Burda avril 2018

Je ne sais pas pourquoi je continue à me faire du mal, alors que ça fait presque un an que je n’ai pas réussi à m’asseoir devant ma machine à coudre, pour coudre autre chose qu’un coussin ou un déguisement de bambin. Mais je ne perds pas espoir! Oui! Ce printemps va sonner le retour de la couture dans ma vie, et donc sur ce blog! En tout cas, je vais tenter de tout faire pour.

En attendant de m’y remettre sérieusement (j’ai recopié un patron, le tissu attend sagement sur mon bureau, un petit truc facile et très simple pour me remettre le pied à l’étrier), je persiste à fantasmer en feuilletant les Burda, et le dernier fait pour moi partie des bons numéros.

Voilà les jolies petites choses que j’ai repérées :

Comme souvent, ce sont les blouses et les robes qui m’attirent, et encore une fois, ce numéro ne manque pas de jolis modèles.

1 – Le coup de coeur du mois : les manches ballon, réminiscences de mon enfance… Dès que j’en vois, je fonds. A défaut d’avoir une fillette à qui en faire porter, je suis donc obligée de jouer à la poupée avec moi-même! Mais j’aime aussi la ligne toute simple, et le petite goutte à l’encolure.

2 – la mignonnerie du mois : il s’agit d’un patron vintage que je trouve vraiment adorable. Ma version serait cousue dans un joli imprimé, avec des boutons en nacre, et je la porterais sur un jean slim un peu retroussé, avec des sandales à talon et un chignon coiffé-décoiffé…

3 – le piège du mois : oui, c’est un piège parce que, vu comme ça, ça a l’air absolument charmant, mais en réalité, j’ai un peu peur que coupe large + manches larges + volants aux épaules + volants en bas des manches soit une addition un peu chargée! Mais malgré tout, je tenterai bien. Dans un tissu très sobre, et plutôt foncé pour ne pas en rajouter.

4 – le basique du mois : c’est un petit t-shirt faussement basique, en fait. Dans le dos se cachent deux petites ouvertures au niveau des omoplates. Sur le mannequin, c’est assez joli, mais j’aimerai voir ce que ça donne « en vrai » avant de me lancer.

5 – le moit’-moit’ du mois : j’adore la jupe, le placement des plis, la forme des poches, la longueur. J’aime beaucoup le haut, avec ce volant en V. Mais si je devais coudre ce patron, je pense que je dissocierai les deux, et même, probablement, ne garderai-je que la jupe.

6 – le questionnement du mois : j’aime beaucoup cette robe-chemise, mais quelque chose me chiffonne sans que je mette le doigt sur le truc en question. Sans doute est-ce la ceinture nouée et l’asymétrie du bas. Dans sa plus simple expression, il me semble qu’elle serait plus jolie, et que le col serait davantage mis en valeur.

7 – l’uniforme du mois : une robe droite toute simple, en jersey. Confortable, seyante, à porter sous un pull, un gilet ou une veste, pour tous les jours. Il s’agit du même patron que celui du t-shirt n°4, elle comporte donc la même petite originalité au niveau du dos.

8 – l’espoir du mois : l’espoir du mois, c’est la grosse pièce avec des détails qui prennent du temps, que j’espère avoir l’occasion de coudre un jour… Ce manteau léger me plaît beaucoup, même si, encore une fois, le côté asymétrique n’est vraiment pas ma tasse de thé. Mais ce détail corrigé, je pense qu’il a un beau potentiel de manteau de mi-saison, son col en fait toute l’originalité.

L’oubli du mois : oui, je finis par cette robe que j’adore, mais que j’ai oublié de caser dans le montage! C’est un comble, car c’est l’un des patrons que j’ai préféré dans le magazine, ex-aequo avec la petite blouse n°1. Je ne m’en suis rendu compte qu’hier, j’étais déjà en Lorraine, sans le logiciel que j’utilise pour les montages photos. Bref, cette petite robe, longue comme il faut, pas trop décolletée, sans doute bien confortable avec sa taille élastiquée, je la vois dans quasiment tous mes tissus, et je l’imagine portable en toute circonstance.

Pas mal de fanfreluches et de volants, encore une fois, dans ce numéro! Mais sur des formes simples, j’aime assez. Y a t’il des écoeurées du froufrou dans l’assistance?… Je pourrais le comprendre!!

Beau dimanche de Pâques à toutes!

10 comments

  1. Laure says:

    Les modèles sont charmants effectivement. Je trouve un fort potentiel notamment a la deuxième blouse. Allez ce printemps ci sera celui d’un peu (objectif raisonnable !) De couture pour toi bises !

  2. kiki34 says:

    J’en peux plus des volants, des froufrous et autres kitcheries, c’est l’overdose pour moi! pas un magazine, pas un indépendant qui n’en sorte pas. Je cherche désespérément un patron de blouse basique en chaine et trame qui pourrait me servir de base justement, mais rien, nada, que tchi!!! Allez la seule qui pourrait me plaire, c’est la blouse n°2, peut-être en double gaze?

