Un petit tour de mon « atelier »!

Au départ, j’avais prévu de vous faire un article simple et court sur mon dernier petit meuble trouvé chez Emmaüs et repeint avec amour. Mais, vous commencez à me connaître, « simple et court » n’est pas Mathilde… Me laissant comme toujours emporter par mon bavardage, je me suis dit que, finalement, cet article pourrait être un bon prétexte pour vous donner un premier aperçu de mon nouveau coin couture! Les photos sont moches et pas assez détaillées, mais comme d’habitude, tout est dans le texte!

(J’ai dû décaler tous les meubles, y compris l’armoire, pour caser le petit chiffonnier : ça a été un super prétexte pour tout ranger, mais habituellement, ce n’est pas du tout aussi clean!)

Depuis quelques mois, je m’aménage un petit coin bureau-atelier dans notre chambre à coucher. Il s’agit d’un bien modeste projet, mais avoir un coin à moi pour coudre, écrire ou bricoler, sans avoir à tout remballer une fois la session couture terminée, me plaît énormément. Je n’ai pas beaucoup de temps pour m’y installer, mais parfois, lorsque je me sens submergée par le quotidien, le simple fait d’imaginer que, le soir, je pourrais m’asseoir à mon petit bureau, SEULE, dans mon petit univers, pour tricoter quelques rangs en écoutant une musique douce, suffit à m’apaiser. Même si, souvent, le soir venu, je n’ai plus la moindre énergie et je finis la journée non pas en cousant lors d’une session débordante de créativité, mais plutôt en piquant du nez sur mon bouquin, échouée dans mon lit.

Pour cet espace, j’ai opté pour un petit budget, et un investissement en temps minimum. Je tenais aussi à ce que ce petit coin me ressemble, et donc, malgré la praticité des meubles du commerce, je n’avais pas vraiment envie de me ruer chez Ikéa… Le résultat commence à prendre forme, et, même si je sais que j’aurais sans doute eu un espace bien plus fonctionnel si j’avais opté pour des meubles en kit, je suis heureuse d’être entourée de petits meubles uniques et qui ont tous une histoire à laquelle je suis sensible.

Le point de départ, évidemment, a été la table elle-même. Je voulais quelque chose de facilement escamotable, au cas où l’emplacement de mon bureau ne convienne finalement pas à notre organisation familiale. La table sur tréteaux me semblait donc être la meilleure option. Pour le plan de travail, j’ai fait couper une planche de bois aux dimensions que je souhaitais dans un petit magasin de découpe de bois de mon quartier. J’ai demandé au menuisier de me faire un petit arrondi à l’angle libre, pour éviter que les enfants ne s’y cognent, et aussi parce que je trouvais ça plus doux. J’ai peint le plateau au rouleau avec un reste de peinture blanche, et l’ai posé sur des tréteaux. Je cherchais des tréteaux bon marché, en bois clair, avec un pied simple à l’avant pour gagner de la place au niveau des jambes – je les ai trouvé chez Leroy Merlin, c’est ce modèle. Ils ne sont donc pas repliables, mais facilement démontables.

Sur la table, contre l’armoire, j’ai posé une petite caisse à vin, peinte en blanc elle aussi, pour qu’elle me serve de casier, et dans laquelle je range mes agendas, carnets divers et autres paperasses. Dessous se trouve  la jolie travailleuse qu’une de mes amies chères, Annabelle, elle aussi couturière, m’a offerte (et chaque fois que je l’ouvre, je pense à mon amie qui l’a chinée exprès pour moi, l’a trimballée seule dans le train puis dans le métro, pour l’amener jusqu’à moi, et je me dis que ce meuble est une des plus jolies preuves d’amitié qu’on m’ait jamais offerte!). J’ai mis des patins sous les pieds pour éviter d’endommager le parquet, car dès que je m’installe, je la tire en avant pour pouvoir la déplier. C’est un petit meuble vraiment pratique. Je compte bien la poncer et la peindre ou la vernir un jour, mais jusque là ce n’était pas ma priorité!

