Burda février 2018

Même si, en ce moment, je ne couds quasiment pas, et même si j’ai déjà un stock de Burda tout à fait déraisonnable, j’avoue, je continue à les acheter assez régulièrement. Evidemment, j’ai laissé passer plusieurs numéros, mais dans l’ensemble, j’ai tout de même du mal à résister. Feuilleter un Burda reste un de mes grands plaisirs du mois, et je crois que c’est encore plus le cas lorsque je n’ai pas le temps de coudre! Il faut bien rêver, ma bonne dame!! Et si j’ai signé pour le défi « réduis ton stock 2018 » sur TN, afin de me motiver à coudre mes coupons avant d’en acheter de nouveaux, pour ce qui est des Burda, je ne suis pas encore psychologiquement prête à laisser passer une année ou même six mois sans les acheter! Et ce mois-ci, hé bien, voilà, j’ai de nouveau craqué…

Et si j’ai craqué, c’est en grande partie à cause des quatre modèles de petits hauts ci-dessous. Etant donné que, depuis que je suis maman, et encore plus depuis que je suis maman « au foyer », ma tenue se résume souvent à blouse+jean, vous imaginez bien que je ne pouvais rester insensible à ce joli choix de petites blousettes!

1 – celle qui cache bien son jeu : elle a l’air toute simple et toute gentille comme ça, mais le dos est joliment creusé, avec une finition nouée féminine et raffinée.

2 – la toute simple et facile : un devant, un dos, des parements élastiqués (ou non) pour le col et les manches, et basta! En prévisien du printemps et à décliner dans différents coloris, motifs et matières.

3 – celle dont les petits détails font tout : la coupe est toute droite et assez simple, mais les détails des poches, de l’encolure et des pattes de manches, lui donnent un charme certain. Avec ou sans broderies appliquées.

4 – celui qui paraît improbable : oui, vu comme ça, je vous l’accorde, ce patron a juste l’air mal fichu. Mais en voyant les images du t-shirt porté, on voit un joli drapé se créer au niveau de la taille, et franchement, ce n’est pas moche du tout (enfin, je trouve!).

 

Bon, et puis, en-dehors des petits hauts, j’ai aussi repéré deux robes et deux vestes, qui pourraient tout à fait correspondre à mon mode de vie quotidien (par là, je veux dire que les robes ajustées, décolletées, très habillées, et que les vestes hyper travaillées ne sont envisageables ni pour mon confort, ni pour mes possibilités couturistiques actuelles!):

5 – la boutonnée du mois : oui, chez Burda, il y a souvent, très souvent, même, des robes-chemises.  Dans ce numéro, on vous propose même d’aller randonner avec. Mais oui mais oui. Si parmi vous il existe des marcheuses qui randonnent en robe-chemise cousue main, faites-le moi savoir!! Bon, toujours est-il que ce modèle est assez joli, même si relativement basique.

6 – le coup de coeur du mois : eh oui, c’est ce patron qui me plaît le plus! Dans le magazine, il est présenté dans un joli lin dont la trame est verticale pour le haut, et horizontale pour l’empiècement du bas. L’effet est plutôt réussi. Et puis, j’aime assez le mélange entre la chemise, la tunique et la robe, et la coupe un peu droite et ample me semble très confortable. Portée avec des collants épais et des bottines, je me vois tout à fait dedans!

7 – le signe du destin du mois : récemment, je me suis dit : « Tiens, pour le printemps, j’aimerais bien me faire une veste kimono… » Bon, ben voilà, j’y ai pensé, Burda l’a fait. Je n’ai plus qu’à m’y mettre. (Je précise que la veste est à ceinturer, mais la ceinture ne rentrait pas sur l’image!)

8 – le classique du mois : la petite veste droite, avec le détail du passepoil contrastant aux bordures, aux poignets et aux boutons. Dans un joli tissu couplé avec un liberty, portée sur un jean, ça doit faire son petit effet! Et puis, depuis le temps que je veux tenter les poches passepoilées…

Voilà voilà pour ce que j’ai repéré pour moi dans ce numéro. J’ajoute que, pour une fois, il y a deux patrons garçons (ou mixtes) plutôt chouettes (une parka et un sweat-shirt à capuche), et que les patrons grandes tailles sont, comme très souvent, plutôt jolis.

