Couture Créer

La malédiction du pantalon

14 septembre 2011

Pôvre pantalon, qui gît sur mon dossier de chaise, inachevé, depuis plus de deux semaines…

Il y a trois-quatre semaines, j’ai commencé un pantalon. J’avais acheté un grand coupon dans cette idée-là au début de l’été.

C’est mon deuxième pantalon. Le premier, fait avec l’aide de ma prof de couture il y a plusieurs années, était un succès technique, mais pas stylistique… Je le voulais étroit en haut et large en bas, et je m’étais retrouvée avec un pantalon droit. Je l’avais repris, maintes et maintes fois, pour ne finalement jamais le mettre (pourtant le tissu est superbe, snif!).

Autant dire que cette fois, avant de m’embarquer dans un nouveau fute, j’ai fait le tour de TOUS mes patrons, longuement comparé les largeurs de jambes et hauteurs de tailles, et mille fois mentalisé le futur pantalon pour être certaine que tant de boulot ne serait pas vain.

Il est presque fini. Ne restent plus que la braguette et le montage de taille.

Mais là, je bloque.

Je ne peux pas me l’expliquer : est-ce la couleur? La forme? Le style? J’ai l’impression de m’être trompée quelque part, non techniquement parlant, mais plus grave : il me semble que, même si, objectivement, ce futur pantalon tombe bien et sa couleur est charmante, je sais au fond de moi que je ne le mettrais pas, sans m’expliquer pourquoi.

Peut-être est-ce aussi parce que j’arrive au point le plus pénible (la braguette, beurk!) et que, en rentrant du boulot, je n’ai pas envie de m’imposer quelque chose qui ne m’amuse pas?…

Toujours est-il que, depuis deux semaines, je n’y ai pas touché. Et qu’aujourd’hui, je me trouve face à un dilemme de taille :

Le poursuivre, parce que je déteste laisser quelque chose en plan, inachevé, tout en sachant qu’il terminera au fond de mon armoire? ➛ mais alors ça me prendra des semaines, car je sais que je vais repousser sans cesse le moment de m’y remettre, me privant de commencer quelque chose qui me ferait vraiment plaisir, ce dont j’ai un besoin vital en ce mois de rentrée?

Le laisser tomber, le mettre de côté, et débuter quelque chose de plus simple et de plus rapide à coudre, pr avoir l’impression de rééllement créer et ne pas rester sur ce pantalon stagnant? ➛ mais celà signifierait que je gâche, ce qui est difficilement supportable pour moi (eh oui, en bonne fauchée, je suis une vraie radine!), et aussi que je renonce devant l’effort pour privilégier le plaisir immédiat… (et ça, c’est pô bien, non non non!)

Ah là là… Vous votez pour quoi, vous? Ce genre de situation vous arrive aussi, j’espère?…


Plus largement, je crois qu’il s’agit d’abord pour moi de rendre à la couture son statut de loisir (qui fait plaisir et détend, donc, et qui ne prend pas la tête!), en la dévêtant du côté utilitaire dont je l’ai parée ces trois dernières années, situation financière obligeant. Maintenant que je vais avoir un vrai salaire fixe tous les mois, je peux peut-être me permettre de me coudre des trucs juste parce que j’en ai envie, pas forcément parce que j’en ai besoin. Et toute ma réflexion se cristalise sur ce pantalon, que j’ai commencé en me disant « il me FAUT un pantalon », et non pas « tiens! Si je me faisais un pantalon? »

Bon… On va dire que je mets le pantalon de côté jusqu’aux prochaines vacances, et qu’en attendant, je m’autorise à faire ce que je veux!

Et, euh, sinon, euh… Y a t’il des psychologues dans la salle?… Ahem…

 

You Might Also Like

39 Comments

  • Reply Aline 14 septembre 2011 at 7 h 31 min

    Et si tu faisais autre chose avec ce magnifique tissu ?? Quelque chose qui te fait vraiment envie ??
    Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai acheté un magnifique tissu par coup de coeur, cherché le patron pour mettre en valeur ce tissu, réaliser le vêtement … puis abandon au fond de l’armoire !!

