Le lièvre (sans la tortue)

Oui, en ce moment, j’ai vraiment l’impression d’être le lièvre de la fable : je suis partie au quart de tour en novembre-décembre sur plusieurs projets, et, depuis quelques semaines, je traînasse, je m’arrête en chemin, je papillonne… Du coup, chaque projet traîne et met trois fois plus de temps qu’il n’en aurait rééllement nécessité. Bon, à ma décharge, j’ai eu pas mal de déplacements à faire durant les vacances de Noël et début janvier, toujours en train, et pas toujours dans les meilleurs conditions, et, évidemment, le concours à préparer, qui m’a pris pas mal d’énergie! Et puis, en ce moment, j’ai tendance à privilégier les moments avec mes amis et mes proches à mes loisirs; même si ça me manque, je dois dire que je celà me paraît parfois plus important d’être avec les gens qu’avec mes aiguilles et ma machine.

Ouh là là, il faut s’y remettre, là, rien ne va plus! Vite, vite, une aprèm couture et une soirée tricot, je crois que ce sont les seuls remèdes à mon manque de motivation! Objectif : terminer ces trois projets fin janvier, afin de commencer février avec des projets tout neufs!

Remarquez comme mon tricot est bien assorti au Thalys!

Alors, en ce moment, sous le pied de biche, il y a une jupe en velours prune, qui ne me ravit pas, mais sera dans doute très confortable et douillette pour mes journées de travail dans mon bureau à 15°. Il ne me reste plus qu’à coudre les poches, mais je n’ai pas le fil adapté, et, signe visible de ma motivation, ça fait une bonne semaine que je recule le moment de traverser le boulevard pour aller en acheter dans la mercerie d’en face…

Sur les aiguilles à tricoter, il y a un grand, gros, immense, lourdingue et pénible projet, commencé en duo avec Mag aux vacances de la Toussaint (franchement, qu’est-ce qui nous a pris???). Je n’en peux plus, non seulement c’est un gros boulot, mais en plus, depuis le début, j’ai un gros doute sur le choix de mes couleurs, et ça, ça me fait tricoter à reculons.

Et puis, comme il fallait bien que je me détende un peu du gros projet boulet cité ci-dessus, j’ai commencé un joli béret vieux rose, qui s’est avéré trop grand une fois fini, et que j’ai donc recommencé (tu parles d’une détente!). Il est terminé (et encore un peu trop grand), mais maintenant j’ai le projet de faire une belle écharpe infinie pour aller avec (oui, un snood, c’est pareil, c’est juste que tant que je peux utiliser un mot français, je le fais!) puisqu’il me reste des pelotes, mais… encore une fois, commencé, mais vite arrêté et interrompu car ça ne rendait pas comme je voulais… Il faut que je réfléchisse à une solution, pour le moment, c’est l’impasse.

Alors, quand, comme en ce moment, j’ai l’impression que rien ne me réussi, qu’aucun de mes projets ne me ravit vraiment, habituellement, je m’accroche et prend le taureau par les cornes pour en avoir plus vite fini. Mais là, pfff, je ne sais pas pourquoi, quand je rentre du boulot, je détourne les yeux de mes tricots et de la table de couture, je prends un bon bouquin, j’écoute une chouette musique, Félicie s’installe sur mes genoux et la soirée passe tranquillement comme ça, ce qui me convient bien!

Vous arrivez à coudre et tricoter, vous, en ce moment? Rassurez-moi, vous êtes aussi victime de ce syndrôme hivernal qui met la motivation en berne et l’enthousiasme au placard? Non?… Il n’y a vraiment que moi?… Snif!