Est-ce que certains de ces modèles vous plaisent? Et avez-vous acheté d’autres magazines de couture dernièrement? Je me limite à Burda depuis quelques temps, après avoir été très enthousiaste concernant La Maison Victor les deux premières années de parution, je suis un peu moins séduite ces derniers temps… Qu’avez-vous pensé des derniers numéros?

Bon dimanche et belle semaine à vous!

15 comments

  1. Mélanie says:

    Bonjour
    C est toujours agréable de lire tes articles… Je partage ton avis concernant la maison victor et je n ai pas acheté le dernier. En revanche hier j’ ai acheté le ottobre.Il est vrai qu’il ne comprend pas de modèle adulte mais les modèles enfants m’ont vraiment séduite et puis ils sont nombreux.
    Pour adulte, à noël j’ai eu pas mal de patrons donc pas encore de nouvelles envies. Je vais déjà me concentrer sur le tissu que j’ai acheté ppur me coudre une cape 😉
    Bon dimanche et bons projets couture et tricot à venir

    • mathilde says:

      J’ai quelques magazines ottobre enfants, et effectivement les patrons sont vraiment top. Pour le moment je n’en ai cousu qu’un seul, mais il tombait super bien et les explications étaient assez claires. Mais comme je couds assez peu et que les magazines sont extrêmement chers, j’attends de rentabiliser ceux que j’ai avant de m’en offrir d’autres, éventuellement. Mais je vais aller regarder le dernier numéro, tu me donnes envie!
      Bonne couture pour ta cape, c’est un chouette projet!

  2. watougou says:

    J’ai également craqué sur ce dernier numéro, mais peut-on réellement parler de craquage vu que je « craque » tous les mois! Parlons plus d’une habitude! Oui, je suis faible… Je suis un peu comme toi concernant la Maison Victor, beaucoup moins enthousiaste et bien plus séduite par d’autres parutions plus récentes comme Fashion Style ou Couture Actuelle (traductions de deux parutions respectivement allemande-Knipmode- et espagnole et, à mon sens, bien plus riches de modèles intéressants). Sinon pour ce numéro de Burda, j’ai apprécié également les modèles junior au masculin (c’est suffisamment rare pour s’en réjouir!). Quant aux modèles femme, j’ai littéralement craqué pour la robe 113 faisant l’objet du workshop même si, soyons francs, il y a peu de chances que je porte çà au quotidien, certes. Mais l’exercice me tente bien. Egalement séduite par le dos de la blouse 111 et la petite veste boîte passepoilée 112.Bon week-end!

    • mathilde says:

      Ah oui, cette robe est vraiment intéressante! Ce n’est absolument pas mon style et c’est totalement inadapté à mon quotidien, mais je suis d’accord, à coudre, c’est un joli défi! Et elle irait très bien avec ton joli chapeau…

  3. Stéphanie says:

    Bonjour ! Si je couds maintenant principalement avec Burda, c’est en partie grâce à votre blog. Et le numéro de ce mois m’a également séduite, notamment l’improbable t-shirt asymétrique que je me réjouis de tester. À bientôt !

    • mathilde says:

      Peut-être vais-je le tester aussi, il a l’air tellement rapide à faire! Et je suis contente de vous avoir donné envie de tester les patrons burda, le rapport qualité-quantité-prix de chaque magazine est assez imbattable. Il faut juste surmonter les premières angoisses de la planche à patron…!

  4. Sophie says:

    Bonjour! Pareil pour moi pour LMV, j’ai beaucoup aimé les premières années, mais dernièrement j’étais un peu déçue… Je suis abonnée à burda et j’adooooore quand j’ouvre ma boîte aux lettres avant d’aller chercher les 2 marmots au jardin d’enfants et que burda m’attend pour être lu au square! Dans ce numéro, j’ai tout de suit craqué sur le haut 120, et j’aime les manches amples du 102. Et le grand vient de choisir un french terry avec des dinosaures, alors les patrons enfants tombent bien cette fois-ci. Cela me fais toujours plaisir de te lire! Bonne semaine! Sophie

    • mathilde says:

      Mmmh, lire burda au square, le bonheur!! (enfin, pour ça, il faut des enfants relativement calmes et un square pas trop bondé, ce qui n’est malheureusement quasiment jamais mon cas!!) La petite tunique 102 est très jolie aussi, c’est vrai!
      Bonne semaine à toi aussi!

