Couture couture femme Créer

La robe Bleue

10 avril 2016

BLEUE2

Patron : 112-113 burda 02/2014  ■ Tissu : tissus-de-rêve

On dirait bien qu’en ce moment j’ai un truc avec les motifs, les coupes vastes, les encolures rectilignes et les manches 3/4!

Cette petite robe est le fruit d’une collaboration avec le site tissus-de-rêve. Alisson m’a en effet proposé de choisir un tissu, pour me coudre quelque chose qui me ferait plaisir (et vous faire connaître son site, par la même occasion!). Lorsque j’ai vu celui-ci, mon petit cœur de Lorraine a fait boum: bah oui, que voulez-vous, moi, les fruits rouges, je ne peux guère y résister… Framboises, groseilles, cassis, mûres : chaque été depuis ma plus tendre enfance, je vais « au fond du jardin », chez mes parents, pour les cueillir à même l’arbuste : c’est comme ça qu’ils sont les meilleurs (en confiture aussi, mais seulement celle de ma môman!). Je ne les mange pas du tout avec le même plaisir s’ils sont déjà cueillis ou, pire, achetés (c’est comme les noix, ça : mes mauvaises habitudes de campagnarde font que pour moi, les fruits rouges et les noix, ça se ramasse, ça se cueille, mais ça ne s’achète pas! Imaginez mon désarroi depuis que j’habite à Paris… Je croise peu de noyers et encore moins de framboisiers!).

Je m’égare. Je m’impressionne moi-même sur cette capacité à parler confiture de framboise alors que je vous écris un article sur ma nouvelle robe. Mais comme vous m’avez récemment dit que vous appréciez mes égarements, alors je m’autorise!

IMG_5418

Bref. Comme je commande très rarement sur internet (en fait jamais, sauf quand on m’offre de le faire, opportuniste que je suis!) parce que j’ai besoin de TOUCHER pour imaginer ce que je ferai de tel ou tel tissu, j’ai attendu de recevoir la merveille pour décider du patron qui aurait ma faveur.

Une fois le coupon en ma possession, j’ai tout de suite eu envie d’en faire une robe. Et puis, je me suis dit que ce serait peut-être un peu trop… Chargé? Coloré? Voyant? Un peu des trois à la fois, en fait.

J’ai donc décidé d’en faire une veste Mona.

Comme vous le constatez sur ces photos, je suis quelqu’un qui sait se tenir à ses décisions. Pas mon genre de changer trois fois d’avis, pas du tout. Hum.

BLEUE5

Boucles d’oreilles (très vieilles): Gas ■ Pochette (usée): Mango ■ Collants: Monop ■ Ballerines: Clarks

Plus sérieusement, comme vous le constatez sur ces photos, je suis revenue finalement à ma première idée. Tout simplement parce que, une fois le tissu lavé et débarrassé de son apprêt, il s’est avéré plus souple que de prime abord, et donc un peu moins adapté à une veste de printemps. Et puis, j’avoue, l’envie de robe me démangeait tout de même sérieusement, fallait donc pas trop me pousser pour que j’y revienne!

Une fois ma décision robesque définitivement prise, je suis partie en quête d’un patron, avec ces critères précis, par ordre de priorité : facile/rapide/adapté à un tissu tout de même plutôt raide/ pas trop près du corps/de mi-saison.

BLEUE7

C’est finalement ce patron-ci qui a eu le dernier mot, patron que je n’avais absolument pas repéré à l’époque où est sorti le magazine, mais dont la ligne droite et l’encolure carrée m’ont plu, et qui me semblait répondre à tous mes critères. Alors, mesdames, cela s’est-il vérifié?

  • facile : moui. En fait elle est effectivement très simple, mais je suis restée perplexe devant les pinces d’épaules qui permettent de former l’arrondi d’épaule. En soi, ce n’est pas du tout compliqué, mais bon, je sais pas, parfois, je bloque sur des trucs bêtes, et là, ça a été le cas.
  • rapide : absolument. J’aime bien prendre mon temps pour faire les choses bien, et ma vie actuelle fait que je n’ai pas le loisir de coudre sur des longues durées, mais en une sieste marmottesque un dimanche aprem (3h… Aaah quel bonheuuuuur!) et deux soirées, c’était plié.
  • adapté à un tissu un peu raide : vouivoui. c’est une coupe légèrement trapèze, donc le coton s’y prête bien, et l’encolure carrée ne fait pas de pli grâce à la tenue du tissu.
  • pas trop près du corps : oui, bah, là, je crois que le critère est un peu trop respecté… Enfin, ça me gêne pas d’avoir un peu de marge, dans certaines situations ça peut servir, héhé! (Déjeuners trop copieux, envie de dupliquer le marmot, etc.)
  • de mi-saison : yes sir! Manches 3/4 (bon, ça c’est de mon fait), longueur au-dessus du genoux, gorge juste protégée des petites brises printanières, je dis banco! Et puis ce tissu fruité, ça donne la gaîté nécessaire après des mois d’hiver sages, sombres et unis…

