Couture Créer la vraie vie Vivre

Une journée de couture

18 mars 2013

Mardi dernier, durant ma deuxième semaine de vacances, j’avais prévu de sortir, d’aller me promener à vélo, peut-être de faire une expo, mais, en voyant la neige tomber dehors, j’ai été refroidie (ahah!) et je me suis rabattue sur une option non moins plaisante pour une casanière comme moi : rester à la maison et passer la journée à coudre!

Lorsque je suis allée chez mes parents, j’avais amené mon super récapitulatif des dessins techniques de tous mes Burda, avec des annotations du métrage des modèles qui me plaisent, histoire de préparer ma petite virée chez Mondial Tissu (sans avoir à trimballer trois kilos de Bubu dans le train!). J’y trouve toujours de belles choses, mais les prix sont tellement élevés que je préfère n’acheter vraiment que ce dont j’ai besoin. J’y suis allée une première fois pour repérer les tissus qui me plaisaient, puis j’ai pris deux jours pour réfléchir et consulter mon super récap, afin de déterminer les modèles que je voulais faire en priorité, et donc les tissus que je voulais vraiment acheter.

Lorsque je suis retournée chez MT, je me suis donc décidée pour 3 tissus, quasiment tous colorés et pimpants. Bon, j’ai très longuement hésité devant un superbe tissu en dentelle crochetée, car j’avais repéré ce modèle (pour mettre au-dessus de ma robe lors d’un mariage que nous avons en mai), mais devant le prix très légèrement au-dessus de mes moyens (44€ le m, glourps!), j’ai renoncé. Par contre, juste avant d’appeler la vendeuse pour qu’elle me coupe mes tissus, mon regard est tombé sur une superbe « toile lourde » d’un joli gris-kaki, un peu satinée, légèrement extensible, et, tout de suite, j’ai eu en mémoire un modèle de jupe qui me faisait envie depuis longtemps mais que je n’avais pas eu l’occasion de tester, faute de tissu adéquat. Dans l’idéal, j’aurais aimé qu’elle soit bleu marine, comme le modèle, pour un effet un peu plus printanier, mais tant pis, je me suis laissée tenter tout de même par le gris, et c’est donc cette jupe-là que j’ai commencée mardi.

Le modèle est issu du Burda d’août 2010. Il n’est pas difficile (noté 1 point et demi par Bubu), il n’y a que les poches qui soient un peu travaillées, avec des parements et des rabats, mais le magazine fait un pas à pas illustré : impeccable pour une petite couture de vacances sans trop de risque! Les tissus sont donc deux des coupons trouvés chez MT, collec actuelle, le gris foncé étant le tissu à utiliser pour la jupe, et celui avec les grappes de pois (dont je n’ai pris qu’un tout petit métrage, juste parce qu’il me plaisait, pour faire des petits trucs) celui de la doublure des poches (j’aime bien faire des poches ou des parementures à motifs quand le tissu principal est uni!).

J’avais copié et découpé le patron le dimanche précédent, du coup, j’ai pu commencer direct la coupe du tissu. Vous pourrez au passage admirer le pot-de-colle griffu et moustachu qui fait office de poids pour éviter au tissu de glisser de la table… (Je vous épargne les détails sur la façon dont j’ai réussi à prendre cette photo par mes propres moyens… C’était… acrobatique!)

Une fois le tissu coupé, j’ai bien pris la peine de marquer toutes les lignes de position diverses avec la méthode des bouclettes (ou bâti tailleur) : je ne le fais pas toujours, généralement je bidouille avec des aiguilles ou je mets de petits coups de craie (paaas bien, je sais…), mais là, j’avais le temps, et, même si ça m’a pris 20 bonnes minutes, je pense qu’au final, ça m’a évité de me planter et ça m’a bien aidé à comprendre la façon dont les plis étaient fichus (donc finalement ça m’a fait gagner du temps!).

Bon, mes photos ne sont pas belles, hein, je le sais bien, mais je me souviens que vous aviez bien aimé les articles de ce genre que j’avais fait pour le concours « Les 2 font la paire » (ici et ), et c’est un peu dans cet esprit « pédagogique » que j’ai fait cet article…

Une fois toute cette préparation effectuée, je me suis octroyé une petite pause dej bien méritée! (Pour les gourmandes curieuses (Mami?) : cake de la veille (champignons de Paris/olives/sésame) + salade (radis noir/graines de courge/sauce yahourt) + flan au choc (merci les sachets Alsa!) + pomme) Et comme les vraies blogueuses trop cools montrent le contenu de leur assiette au moins une fois par mois, je le fais aussi, na!*

Ah, oui, ingrédient indispensable quand je mange toute seule : un bon bouquin (même si celui-là peut couper l’appétit…)!