  5. Laure says:

    Je n’avais pas vu le fil t&n. Je suis aussi : c’est mon objectif crucial pour les tissus et volontaire pour la laine (mais moins crucial) maintenant reste plus qu’à trouver le temps… heureusement je suis en congé dans trois semaines. La blouse 1 et la robe 5 ont l’air bien sympa! J’attends de voir les jolies réalisations que tu pourrais faire…

  6. Clémentine says:

    Bonjour, je vous rejoins totalement sur « il faut bien rêver » ! Comme si on allait coudre la moitié du quart des patrons qu’on a achète… Non non non, ça ne sert pas à ça, ou alors seulement secondairement 😉 Acheter des patrons (et notamment sous forme de magazines, avec photos et articles), cela console de ne pas coudre assez, et c’est déjà très bien.
    Bon, allez, je retourne à mon Ottobre… Mais oui, pour coudre !

    • mathilde says:

      Merci de justifier ma boulimie de magazines couture malgré mon peu de productivité!! 😀 Plus sérieusement, c’est en grande partie pour ça que j’avais bien accroché avec LMV, la présentation est belle et les articles annexes intéressants, ça donne un petit plus vraiment « magazine ». mais bon, à un tel prix, si aucun patron ne m’intéresse, je ne me permets pas de l’acheter juste pour les toris articles relativement intéressants…

  7. Béatrice says:

    Fidèle /accro aux magazines Burda que je collectionne depuis presque 10 ans! Comme Victor est belge comme moi, j’ai craqué au début puis après 6-7 numéros, je me suis aperçue que je ne les utilisais pas, que je préférais manipuler les Burda bien moins lourds et dans lesquels je m’y retrouve. Je me suis fait un gros classeur avec les pages centrales reprenant les schémas des modèles. Parfois, pas grand chose ne me convient mais je ne couds pas seulement pour moi… Je viens de finir une robe sweat , un modèle original pour une de mes petites-nièces d’un magazine de 2011! Il n’y a pas si longtemps il y avait 4 planches de patrons et non 2 pour un même nombre de modèles… Mon truc pour m’y retrouver, le surlignage du patron choisi avant son copiage. Bonne coutures! Béatrice

    • mathilde says:

      Je suis d’accord, les numéros de LMV ne sont pas très bien fichus d’un point de vue pratique. J’ai commencé à rassembler les livrets de patrons ensemble, dans un carton à archives, mais ils se détachent difficilement du magazine, les références du numéro ne sont pas clairement indiquées, donc pour retrouver ensuite les explications qui vont avec, je pense que je vais perdre pas mal de temps! Et j’ai moi aussi connu le temps béni des 4 planches à patrons dans les Burdas… Economies économies…

  8. Amaëlle says:

    Bonjour à toi, merci pour le ton si sympathique et naturel de tes articles, je suis ton blog fort discrètement depuis longtemps. J’ai moi aussi acheté ce numéro que je ne voulais surtout pas louper, près de la moitié des modèles me tentent… Hem ! surtout la robe et la veste super habillées, re-hem !
    Je n’ai encore jamais acheté la Maison Victor. J’ai une belle collec de Burda (une trentaine ?) des numéros jamais utilisés, et d’autres bien rentabilisés, ça reste pour moi LA référence. J’ai commencé à coudre avec Burda, et appris à mes dépens 🙂 que « Burda ne se trompe jamais » dans ses instructions, donc si ça bug… c’est moi ! Et acheter d’autant plus de tissus et de patrons qu’on ne peut pas coudre, oh, je suis bien d’accord, surtout avec des petits !! Il suffit parfois d’un coup de pouce pour retrouver une belle productivité couturesque… souvent plus réfléchie, le temps de maturation étant passé par là :-))

Laisser un commentaire