du tout de me la coudre, cette petite robe salopette, parce que j’ai bien peur d’avoir passé l’âge (32 ans… deux enfants… on peut encore porter des mini-robes salopettes dans une telle situation, d’après vous?), mais je la trouve très mignonnette.

2 – le revenant du mois : ça fait à peu près deux ans que chaque numéro de Burda nous propose un bomber (vous verrez un peu plus loin comment j’ai élargi de façon spectaculaire mon vocabulaire mode. je ne parle plus maintenant de « blouson », mais de « bomber ». Eh ouais.). Malgré tout, celui-ci, je l’aime bien, en grande partie à cause de son double boutonnage, que je trouve très mignon et un peu plus chic qu’un zip. Et puis, la version rayée du magazine est vraiment réussie, je trouve.

3 – Le doute du mois : oui, vous savez, le truc qui a l’air sympa sur le mannequin, mais quand on le regarde de plus près, on sait plus trop… Bah ce mois-ci, pour moi, c’est ce petit haut. Je l’imagine bien pratique au quotidien, parce que pas trop décolleté, assez confortable, et potentiellement très féminin dans une jolie matière fluide. Mais je n’ignore pas son potentiel patatisant. Donc, je doute.

4 – Le petit basique du mois : il a l’air de rien, vu comme ça. Un bête petit marcel. Mais en fait, le devant vient se superposer au dos sur le côté, et avec un joli biais pour rehausser tout ça, c’est vraiment une jolie idée (je ne suis pas sûre que vous ayez compris mon explication… En regardant les images du lien en début d’article, vous allez tomber dessus et mieux visualiser!). Deux pièces à recopier, très peu de tissu à couper, et mille possibilités en changeant l’imprimé et le biais. Celui-ci, je le garde en tête très sérieusement!

5 – Le nostalgique du mois : j’avais déjà évoqué ici mon époque lycéenne, longues jupes bohèmes héritées de ma maman, fleurs dans les cheveux et Joan Baez dans les oreilles (ou Janis Joplin, quand j’étais d’humeur plus rock et moins folk). Eh bien ce jupon-là, j’aurais rêvé de l’avoir dans ma garde-robe. Et contrairement à la micro-salopette n°1, malgré mes 32 ans, mes deux enfants et la grosse décennie qui me sépare de mes années lycées, je me vois très bien le porter cet été!

6 – Le sexygirl du mois : ça, c’est le patron pour plaire à Môsieur. Moulant. Décolleté. Avec la ptite ouverture coquinemaistoutdemêmepastrop dans le dos. Et à moi aussi, ça plaît bien, en fait. En jersey uni, ça peut faire assez classe, et en jersey rayé, ça peut faire très casual (allez, j’avoue tout, depuis que je suis « mère au foyer » il m’arrive, très, très, très occasionnellement, de regarder « les reines du shopping », en replay avec un tricot durant les siestes*. Vraiment, très occasionnellement, hein, j’insiste. Et je le fais uniquement pour que vous, lectrices, puissiez mieux comprendre de quoi je parle lorsque je désigne un patron. Casual. Oversize. Preppy. Bomber. J’ai l’esprit de sacrifice, que voules-vous…).

7 – Le défi du mois : la petite robe toute simple, mais avec une jolie fantaisie à l’encolure. Défi pas forcément technique, mais plutôt temporel. Retourner des mètres de boyaux de tissu tout fins, ça me tente moyennement, mais le résultat obtenu est, je trouve carrément ravissant.

A côté de ça, j’ai repéré une très jolie marinière et un short tout simple pour mon grand fiston. Pour une fois que les patrons enfants ne sont pas exclusivement destinés aux filles, ça vaut la peine de le noter!!

Et voilà mes petits fantasmes couturistiques du mois… Le numéro précédent m’avait déjà beaucoup enthousiasmée, j’attends donc le prochain avec impatience! Je ne l’ai pas acheté durant plusieurs mois l’an dernier, mais ces derniers numéros me font penser qu’on est reparti pour une belle période burdaesque! On se retrouve le mois prochain pour en parler?