Entre la travailleuse et le plan de travail, je glisse une boîte en bois chinée et rénovée par mes parents dans laquelle je range mon matériel de couture, et une autre en fer avec de jolis motifs, que j’avais achetée en brocante il y a plusieurs années, et dans laquelle sont rangées mes bobines. Mon siège est un petit tabouret de cireur trouvé chez Emmaüs : une sorte de petit coffre se cache sous l’assise, ce qui est très appréciable lorsqu’on a peu de place! Il n’a pas de dossier donc est un peu moins confortable qu’une chaise, mais de cette manière, je peux le glisser sous la table de façon à laisser totalement dégagé l’espace entre mon atelier et notre lit, ce qui libère le passage (et visuellement je trouve ça plus sobre qu’un dossier de chaise, aussi).

J’ai au départ eu beaucoup de mal à investir cet endroit, et je me suis rapidement rendu compte que c’était en grande partie car il me manquait un éclairage de bonne qualité. Notre chambre est sur la cour et elle n’est pas très lumineuse – ça lui donne un coté « cocon » que j’aime assez, mais pour coudre, c’était un vrai problème. Pour mon anniversaire, mes parents m’ont proposé de m’offrir une lampe à led, et depuis que je l’ai, ça a absolument tout changé. Pour celles que ça intéresse, il s’agit de ce modèle. J’ai pris celle à poser mais elle existe aussi à pince. Le double éclairage est un gros plus, ça élargit considérablement la surface à éclairer, pour un encombrement minimum.

Je pensais que cet aménagement me suffirait, mais, au bout de quelques semaines, je me suis rendu compte que je manquais encore de quelques rangements. Il me fallait, de façon évidente, un caisson à tiroirs. Au départ, je pensais en acheter un dans le commerce, que j’aurais logé sous le bureau, mais cette solution ne me convainquais qu’à moitié. D’une part parce que l’espace sous mon bureau est déjà restreint et que mes jambes trouvent juste la place pour s’y loger, et d’autre part parce que tout ce que je voyais était moche.

Durant les vacances de Noël, je suis passée à l’Emmaüs du département de mes parents, et je suis tombée nez à nez avec ce petit chiffonnier.

J’ai tout de suite aimé ses jolis boutons de tiroirs et ses fleurs, et ses dimensions me semblaient impeccables. Par chance, nous étions cette fois venus à Nancy en voiture, le petit meuble a donc pu être ramené à Paris. Je l’ai nettoyé, poncé, j’ai décollé l’affreux vénilia qui tapissait ses tiroirs, et je l’ai repeint et ai nettoyé ses poignées. La peinture est une « crème de couleur », c’est la première fois que je peignais avec ce type de peinture, et je ne suis pas sûre de renouveler : la peinture est très épaisse et sèche hyper rapidement. Quand on peint en appartement, qu’on a peu d’espace pour stocker un meuble en cours de séchage, et qu’on a que le temps des siestes du bambin pour peindre, ça a un côté pratique, mais concernant l’application, la texture épaisse n’est pas du tout agréable. Malgré tout, je suis assez contente du résultat, je trouve que la teinte de la peinture met bien en valeur les fleurs sculptées (même si elle met aussi en valeur les défauts du meuble : les jours entre les tiroirs, la fissure sur le plateau, quelques trous de clous…).

(peinture « crème de couleur » de Dulux Valentine, coloris « marron glacé »)

Une fois le chiffonnier sec, j’ai pu l’installer à côté de ma table, et y caser tout mon bazar!

