Trouvailles Emmaüs : juin 2012

Dernière virée Emmaüs à mon actif, samedi 16 juin. Equipement nécessaire : vélo + cape, pour se protéger de la fine pluie sournoise qui tombe capricieusement depuis le matin, et surtout, le panier sur le guidon, pour y ranger les trésors… (Après le farfouillage, le mieux est encore d’aller étaler ses trouvailles chez une copine, et de se rassasier avec son mythique riz au lait!)

Lesdits trésors se composent donc :

■ De jolis objets pour la maison :

un vase à 1€, dont j’ai déjà un jumeau en rose, et qui a été très rapidement et magnifiquement empli par les soins de Monsieur (qui insiste pour que j’écrive ça – j’ajoute tout de même, par souci de vérité pour vous, mes chères lectrices, que l’obtention d’un petit bouquet de fleurs nécessite un trèèès long travail en amont, constitué d’oeillades langoureuses et de petites phrases sybillines… La fin justifie les moyens, ma bonne dame!).

un verre à 0,30€, qui n’a rien de particulier, mais il faut croire que je suis dans ma période verre teinté (et surtout, je dois remplacer ses congénères qui se sont explosé la tronche sur le carrelage de la cuisine)

un pot à lait à 0,50€, de la faïencerie de Limosges, tout mignon, qui trouvera, je l’espère, sans doute, une utilité quelconque un jour. Oui, parce que, en le voyant sur sa petite étagère, je l’a juste trouvé trop mignon pour être laissé là tout seul. Donc je l’ai pris. Même si j’utilise très rarement un pot à lait. Mais bon. Faut en avoir un, non, de pot à lait?… Qui sait, peut-être qu’un jour je vivrais dans un château, et lorsque j’inviterais tous mes amis à venir passer le week-end dans ma demeure, eh bien je sortirais mon petit pot à lait sur l’immense table en bois massif du petit déjeuner, et tout le monde s’extasiera sur le petit pot à lait trop mignon, que j’aurais eu tort de laisser sur son étagère chez Emmaüs. En fait, c’est ça mon problème : je suis capable d’écrire 8 lignes sur un pot à lait. Et surtout, j’achète des pots à lait parce qu’ils me font rêver du jour où j’habiterais dans un château. A défaut de château, j’ai donc le pot à lait. Vous croyez que ça se soigne?

Un cache-pot à 0,50€. Oui, parce que j’ai décidé qu’on aurait des plantes vertes dans l’appartement, et que pour avoir de jolies plantes, il faut avoir de jolis cache-pots. Bizarrement, les jolis cache-pots m’inspirent moins que les mignons pots à lait. Quoique…

De plusieurs vêtements : les quelques uns que j’ai trouvés sont bizarrement tous dans des tonalités de blanc et de crème, pourtant je ne suis pas du tout une habituée de ces coloris. Mais l’occasion fait le larron, et j’ai craqué sur ce T-Shirt, ce jupon avec une jolie broderie anglaise en bas et la petite nuisette sexy-sexy de Lejaby : le tout pour un prix honteusement élévé pour de la fripe, 15€. Glourps. Mais je ne regrette aucun de ces trois achats, c’est le principal!

■ Et je ne les ai pas pris en photo, mais j’ai aussi trouvé des livres pour les enfants du boulot. La petite C., 14 ans, m’a dit qu’elle voulait bien lire, mais seulement si c’était des histoires d’amour. J’ai donc cherché des histoires d’amour. J’ai trouvé une histoire d’amour, mais il me manque le premier tome : « Je ne t’aime toujours pas, Paulus », d’Agnès Desarthe, que j’ai lu en un trajet de train, en pouffant de rire régulièrement toute seule. Si vous avez des ados, franchement, je vous le conseille, c’est très bien écrit et à mourir de rire. J’ai aussi trouvé un classique que j’avais lu lorsque j’étais ado, « Dieu, tu es là? C’est moi, Margaret », de Judy Bloom. Je l’ai relu, et j’ai été déçue, il m’a paru très daté… J’ai été super étonnée de voir que Judy Blume l’avait écrit dans les années 70, j’étais persuadée qu’elle avait écrit ses bouquins dans les années 90! Conclusion : 20 ans après, c’est encore d’actualité, mais 40 ans plus tard, c’est risqué. Toujours pour mes ados, « Ni vu ni connu », d’Olivier Adam, qui écrit aussi pour les adultes, mais dont je n’ai rien lu pour le moment. Je ne l’ai pas encore commencé, c’est le prochain sur ma liste. Et enfin, pour les plus petits, j’ai dégoté deux jolis livres de contes, « Contes Clairs », de René Ainée, plutôt à raconter, et « Les contes de la vallée violette », de Jeannie Varnier, qui me semblent assez adaptés pour des lectures d’enfants en bonne voie d’apprentissage, mais bon, je n’ai pas encore eu trop le temps de creuser tout ça.