  3. Pia says:

    J’aime bien la dernière robe, le basique et la mignonnerie du mois! Ma machine est encore dans les cartons mais ta présentation m’ a donné envie de m’intéresser de plus près à Burda! En attendant…tricot Time!

  4. Anne Marie says:

    J’ai bien aimé ce n° de Burda. Je me suis inspirée de la blouse 3 car je voulais modifier une chemise Mélilot, mais j’ai fini par supprimer les volants aux épaules qui ne m’allaient pas du tout. J’ai gardé les volants en bas des manches. J’aime bien les volants… mais pas trop quand même. La robe 6 me gène à cause de la grosse ceinture nouée (trop grosse). Et comme toi, j’aime beaucoup « l’oubli du mois » et en dentelle, elle est vraiment superbe. Bonne reprise de la couture.

  5. charlotte says:

    J’ai regardé le burda 3 fois déjà en kiosque et je l’ai toujours pas acheté ! Comme toi je partage mon enthousiasme pour la blouse vintage que j verrai bien dans mon tissu bleu à petites ancres avec des petits boutons nacres, mon slim brut et des sandales bleues à rayures ou des salomés marines pour sortir le soir… Bref je rêve ! Quant aux froufous j’adore, j’adore les volants d’ordinaire, tous ces machins mais récemment le moindre fanfreluche m’évoque un juge de grande instance et comme je patauge dans un divorce compliqué, je ne rêve que d’imprimés marins, à fleufleurs , de jeans , de soleil, de lunettes et de partir loin, très loin de mon quotidien où entre les robes des avocats que je trouve charmantes pourtant et tout ce qui me rappelle ça me donne envie de fuir à l’autre bout de la planète, en solitaire…. ! bisous, je vais tricoter mon gilet  » ma vie en rose » devant le Grand Chemin… Une envie de jardin d’enfance loin très loin du monde des adultes… 🙂

  6. Françoise says:

    Ton article m’a interpellée : à quand remonte mon dernier achat Burda ? Et bien, cela fait plus d’un an que je n’ai pas trouvé suffisamment d’intérêt aux magazines pour me laisser tenter. Comme Kiki34, n’étant pas fan des froufrous, je déplore ce dégoulinement généralisé de volants, coupes alambiquée et autres falbalas, à tel point que je me suis replongée dans le vintage du début des années 70 des vieux burda chinés sur eb. Et là, je m’en suis remis plein les yeux de robes-manteau, de tailleurs originaux, de chemisiers basiques avec une belle coupe cintrée. J’admets que je suis un peu à contre-courant et limite extrémiste avec ce retour presque 50 ans en arrière mais la mode burda du moment me désespère un peu. Et on va dire que c’est assez généralisé car je ne trouve pas grand chose non plus chez les concurrents. Alors comme Picsou avec ses pièces d’or, je cageole ma collection vintage et je vais certainement en tirer quelques pépites pour des projets mi-saison mettables au bureau. Chacune ses inspirations ! Bises à toutes

  7. libeth says:

    coucou Mathilde,
    tout comme toi j’ai un peu (beaucoup!!) lâché ma machine à coudre ses derniers temps et c’est pas la faute des bambins car les miens sont grands !! plus d’envie trop de chose dans mes armoires et le besoin d’en avoir moins et avec la couture on trouve toujours des nouveaux modèles à faire. En tout cas ravie de pouvoir te retrouver sur ton blog car j’adore regarder tes réalisations et ta simplicité.

  8. Katia says:

    Wouah, super numéro! Je jette un coup d’oeil de tant à autre à ce que fait burda, mais je ne suis pas abonnée. J’aime tout de même lire tes articles, voir les nouveaux modèles et lire tes avis.
    Par contre, dans ce numéro-ci, il y a beaucoup de  »gagnants » pour moi aussi : les blouses, dont le modèle vintage, le trench, le modèle en jersey, la petite veste… Bref que de patrons que je n’ai pas, mais qu’il me plairait vraiment de confectionner. Tout ça pour dire, que je viens d’envoyer un email à ma petite maman en lui demandant d’aller l’acheter pour moi, je suis sûre qu’elle sera bien contente de le glisser dans mon prochain colis 🙂
    Mes pref’ : 2, 4 et 5 (séparés pour moi aussi)

  9. Alice007 says:

    Bonjour,
    où trouvez vous le magazine burda en kiosque à Paris? Ça fait deux mois que j’en cherche désespérément avant de me lancer.. Et le magazine la maison Victor, vous savez s’il se vent ailleurs que sur internet?
    Merci pour vous réponses!

    • mathilde says:

      Bonjour!
      Si vous ne trouvez pas ces magazines chez votre buraliste ou dans un kiosque près du métro, je vous conseille de vous rendre à la gare la plus proche, et de regarder dans les Relay presse : on les trouve très facilement.

Laisser un commentaire