  • Reply Le Citron 14 septembre 2011 at 7 h 33 min

    Je crois que tu « procrastines » un peu c’est tout… Voyons les choses du bon côté avec cette belle couleur c’est plus un pantalon d’été, il te reste donc plusieurs mois pour le finir… (Désolée mais je ne suis pas du tout psychologue… Mais tu ne l’es pas toi ?! )

  • Reply Marie* 14 septembre 2011 at 7 h 49 min

    Je vote pour la deuxième solution!! Tu ne gâches rien, tu pourras y revenir, et , en attendant, tu recommences à t’amuser! Sinon, il est très joli ton coin couture, très tendre, on a envie de s’y asseoir et de tout regarder avec précision! Bonne journée*

  • Reply Pascale 14 septembre 2011 at 8 h 02 min

    Comme tu sais si bien mettre tes créations en valeur, si tu publiais une ou plusieurs photos du pantalon porté ? Nos encouragements et notre admiration t’encourageraient sans doute à terminer ce que tu as commencé. Et qui sait la mise en situation va peut-être te permettre de trouver le petit plus qui te permettra de te l’approprier vraiment ?

  • Reply aurelia 14 septembre 2011 at 8 h 08 min

    hihi, je suis psy mais je ne me permettrais pas de faire la moindre analyse 😉 par contre, cela m’est déjà arrivé de commencer quelque chose et de ne pas avoir envie de le finir, parfois laissé en plan pendant une année, et un beau jour…ben l’envie est revenue et je le finis! parfois, laisser reposer c’est pour mieux reprendre ton ouvrage avec plaisir plus tard… ps : je t’ai envoyé un message sur t&n ^^

  • Reply LiLi-C 14 septembre 2011 at 8 h 11 min

    j’ai eu le même probleme pendant mes vacances. Coup de coeur pour le tissu, pour le patron, mais une fois quasi terminé, la taille s’est revelée trop petite (probleme de posterieur!). Du coup, il est plié dans mon stock de tissu, en attendant que je trouve une solution (soit raboter mes fesses, soit réutiliser le tissu pour un autre projet). Tout ça pour dire, solution n°2….

  • Reply Une poule rousse 14 septembre 2011 at 8 h 55 min

    Rhalala… Ça m’est déjà arrivé même si ce n’est pas fréquent du tout; à chaque fois en lien avec une déception, trop de bidouillages à faire pour un résultat bof au final… Du coup je réutilise les coupons taillés pour d’autres projets!
    Pour moi aussi le plaisir est le maître mot même si j’ai besoin de nouveaux vêtements!

  • Reply Déborah 14 septembre 2011 at 9 h 13 min

    Quel choix cornélien!
    Et si tu te disais: « Et tiens si je me faisais simplement plaisir en me cousant un petit quelque chose… » (« besoin vital »)
    Ton pantalon peut bien attendre. Je connais une jupe en jean qui a connue la même aventure. Au final elle a eu le droit à un joli post sur ce blog! ! !
    Prime l’envie au besoin, on ne sait pas de quoi demain sera fait… Tu aurais tort de te priver! Enfin c’est juste mon avis… je n’ai pas fait psychologie spécialité troubles du comportement couturistique! car je connais trop bien le pantalon qui croupit au fond de l’armoire (j’en ai deux qui m’y attendent sagement…)

  • Reply Mari 14 septembre 2011 at 9 h 22 min

    Grande débutante… je ne connais pas (encore) cette situation (même s’il est fort probable qu’elle arrivera un jour).
    Ceci dit, pourquoi se priver du plaisir ? Je vois la couture de cette manière, et en parcourant les pages de ton blog, il me semble que toi aussi ! Tu fais de merveilleuses choses quand on sent que tu y prends du plaisir !
    Laisse donc ton pantalon de côté, rien n’est gâché, qui sait si un jour tu n’auras pas envie de le reprendre ?!

  • Reply Amélie-mélo 14 septembre 2011 at 9 h 50 min

    je penche aussi pour la seconde solution. Plutôt que s’acharner, parfois il vaut mieux laisser de côté, commencer autre chose et puis un jour, hop on retombe sur cet en-cours, et l’envie revient de l’achever 😀 Ce serait dommage que d’un plaisir ce pantalon devienne une corvée,… :S 😀

  • Reply gregre 14 septembre 2011 at 10 h 31 min

    ce qui embête Lise peut plaire à louise…je m’expique as tu dans tes relations quelqu’une qui finirait ce pantalon sans souffrir? Il m’arrive que voyant que je vais planter une affaire je passe à ma voisine… et réciproquement. une fois la bête finie tu vois si oui ou non elle trouve sa place chez toi…si c’est non on recommence ou on fait tourner