BLEUEtissu

A la demande de Filomenn, un gros plan de l’imprimé si discret! (qui est bien moins vif en réalité)

Cette version de la robe était normalement doublée. Mon tissu étant assez opaque, et n’ayant pas envie de rigidifier encore le tombé en l’alourdissant avec une doublure, j’ai opté pour des parementures à l’encolure : coup de chance, cette chère Madame Burda avait pensé à proposer une version aux manches courtes non doublée, j’ai donc trouvé les parementures déjà toutes tracées sur la planche à patron! Bon, j’ai dû cafouiller quelque part, soit au recopiage, soit au montage (les fameuses pinces d’épaule?), mais ma parementure s’est avérée plus grande de quelques cm que mon encolure. J’ai donc un peu triché, mais à part ouvrir un tout petit peu plus l’encolure de la robe, ce qui n’est pas gênant, ça n’a eu aucune incidence.

BLEUE1

Je n’ai donc absolument rien changé au patron (à part raccourcir les manches), en fait! Zéro initiative, zéro prise de risque!

Alors, au final, qu’est-ce que j’en pense, de cette petite robe? Eh bien… Comme ma blouse Clémence, que je porte finalement très facilement et avec beaucoup de plaisir, au départ, j’étais un peu partagée. Je la trouvais adorable sur cintre, mais sur moi, elle me paraissait un peu trop colorée et ample. Et puis, à force de l’essayer avec différentes choses, j’ai fini par vraiment l’aimer. Elle a un côté jeune fille sage des années soixante qui n’est pas pour me déplaire, tout en ayant une parenté indiscutable avec les tabliers que ma mamie portait les jours de semaine (parce que le dimanche pour l’église, c’était autre chose!). Ce dernier point rejoint finalement le premier que j’évoquais en début d’article, à savoir les fruits rouges. Comme quoi, les vêtements sont pour moi une vraie évocation de choses profondes qui me construisent (parfaitement, mon moi profond est essentiellement constitué de framboises, ça pose un problème?!), et inconsciemment mes choix de tissus et de patrons sont toujours influencés par ces attaches sentimentales… Finalement, la couture est un peu comme ma psychanalyse, et le blog mon analyste, diiiiingue!! (Ce dernier paragraphe est une belle illustration au commentaire qu’Audrey me faisait suite au dernier article, concernant ma faculté à vous faire entrer dans mon dialogue intérieur… Voyez, mon dialogue intérieur est parfois excessivement tiré par les cheveux!!)

BLEUE

Poupoupidou!

Je vous la présente ici de façon assez élégante (enfin, il me semble!), histoire justement de casser un peu son côté tablier de mamie, donc, mais au quotidien et par des températures plus clémentes, je pense qu’elle sera parfaite jambes nues, chaussée de ballerines en cuir naturel, les cheveux au vent et mon éternelle besace sur l’épaule (je vous ai fait grâce de cette version car la blancheur de mes jambes vous aurais sans aucun doute rendues aveugles, mais je vous laisse imaginer le romantisme qu’une telle association peut évoquer) (avec les jambes hâlées, donc, ce qui est loin d’être évident, humhum).

Ceci dit, j’aimerai bien connaître votre avis et savoir si son style so vintage vous plaît, ou si au contraire vous vous dites que j’ai décidément complètement craqué!

(Merci encore à Alisson pour cette gentille proposition!)

Et pour voir une autre très jolie version de ce patron, faites un petit tour chez La petite maison couture – très jolie découverte bloguesque pour moi, soit dit en passant!

L’avis de Monsieur :

« Ah… C’est… BLEU. Non, mais ce que je veux dire, c’est que, tu sais, il y a des bleus… subtils… délicats… Enfin, tu vois, quoi! Là, c’est… bleu. M’enfin sinon c’est très joli, hein! »

D’où le titre.

You Might Also Like

29 Comments

  • Reply karine 10 avril 2016 at 9 h 49 min

    Je trouve la robe magnifique. On se voit au soleil rien qu’en la regardant.
    Pour les framboises j’en ai au fond du jardin mais elles ne mûrissent jamais (ou serai ce mes filles qui les guettes et les mangent des le soleil levé!) en tout cas je pense que même a Paris dans un pot sur un balcon ,des framboisiers c’est possible.

