Inspirations d’août

Que de commentaires suite à mon dernier article! J’ai beaucoup apprécié lire vos témoignages! La plupart d’entre vous disent consulter très peu internet : je suis ravie de faire encore partie des « contenus » que vous lisez, c’est très stimulant!

De mon côté, ayant donc beaucoup lâché mon téléphone, j’ai récemment renoué avec l’ordinateur. Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais dans mon cas, je les utilise de façon très différente : lorsque j’allais sur internet avec mon téléphone, j’avais l’impression de « consommer » du visuel, de façon presque automatique, comme un tic, et de manière très passive. Lorsque je suis devant mon ordinateur, l’approche est tout autre : déjà, j’ai fait la démarche volontaire de l’allumer et de mettre une chaise devant le petit bureau où il est installé (ça n’a l’air de rien, mais ça me prend déjà cinq minutes, bien plus que de dévérouiller un téléphone et de faire glisser son doigt machinalement sur l’écran). Ensuite, le fait qu’il y ait un vrai clavier devant moi m’incite à être davantage active, à choisir ce que je veux taper dans la barre de recherche (je n’ai aucun favori enregistré). Ma lecture est donc plus volontaire, moins subie, et plus active. Je me dirige de moi-même vers les contenus que je souhaite lire, et, souvent, j’y réfléchis davantage, j’analyse, j’approfondis. Je lis donc plutôt des articles de blogs, je vais sur le forum de T&N, je regarde des vidéos dont le thème m’intéresse vraiment, etc.

Bref, tout ça pour dire que j’ai renoué avec l’ordinateur, donc avec la lecture de contenus rééls et pas seulement photographiques, et que l’envie m’est venue de ressusciter cette rubrique un peu oubliée. Je l’ai renommée de façon mensuelle, car je ne pense pas l’alimenter toutes les semaines, loin de là!

Voici donc quelques articles que j’avais envie de partager avec vous en ce beau mois d’août :