 

 

*Et oui, avant d’avoir des enfants, je lisais Colette et Simone de Beauvoir. Maintenant je regarde « Les reines du Shopping ». Je sais. C’est désastreux. Rassurez-moi, je ne suis pas la seule à avoir perdu la moitié de mes neurones à chaque accouchement?? (et comme j’ai deux minots, je vous laisse faire le calcul du nombre de neurones restants…)

38 comments

  1. Mumu du 35 says:

    Super contente de constater que tu aimes également les patrons Burda , je débute dans la couture et quelle déception de réaliser des modèles issus de magazines japonais pourtant bien expliqués mais qui ressemblent à des robes de grossesse.
    Au moins avec Bubu la taille est correcte.
    Bon dimanche !

  2. Anna E. says:

    J’aime aussi beaucoup Burda ! Ne serait-ce que le rapport prix/nombre de modèles proposés – le prix des patrons chez les petites marques indépendantes me pousserait presque à demander une augmentation 😀

  3. bymalili says:

    Le détail du petit marcel est très sympa, en effet ! La robe salopette me fait carrément de l’œil, ça fait plusieurs étés que j’en rêve une exactement comme ça, pourquoi pas en lin blanc…
    Cela va sans doute me convaincre d’acheter ce numéro !
    Depuis plusieurs années je trouve que les meilleures éditions de Burda sont celles du printemps.
    En tout cas, toujours autant de plaisir à lire tes articles, has been ou pas 😉

  4. Mademoiselle Setsuko says:

    Je suis tout à fait d’accord avec toi ! En plus, Burda a l’avantage de tailler plutôt juste, et on n’a pas besoin d’être faite comme un mannequin pour que les modèles tombent bien.
    J’ai juste appris au fil du temps que, quand les modèles n’étaient pas entièrement visibles sur les photos, c’est qu’il y avait souvent un petit quelque chose de pas très heureux dans la coupe…
    En tous cas, pour les basiques, rien à redire !
    Un très bon dimanche !!

  5. Déborah says:

    Ça ne restera peut-être pas trop longtemps à l’état de fantasme et que tu trouveras le temps de te coudre une de ces pièces…. Vas-tu commencer par faire plaisir à monsieur;-)? Ou es-tu nostalgique de tes années lycées pour débuter par la jupe longue avec Joan Baez en fond sonore?
    J’espère que tu retrouveras très vite l’autre moitié de tes neurones. Franchement je préfère la compagnie de Colette à celle de Christina.
    Belle journée.

    • mathilde says:

      Chère Déborah! Tu me fais sourire!! Merci pour tes encouragements! En ce moment, mes peu de moments de lecture sont toujours avec Jane, rassurée?! (Enfin, tu dois t’inquiéter de ma vitesse de lecture vu la taille du volume…)

      • Déborah says:

        En résumé, tu es ringarde, ta nouvelle inspiration est brésilienne, tu es un chouïa nunuche, tu n’es pas ig-compatible, tu aimes burda et phildar… MAIS JE T’AIIIIIIMMMMME QUAND MÊME.
        (Tu savoures ta lecture avec Jane, tout simplement;-)).

        • mathilde says:

          Je savais que tu me pardonnerais… t’es une vraie amie, toi!! Je t’aimeeeee ausssiiiii!! (Que d’amour dans cet article!) Et tu as très bien résumé la situation, hihi!
          (Tu sais, j’ai fait portugais en troisième langue, fallait bien que ça me rattrappe un jour!)

  6. Charlotte says:

    Mathilde, j’achète toujours le burda aussi surtout celui là ! J’ai raté de un jour celui du mois de mars…Et le bustier à vasque…. J’espère pouvoir le trouver en ligne..
    Ce jupon..
    33 ans, née un 29 août, et 2 enfants et je le porterai aussi cet été ! Reste à choisir le tissu ! 16 ans après mon bac…
    Grosses bises et… Bonne reines du shopping… Je lis plus Colette non plus mais Agnès ledig….