  • Reply alice 10 avril 2016 at 15 h 31 min

    Contrairement à la couture (qui me frustre beaucoup car, ayant tendance à vouloir finir avant d’avoir commencé, les résultats sont toujours décevants), j’aime beaucoup votre prose.
    Et les « voui voui » m’ont transportée direct à Nancy, parenthèse un peu agitée dans ma vie de maman.
    Bonne fin de dimanche!

  • Reply Filomenn 10 avril 2016 at 15 h 46 min

    elle est magnifique, mais je dois avouer que je ne sais pas si j’oserai acheter/coudre/porter un tel tissu car il est quand même relativement … chargé !
    j’aurai aimé avoir un gros plan du motif pour mieux me rendre compte.

    pour ce qui est des fruits rouges, tout comme toi, je vais dans le fond du jardin de mes parents et engloutie une bonne partie des arbustes, il y en a tellement que mon passage ne se constate pas !

  • Reply Jocelyne millet 10 avril 2016 at 17 h 39 min

    Jolie petite robe elle vous va bien, en ce qui concerne le tissu je le trouve un peu trop chargé (mais ca n’engage que moi!) Sinon j’adore vous lire c’est une détente humoristique dont je ne me lasse pas bravo et bonne continuation cordialement jocelyne

  • Reply Alexandra 10 avril 2016 at 19 h 16 min

    Très jolie robe !!! J’aime beaucoup l’encolure rectiligne !!! Quant au tissu, pour le printemps, il est parfait !!!
    Ça fait du bien un peu de gaité 🙂
    Alexandra

  • Reply mulholland 10 avril 2016 at 19 h 29 min

    j’aime beaucoup le tissu et l’encolure carré! par contre je la trouve un peu trop ample.

  • Reply Gaetane 10 avril 2016 at 20 h 37 min

    Très jolie et très bien portée. J’adore !

  • Reply watougou 10 avril 2016 at 23 h 27 min

    Merci d’avoir rajouté le motif vu de près. Elle est très belle cette robe et très élégante. Bravo! Et je rêve ou il y a un message subliminal à déchiffrer inclus dans ce post? 😉

  • Reply Babeth 11 avril 2016 at 6 h 38 min

    Jolie robe printanière. J’aime bien la coupe. Pour ma part j’ajouterais une ceinture portée lâche. Sinon elle est très jolie et en cas de duplication de votre bout de choux il y aura la place pour les premiers mois !!

  • Reply mumu du 35 11 avril 2016 at 6 h 41 min

    Superbe cette petite robe et très printanière en effet, elle te va super bien mais quand on est grande et mince , on peut tout se permettre ; je t’envie du haut de mes 1m50 (sniff)
    Quelle joie également d’être abonnée à la newsletter , plus besoin de guetter avec impatience tes nouveaux articles, merci encore de nous faire partager tes créations et bravo à la couturière !

  • Reply Elisabeth 11 avril 2016 at 7 h 07 min

    Aux framboises du fond du jardin, je rajouterai les cerises ceuillies sur l’arbre et surtout celles utilisees comme boucles d’oreilles! Ah que ce temps-là etait doux!
    Et sinon cette petite robe est parfaite et vous va très bien.

  • Reply Alice 11 avril 2016 at 8 h 22 min

    Cette robe est ravissante! Fraiche et tout simple!
    J’adore! On en mangerait;-)

  • Reply Julie206piou 11 avril 2016 at 8 h 42 min

    Moi j’adore cette robe !

    C’est tout à fait le genre de motif et de couleur dont j’ai envie depuis quelques temps après des années à ne m’être vêtue que de noir, noir et noir…. j’ai envie de couleur, de motif, de fleurs, de framboises…
    D’ailleurs je m’étais acheté un tissu un peu similaire mais dont la dominante est plus rose que bleue. Je pensais m’en faire un petit haut manche 3/4 mais j’ai un peu peur de ne plus pouvoir caser mon gros bidou dedans et oui j’en suis à 6 mois et 1/2 de grossesse alors de plus en plus difficile à ranger ce gros bidou !

    En tout cas moi j’aime beaucoup cette robe autant avec des accessoires noirs (collants, sacs, boucle d’oreille) que plus pour l’été accessoirisée avec du cuir naturel.

    Au cas si la robe ne te plait plus, je te donnerai mon adresse pour me l’envoyer car je me vois bien dedans 😉 et je pense que mon bidou rentrerait….