  • Reply L'étagère 14 septembre 2011 at 11 h 13 min

    Il y a de la fâcherie dans l’air…alors le pantalon et toi il vous faut du recul!;-) En gros, rien n’est perdu mais il te faut changer d’air…la 2ème solution s’impose!!! hé hé…

  • Reply DPepito 14 septembre 2011 at 11 h 23 min

    Sans hésitation je laisserais tomber pour me faire une petite couture facile et sans prise de tête. Ensuite tu pourras revenir sur ton pantalon, la peine d’insister tu vas t’en dégoûter.

  • Reply Toufifou 14 septembre 2011 at 11 h 43 min

    Tant que tu n’y crois pas, laisse tomber, ça ne donnera rien de bon… Mais le laisser de côté et le laisser évoluer dans son esprit ne sera que bénéfique. Un jour tu y revendras sans trop y croire et là… ce sera une petite merveille chargée d’émotions et d’histoire. Un peu comme l’histoire du vieux joli coupon qui voulait devenir une rose par exemple!!! Bizzz

  • Reply tatatham 14 septembre 2011 at 11 h 53 min

    ce que tu décris ressemble à tous mes projets couture sans exception. Quand c’est presque terminé ( qu’il manque une fermeture, des boutonnières ou juste un ourlet) j’ai un gros moment de doute( c’est moche, pourquoi j’ai choisi ce modèle? je n’aurais jamais du prendre ce tissu etc…) et puis une fois que c’est terminé, je trouve que finalement c’est pas trop mal.
    bon tout ça ne t’aide pas trop n’est-ce pas?

  • Reply Sophie 14 septembre 2011 at 13 h 38 min

    Bonjour ! J’ai découvert ton blog par le biais de celui d’Eolune, et j’aime beaucoup ce que tu fais. Je n’avais pas encore laissé de commentaire, mais ton post m’interpelle. Depuis que j’ai décidé de déstocker et de ne plus acheter de tissu, j’ai nettement moins envie de coudre, comme si l’idée de ne plus avoir une activité qui ne soit que du plaisir me freinait… Pour le syndrome du pantalon, j’en ai un, laissé en plan depuis deux ans, et je l’ai exhumé, bien décidée à le finir ou à le retailler pour une de mes filles, mais en tout cas, je dois en faire quelque chose, car il me pèse.
    Peut-être alors, retailler, ou bien, solution n°2 !

  • Reply Elise 14 septembre 2011 at 14 h 34 min

    Eh bien figure toi que je suis exactement dans le même cas que toi. J’ai commencé un top et je ne parviens pas à le terminer parce que je ne comprends rien aux explications du Burda. Il faut que je le termine à ma sauce et j’ai peur de tout rater. Du coup mon top reste sur mon mannequin, je le prend en main chaque semaine, je le regarde dans tous les sens pour finalement le re-poser et faire autre chose 🙂

  • Reply tatihou 14 septembre 2011 at 14 h 45 min

    C’est vrai qu’il a l’air estival ce petit pantalon, donc le laisser de côté quelques temps, c’est peut être pas si grave … cache le, pour ne plus le voir … moi c’est ce que je fais et je déculpabilise rapidement ! (loin des yeux, loin du coeur !)
    N’oublions pas que couture = plaisir (en théorie…)!

  • Reply By Gab's 14 septembre 2011 at 15 h 42 min

    Moi je ne couds que depuis quelques mois et ta réaction me fait penser à une chose: peut être devrais tu prochainement t’offrir un vêtement d’une marque que tu affectionnes pour aussi te permettre de te faire plaisir autrement, sans stress (sauf pour ta carte bancaire… 🙂 ). Le home made c’est certain, c’est super, c’est unique (ou presque)… Mais le modèle imaginé et largement réfléchi par d’autres, testé et approuvé avant d’être proposé… bref, cette facilité à pouvoir se faire plaisir… peut être que c’est ce dont tu as besoin au moins une ou deux fois avant de reprendre le plaisir d’affronter des projets galères. Projets qui au final ne nous semblent pas mériter toutes les prises de tête et que l’on boude car… « il m’a fait sué mais il est pas si extraordinaire »…
    Range le dans ton placard, tu as bien raison!!
    Bises

  • Reply Stéph 14 septembre 2011 at 16 h 18 min

    Je te conseille de le laisser de côté quelque temps et peut être une fois l’hiver passé, les beaux jours te donneront envie de t’y remettre…
    en tout cas je suis tout à fait d’accord avec toi en ce qui concerne la couture plaisir et celle utilitaire. Quand tu commences à t’obliger à faire les choses et que tu te fixes des deadlines, c’est beaucoup moins drôle!!