43 comments

  1. lathelize says:

    Coucou, j’ai commencé à dessiner des silhouettes de printemps pour retrouver un peu de motivation. je les porterais avec collants et col roulé en attendant. Et mes posts actuels sont les coutures de décembre non encore présentés. Mais c’est dur d’être motivée!En plus la lumière est super moche pour faire des photos…
    Bonne fin de semaine

  2. dine says:

    Courage ! on passe toutes par des moments de découragement un jour ou l’autre 🙂
    Pour moi c’était en novembre, impossible de toucher aux aiguilles (que ce soit à coudre ou à tricoter). Et puis, j’ai été impitoyable : j’ai défait / abandonné les projets pour lesquels j’étais moyen convaincue, et j’ai repris à zéro avec des idées toutes neuves.

    Donc mon conseil, ce serait de ne pas t’acharner, si tu n’es pas convaincue au début, tu ne le seras pas plus à la fin, et tu auras passé des heures sur une fringue qui restera dans l’armoire… rien de plus frustrant !

  3. amélie-mélo says:

    j’ai des envies et quelques projets, mais depuis quelques jours je n’ai pas trop de motivation non plus, peut-être un trop plein de couture-tricot en décembre? Alors je fais autre chose, et quand l’envie me prend je fais un rang ou deux sur mon tricot (une robe en laine)^_^. Cela doit rester un plaisir, et non une corvée ^_^

  4. Fils à Suivre says:

    Hello,
    j’ai le même problème que toi un peu toute l’année. J’ai un boulot qui m’emmène souvent en déplacement un peu partout en France. Donc quand je rentre, j’ai envie de profiter de mon chez moi de mon chéri (de regarder des séries en VO avec lui et qui dit VO dit pas de couture ou de tricot en même temps).
    Au début, je culpabilisais surtout en voyant tout ce qui était posté sur la blogosphère. Je me mettais la pression, je faisais pleins d’erreur. Bref c’était devenu presque une corvée.
    Et puis un jour je me suis dit que le tricot, la couture et la photo devaient rester un plaisir, que ce n’était pas une compétition.
    Et depuis, je profite des moments d’inspiration. Je choisis quelle création je veux faire en priorité et j’évite d’avoir plusieurs projets en même temps. Seulement un en tricot et un en couture.

  5. Déborah says:

    C’est sûr que c’est plus facile de se plonger dans un bon bouquin que de se remettre à un tricot boulet ou une écharpe infinie! ! ! Le choix de tes projets ne t’aide pas à retrouver ta motivation. Mais il faudra bien y mettre un terme pour passer à autre chose en février. Ces créations ne font pas finir au fond du placard? ? ? Ce n’est pas le genre de la maison :).
    Je ne pense pas que tu veuilles le retour du printemps? Cette démotivation n’est que passagère. Tu vas être toute belle avec ton béret et ton écharpe assortie…
    Et puis tu passes une période où tes priorités sont moins créatives mais toutes aussi importantes. Je pense que tu préfères être fière d’avoir réussi ton concours que d’avoir terminé ton gilet lourdingue :).
    J’espère t’avoir apporté un peu de motivation pour la suite… Bises et bonne journée.

  6. 100drine says:

    Moi, cette période est enfin terminée…j’ai profité des fêtes pour me donner un peu de motivation. Et quand je commence à ne plus avoir la motivation, j’ai des bouts de choux qui me rappelle à l’ordre « je veux un pantalon comme ça  » et comme coudre pour eux c’est rarement difficile et long, c’est bon pour le moral !! Pour le tricot, il y a longtemps que ma motivation m’a lâché, en même temps, l’hom préfère les câlins sur le canapé pendant le film plutôt qu’être embroché par une aiguille, à force de plainte, j’ai renoncé…

  7. Zibusine says:

    Non Mathilde, tu n’es pas la seule, rassure-toi ! Chez moi aussi le tricot et la couture tournent au ralenti… Mais j’ai décidé de me re-booster en allant faire les soldes de tissu ^^
    Et je suis partante pour la soirée tricot 🙂

  8. Nathalie says:

    Ne t’en fais pas, ça revient tout seul les envies ! Je me dis que ça doit avant tout rester un plaisir, pas besoin de se faire violence pour finir rapidement un tricot. Et puis, si l’ouvrage en question ne me plaît plus, je l’abandonne pour mieux y revenir plus tard, quand j’aurai plus d’inspiration !