    Sinon tes analyses et psychanalyses me font toujours sourire et c’est vrai que les fruits sont toujours bien meilleurs tout juste récoltés sur les arbres.
    Chez moi pour les framboises faudra attendre un moment je pense car ma chère moitié n’a rien trouvé de mieux que de passer la tondeuse sur mes framboisiers 🙂
    ça été sa façon de les tailler m’a t’il dit !! Et oui les hommes et leur façon de voir les choses nous font toujours sourire ou pas !

    Bonne semaine

  • Reply mirza 11 avril 2016 at 13 h 32 min

    Le tablier à fleur m’évoque celui de la fermière à la voix criarde & suraiguë de mes vacances d’enfance, rien de très chaleureux comme souvenir, plutôt crasseux et agressif. Donc bravo, car autant sur le cintre, je la trouvais un peu mémérisante, autant sur toi, je la trouve très bien! Avec les accessoires noirs, ça fait indeed très élégant. Et j’imagine tout à fait la version été… vivement l’époque des sandales 🙂

  • Reply Marielle 11 avril 2016 at 13 h 40 min

    Hé hé, donc tu PORTES la blouse Clémence, finalement 😉 Je me demandais ce que tu avais décidé au bout du compte.

  • Reply Déborah 11 avril 2016 at 13 h 46 min

    “Bleu de cobalt rêve de bonheur, d’outremer eau étincelante, zinzolin des nymphéas… Bleu ciel, marine, roi, lagon, myosotis, pervenche, saphir… Bleu de Prusse ombre sur le mur, de Delft le soleil sur le mur, cyan lumière du regard, indigo l’infini du ciel”…

    Une couleur que Louise Bourgeois décrivait comme une porte vers « un monde de liberté », dont Matisse déclarait « qu’elle pénètre votre âme », que Kandinsky encensait comme étant « le domaine de l’abstraction et de l’immatériel », dont Yves Klein parlait comme d’une couleur « au-delà de toute dimension » et que Ruskin voyait comme « désignée par les divinités pour être source de plaisir »

    Aujourd’hui, je parle peinture à défaut de poésie!
    Très jolie série de photos! Un look so vintage et so chic;-)).
    Bonne semaine. Bises

  • Reply Marie* 11 avril 2016 at 13 h 51 min

    Elle est très jolie et te va très bien!bleue, certes’ mais avec des framboises Bises*

  • Reply Laure 11 avril 2016 at 16 h 28 min

    Coucou ! Il est très sympa ce tissu !!! Au moins ca ramène un peu de gaité aux jours pluvieux parisiens (je ne parle pas de ce week-end, parenthèse si agréable). Quand à la coupe, je la trouve un chouia ample, mais cela te sera utile si vous vous lancez dans la duplication du marmot. J’espère que tout va bien en tout cas, mais on dirait car tu es resplendissante ! A bientôt 😉

  • Reply La Renarde 11 avril 2016 at 19 h 00 min

    Elle est superbe cette robe ! Pour ma part je ne lui ai pas vu de côté mémérisant… je n’y avais d’ailleurs même pas pensé avant que tu l’évoques…

  • Reply Joanna 11 avril 2016 at 20 h 13 min

    Ben oui qu’elle est bleue! Et moi je l’a porterais avec des collants rouges pour rappeler la couleur des fruits, donc que Monsieur se ravise, ça pourrait être pire! J’aime beaucoup le petit effet rétro. C’est bon de te relire fréquemment! (mais je reste old school, pas de newsletter pour moi, je préfère me promener par ici de temps-en temps voir là-bas si t’y es : )

  • Reply clémence 12 avril 2016 at 6 h 56 min

    Trèèès jolie! et le tissus aussi! Moi qui vais devenir campagnarde dans pas très très longtemps (en Lorraine : )) ) je crois qu’il m’en faudrait une pareille… Vivement que j’ai le temps d’enfin apprivoiser ma machine à coudre!

  • Reply lathelize 12 avril 2016 at 12 h 58 min

    Je la trouve chou, cette robe ( et non framboise). Sans doute parce que j’aurais pu la coudre ( en uni, gris ou noir de préférence). J’aime beaucoup son encolure carré – un peu ronde…

  • Reply bapi wonderland 12 avril 2016 at 14 h 31 min

    Effectivement, associée au noir elle fait très chic ta robette ! Mais je suis du coup bien curieuse aussi de connaitre la version romantico-champêtre 😉 J’aurais, cela dit, le même argument à opposer que toi, quant-à la blancheur de la gambette, donc je comprends que tu te sois abstenue ! (quoi que le bleu soit une des couleurs qui souffre le moins d’être associé au blanc je trouve)
    Bon la coupe ne m’irait pas du tout, mais comme d’habitude elle sied parfaitement à ta morphologie !