Cette fois, j’ai l’impression d’avoir réussi à trouver une bonne organisation de mon atelier : même si c’est restreint, j’ai suffisamment de rangements, et je m’y plais beaucoup… Certes, cette enfilade de petits meubles désassortis n’a rien de l’image parfaite des intérieurs scandinaves épurés à la mode, mais ces couleurs douces, le bois, les fleurs du meuble à tiroir, et la petite histoire de chaque objet me donnent vraiment l’impression d’être dans ma bulle! J’aimerais réussir à faire de même avec tout le reste de l’appartement (mais il y a un sacré boulot!!)…

Il me reste encore plusieurs choses à faire pour être totalement satisfaite de cet espace : repeindre le tabouret et coudre un coussin aux bonnes dimensions pour l’assise, encadrer mes gravures et images préférées pour les mettre en valeur et les afficher sur le mur, repeindre une jolie étagère qui dort à la cave pour y poser quelques petites babioles et deux-trois plantes vertes, poncer et vernir (ou repeindre) la travailleuse, etc, etc. Mais c’est un peu le propre des endroits qu’on aime, ils sont tellement vivants qu’ils ne sont jamais définitivement terminés, non?…

Alors, la suite au prochain épisode! En attendant, si ça vous dit, n’hésitez pas à me décrire en retour votre « atelier« . Avez-vous des astuces particulières concernant son organisation? Etes-vous plutôt hyper-équipée ou avez-vous collectionné les bouts de ficelle pour créer votre espace? Quel élément vous semble le plus indispensable? Ça m’intéresse!

40 comments

  1. Mumu du 35 says:

    Comme tu le dis si bien , il n’y a rien de mieux que d’avoir son coin perso pour en faire son atelier .
    Quel délice de le retrouver même pour quelques instants , c’est notre univers composé avec des meubles ou objets choisis précisément pour ce coin .
    Ta chambre est heureusement assez grande pour pouvoir y installer tout ton matériel et quel beau parquet .
    Bon dimanche

    • mathilde says:

      Oui, je suis heureuse d’avoir une chambre suffisamment grande… même si, évidemment, régulièrement je me prends à rêver d’avoir carrément une pièce à moi! Quant au parquet, il mériterait d’être rénové!

  2. kiki34 says:

    J’aime beaucoup le relooking de ce petit chiffonnier, cette couleur le modernise et fait ressortir les jolies fleurs. Pour ma part, j’ai annexé la chambre d’amis, qui est assez grande (2 lits jumeaux que je dispose en fonction de qui passe). Pour le reste j’ai meublé avec de la récup: un grand bureau ministre, trouvé sur le bon coin , les séries de tiroirs de chaque côtés abritent mon bazar de bricolage, perles etc… Un autre bureau plus léger, pieds galbés, plateau recouvert de cuir noir, sur lequel j’ai installé ma machine et ma surjeteuse. Ces deux bureaux ont été repeints avec une couleur blanc cassé pour le bas , noir pour le plateau (peinture à la caséine de chez libéron). J’ai bien entendu laissé le cuir noir et le tour du plateau naturel, le bois est magnifique. Au dessus, des étagères toutes bêtes pour ranger les mags couture . Une étagère a casiers récupérée chez mes parents (fabrication papa) . Ce même papa, m’a fabriqué un magnifique support à bobines qui peut contenir ….240 bobines, oui, c’est impressionnant, mais oh combien pratique . J’ai récupéré aussi une petite armoire aux portes « miroitées » pratique pour les essayages et le stock de tissus. Récup aussi, un meuble de notaire avec les portes cylindres, où je range le bazar qui sert plus rarement. Enfin sous la fenêtre un petit meuble fabriqué par mon mari pour caser une série de tiroirs individuels métalliques , dans lequel je range le matériel de repassage et qui me sert aussi à poser la mini table à repasser de chez IK.A (seule entorse à la récup). J’ai été un peu longue (ça me permet de me rendre compte que je case pas mal de trucs, dans une même pièce hihi) Cette pièce, on s’y sent bien, ma bébête, ma radio et moi; petit mari me rejoint parfois pour discuter un peu. Voilà je me sent zen zen zen!

    • mathilde says:

      Je comprends que tu te sentes si bien dans cet espace! A te lire, on sent que la contribution de ton mari, celle de ton père et le fait d’avoir chiné et rénové certains meubles, ne sont pas étrangers à ton bien-être! On est sur la même longueur d’onde sur ce sujet! 😉 J’envie ton bureau de ministre, ton gigantesque porte-bobine, et ton armoire! Un miroir en pied, tiens, c’est ça, qu’il me manque!