  • un article de Victoria, dont le blog est l’un des seuls que je continue à lire assidûment, et dont la qualité d’écriture et la fiabilité des informations ne me déçoivent jamais. Cet article est consacré à la façon dont on peut favoriser la survie des abeilles, même lorsqu’on a seulement quelques jardinières sur son balcon  – vous imaginez bien à quel point j’ai été contente de lire ça. je n’avais jamais pensé à laisser monter en graine mes aromates : désormais, je laisses quelques tiges de mon basilic, de ma menthe et de ma mélisse monter, on verra si les demoiselles bourdonnantes daignent venir visiter mon humble jardin! Je vous encourage vivement à parcourir l’ensemble du blog de Victoria : lecture, mode éthique, nourriture saine, j’y retrouve beaucoup de sujets qui résonnent en moi, et dont beaucoup d’entres vous sont sans doute sensibles aussi.
  • un autre article, un peu dans le même thème, qui parlera davantage aux parisiennes qu’aux provinciales, puisqu’il s’agit de lieux proches de Paris où aller se ressourcer lorsqu’on étouffe un peu dans la capitale (encore un sujet qui me parle…). Cependant, malgré le fait que l’article soit centré sur Paris, il me semble que l’idée est à reprendre chez toutes celles qui vivent en ville, et ne disposent ni d’un jardin, ni de la campagne toute proche. Lorsqu’il fait beau, que l’on ressent le besoin de sortir, de voir la nature, et de profiter de la beauté du printemps et de l’été, ça vaut la peine de se questionner quelques minutes et de rechercher autour de soi les grands parcs, forêts et domaines de châteaux dans lesquels on trouvera un semblant de liberté et de tranquilité. De mon côté, lorsque j’étouffe à Paris, j’ai souvent tendance à me replier sur moi-même et à me réfugier dans la complainte et la mauvaise humeur (« je suis tellement malheureuse ici, je veux une maison avec un jardin, mais qu’est-ce que c’est que cette vie sans nature qu’on impose à nos enfants, etc, etc. »). Cet article m’a donné envie de me prendre davantage en main les prochaines fois que ce genre de sentiment m’assaillira, et de chercher où aller pour me permettre de respirer et de laisser aux enfants le loisir de courir et grimper aux arbres. J’attends d’ailleurs l’automne avec impatience, pour reprendre nos ballades familiales en forêt : les tons d’automne sont tellement beaux! (en attendant, on profite de l’été pour vadrouiller là où l’air est plus sain – même si j’aime beaucoup Paris l’été).
  • l’article suivant n’a aucun rapport (quoique, nature, bonheur, tout ça tout ça, on y est bien!) : il s’agit d’un extrait d’un autre blog très chouette, le Palais Savant, traitant du cycle menstruel. C’est un sujet qui, me semble-t’il, est assez en vogue (en partie grâce à la popularité toute nouvelle des coupes menstruelles), et, dans ce cas précis, je trouve qu’il s’agit d’une mode très positive pour les femmes! En gros, il s’agit de considérer différemment le cycle féminin, de s’en approprier les différentes phases plutôt que de les subir, et de considérer chaque période comme positive d’une manière ou d’une autre. Lathelize avait aussi évoqué le sujet sur son blog il y a quelques mois, elle suggérait d’autres lectures, si le sujet vous intéresse.
  • allez, on change vraiment de registre, cap sur la couture! L’usine à Bulles (encore un super blog que je suis fidèlement) propose une revue très intéressante de patrons gratuits pour l’été. Vous en connaissez sans doute certains, mais pour ma part, comme je me tiens très peu au courant des nouveautés ces derniers temps, j’étais passée à côté de pas mal de bon plans. Je garde en mémoire notamment les patrons de t-shirt, j’en cherchais depuis un moment. Il faut juste que je me familiarise un peu plus avec les finitions sur le jersey… (Et, si on continuer à suivre le fil directeur du jour, eh bien, avec cet article, on y est!)
  • passons maintenant dans le clan des tricoteuses! Malgré toutes mes réserves, vous le savez, je ne peux jamais laisser passer la sortie d’un catalogue phildar sans le feuilleter avidement douze fois de suite, et sans m’imaginer tous les modèles que je pourrais faire… Récemment sont sortis deux catalogues femme : l’un que je trouve sans intérêt, et l’autre qui me parle beaucoup plus! Décidément, vivement l’automne!!
  • et évidemment, comme le savent celles qui suivent cette rubrique depuis le début, cet article ne serait pas complet sans un peu de cheveux! Voilà une belle tresse pour ne pas avoir trop chaud ces dernières semaines de vacances! (ça a l’air compliqué, mais, promis, ça ne l’est pas! En gros c’est juste trois tresses ensemble, il faut juste avoir assez de longueur pour que ça donne quelque chose)

Voilà voilà! J’espère que le retour de cette rubrique vous plaît! N’hésitez pas à partager aussi vos lectures (utiles, futiles, chevelues, féministes, jardinesques, estivales, tout ce que vous voulez!) dans les commentaires!

Beau mois d’août à vous toutes!

28 comments

  1. Martine says:

    Comme tu as raison ! Tout est dans la juste mesure et en conscience… Ton billet est une véritable petite bulle de bonheur ! Bises.
    Martine

  2. Sarah says:

    J’aime beaucoup cet article découvertes! Cet été, j’ai beaucoup aimé écouter des podcast sur la maternité/parentalité. ( Bliss story et nouveau chapitre )!

  3. christelle says:

    Merci beaucoup Mathilde pour toutes ces découvertes, c’est toujours un grand plaisir de te lire. Bonne semaine à toi et à tes proches.

  4. Nicole says:

    Bonjour!
    A lire avec délectation justement la tresse de Laetitia Colomba ni, toujours un plaisir de vous lire vous en tous cas, bonne fin d’été à Paris!