    Et ouuui ! Le tablier de mamie ! Je me disais bien que le motif faisait echo à quelque événement passé, mais c’est en lisant ta comparaison que je l’identifie plus clairement ! Selon moi ce n’est d’ailleurs absolument pas une comparaison « honteuse » mais bien un joli clin d’œil à des souvenirs précieux, comme un lien ténu entre les générations. Par ailleurs la comparaison s’arrête là, la coupe n’a pour autant rien à voir avec celle dudit tablier 😉

    De mon côté, point de framboisier car point de jardin dans mes souvenirs d’enfance… Mais je verrais bien également une mini-Mathilde dans une robe à col claudine blanc coupée dans ce tissus… puisque tu fais allusion ce genre de situation comme envisageable 😀

    Enfin merci pour cette permission d’entrée dans une partie de ton jardin secret ! Ton auto-psychanalyse couturesque est très rafraichissante ! Je partage cette tendance à la prose thérapeutique, mais elle s’exerce de mon côté sur une plateforme bassement pragmatique (un forum de parents de multiples)… Il faut dire que le quotidien de maman de jumeaux de 14 mois est de fait très terre-à-terre lol ! D’ailleurs, je me permets de te bouder au moins 2s pour avoir osé mentionner une sieste de 3h… 😉

  • Reply Audrey Roma 12 avril 2016 at 21 h 42 min

    A l’évocation de ces souvenirs fruités, la psy que je ne suis pas répondrait probablement régression vers l’enfance et renverrait vers Monsieur Freud. La gourmande que je suis assurément surenchérit en ajoutant les mirabelles tout juste tombées de l’arbre !! Certes, je suis hors sujet par rapport aux couleurs du tissu mais mon petit cœur de lorraine rappelle que la vraie mirabelle est piquetée de tâches rouges. Et pour moi aussi, les fraises, framboises, mûres et mirabelles mangées sur pied ont un goût incomparable ! Preuve est par ailleurs ainsi faite que les lectrices (et lecteurs, je ne voudrais exclure personne !) peuvent également s’égarer, avoir un dialogue intérieur singulier et rejoindre le vôtre !
    Bravo Mathilde pour cette démonstration magistrale de votre faculté à nous faire entrer dans votre dialogue intérieur ET à nous faire participer ( je m’aperçois que je ne suis pas la seule dans ce cas) !

    La robe maintenant. J’aime beaucoup l’association de ce tissu et de ce modèle Burda alors que d’ordinaire je ne suis pas portée vers les tissus fleuris. Concernant ses proportions, la robe ne me paraît pas trop ample : sa longueur et ses manches trois quart rééquilibrent / contrebalacent son ampleur.
    J’ai réalisé il y a deux ans la version manches courtes et ne me rappelle pas avoir rencontré une discordance entre le décolleté et la parmenture. En revanche, je me souviens bien avoir été surprise par les pinces d’épaules… que j’ai depuis retrouvées sur une robe à manches raglans dans le Burda de mars 2016.

    Donc, point de grand-mère en tablier à l’horizon mais une jeune femme élégante, avec une touche vintage, qui se plait manifestement dans sa nouvelle tenue. Elle sera parfaite pour profiter des beaux jours !

  • Reply Aurore 13 avril 2016 at 11 h 44 min

    Bonjour Mathilde, la robe est très jolie ! Elle te va bien, je trouve. Ce qui me fait vraiment rire dans cet article (mais comme dans les autres) c’est l’avis de ton homme… a chaque fois j’ai l’impression que le mien pourrait dire exactement la même chose….
    Bonne journée

  • Reply Caro 13 avril 2016 at 23 h 12 min

    Suis-je la seule à avoir noté cette notion de duplication marmotesque ? Elle est vraiment canon cette robe en tout cas !

  • Reply sandra 14 avril 2016 at 7 h 03 min

    Le bleu te va décidément très bien et cette robe est très joli sur toi.
    Personnellement la largeur ne me choque pas je trouve que ça te va bien et ne fait pas montgolfière. ça me donne même envie de me (re)plonger dans mes bubu.
    Et j’adore toujours autant te lire !

  • Reply Suzanne 24 avril 2016 at 20 h 29 min

    Elle est splendide… Unevraie jolie robe du quotidien qui fait envie !! Et puis ce bleu… C’est très inspirant !!

  • Reply Minie 24 mai 2016 at 19 h 26 min

    Petite robe très mignonne et cet imprimé sera bien adapté pour les beaux jours…tu m’as donné une envie de fruits rouges du fond du jardin de mes parents…!

  • Leave a Reply