A 13h30, je reprends donc mon ouvrage, toute reboostée par mon bon repas, en me disant que, tout de même, j’ai de la chance de pouvoir rester chez moi au chaud alors que la neige tombe si fort, bouh ces pauvres gens que je vois passer sous ma fenêtre, qu’ils ont l’air d’avoir froid! qu’ils sont trempés! qu’ils sont malchanceux! Heureusement que je n’ai pas à sortir, hein, Félicie? (oui, quand je suis seule, je parle très souvent à mon chat) (et pas seulement quand je suis seule, d’ailleurs. C’est grave?)

Sauf que, hum, au moment où je me propose de faire ma cannette et d’enfiler ma machine, je me rends compte que… je n’ai aucun fil assorti à mon tissu.

Je vais donc devoir sortir en acheter, si je veux continuer ma couture…

Bon, ben voilà, cinq minutes plus tard, je fais partie de ces pauvres gens malheureux obligés d’aller dehors par ce temps si méchant, et, par la fenêtre d’un immeuble de mon boulevard, sans doute une bonne âme, en m’apercevant, pense-t’elle exactement la même chose que ce que je pensais juste auparavant!

Je peux vous dire que j’ai béni la mini-mercerie qui se trouve à deux rues de chez nous!

Une fois rentrée, j’allais pouvoir commencer la vraie couture!

Euh, enfin, presque. J’avais oublié d’entoiler les rabats de poches… Encore un truc que je néglige régulièrement de faire, mais bon, là, je venais de me taper la lecture de l’article spécial entoilage du burda « Savoir Faire » sorti le mois dernier (qui n’est pas mal du tout, je trouve, notamment pour les débutantes, mais aussi pour celles qui en savent déjà un peu), du coup, j’ai fait les choses dans les règles! A posteriori, je ne regrette pas d’avoir pris cette peine, le rendu des poches est vraiment nettement meilleur qu’il ne l’aurait été sans entoilage.

Bon, cette fois-ci, c’était bon! Germaine commençait à piaffer d’impatience, elle était enfilée, allumée, prête à faire rugir son moteur de quinquagénaire!

Ah, oui, mais non. Parce que la jupe commence par la confection des plis. Et, bon, c’était bien d’avoir pris la peine de tout noter avec le bâti, mais j’avoue que j’ai tout de même passé quelques minutes à comprendre comment je devais plier le devant… Bubu n’était pas extrêmement explicite, sur ce coup-là… Enfin, j’ai fini par saisir, j’ai tout bien piqué et bâti comme il fallait, et, ouf, ça ressemblait bien à l’image! (le froissage du tissu témoigne des nombreuses manipulations que je lui ai fait subir avant de piger comment je devais l’organiser…)

Une fois les plis confectionnés, j’ai commencé la réalisation des poches. Ce sont donc des poches prises dans les coutures (classique), mais qui ont un petit parement au niveau de l’entrée de poche, et des rabats (pourquoi faire simple, quand on peut faire compliqué, hein?!). Pénible, mais tellement joli… Plutôt que de lire les explications nébuleuses du cahier d’expli, je me suis rabattue sur le cours illustré en milieu de magazine, concernant justement la confection des poches de cette jupe. Je l’ai suivi à la lettre, et je n’ai eu aucun souci. Ya pas à dire, les images, ça change tout!

Au milieu de tout ça, je me suis tout de même fait une petite pause grignotage, parce que, bon, avec ça, ma bonne dame, il était 16h30, et 16h30, bah, c’est l’heure du goûter, et le goûter, c’est bien connu, pour moi, c’est sacré! Donc, hop, un pti thé, une re-pomme (j’en ai ramené des vraies de Lorraine, je refuse d’acheter celles en plastique des supermarchés ou celles à 12€ le kilo des magasins biobobo, donc j’avais une certaine frustration pommesque à assouvir ces derniers mois…) et des fruits secs pour se donner un peu d’énergie! Ah, et, bon, il n’est pas sur la photo car je l’ai pris ensuite, mais, évidemment, un goûter ne peut se terminer sans un carré de chocolat noir (bah oui, pour le magnésium, quoi!!).* Tout ça en écoutant Frédéric Lodéon, parce qu’un goûter en solo n’est pas complet sans Frédo, évidemment. Et, comme vous pouvez le constater, il a un effet très dynamisant sur mon chat, ce qui est fort appréciable. (oui, le chat a le meilleur fauteuil de l’appartement, c’est comme ça, chez nous, Félicie est la Reine, nous sommes ses humbles sujets)

Mon estomac ayant de nouveau été rassasié, je me suis remise à mon ouvrage pour la dernière partie de la journée. Couture des fonds de poche, avec la-jolie-doublure-que-personnes-d’autre-que-moi-ne-verra-mais-c’est-pas-grave :

Puis coutures latérales et finitions des fonds de poche : la jupe commence à ressembler à quelque chose! Bon, je ne vous ai pas mis toutes les photos des étapes de repassage, mais il y en a entre chacune des phases de couture, quasiment.