  9. Marie* says:

    En ce moment j’ai l’impression que je n’ai le temps pour rien et, comme toi, je préfère voir mes proches plutôt que mes fils, laines… Mais je vais m’y remettre doucement mais sûrement! Il n’y a aucun mal à ça! Prends ton temps! Pense à un projet à la fois. Pourquoi ne pas finir la jupe, puis l’écharpe circulaire… pour le projet boulet, tu verras après!bises*

  10. Gwendolyn says:

    Cela doit être la période, car moi aussi j’ai des envies de lecture à la place de la couture mais je suis toujours motivée par le tricot. Finalement l’idéal serait de pouvoir décalquer un patron, couper mon tissu et coudre dans mon canapé,…

  11. Sabine says:

    Je te rassure, c’est un peu pareil ici… Je suis sur un « projet boulet », qui demande de la patience. Mais c’est pour mon Amoureux, alors je m’accroche. Moi aussi, j’ai plutôt envie de passer du temps avec ceux que j’aime qu’avec ma MAC!! C’est sûrement la période qui veut ça.
    Allez, je t’envoie de la motivation via ce clavier!!!
    Continue de nous épater, j’adore ton blog!

  12. Cataiguilles says:

    Ben, désolée, moi c’est plutôt l’inverse ! Je suis boulimique ! Depuis que j’ai découvert Ysolda Teague,j’ai soif de tester ses modèles … tous en même temps ! Le boulot est tellement dur en ce moment que je m’adonne avec frénésie à la laine et aux aiguilles pour pouvoir me coucher chaque soir avec un sentiment de satisfaction. C’est en général en été que j’ai une baisse de régime « tricotesque ».

  13. Margault says:

    Oui je me reconnais bien dans cet état hivernal. En ce moment en rentrant du boulot j’ai plutôt envie de regarder mes séries préférées avec un bon thé que de tricoter ou coudre ! Mais bon espérons qu’avec quelques bonnes résolutions l’envie revienne !

  14. Podecolle says:

    Je comprends tout à fait ! J’ai commencé un sac de we il y a plusieurs jours (semaines ?) mais j’ai fini la bobine de fil qui allait bien, résultat il est arrêté en plein milieu et j’ai la flemme d’aller chercher du fil. A chaque fois que je passe devant je le regarde du coin du regard au cas où il me dise « bon c’est quand tu veux que tu t’y remets » ??? Bref, je crois que c’est normal et c’est par période… Ca va revenir !

  15. bellibellule says:

    Moi, c’est plutôt comme Cataiguilles, c’est en été que je ne tricote plus (j’ai trop chaud !).En ce moment, c’est tricot (je me limite à 2 projets en cours) puis lecture juste avant de dormir (du coup, ça avance pas bien vite !),c’est pas vraiment la motiviation qui manque, mais plutôt l’énergie,j’ai l’impression de tout faire au ralenti !!!

  16. tutupointu says:

    Premier com pour moi mais je te suis depuis quelques temps.
    Je te rassure, depuis 3 mois je n’ai rien cousu!Gros manque de motivation et grosse fatigue hivernale. C’est bizarre d’ailleurs , je couds davantage quand il y a du soleil, c’est grave docteur ?
    Quand même, je tricote mais à la vitesse de l’escargot .

  17. weriem says:

    C’est BEAU ce vieux rose!! Je couds beaucoup beaucoup ces derniers temps… mais pas pour moi! Ca me frustre un peu car ça me donne envie de me faire plein de jolies choses… mais ça attendra le printemps! Sauf que quand c’est pour moi je procrastine pas mal :/ Tordue la fille!