  5. kiki34 says:

    Des billets « touche à tout » j’adore ça ! De quoi découvrir de nouvelles choses pour mes lectures plaisir du matin, pour ça, merci Mathilde 🙂 .

  6. LUMA says:

    Bonjour Mathilde,
    J’apprécie beaucoup ton article sur ton blog. »Tout doucement » comme le dit la chanson, c’est comme cela qu’il faut faire,prendre du recul, sans contrainte.
    Surtout la famille et les proches d’abord, le reste vient s’insinuer tout seul..
    Bonne journée à toi et ta famille et à bientôt de te lire.
    Une admiratrice
    MALU

  7. Mumu du 35 says:

    Quelle photo charmante , un petit jardin en plein Paris ?
    Il me semble reconnaître les petits potagers le long de la voie ferrée vers Clignancourt .
    Comme tu as raison d’aimer la campagne , j’ai quitté Paris voilà 25 ans , pour la Bretagne , et en effet quelle joie de pouvoir profiter des saisons et d’elever ses enfants sans le brouhaha permanent de la ville .

  8. Bisoudoudou says:

    Très belle sélection je me demandais aussi si tu allais mettre une référence coiffure dans cet article!! Tu ne m’as pas déçue! Evidemment, ça ne me sert à rien, car à part le bun, je ne sais rien faire d’autre ^^ C’est toujours un plaisir de te relire. J’espère que tu as passé un bel été

    • mathilde says:

      Mais bien sûr, quelle idée, je n’allais pas laisser tomber un de mes sujets favoris!!! 😀 Pour être honnête, j’ai testé la coiffure en question, et je la trouve un peu trop complexe visuellement. Une bonne tresse classique, ya que ça de vrai! 😉

  9. Laure says:

    Bonjour mathilde. Un régal de te lire comme d’habitude ! Nous sommes rentrés hier de la montagne et l’arrivée sur le périphérique nous à bien douché. Une seule question : quand part on enfin vivre à la campagne ! A très vite

  10. Florence says:

    Merci pour ces liens, surtout celui sur les plantes mellifères que j’ai trouvé très interessant.
    Pour info, je me suis inscrite à une conference à la recyclerie sur « une rentrée sans écran », c’est le 10 septembre et c’est gratuit 🙂
    Concernant la vie à la campagne, la maison, le jardin, tout ça, tout ça, nous avons choisi d’habiter en proche banlieue Parisienne et je trouve que cela nous permet de concilier parfaitement vie pro et vie au vert en profitant d’un petit jardin mais aussi de tous les commerces à proximité. Un super compromis aux portes de Paris!

    • mathilde says:

      Suite à ton commentaire, j’ai voulu m’inscrire à la conférence,mais je n’ai trouvé nulle part où le faire! Es-tu adhérente? C’est un de mes projets pour cette rentrée!
      Nous avons énormément réfléchi à un déménagement en banlieue, et même visité quelques maisons. Mais les prix, si on veut garder des temps de transports quotidiens raisonnables, restent aussi élevés que ceux de Paris, et j’avoue aussi que l’éloignement et la complexité pour me rendre garde de l’Est ont aussi eu raison de ma motivation… J’avais l’impression de m’éloigner encore plus des miens et de mes racines… Mais il n’est pas exclu que le sujet revienne sur le tapis, la réflexion reste dans un coin de nos têtes! La parade qu’on a trouvé et qui fonctionne plutôt bien (pour le moment!) : profiter à fond de notre vie parisienne et essayer de voir les choses positivement, et sortir de Paris tous les week-end pour un pique-nique, une journée au vert, une escapade en Normandie.

  11. Juliette says:

    Merci pur ces liens, et merci pour toutes ces réflexions dans l’avant dernier article ! Je ne suis vraiment pas très connectée (et uniquement au bureau devant mon clavier), donc je découvre toujours les articles des blogs que j’aime (dont celui de Victoria et le tien bien sûr) avec un temps de retard. Bonne journée !

Laisser un commentaire