  7. Laure says:

    Merci pour cette inspiration! Je sens que je vais me me l’acheter celui là. Le petit blouson pour garçon est charmant aussi. Quand à moi j’aime à mixer Cristina et des volumes plus littéraires mais en ce moment je lis plutôt des manuels d’éducation

  8. watougou says:

    Ah, comme je suis d’accord avec toi: Viva Burda! (sauf en ce qui concerne les modèles enfants si tu n’as pas de fille. Ce qui est mon cas) D’ailleurs, d’autres magazines fleurissent ces derniers temps dans la même veine, preuve que tout le monde n’a pas forcément envie (ni la possibilité d’ailleurs) de débourser une somme quand même rondelette pour UN seul patron alors que pour 6.50€ tu en as une cinquantaine. Bon ok, sur les 50, tu n’ en gardes peut-être que 5 mais quand bien même. Personnellement je les achète tous depuis des lustres et j’adore les feuilleter même a posteriori. La seule exception fut pour le dernier Burda Couture Facile (toujours en vente) que je n’ai vraiment pas trouvé folichon pour le coup. J’ai donc commencé ma détox! 😉 Quant aux Reines du shopping, connais pas. Mais il n’y a pas de honte à se vider la tête un peu de temps en temps. Chacun sa méthode! Bon week-end 🙂

    • mathilde says:

      Viva Burda!! 😀 Même si en effet, les mamans ne sont pas autorisées à coudre pour leurs fils, seules les filles ont le droit d’être gâtées! Et moi aussi je commence ma détix, depuis deux ans je ne les achète plus systematiquement, et je n’achète plus les couture facile, il n’y a généralement qu’un seul modèle qui me plaît, donc je laisse de côté…

  9. Sabrina says:

    Bonjour Mathilde comme toi j ‘achète toujours burda et celui -ci m’a particulièrement plu , surtout la jupe salopette que je vais me coudre malgré mes 37 ans et deux enfants . Je te souhaite de pouvoir te coudre au moins une de ces pièces qui te plaisent .Vive burda et les non-ig-compatible dont je fais partie

  10. Béatrice says:

    Ravie de lire une amatrice de Burda! La parution d’un nouveau numéro est toujours attendue et un bon moment même si tous les numéros ne se valent pas. J’adore ma collection de presque 10 ans. Avez-vous la super mignonne salopette pour garçonnet ds le numéro de mars? Pour votre N° 7, vous pourriez utiliser du ruban tout fait? J’aimerais aussi voir le N° 3 porté  » en vrai » Bonnes cousettes printanières Béatrice

  11. kiki34 says:

    Burdaaaaa! je t’aiiiime aussi!!! Maintes fois copié, c’est un signe et je n’ai jamais été déçue par les patrons. J’ai appris à coudre avec bubu, c’est vrai que le langage est parfois quelque peu sibyllin, mais on s’en sort toujours en réfléchissant et en prenant son temps. Puis, parfois, c’est un moment de franche rigolade, rapport aux tissus employés( je me demande bien, d’ailleurs, où ils peuvent bien les trouver!)

  12. Filomenn says:

    ouh la belle robe salopette, rah oui c’est mignon comme tout, mais alors tout comme la traditionelle salopette que j’aime énormément je ne suis pas sûre d’assumer le look midinette… j’irai regarder en kiosque mais j’ai bien peur de le remettre en rayon une fois de plus, je suis difficile à convaincre et j’arrive à trouver mon bonheur dans mes deux ans de Burda en stock dans l’étagère que j’aime feuilleter et lister mes désirs… qui je l’espère ne resteront pas désirs trop longtemps non plus…

    • mathilde says:

      Tu es raisonnable, c’est bien!! Moi j’ai au moins 4 ans de Burda sur mes étagères, et pour autant je ne renonce pas à le acheter régulièrement… même si je n’aurais pas assez d’une vie pour coudre ne serait-ce qu’un seul modèle de chaque magazine!