  3. charlotte chauvineau says:

    Bonsoir Malthilde,

    J’adore cet article ! Comme tous les autres d’ailleurs ! Cela me donne envie vraiment de prendre le temps de finaliser celui que j’ai en cours pour mon blog et de reprendre mon blog laissé à l’abandon… depuis longtemps suite aux changements dans ma vie ! Bon et ben je me lance dans l’exercice de la description de mon coin couture ici , ce sera peut être l’abstract d’un article sur mes Charlottineries…
    Pour le meuble principal il s’agit d’une table que j’ai récupéré au boulot… j’ai la chance de travailler dans un jardin botanique au sein d’une grande université ou chaque avancée du plan campus apporte son lot de meubles pour la benne… Je me rends compte d’ailleurs que mon nouvel appartement  » la cabane au chataignier » est quasiment meublé entièrement par ce biais couplé à de la brocante et un brin d’ikea… !
    Donc revenons à ma table, le plateau était super moche en formica et sur le coup je me suis dis que je mettrais un beau tissu dessus… c’était sans compter sur mes adorables collègues qui ne m’ont pas laissé comme ça avec mon formica tout moche, on a pris le temps de décortiquer les besoins de la dite table, mes envies, mon coin couture et ils m’ont refait un plateau aux petits oignons qui m’a couté 20 euros en matériel ( lattes de bois) , et un super calendrier de l’avent pour les remercier !à coté de cette table j’ai gardé pour le moment le casier Ikea de mon ancienne maison… dans l’attente d’y mettre un meuble genre chiffonnier chiné dans une future brocante où je pourrais alors ranger mes coupons qui pour l’instant sont dans un autre suédois … avec mes vêtements… mais avec l’arrivée du chevalier dans ma vie… je réogarnise, il faut qu’il trouve aussi de l’espace à lui au milieu de mes fleurettes, pelotes et petites choses…
    J’ai gardé la boite à couture de ma grand mère adorée, ma mamie Cane, à qui je dois toute ma passion pour les travaux d’aiguilles, que j’aimerai aussi rénover à l’ocassion …. Sur le casier Ikea il y a des tiroirs en plastique moches offerts par mon ex belle-mère que j’envisage de virer une fois que j’aurais trouver un petit meubles à tiroir comme dit plus haut … et une bourriche de pommes de terre de Normoutier que j’aime beaucoup dans laquelle je dépose mes projets en cours….
    J’ai sur ma table en plus, trois petites panières roses offertes il y a longtemps par mon amoureux de l’époque et une belle boite à boutons fleuries en métal qui vient aussi de ma mamie adorée. Enfin une trousse en tissu avec des roses que j’adore et dont je me lasse pas, faite par mes soins traine toujours dessus même quand c’est rangé !
    Pour m’assoir j’ai un siège ikea fort pratique car réglable en hauteur et de plus à ma grande surprise confortable !
    Pas très loin derrière la porte une planche à repasser venant aussi de ma grand mère et sa housse passée à rayures que j’avais faite durant la grossesse de ma fille ( elle a 7 ans maintenant ! ) !
    Pour l’éclairage, mon chevalier m’a donné une lampe en métal de bureau absolument formidable, et bien que ma chambre soit très lumineuse ( 2 fenêtres traversantes ), cela permet de coudre le soir quand… comme toi je m’échoue pas dans le lit piquant du nez devant Dowton Abbey et mon tricot… ou un bouquin ! A bientôt Mathilde, je t’embrasse, Charlotte

    • mathilde says:

      Merci Charlotte! je suis contente que l’article t’ait plu! J’essaie de me motiver à écrire de nouveau chaque semaine (sans dramatiser si je n’y arrive pas, mais c’est un bon exercice auquel j’aime me plier!), alors si ça te motive à prendre toi aussi le chemin du blog, tant mieux!!
      C’est drôle, dans ton commentaire, on voit que ton coin couture est une bonne illustration de ton vécu! Avec les objets des collègues-amis (quelle chance tu as d’en avoir des pareils!), ceux de l’ex belle-mère (!!), ceux de ta grand’mère, et la réorganisation qui s’impose, pour la bonne cause, avec l’arrivée du Prince! Ca en dit tellement long sur nous, ces petits coins meublés et décorés de façon totalement personnelle, en cherchant la praticité, l’authenticité, avant le côté « déco »…
      A bientôt!