  18. Mimosas says:

    ah oui tout pareil ; un joli pull pour ma fille attend que je lui refasse le col et finisse de coudre une poche. J’ai honte mais je suis rincée le soir et je n’arrive pas trop à me concentrer à quoi que cela soit…
    ça va revenir allez motivons nous 🙂
    Bonne année quand même 🙂

  19. cecile says:

    non non rassure-toi je suis atteinte du même syndrome post tricot, post couture de la flemingithe aïgue! bref besoin de se secouer pour tout, sauf pour la lecture, ouf! allez courage! euh c’est vrai que la couleur du tricot je suis pareille si je suis pas emballée j’y arrive pas! bon courage!

  20. lul says:

    Je vois exactement de quoi tu parles et si ça peut te consoler, de mon côté, ça dure depuis la rentrée ! J’ai pourtant des idées, de la laine, du tissus et rien (ou pas grand chose) ne sort de bien.
    C’est marrant, pour le bonnet, le béret et l »infini », je crois que nous avons la même source d’inspiration…
    Tes résolutions me paraissent saines pour bien démarrer février, so let’s go !

  21. mathilde says:

    Bon, de façon générale, je vois que nous sommes beaucoup à hiberner en couture en ce moment, ça me rassure un peu!!

    @ Lathelize : c’est ça, quand je rentre, il fait déjà nuit, du coup j’ai du mal à m’y mettre, pourtant, moi, ej n’ai pas d’envies de printemps, pour le moment!!

    @ dine : J’hésite à mettre le tricot-boulet au placard, mais je suis tellement près du but, que non!! Il faut que je m’accroche!!

    @ amélie-mélo : c’est ça le problème, pour le moment, j’ai un peu perdu la notion de plaisir concernant les deux tricots en cours… Je suis impatiente d’en commencer un autre, que je vais choisir très, très simple!

    @ Fils à Suivre : tu te déplaces en voiture? Car en train, au moins, tu pourrais mettre à profit tes moments de voyage pour tricoter… J’évite aussi d’avoir deux projets en même temps, pour plein de raisons, mais là, je galère tellement sur le gros tricot que j’avais besoin de m’aérer l’esprit!

    @ Déborah : non, c’est clair que j’ai fait de très mauvais choix pour les tricots, ces derniers temps! Et noooon, je ne veux pas encore le printemps!! On n’a pas encore vraiment vu l’hiver arriver, je peux me trimballer en petite veste sans avoir froid, c’est fou! Merci pour tes petits conseils rassurants… Je vais essayer de me lamer un peu et de reprendre tout ça au fur et à mesure!

    @ 100drine : on ne va pas se plaindre qu’ils préfèrent les câlins, hein?!! 🙂

    @ Zib : Ca me rassure! Pas de soldes de tissus pour moi, pas la place de les stocker! Je vois pour la date, et je vous propose bientôt une soirée tricot!

    @ Nathalie : J’ai toujours du mal à abandonner, même si là, en effet, je pense que ce serait une bonne solution…

    @ Marie* : Je crois qu’effectivement, je vais finir la jupe en premier, puisque je n’ai vraiment plus grand-chose à faire dessus, et ensuite le BOULET!!! Qu’on en finisse!! (au fait, tu sais que j’ai toujours ton beau marque-page dans mes bouquins pour le métro, ainsi que mon petit protège-livre fleuri?!)

    @ nine : pareil! 🙁 Pourquoi on peut pas hiberner du boulot, aussi?…

    @ Gwendolyn : et tu lis quoi, si ce n’est pas indiscret? (ça me donnera des idées!)

    @ Lalouandco : bon, c’est pas plus mal, hein, tout de même!

    @ Sabine : Merci beaucoup!! 🙂 Tu m’encourages!

    @ Cataiguilles : Tant mieux, c’est bien que tout le monde ne soit pas sujet aux mêmes déprimes saisonnières! Et je comprend aussi cette envie de compenser des journées difficiles par des loisirs épanouissants. Peut-être est-ce parce que moi ça va bien niveau boulot en ce moment, que je n’ai pas trop d’élan pour le reste?…

    @ Sophie : je ne crois pas que ce soit de moi, il me semble l’avoir lu quelque part, lorsque la mode des fameux snob a commencé. La laine est une très vieille de BDF, trouvée dans le grenier de ma grand-mère (avec un bon de commande datant de 1987, hum!).