Voili voilou pour ces dernières trouvailles! J’en ai d’autres à vous montrer, car je suis rentrée à Nancy ce week-end pour une belle brocante (tu avais deviné, Pixelle!), et j’en ai évidemment profité pour faire un tour à l’Emmaüs du coin, dont je ne suis pas repartie les mains vides… je vous prépare ce petit post pour bientôt!

Cette fin d’année est assez chargée, j’essaie de tenir le rythme pour les posts, par contre, comme vous l’avez remarqué, je suis totalement larguée pour les réponses à vos commentaires… Je ne désespère pas, bientôt, je trouverais le temps de vous répondre! (quoi qu’il en soit, je lis chaque commentaire avec plaisir et attention, merci, merci!!)

Bon mercredi à vous!

14 comments

  1. mirza says:

    Ton histoire de pot a lait m’a bien fait rire. Et ca me rassure de ne pas etre la seule a prevoir des choses pour ‘quand j’aurais un chateau’ 🙂 je crois que les envies de chateau sont directement proportionnelles a la petite taille de notre habitation…
    Par contre Judy Blume est depasee? argh… ca c’est triste!

  2. Marie* says:

    Un pot à lait est strictement nécessaire! J’en ai un dont je me sers 1 fois tous les 2 ans pour mes invités qui souhaitent du lait dans leur thé, sans lui, de quoi aurais-je l’air?!!? Tu as donc bien fait!

  3. solovelydecoration says:

    Jolis trouvailles!
    Et super projet,ce 365 jours sans acheter de vêtements neufs,un défi qui donne envie d’être relevé,un excellent moyen de développer sa créativité,bravo,un bel exemple à suivre 🙂
    à bientôt
    sophie /////

  4. Nom/Pseudo says:

    Comme d’habitude, j’aime beaucoup tes trouvailles !
    Et tu n’as pas tenté la brocante Emmaüs géante porte de Versailles dimanche ?
    Bon, j’y suis allée pour toi avec une copine, et ce, dès le matin ! Beaucoup de monde, la queue à l’entrée, des excités du ciboulot qui veulent sauter sur les bonnes occasions le plus vite pour être les premiers et poussent tout le monde, et on a joué des coudes toute la matinée… Mais on a trouvé de belles fringues de marque à des prix raisonnables, et moi, quelques pelotes de laine. C’était sportif, mais je ne regrette pas !

  5. Julchen says:

    Comme d’habitude, j’aime beaucoup tes trouvailles !
    Et tu n’as pas tenté la brocante Emmaüs géante porte de Versailles dimanche ?
    Bon, j’y suis allée pour toi avec une copine, et ce, dès le matin ! Beaucoup de monde, la queue à l’entrée, des excités du ciboulot qui veulent sauter sur les bonnes occasions le plus vite pour être les premiers et poussent tout le monde, et on a joué des coudes toute la matinée… Mais on a trouvé de belles fringues de marque à des prix raisonnables, et moi, quelques pelotes de laine. C’était sportif, mais je ne regrette pas !

  6. Toute Petite says:

    Mais attends, le pot à lait, c’est un petit vase parfait! J’aime bien utiliser ce genre de pot ou des théières pour y mettre des fleurs, c’est joli… Pour un prochain bouquet peut etre?

  7. christineV says:

    bonjour Mathilde
    jolies trouvailles dis moi. Le verre rose ne me rajeuni pas: j’ai bu dedans chez ma tante enfant et je pense que ce sont les 1e que j’ai eu…il y a une 20taine d’années. Pour le pot à lait, hé bien moi aussi j’adore comme tout plein d’autres objets. Mais dans un pot à lait on peut mettre, certes du lait, certes des joulies fleurs mais aussi de la crème anglaise, du coulis de fruits,de tomates pour les terrines.. bref un pot à lait est INDISPENSABLE dans toute cuisine correcte, même petite, même parisienne. Nan mais….et puis le château…c’est grand (à entretenir) et plein de courants d’air…..enfin ce que j’en dis….à bientôt pour de nouvelles trouvailles!!

  8. marionromain says:

    Je l’aime beaucoup, ce petit pot à lait. Et même s’il ne sert pas pour servir du lait sur une immense table de châtelain, pourquoi ne pas le détourner en y déposant quelques fleurs, pour tenir compagnie au magnifique bouquet d’à côté, composé avec un talent certain… 🙂

  9. Amélie-mélo says:

    Ce petit pot à lait me rappelle celui qui était chez mes grand-parents: on l’utilisait au petit déjeuner, ma grand-mère le remplissait de lait chaud et chacun notre tour nous le versions dans la tasse de chocolat. Il fait remonter de jolis souvenirs d’enfance, ce pot à lait 🙂

Laisser un commentaire