  4. Bisoudoudou says:

    Quel plaisir de te lire et de voir ton joli coin qui te ressemble tant. J’aime beaucoup ton bureau, ce plateau est si mignon, et ce chiffonnier est une merveille.

    Et quel joie de voir en si bonne position mon livre!

    Mon coin est aussi dans ma chambre, j’ai la chance d’avoir un véritable havre de paix avec beaucoup de rangement, je me suis même fait un super dressing de bureau où j’y range le plus grande partie de mon stock. Les seuls  » meubles » sont le meuble à rideau de mon grand père et une chaise d’architecte récupérée par l’amoureux il y au moins 15 ans ( et une petite désserte ikea ).

    bises

    • mathilde says:

      Je t’ai fait un petit clin d’oeil avec le livre, je suis contente que tu l’aies vu! 😉
      J’ai déjà vu quelques morceaux de ton coin couture sur IG, si je me souviens bien, il y a surtout un très joli miroir qui me fait baver d’envie…!

  5. cé créations says:

    C’est super !
    Ça y est l’Homme a fini mon atelier, meuble sur mesure, table de découpe à ma taille, moquette au sol pour pouvoir me mettre par terre et ne pas avoir froid aux fesses !
    C’est génial, il faut juste que je décore un peu à présent.

  6. Marie Decamps says:

    Bravo pour ce joli coin couture ….Il est à votre image inventive et chaleureuse sachant utiliser le moindre espace pour en faire un lieu agréable à regarder et fonctionnel.
    Vous lire est toujours un moment agréable et merci aussi pour votre partage de bonnes idées.

  7. sand says:

    Le « petit coin à soi », je l’ai mis aussi dans la chambre, mais c’est plus fort que moi, quand je veux coudre ou autre activité créative, je vais m’installer sur la table de la cuisine, la lumière est belle et je peux voir dehors par la fenêtre…

    • mathilde says:

      J’avais aussi tendance à migrer systématiquement dans le salon, où j’ai une belle vue dégagée sur les arbres, et la lumière du soleil… Mais depuis que j’ai réglé mon problème d’éclairage dans la chambre, je suis tellement contente de pouvoir coudre dans « mon coin », que finalement, je réserve le salon au tricot, sur le canapé! Mais finalement, le principal c’est de trouver un endroit dans lequel on se sente bien, et qui favorise la concentration. Qu’il soit fixe ou itinérant, c’est finalement un détail!

  8. Princess Clarinet says:

    Ton coin couture est cosy, c’est chouette ! J’ai aussi aménagé un coin couture dans notre chambre quand il a fallu réorganiser la maison avec l’arrivée du deuxième. Et franchement c’est top. J’ai investi dans des colonnes de tiroir Ikea et un grand plan de travail (pour y mettre l’ordi, la machine à coudre et depuis peu la surjeteuse). Avoir tout à porter de main c’est vraiment chouette. J’attends que mon mari se décide à accrocher mon tableau en liège et quelques tableaux. Et puis j’aimerai aussi une étagère mais pas encore trouvé mon bonheur.

    • mathilde says:

      Wahou, tu dois avoir une très grande chambre! Pouvoir y caser surjeteuse, mac et ordi, la chance! Pour l’étagère, je comprends, je trouve difficile d’allier le côté pratique au côté esthétique. Surtout dans une chambre…

  9. Filomenn says:

    qu’il est mignon ce chiffonnier, j’adore ce genre de meubles qui ont un côté désuet et pourtant tellement attachant.