    @ Margault : Pfffiou, moi, les bonnes résolutions, je les ai déjà oubliées… Allez allez, on va s’y remettre, c’est juste une question d’énergie!

    @ Podecolle : C’est tout à fait ça : ma jupe est suspendue à un cintre dans mon coin couture, bien en vue, avec ses deux petites poches épinglées, je culpabilise dès que je regarde dans sa direction, et je crois que ne pas avoir de fil est juste une bonne excuse pour ne pas la continuer!!

    @ bellibellule : Mes lectures n’avancent pas très rapidement non plus, je les prends pour le métro et le dodo, donc pas plus de 30 minutes d’affilée trois fois par jour… Pour ma part, je ne manque pas d’énergie, mais j’ai l’impression d’être débordée! Je me noie dans un verre d’eau, quoi!

    @ tutupointu : Merci pour ce premier commentaire! 🙂 C’est déjà bien de tricoter!! Je couds aussi davantage lorsqu’il y a plus de lumière, c’est peut-être juste parce que c’est une activité minutieuse, difficile à mener lorsqu’il fait sombre?… Bouh, si c’est ça, on en a encore pour au moins deux mois!!

    @ Lirbis : Tu m’étonnes, oui, c’est bien de voir qu’on est toutes pareilles! J’en suis au même point que toi : tricot boulet phiphi, juste les manches et le col, et ça traîîîîne! (on fait peut-être le même, qui sait?!)

    @ weriem : oui, je le trouve chouette aussi, pourtant ce n’est pas moi qui l’ai choisi! Les pelotes viennent de chez ma grand-mère, nous avions le goût des couleurs douces en commun! Etonnant de se précipiter pour les autres et de traîner pour toi, en effet! Peut-être as-tu un sens de la tâche accomplie de qualité très développé? Tant mieux! 🙂

    @ Mimosas : merci! C’est ça : de petits détails dont on n’a pas l’énergie de venir à bout…

    @ cecile : heureusement qu’il y a les livres, oui, sinon j’aurais vraiment honte de moi! Glandouillite-flemmingite très, très aigüe, oui!!

    @ fanny : c’est ça… Si ça pouvait se faire tout seul, ce serait pas mal…

    @ lul : Argh, ça peut durer tant de mois???! Ouh làlà, tu ne me rassures pas du tout!! Tu me diras si effectivement nous avons eu les mêmes idées! 🙂

  22. Paunnet says:

    Bon courage, Mathilde! Moi aussi, je suis un peu démotivée, et ça se passe parfois! je crois qu’il est normale, l’inspiration vient et passe. Mais comme tu as dis, se « forçer » à travailler c’est la façon meilleure pour retrouver l’envie!

  23. Cé Créations says:

    Eh bien j’arrive après les festivités moi ! J’ai lu tous vos petits mots et c’est passionnant ! Mathilde j’admire tes réponses, toujours si personnelles et détaillées 😉
    Alors je suis un peu à contre courant de vous toutes ! Je suis hyper motivée pour le tricot (bon d’accord, un peu moins pour la couture et pourtant c’est pas les projets qui manquent). Depuis le retour des vacances je m’oblige (enfin ça reste un plaisir quand même !!) à tricoter mon nouvel ouvrage. Un gilet en jersey avec des aiguilles 3,5 et si je veux le mettre un jour il faut que m’active…. Ca n’avance pas vite !
    Sinon, moi aussi ça me dit bien une petite soirée tricot en bonne compagnie !
    @bientôt

  24. Mimosas says:

    voui les détails.