  13. Mulderbuz says:

    Ca me rassure de constater que d’autres trouvent encore à Burda des qualités! Ma grand-mère me cousait ma garde robe à partir des patrons pochettes, et depuis 1 an que je me suis mise à la couture, je reviens quand même le plus souvent vers les catalogues Burda!
    J’ai beau vouloir promouvoir l’entrepreneuriat avec les patrons indépendants, je ne leur trouve pas beaucoup de caractère ni d’originalité (tendance bobo qui se fond dans la masse de ses congénères… je crois que je vais me faire des amies aujourd’hui).
    Berf en s’accrochant un peu, en cherchant sur youtube quand je ne trouve pas assez de mots dans les explications burdaesques (ça ne se dit pas, mais ça pourrait), j’arrive finalement à la conclusion que Burda tient encore bien la route et que je ne suis pas prête de m’en détourner!
    Et le jupon aussi me fait de l’oeil… surement le prochain projet quand j’aurai fini la doublure de la veste Burda qui se trouve sous l’aiguille de ma machine…

  14. Ma dans tous ses états ! says:

    Contente de te voir de retour ici! Je te lis depuis un moment, et tu es une vraie source d’inspiration pour moi, à mon tout petit niveau de tricot/couture…
    Je te rassure, j’ai aussi 2 enfants, à peu près du même âge que les tiens (27 mois et 4 mois), et par moment, j’ai carrément l’impression d’être devenue stupide! Merci les hormones!! Ce n’est que temporaire heureusement, mais en attendant, je crois qu’on a bien le droit de s’octroyer des petites pauses futiles et distrayantes, dans notre quotidien surchargé. Alors vive les reines du shopping!

  15. Marie* says:

    Mouahaha!!t’imaginer devant les reines du shopping me fait mourir de rire!Tu as bien raison, on a bien le droit de débrancher aussi! La preuve, je passe ma vie sur internet J’aime bcp, pour toi: 4.5.6 , j’aime bien 7 et pourquoi pas 2 mais 1 point du tout! Ça me rappelle le collège… mille bisous*

    • mathilde says:

      Alors comme ça tu portais des mini-robes-salopettes au collège, toi? Eh bah ça devait y aller, les prétendants se bousculaient au portillon, dis donc!! 😀 Bon, j’ai pris bonne note de tes voeux, mais je note que tu ne parles pas du haut improbable avec manches chauve-souris… et la prochaine fois que tu viens me voir, on se fera un p’tit replay ensemble sur mon canapé, je suis sûre que tu trouveras mille références littéraires à te mettre sous la dent dans cette émission avant-gardiste linguistiquement parlant!

  16. Anne Marie says:

    Je suis tout à fait de ton avis au sujet des patrons Burda; ils me plaisent beaucoup, plus que les modèles vus dans d’autres revues et il y a un choix… impressionnant. En bémol, je les trouve un peu grands et pas toujours très bien expliqués, mais je ne désespère pas devenir une experte après beaucoup de modèles cousus et recommencés.

  17. Florine says:

    Je confirme : pour l’instant je n’ai qu’une fille mais j’ai bel et bien l’impression d’y avoir perdu quelques neurones. Notamment pour ce qui est d’écrire sans faute d’orthographe, chose qui m’était assez naturelle avant et pour laquelle je dois faire, désormais, beaucoup plus attention ! Je n’ose imaginer le résultat après un deuxième enfant 😉
    Pour le reste, l’évocation de tes années lycée me parle tellement que je filerais bien immédiatement acheter le Burda pour me coudre un jupon ! Mais comme les neurones, le temps devient une denrée rare quand on devient maman et je peine à trouver quelques heures pour terminer la couverture aux cent vœux de Louise, née en mai… Allez, haut les cœurs, vive la trentaine 😉

  18. lil' says:

    Super sélection ! Je couds aussi Burda. J ai un seul patron « indé », c est la macaron de Colette.
    J’en ai voulu à Burda pendant un moment parce qu’ ils ont publié des patrons informes pdt des mois.. alors que d’habitude leurs patrons étaient ajustés. Beaucoup de pièces à découper mais pas d effet parachute, je préfère !
    Je ne connais pas les Reines du shopping, n’ayant pas la télé, mais est-ce qu’ au moins ils expliquent la différence entre un bomber et un teddy ??? 🙂

    Bonne couture !