    Ici aussi le coin couture est dans notre chambre, qui est assez grande par chance puisqu’on cohabite aussi avec le coin bureau et une bibliothèque, on a fait le choix de ne pas avoir d’armoire mais d’investir un des immenses placards du couloir pour nos vêtements.

    J’ai une vieille table en bois avec deux tiroirs chinée chez Emmaus qui nous servait au départ dans la cuisine, j’y range mon matériel de couture. Un casier /bibliothèque fabriqué par mon mari durant ses études, posé sur la table à côté d’un petit meuble à tiroirs pour la mercerie. Une travailleuse en bois posée sur le casier, elle a été chinée par ma soeur à Emmaus durant ses années parisiennes, et puis des boites récupérées à droite et à gauche posée sur une étagère ikea trouvé en braderie. Il n’est pas non plus épuré mon petit coin, mais je m’y sens bien, et chacun des éléments qui le compose a sa petite histoire. J’aime cet esprit qui rend les espaces plus chaleureux que le tout scandinave 😉

    (youpi j’ai réussi à te lire en entier ET à commenter dans le même temps !)

    • mathilde says:

      Yes!! Tu feras un bisou à ton loustic, qui t’as permis de me laisser un commentaire! 😉
      Ton coin doit être bien cosy aussi, et puis, la déco, c’est secondaire, le principal c’est qu’on s’y sente bien. Même si, il faut l’avouer, c’est plus agréable de se coucher en ayant sous les yeux un coin couture relativement rangé… (ce qui est loin d’être le cas chez moi!!)

  10. Emilie LG says:

    Tout comme toi je n’ai pas trop envie de me tourner que vers le Suédois pour mon coin couture.
    Après des mois de recherches j’ai fini par trouver la petite armoire de mes rêves sur leboncoin (1,60 m de haut et 80 cm de large).
    Je lui ai redonné une seconde vie, un peu comme ton petit chiffonnier.
    Je bloque un peu sur le bureau par contre.
    J’aimerais qu’il ait 2 petits tiroirs sous le plateau pour pouvoir y ranger tous les petits accessoires qui traînent mais je n’arrive pas à me décider entre Ikea (pour donner un coup de jeune à la pièce) ou quelque chose de plus ancien à relooker(mais j’ai peur qu’avec l’armoire ça fasse un peu trop)…
    Bref je prends mon temps 🙂

    • mathilde says:

      Je comprends ton hésitation… Peut-être que tu peux faire un mix en partant de quelque chose d’ancien, que tu modernise avec des caissons de tiroirs modernes? Ou l’inverse : caissons ancien et plateau neuf? Tu vas finir par trouver ton bonheur! J’envie ton armoire, elle semble avoir les dimensions parfaites!

  11. Marion says:

    Contente de te retrouver avec déjà 3 nouveaux articles !
    On patiente car on sait que le temps n’est pas extensible !
    Mon atelier ressemble un peu au tien avec des meubles chinés et repeint pour certain.
    Moi aussi je rêve la journée de m’y mettre qq heures (minutes) le soir et l’appel du canapé et lit sont souvent plus forts !
    Très bonne année 2018