  • Reply Clémence 14 septembre 2011 at 17 h 37 min

    Je ne sais que te conseiller… le dilemme est dur! Il est vrai que la couture doit rester un plaisir. Mais je pense également que parfois il faut buter sur certains obstacles et savoir les surpasser! Parce que c’est comme ça qu’on apprend! tu verras à force de faire des braguettes, cela deviendra également un plaisir! Mais pour l’instant, peut être il faut que tu fasses une petite pause afin de retrouver le plaisir!!

  • Reply Alice 14 septembre 2011 at 18 h 56 min

    hihi tu m’as fait bien rire là! je me retrouve pas mal, surtout en ce moment car je suis sur une jupe qui ne me motive plus des masses.. mais j’ai choisi de la finir car je déteste abandonner qch! je me dis que sinon elle me hantera la jupe maudite!!! …. euh et un psy ici aussi!

  • Reply Laurence 14 septembre 2011 at 20 h 14 min

    Je me suis trouvée une fois dans cette situation avec un truc inachevé pendant un bout de temps, avec gros doutes sur la forme, le tissu, tout ça tout ça…J’ai fini par le finir et c’est un des trucs fait maison que je porte le plus!!!

  • Reply kshambles 14 septembre 2011 at 21 h 04 min

    moi ça m’arrive tout le temps ! je fais d’énorme blocage dès que c’est qq chose de nouveau et encore plus quand c’est très technique. dernièrement j’ai fait une veste de tailleur, 2 semains sans y toucher car j’étais tétanisé par les poches passepoilées et 3 semaines pour le col.

    Je vote pour la 2eme solutions, met le de coté mais ne le jette pas, et l’envie de le terminer reviendra plus tard.

  • Reply Charlotte 14 septembre 2011 at 22 h 37 min

    Bon courage pour finir ce pantalon ! De mon côté, c’est un manteau de mi-saison qui patiente tranquillement d’être terminé…

  • Reply bisoudoudou 15 septembre 2011 at 7 h 40 min

    allez laisse toi du temps et tu y reviendras.
    Par contre moi je commence d’abord par la braguette je trouve ça plus facile et en plus le plus dur est fait comme ça 😉

  • Reply Mademoiselle M. 15 septembre 2011 at 7 h 41 min

    Lol eh ben tu t en fais du soucis! Rassure toi, tu n’es pas la seule à avoir des « cadavres dans le placard » 🙂 J’ai commencé l’année passée (ou l’année d’avant?) un pantalon large pour l’été… il traine toujours dans un coin, inachevé. Je ne sais pas si ça tient au fait qu’avec un pantalon, je trouve ca très difficile d’obtenir un aspect « fini » parfait (j’aime pas que ca fasse « fait maison »). Moi je trouve aussi que tu devrais surtout te faire plaisir (tu as dejà beaucoup de loisirs en moins alors tu vas pas en plus coudre des trucs qui t embetent, si?) Bises

  • Reply Claire 15 septembre 2011 at 8 h 17 min

    Salut Mathilde !! Quel dilemme !!

    Je ne suis vraiment pas l’exemple a suivre dans ce genre de situation je crois . Enfin j’ai décidé, et comme on dit vaut mieux tard que jamais, de finir ce qui a déjà été laissé de coté avant de reprendre quelque chose de nouveau !!
    Mais cela dit si laisser ton pantalon de coté pour mieux le reprendre après peu te motiver c’est le choix deux que je te conseille !!
    Je trouve que le conseil de Pascale n’est pas mal, même si le pantalon n’est pas finit .. peut être que te faire mini essayage de différents styles pourrais t’aider .

