Le bonnet turban

Modèle : Phildar, catalogue automne-hiver 2012/2013

Fil : Cachemire de Bergère de France

Je suis une grande adepte des couvre-chefs. En été, j’adore porter des chapeaux, petits ou plus grands. En hiver, ce sont les bandeaux et bonnets qui ont ma préférence : je ne sors jamais sans enrouler mon long cou de girafe dans une très longue et très volumineuse écharpe, ce qui fait remonter les chapeaux (et je le regrette car j’ai deux chapeaux en feutre magnifiques que je ne peux jamais porter… vous avez aussi ce problème?) mais fait très bon ménage avec les bonnets.

Même si les bandeaux donnent un côté très féminin, il faut bien avouer qu’ils ne protègent pas complètement nos petites têtes du grand froid hivernal – personnellement, je les garde plutôt pour l’automne. Comme dirait ma mémé (qui a été appuyée depuis par de nombreux scientifiques), « toute la chaleur du corps s’échappe par la tête, mets ton bonnet, Mathilde! » Comme j’écoute toujours ma mémé (enfin, sauf quand j’étais ado, je pense que sa remarque date de cette époque-là) (d’ailleurs quand j’y repense, quand j’étais ado je mettais de grands foulards types turbans autour de ma tête, décidément, j’ai beau tenter d’évoluer, je retombe toujours sur mes classiques!), j’ai décidé de me tricoter un deuxième bonnet. Parce que, depuis plusieurs années, je ne jure que par le beau Jules, que je porte quotidiennement de novembre à début mars, mais que, depuis quelques temps, j’ai envie parfois de lui faire quelques infidélités. Pour un plus léger. Moins chaud. Plus féminin. Bref, pour un bonnet un peu différent, qui ne lui ferait pas concurrence mais lui permettrait de se reposer de temps en temps.

Continue reading →

This entry was posted in Tricot.

. 2018 .

2017 a été une année entre parenthèses. J’ai l’impression de l’avoir passée entre équilibre et déséquilibre. Je cherchais un rythme, je l’ai trouvé et perdu maintes et maintes fois, au rythme de la croissance de mes enfants, des voyages de Monsieur et de mes propres états émotionnels. Dans les petits moments d’équilibre, j’ai réussi à caser pas mal de moments créatifs, tricots ou couture, mais je n’ai pas toujours pris le temps, par manque d’énergie et de motivation, de prendre en photos mes bricoles et de venir écrire ici.

En 2018, mes enfants vont continuer de grandir et d’être pots-de-colle, Monsieur voyagera tout autant, et le yoyo de mes états d’âme continuera de monter et descendre : et c’est tant mieux, car c’est tout cela qui fait ma vie, elle est en montagne russes, et c’est bien plus vivant qu’une vie bien à plat! Mais en 2018, je voudrais vraiment retrouver l’envie de venir poser ici quelques mots régulièrement, prendre le temps de mettre enfin à exécution toutes les idées d’articles que j’ai sous le coude depuis plusieurs mois, retrouver l’enthousiasme de photographier mes cousettes et tricots, et aussi, vous retrouver, vous qui me lisez depuis plusieurs années souvent, et que j’aime tellement lire en retour dans les commentaires de mes articles.

A vous toutes qui me lisez, je souhaite une très jolie année 2018, une année virevoltante, une année lumineuse, joyeuse et trépidante, mais aussi une année apaisante, douce, créative et riche de belles découvertes.

Merci à ma copine Fanny pour la photo! Les Nancéiennes reconnaîtront sans doute le sapin de l’an dernier, j’ai complètement raté ma photo ce Noël! (Sans doute la faute au vin chaud épicé de la place Vaudémont et au vertige de la grande roue place Carrière…!)

« Slushies Top », We Are Knitters

Alors que j’écris cet article, si je lève les yeux de mon clavier pour regarder par ma fenêtre, je peux voir les feuilles des arbres du square commencer à roussir. Le petit bout de Sacré-Coeur que j’aperçois, tout en haut de la Butte, caché derrière les feuillages dorés, est entouré de nuages grisonnants. Ce matin, j’ai ressorti mes bottines préférées, qui avaient passé l’été enfermées dans une boîte en haut d’un placard. Je ne rêve que de longues écharpes moelleuses, de bonnets douillets et de manteaux en tweed. Alors, avant de tourner définitivement la page de l’été et d’être totalement hors-saison, je me dépêche de vous montrer le seul tricot estival que j’ai réussi à mener à bien ces trois derniers mois.

Continue reading →

This entry was posted in Tricot.

Jupe midi : ma version!

Patron : Burda, février 2017 – Tissu : tissus.net

Aaaaah! La voilà, la fameuse, la tant attendue, j’ai nommé… la jupe midi! Vous vous souvenez de cet article, dans lequel je vous expliquais mon nouvel amour pour cette longueur, que j’abhorrais jadis pour cause de mémérisation? Eh bien voilà finalement ma réalisation!

Bon. Je vous ai un peu arnaquées, elle n’est pas si midi que ça, ma jupe, elle est finalement plutôt dix heures… Mais c’est un début! Souvenez-vous, on part de , tout de même!! Alors une jupe sous le genou, c’est un peu un exploit pour moi!

J’ai mis un temps fou à la réaliser, pour trois raisons.

Continue reading →

Un pull inspiration vareuse pour le marmot

Modèle : Phildar, n°17 catalogue 106 (p/e 2014) – Fil : Ecoton, Bergère de France

Ce petit pull pour mon aîné, je l’ai commencé il y a un moment. Vu le peu de temps dont je dispose en ce moment, et mon état de fatigue (entre les 2 à 4 réveils nocturnes de mon bébé, celui vers 5h du grand, et le réveil définitif de tout ce petit monde rarement après 6h30, je vous laisse imaginer la taille de mes cernes, le baromètre de mon humeur et le dynamisme de mes neurones), j’ai mis bien plus de temps que nécessaire pour le réaliser.

Je l’avais repéré dès la sortie du catalogue, son style rétro rappelant les vareuses m’avait tapé dans l’oeil, et l’association des points et des boutons en bois me plaisait beaucoup. Il était à l’origine réalisé dans un fil que j’aimais beaucoup, mais que Phildar ne fait hélas plus (le fil Laine Coton, que j’avais utilisé ici et ). J’ai cherché un équivalent de la même marque, sans succès. Je me suis donc rabattue sur un fil Bergère de France, la qualité Ecoton. Ce fil est composé en majorité d’acrylique, et de fibre recyclées. Je ne suis pas contre l’acrylique, surtout pour les pulls de mes enfants, qui doivent être costauds et passer sans problème en machine, et je sais que l’acrylique de BDF est de très bonne qualité. Lorsque j’ai vu le coloris Céladon, je n’ai pas hésité longtemps, d’autant plus que l’échantillon correspondait parfaitement. Mes photos ne rendent pas justice à la couleur du fil, qui est plus clair et plus éclatant en réalité (la photo du site est assez proche du réél).

Continue reading →