  12. Buridan says:

    Chère Mathilde, Merci pour ce bon descriptif qui est très complet et intéressant. Les tréteaux Leroy Merlin m’intéressent bien car j’aime leur assymétrie. Je suis contente de voir que tu n’as pas plus poncé que ça ton meuble car j’ai une commode avec le même type de « bas relief » et j’hésite à lui passer un coup de peinture en m’imaginant la galère que ce serait de poncer… J’envisage les choses différemment maintenant. Une question me taraude à la lecture de ton article: où ranges-tu ton tissu? De mon côté, j’achète peu de tissu mais on m’en donne énormément : je récupère les vieux vêtements, les voyageurs de la famille me rapportent des tissus du lointain et nos tantes plus âgées qui ne cousent plus me cèdent régulièrement leur fond de stock. L’ensemble tient dans 5 boites style grande boites de couches que j’entrepose dans notre chambre (dans le dressing et sous le lit). A terme, mon tissu devra rejoindre la petite mezzanine qui me sert de coin couture et dans laquelle, comme toi, j’aime à venir me nicher après ma journée bien remplie. Même pour une petite heure de couture, c’est toujours appréciable d’avoir un moment pour soi en écoutant les podcasts de Radio France… Ma machine à coudre est installée sur une table de cuisine ronde en bois (celle sur laquelle je mangeais petite). Le plateau de la table se replie ce qui est très pratique car je la colle ainsi contre le mur et coud sur la partie arrondie du plateau. Mon mari (menuisier) m’a promis de me faire un beau plan de travail pour que je puisse y couper mon tissu (et ranger dessous tout mon tissu). Dans cette perspective, je garderais ma table ronde. Le plan de travail est découpé, mais les travaux de la salle à manger, de la salle de bain ou de la cuisine sont plus urgents, donc, mon plan de travail n’est pas encore « monté ». Pour sa défense, je luis « dois » un pantalon de travail depuis longtemps, quand je me plains de n’avoir pas de plan de travail, il me réclame son pantalon, et inversement… Ce dont je rêve secrètement, c’est d’installer un petit coin « repassage » là-haut pour ne pas avoir à descendre sans cesse dans la salle de bain pour repasser mes coutures au moindre caprice. J’envisage donc de m’installer une petite planche à repasser et un fer pour rester bien au chaud dans mon atelier. J’imagine que ta table à repasser est dans votre chambre, si bien, que tu ne dois pas avoir ce « problème » (problème de riche, on est d’accord). Bonne couture à toi et à tes lectrices.

    • mathilde says:

      Pour ton meuble, s’il est en bon état, tu peux peut-être carrément zapper le ponçage et passer une sous-couche? Mais si tu veux poncer, je te confirme que j’ai vraiment fait ça superficiellement, je ne voulais surtout pas modifier les moulures. Un papier de verre très fin, un petit coup bien à plat, puis un petit coup dans les creux en pliant le papier, et basta. Juste de quoi permettre à la peinture de tenir, pas besoin de décaper.
      Quels podcasts écoutes-tu? Je suis toujours intéressée par de nouvelles émissions à écouter!
      Concernant mes tissus, tu imagines bien qu’ils ne sont pas rangés dans les mini-tiroirs du chiffonnier… J’essaie de limiter les stocks, mais j’en ai tout de même beaucoup plus qu’il ne faudrait!! A côté de nôtre chambre, nous avons un placard assez grand, dans lequel on a la machine à laver, le linge de lit, etc. j’ai installé des étagères le long d’un pan de mur, et j’y mets 4 grandes boîtes de tissus, mes magazines de couture et tricot, mes pelotes de laine, et mes réserves de mercerie (boutons, zips, élastiques, etc). Et au grenier, j’ai encore 2 cartons de tissus..
      Pour ce qui est du repassage, en effet, j’installe ma table à repasser dans la chambre, juste derrière moi. c’est super pratique, même si je dois la ranger tous les soirs, sinon on ne peut plus circuler dans la pièce!
      La table de coupe avec les rangements dessous, c’est mon rêve… Quelle chance d’avoir un chéri pour te la créer sur mesure! Je serais toi, je lui aurais déjà cousu trois pantalons!!! 😀

  13. Lujayne says:

    Bonjour Mathilde, et merci pour cet article, j’adore toujours découvrir les coins coutures des blogueuses 😉
    Pour le mien, qui est dans une petite pièce où on a réussi à caser une banquette BZ et deux bureaux, j’ai réutilisé nos vieux meubles hauts de cuisine et un meuble à tiroir très étroit, également de la cuisine, sur lesquels sont posés une grande planche. Et on rajoute un bloc Ikéa avec une étagère, pour poser la surjeteuse
    Ce que je trouve indispensable, c’est tout bête, c’est la poubelle à fils : une petite boite en plastique fixée sous le bureau avec des baguettes, et qui coulisse. Hop, on l’entrouvre pour travailler, et les fils et les chutes disparaissent 😉

  14. O'Fil d'Adèle says:

    Ton petit coin couture est très joli et très cocoon pour pouvoir s’y ressourcer quelques heures (ou minutes !!)