    Donc ta conclusion est parfaite :  » Je mets le pantalon de côté jusqu’aux prochaines vacances, et qu’en attendant, je m’autorise à faire ce que je veux! « .
    ^__^
    Bonne journée

  • Reply Ciçou 15 septembre 2011 at 8 h 51 min

    Coucou, je pense également que le laisser de côté, en le rangeant dans un coin, plié affectueusement pour que monsieur le pantalon ne se froisse pas de cet abandon momentané, est la bonne solution. Fais toi plaisir avec plein de nouveaux projets qui te motivent et tu y reviendras plus tard en te disant « tiens! Si je finissais mon pantalon? » et plus motivée que jamais tu en viendras à bout en une nuit ou bien peut être que tu l’auras carrément oublié et que tu tomberas dessus par hasard et tu te diras « tiens cool ce truc, je l’avais complètement zappé et en plus il est quasi fini! » … La malédiction du pantalon aura une fin heureuse j’en suis sure 😉 A+

  • Reply Diddie 15 septembre 2011 at 10 h 46 min

    Oh la la mathilde, mais il a l’air superbe se pantalon en rose nude. L’automne va bientôt pointer son nez, tu seras ravie de le mettre avec un pull couleur choco bien chaud et des bottes un peu montantes ! Ou même pour la fin de l’été avec un top ou boléro blanc/beige et des ballerines ! J’aime bcp le rose nude, hiver comme été d’ailleurs.
    Ne laches pas Mathilde, tu es si douée !
    Bises !

  • Reply Maggot 16 septembre 2011 at 10 h 54 min

    Bon j’arrive après la bataille, et vais rien rajouter de bien nouveau par rapport aux autres. laisse de côté pour le moment. Maintenant que tu travailles la couture doit être ta petite bulle et ton plaisir et donc ne force surtout tu finiras par le détester et ne jamais le porter sinon…
    Ma première veste a mis plus d’un an a être finie, je me faisais toute une histoire de la doublure, puis un jour je l’ai reprise calmement avec Steph et hop quelques jours/semaines après elle était finie ! Parfois faut prendre du recul sur nos créas…
    Moi mnt les projets compliqués faut que j’ai vraiment ENVIE de les faire et je les considère comme des défis personnels donc forcément ca me motive !

  • Reply Ladypoppy 16 septembre 2011 at 19 h 02 min

    Alors cette histoire de malédiction…Comme tous les nombreux commentaires précédents tu te rends bien compte que tu n’es plus la seule…

    Moi aussi j’ai ma malédiction…
    Il s’agit d’une jolie tunique faisant la couverture du livre Tuniques et Petits Hauts (Carnets du Fil)…Débutée sur les chapeaux de roues, et à l’essayage après montage…Comment dirais-je…Des manches sur-dimensionnées, un devant et un dos Taille XXXXL alors qu’au niveau de la poitrine ça taille bien…Enfin bref, il ne me reste que l’ourlet de la manche gauche pour la terminer…C’est ridicule non ? Elle traine donc sur ma chaise de bureau lamentablement (j’aurais pu te montrer une photo…ma situation ressemble tellement à la tienne…) depuis plus de 1 mois et 1/2 je pense…largement… (Je te passe les remarques de l’Homme à chaque fois qu’il passe devant…) Et je sais que si je la termine je ne la porterai pas car je ne la trouverai pas assez bien taillée et j’aurai la flemme d’y retoucher (préférant largement débuter d’autres travaux pour mes futurs occasions de faire plaisir à d’autres que ma personne jamais contente…!)

    Depuis, j’ai découvert sur la blogosphère que je n’étais pas la seule à avoir vécu cet échec…Il s’agit d’une erreur de patron dans le bouquin….

    Une excuse mais pas suffisant pour que je me replonge dessus pour autant..

    Ce qui me déçoit c’est que j’avais pris un joli liberty Bird pour la réaliser et qu’il ne mérite pas cet abandon..

    A suivre donc…

    Mais donc aucune culpabilité à avoir…On est toutes pareilles j’ai l’impression…! Ouf !

  • Reply il y a la théorie… et la pratique. - Félicie à Paris 21 septembre 2011 at 6 h 23 min

    […] faudrait que je termine le précédent… (cf le processus de culpabilisation évoqué dans cet article). Théoriquement, je suis donc une pratiquante ardente du […]

  • Reply mathilde 24 septembre 2011 at 10 h 06 min

    Oh là là, que de commentaires! Je ne pensais pas que mon désespoir concernant ce pantalon vous toucherai autant!