  19. Sylvie says:

    bonjour
    contente de vous relire, ce week-end je cherchais un modèle de manteau de printemps dans mes Burda et j’ai vu que déjà en octobre (je crois) burda avait un t shirt avec des pans noués grande mode de ce printemps selon la blogosphère et un top à volant et les bombers ils en ont déjà plusieurs modèles . c’est vrai qu’ils taillent toujours bien . je craque aussi pour les modèles de Knip modes (en néerlandais )mais traduit dans le magasine Style(moins cher d’ailleurs).
    c’est vrai aussi que les patrons indé sont chers et en plus les frais de port entre la France et la Belgique c’est pas donné.
    Beau printemps et je vous souhaite de retrouver le chemin de la création pour vous et les garçons .

  20. Brechard says:

    Bonjour !
    Quelle surprise de découvrir des jeunes femmes qui achètent Burda!
    J ai 75 ans et dans les années 75 à 90 j ai beaucoup achete le magazine et réalise pas mal de modèles
    C’etait difficile de comprendre les explications car il ne y avait pas internet
    Je regrette beaucoup de avoir jeté ma collection lors de mon déménagement

    J ai découvert votre blog en cherchant un modèle de blouse sur ma tablette
    Amicalement

  21. chantal says:

    Bonjour
    Oui, moi aussi, je suis une inconditionnelle de Burda. Les modèles sont toujours seyants et bien coupés. Je rectifie souvent la longueur ,c’est la seule modification que je fais, c’est toujours un peu court pour moi , (je n’aime pas avoir le dos ou le bidou à l’air… )
    J’ai quelques patrons de marques » indépendantes  » (c’est comme ça qu’on dit ?? )
    Deer and Doe et Colette …que j’aime bien.
    Mais je suis ahurie de voir sur des blogs que des internautes achètent régulièrement des patrons à 15 euros pour à chaque fois faire des modifications structurelles, genre baisser la pince poitrine de 5cm(énorme !), élargir la manche ou encore modifier l’encolure qui bâille …. A ce prix c’est pas normal !

  22. couture-et-artstextiles says:

    Bonjour Félicie !

    Moi aussi j’aime bien Burda, même je garde précieusement mes magazines qui pour certains ont plus de 10 ans ! Ce que j’adore faire c’est mélanger les modèles pour avoir un vêtement vraiment unique 🙂
    C’est vrai qu’avoir des enfants changent sa vision du monde quand on a de lourds responsabilités parfois on a besoin de légèreté ….

  23. LNA says:

    Bonjour,
    moi j’ai arrêter d’acheter Burda car j’avais l’impression qu’avec mes 3 années complètes de catalogues j’avais déjà une base de patrons!
    Par contre, depuis un peu plus d’un an j’achète un de ses copains: Fashion Style.
    j’ai déjà réaliser plusieurs modèles et j’en suis contente.
    Et pour mon petit garçon, je viens de ressortir les Maison Victor: quelques classiques assez sympa alors je vais voir ce que je peux lui faire!
    J’attends avec impatience de voir ce fameux jupon…

  24. Tinoftea says:

    Une salopettttte! Moi je ne mettrai que ça si j’en avais assez, c’est vraiment mon uniforme! Et pourtant j’ai 2 enfants et j’ai rejoint le club de la trentaine le mois dernier… tant pis j’assume!

  25. Elle se piqua le doigt says:

    Très contente de ce numéro, distraitement feuilleté dans un premier temps et repris ensuite à la lecture de votre billet ! Et déjà le petit top frais du jour qui attend maintenant les rayons du soleil pour effectuer sa première sortie. Merci beaucoup pour cette impulsion !

Laisser un commentaire