    Sinon, je n’ai aucune action rien du tout mais si vous cherchez de la laine sympa à prix tout doux, la lainière de Wazemmes c’est vraiment bien. J’ai testé en commande car étant en région parisienne. Et j’ai aussi testé en boutique lors d’un voyage en Belgique, juste un petit détour par Lille.
    J’ai quand même une préférence en commandant par internet, en effet la boutique est bien pleine, tout en longueur et pleine de clientes donc pas facile facile de farfouiller. Mais les prix valent la peine et la qualité est là.
    Valà.. rien à voir avec le sujet mais bon… 🙂

  25. Yanoudatoi says:

    Je compatis. Je suis en examens donc je me lève j’ai du boulot et après ça je passe mon temps à me dire j’ai envie de coudre ça, et ça, et ça aussi mais que je ne peux pas sinon je culpabilise de ne pas étudier et d’occuper mon bureau à la couture parce que c’est le mal, et quand je me dis que si, finalement je vais coudre, soit j’ai une excuse du type je n’ai pas le courage de laver mon tissu soit une excuse du type je suis épuisée je vais au lit. Pareil pour le tricot, je dois acheter des aiguilles et de la laine et pfff le magasin c’est trop loin et pas sur mon chemin. Je crois que je vais commander par internet pour me donner un coup de pied aux fesses.

  26. vivi says:

    Allez, courage ça va revenir. Depuis que j’ai découvert « Mon cours de crochet », je crochète des cols (alias snood en beaucoup plus joli ;o), bonnet et autres petites choses, ça va vite c’est motivant. En revanche, côté couture pour les enfants je me force mais pour moi ça fait des lustres et même + !!!! Profites de ton entourage, tu as bien raison tu ne le regretteras pas, les aiguilles elles, elles seront toujours là. Maintenant pour moi un peu d’enduit et de carrelage….

  27. Nom/Pseudo says:

    Idem pour moi en ce moment et pourtant je viens doucement à bout de mon projet boulet mais là c’est vraiment dur dur de chez dur dur… Bizarre car vers 17H je me sens motivée mais à 21H plus moyen de retrouver l’envie… Bon ça reviendra… Cela dit, je pense que quand il fera vraiment froid, je serai ravie de vite profiter de ce tricot bien chaud et fort sympathique… Profite de tes livres, de la musique et du chat, c’est tout aussi important… A bientôt

  28. Eolune says:

    Je te rassure c’est à peu près pareil ici :
    le gilet Cromarty qui attend que je détricote puis retricote sa bordure que j’ai laissée en stand-by pour tricoter un châle (parce que ras la casquette). Et pas de couture, parce que y’a tellement de bazar dans ma pièce que je ne peux même pas m’assoir devant la MAC. D’ailleurs, c’est mon objectif de cet après-midi : ranger pour la énième fois cette pièce…
    Bonne fin de week-end 🙂

  29. mathilde says:

    @ amélie-mélo : bon, vu le temps que je mets à répondre aux commentaires, hem, on a déjà fait notre soirée tricot à l’heure où je te réponds! 😉

    @ Paunnet : c’est ce que je me dis, faut se pousser un peu, et ensuite, ça vient plus facilement!

    @ Cé Créations : pareil que ma réponse à Amélie!! 😉

    @ jessy : depuis le temps, tu as réussi à t’y remettre?

    @ Mimosas : oui, une copine achète souvent sa laine chez la lainière, elle en est contente… Mais j’ai du mal à commander sans voir et sans toucher!

    @ Marie* : est-ce que la vague de froid est terminée, chez toi? Ici, il fait bien plus doux…

    @ Yanoudatoi : tu décris bien mon état d’esprit lors de ces moments de démotivation… se chercher des excuses, aller à reculons… 🙁

    @ vivi : la chance… J’aimerais bien faire de l’enduit et du carrelage, moi…

    @ Toufifou : et j’imagine qu’à 17h tu es au boulot? Ou bien tu as tout de même un planning un peu moins chargé depuis la petiote?

    @ Blandine : oui, se fixer une deadline, c’est encore ce qui permet le mieux de se booster!

    @ Eolune : c’est fou comme cette pièce/cette table se dérange vite, et toute seule, hein?!

    @ Michèle79 : bienvenue!! 😉

Laisser un commentaire