    @ Aline : Oui, je pense que ça va finir comme ça, simplement, comme le pantalon est monté et coupé, je ne peux plus vraiment utiliser le tissu… Bon, il m’en reste, mais disons qu’il me sort par les oreilles!

    @ Le Citron : eh non, je ne suis pas psychologue! Mais je les côtoie quotidiennement au boulot… Qu’est-ce qui t’a fait penser ça, ça m’intrigue? 😉 Et effectivement, je pense que c’est de la procrastination, mais je culpabilise et ça m’énerve!

    @ Marie* : J’ai juste envie de le balancer à la poubelle… je crois que ça va se terminer comme ça… Grrrr! Je vous ferais un de ces jours un article sur mon coin couture, lorsqu’il sera rangé (hum!)

    @ Pascale : je trouve qu’il ne me va vraiment pas… D’où mes interrogations quant à sa poursuite… Alors des photos, pfffiou, n’y pense même pas, pour ça il faudrait que je monte la ceinture (au stade où il en est, vous auriez vu sur ma petite culotte, ce n’est pas le plus intéressant!), et je n’en ai pas le courage!

    @ aurelia : oui, j’ai bien pensé que mon appel à l’aide te ferai sourire!

    @ Lili-C : ça me console de voir que d’autres ont déjà eu les mêmes questions!

    @ Une poule rousse : je pense vraiment qu’il faut que je change un peu mon regard concernant la couture, mais en ayant eu cette habitude de regarder ça comme un truc utile, c’est difficile! Mais ça va venir!

    @ Déborah : pourtant, je te verrai bien dans un cabinet dédié aux troubles couturistiques, comme tu dis! Tes petits mots m’encourage à chaque fois! Et oui, tu as raison, c’était la même situation pour la jupe, mais là c’était surtout lié au fait que je n’avais pas envie de me farcir la découture… Cette fois, je trouve vraiment que la couleur ne me va pas, j’ai l’impression d’être une baleine!

    @ Mari : merci pour tes encouragements! 🙂 J’ai effectivement opté pour ça, mais comme je n’ai pas trop la place de garder quelque chose qui n’est pas fini (si fini, ça va dans la penderie, si pas fini, ça traîne sur ma table de couture, et je ne peux le mettre nulle part…), j’ai très envie de lui faire prendre le chemin de la poubelle…

    @ Amélie-Mélo : clairement, là, c’est effectivement une corvée! Donc, basta!!

    @ gregre : j’adore ton expression! 🙂 Mais le donner impliquerait de le finir… bouhou… j’ai pas la force…

    @ L’étagère : oui, je crois aussi!

    @ DPépito : merci de m’autoriser à faire ce que je rêve de faire!! (je crois vraiment que cet article a été écrit pour ça, pour que je m’autorise à laisser tomber un truc! C’est fou, le pouvoir thérapeutique d’un blog, tout de même!)

    @ Toufifou : j’avoue que j’ai du mal à rester optimisme et à lui rouver un quelconque potentiel… mais bon, tu as raison, je vais attendre, on verra par la suite. Je vous tiendrai au courant!

    @ tatatham : sisi, ça m’aide! Je crois que j’avais oublié ce sentiment, alors que je me souviens désormais l’avoir éprouvé maintes fois lors de mes débuts en couture…

    @ Sophie : merci pour ce premier commentaire! 🙂 Et je pense qu’en effet, s’imposer trop de contrainte transforme vite un hobby en corvée… mais bon, il y a aussi la dure loi de la réalité… Bon courage à toi aussi, alors! 🙂

    @ Elise : j’ai exactement le même comportement… Qu’est-ce qui te bloque, dans ton haut?

    @ Tatihou : eheh, oui, on a vu que la théorie et la pratique n’étaient pas toujours en concordance! 🙂 Je le cahce dans la poubelle, d’accord?…

    @ By Gab’s : je pense qu’effectivement, un joli vêtement que je n’aurais jamais pu me faire, avec un beau tissu, pourra me consoler un peu… Je vais essayer de me trouver un joli pantalon,; pour ne plus penser à celui-là!

    @ Steph : oui, là avec ce fute, je ne m’amuse pas, du coup, j’ai vraiment pas envie de me mettre dessus… Pfiou…

    @ Clémence : tu résumes bien le combat qui se joue dans ma tête à ce propos… Mais disons que j’arrive mieux à faire des trucs un peu compliqués sur lesquels je bute lorsque je sais que j’ai du temps devant moi. Lorsque j’ai peu de temps, j’ai juste envie de me faire plaisir… Je pense donc que le garder pour les vacances sera la meilleure solution!