    Pour ce qui est de mon coin couture, dans mon nouvel appartement, il est dans la pièce à vivre. Une étagère à 4 niveau où est stocké machine, bobines, perles et feutrine. Les tissus sont dans des coffres en tissu faisant office de poufs dans le salon.

    Auparavant j’avais une seconde chambre où tout y était stocké. Bien que l’espace était plus grand, spacieux, rangé et propre, je ne m’y retrouvé pas et je trouvais la pièce froide et peu créative.

    Là je suis dans le salon, j’ai laissé la table à manger avec les rallonges pour pouvoir m’y installer plus facilement et laisser mon bazar en bout de table facilement. Je m’y retrouve bien plus !!

    A préciser que je n’ai pas d’enfants, on est 2 à l’appartement. je pense que ça change beaucoup dans l’organisation de son petit atelier !!

    • mathilde says:

      Eh oui, la présence des enfants change beaucoup de chose! Bon, il faut dire que j’ai fait le choix de leur attribuer plusieurs petits espaces dans la pièce à vivre (coin lecture, coin « cuisine-dînette », coin activités manuelles…), donc forcément, le coin couture aurait été de trop! mais j’aime assez l’avoir au calme, dans ma chambre. mais je comprends ce que tu veux dire, c’est aussi très agréable de coudre au centre de la maison!

  15. Yuliya Ollivier says:

    Bonjour Mathilde,
    Merci pour cet article et d’avoir montré ton joli coin de couture . Le petit chiffonnier est une belle trouvaille et tu l’as admirablement restauré. Mon coin de couture est dans la cuisine . J’ai une petite console sous le plan de travail où je range ma machine à coudre avec deux caisses en osier . J’ai également trouvé une place en bas du vaisselier pour stocker toutes sortes de bocaux et boîtes où je range la mercerie . Mes collègues connaissent ma passion pour le bric à brac et m’apportent souvent des jolies boîtes en fer blanc . L’ensemble est un peu folklorique mais j’aime bien

    • mathilde says:

      Eh bien, tu ne t’étale pas beaucoup, toi! J’admire ta faculté à te créer de l’espace dans des petits coins de cuisine, moi, j’ai toujours l’exigence d’avoir un endroit à moi…

  16. Manowen says:

    Ça doit te changer la vie ce ptit cocon tranquille pour bricoler ! J’ai la chance d’avoir une pièce rien qu’à moi, mais elle sert de stockage à bazar depuis le début des travaux (juillet…) et est arrivée à un tel point de saturation que je me suis remise à squater la grande table de la salle à manger en attendant de trouver le temps de ranger mon atelier, ce qui m’agace au plus haut point (car bien sûr mon salon qui redevenait habitable est en train de devenir une annexe de mon atelier grrr). Bref, j’envie ta table de travail si nette pour l’heure 😉

    • mathilde says:

      Ah zut, oui, j’imagine que transformer le salon en atelier doit te faire un peu râler… Allez, courage, ce n’est que provisoire, tu vas être tellement bien dans ta maison!! Et cette pièce couture rien qu’à toi, tu vas pouvoir l’arranger totalement à ton goût et en réfléchissant à l’agencement le plus pratique, quelle chance!!
      La fin des travaux, ou en tout cas, du gros oeuvre, est prévue pour quand?…

  17. cecile says:

    tout comme toi je voulais un espace où je puisse laisser en plan mon travail en cours…j’ai la chance de pouvoir dédier une pièce à mon loisir n’ayant pas d’enfant. J’ai donc mis ma pièce couture dans la chambre d’ami. Un bureau comptable, une étagère d’appoint pour les livres coutures et une commode toute simple pour ranger mes coupons, rubans, fils, laines. Je suis satisfaite de cette organisation car je l’ai bien réfléchie et je vois que je me retrouve bien!

Laisser un commentaire