    @ Alice : ahah, une psy!! J’en ai donc deux parmi mes lectrices! Pas de troisième?… Et que se passe-t’il avec ta jupe?

    @ Laurence : là, franchement, j’ai des doutes… je pense que même fini, je ne le porterai pas. La couleur ne me va pas, j’aurais dû y penser avant…

    @ kshambles : ça me rappelle la veste que j’avais faite avec des boutnnières! Pareil, j’ai attendu deux semaines avant de m’y mettre, je me suis entraînée et tout et tout, et puis hop, je me suis lancée! Mais là, plus que la difficulté, c’est le style du pantalon qui ne me convient pas. Et ça fait longtemps que je ne m’étais pas autant trompée sur toute la ligne!

    @ Charlotte : ohoh, un manteau, quel courage!

    @ bisoudoudou : tu sais, moi je suis bête et disciplinée, je fais comme burda me dit, et burda fait la braguette après tout le reste! Mais effectivement, se confronter au plus dur en premier donne du courage pour le reste!

    @ Mademoiselle M : je suis entièrement d’accord avec toi! Et j’aime beaucoup ton expression des « cadavres dans le placard »! C’est tout à fait ça!

    @ Claire : eh oui, je suis comme toi, j’ai vraiment du mal à m’autoriser à laisser quelque chose d’inachevé avant de commencer une nouveauté.. Mais là, je pense faire une exception!

    @ Ciçou : merci pour ton optimisme!! Même si je ne te crois qu’à moitié! 🙂

    @ Diddie : argh, tu me mets la pression!! Mais tout de même, je crois que non, rien à faire… Pour te consoler, sache que la couleur est davantage proche du beige, c’est la photo qui te fait voir du rose nude….

    @ Maggot : ouais, mais là, en rentrant du bouloe,t j’ai pas du tout envie de défier les lois couturistiques… Donc on le mets de côté, et on passe à autre chose! tant pis! 😉

    @ Ladypoppy : oui, c’est drôle, je ne pensais vraiment pas que ce petit post provoquerait autant de réactions! Ce qui me prouve effectivement que ce sont des interrogations inhérentes à la couture… Et je compatis vraiment pour ta tunique, d’autant plus que ton tissu est beaucoup plus précieux que le mien… Bon, au moins, tu n’as rien à te reprocher, si le problème vient du patron… peut-être peux-tu récupérer le tissu?

  • Reply Elise 26 septembre 2011 at 16 h 34 min

    Alors déjà j’ai zappé l’étape fermeture éclair. Elle n’était pas nécessaire vu la taille de l’encolure. (et aussi dès que je peux j’évite cette étape ce qui n’est pas très bien j’avoue) Par contre l’encolure me donne du fil à retordre, il y a une grande parmenture dont je ne sais que faire et je suis aussi coincée pour la finition des manches. Bref c’est la cata totale. Je ne sais pas si je vais le terminer un jour… Pourtant il serait joli une fois fini!

  • Reply mathilde 27 septembre 2011 at 20 h 06 min

    @ Elise : aaah, Burda et ses parementures… c’est l’amour fou! (mais nous, qu’est-ce que ça nous embete!) Un petit biais à la place, pour simplifier, non?…

  • Reply Elise 27 septembre 2011 at 21 h 47 min

    Ah on est bien d’accord, ils en mettent partout même quand c’est pas nécessaire! Bonne idée le biais, il me reste à savoir comment terminer les manches maintenant 😉

  • Reply anne/lison 30 septembre 2011 at 20 h 30 min

    Psychologue de mon état …à moindre coût je propose une analyse des plus pertinentes…ou je peux aussi me taire (après tout c’est le WE!) et t’encourager à laisser le dit pantalon de côté pour une couture plus simple (mais un peu compliquée quand même aussi…pour le narcissisme!) qui fait du bien!

    Bon WE!

  • Reply mathilde 1 octobre 2011 at 15 h 33 min

    @ Elise, : bon courage pour les finitions! 🙂

    @ anne/lison : j’ai opté pour la deuxième solution, mais pour l’analyse virtuelle, je suis preneuse aussi! 😉

  • Répondre à Elise Cancel Reply