Une fois tout ça terminé, il était 17h30, le soir commençait à tomber, et, à partir du moment où je dois allumer la lumière, je sais qu’il est temps d’arrêter la couture, car c’est généralement là que je commence à faire des bêtises!

Les étapes me restant à faire à la fin de la journée étaient donc les suivantes :

– montage de la ceinture (ceinture élastiquée, fastoche)

– ourlet invisble à la main (murf)

– mission boutons-pressions (Grande première pour moi!)

J’ai terminé ma jupe en plusieurs fois les deux jours suivants. Je vous la montre très vite, terminée et portée!

En attendant, c’est l’heure de retourner au boulot, les vacances sont finies… C’est bien dommage, des journées comme celle-là, je pourrais en vivre toute la semaine sans en être lassée!

* J’ai l’air diététiquement dangereusement parfaite, là, non? Héhé, rassurez-vous, ma journée s’est finie par un MacD*!! Hééé oui, Monsieur et moi n’ayant pas tout à fait les mêmes convictions et préoccupations alimentaires, chacun fait des compromis!… Lui, mes gratins de légumes avec du tofu et des graines de perlimpimpin, moi, des sundaes caramel de temps en temps… Ouaaaais, je sais, j’ai du mérite, c’est trop duuuur, comme compromis…!

You Might Also Like

32 Comments

  • Reply Jus de myrtille 18 mars 2013 at 9 h 26 min

    Ah les cannettes! Elles se terminent toujours quand il ne te reste que 15 cm à coudre! Il faut toujours un peu de piment dans la couture! Ça ne serait pas drôle sinon…. Hâte de voir ce que donne cette jupe! Sexy non?!

  • Reply Tamkam and Co 18 mars 2013 at 9 h 51 min

    Hâte de voir le résultat, elle m’a l’air bien sympa cette jupette!

  • Reply powings 18 mars 2013 at 10 h 14 min

    J’aime beaucoup ton article, les photos, les pauses pour manger…ça change et c’est sympa, hate de voir la jupe terminée et portée 🙂

  • Reply cecileetsesmains 18 mars 2013 at 10 h 26 min

    « les photos ça change tout » et bien c’est vraiment ça: ton article est un peu un mix « tuto couture/ambiance/miam miam » on se croirait avec toi (car le Frédo quand on m’en parle j’ai comme qui dirait des images mentales de  » petite madeleine » qui me viennent à l’esprit!), on s’imagine bien tout ton travail et ça me remotive pour m’y mettre, merci!!

  • Reply cpourki 18 mars 2013 at 10 h 49 min

    J’adore ton épisode de couture feuilletonant, tu m’as hameçonné, je suis impatiente de connaître la fin !!!
    Bizette
    Florence

  • Reply Mirza 18 mars 2013 at 11 h 33 min

    haha, tout du long, je me suis demandée ce que pouvaient bien être ces petites astérisques, et a la fin j’ai bien ri! Et maintenant, je pense que je suis un dictateur de la cuisine, je ne permet absolument pas a Monsieur de me trainer au macdo – enfin, quand on a la chance d’avoir un des 5 macdos les moins cher du monde, on se dit que c’est peut être mieux pour nous :p

  • Reply Filomenn 18 mars 2013 at 11 h 37 min

    cette journée de rêve !!

    mondial tissus je ne trouve pas ça cher par contre… sauf cas exceptionnel. Les autres magasins de Rennes étant assez excessifs sur les prix je trouve.

    par contre, maintenant que j’ai été à Londres faire du shopping tissus, je risque d’avoir du mal à acheter un tissu à 7€ le mètre…

  • Reply Mami 18 mars 2013 at 11 h 54 min

    Quelle journée! Le genre qui fait rêver!

    D’accord avec Jus de myrtille, la canette, je déteste la faire et surtout quand je suis en plein milieu d’une couture!
    Et quand il y a le stress: vais-je avoir assez de fil (en tout) pour terminer!

    Merci de ces précisions culinaires, j’ai bien reçu ton mail et j’y réponds dès que j’ai un peu de temps!

    Un bon Mc Flury M&Ms de temps en temps, c’est cool…

  • Reply Alice 18 mars 2013 at 12 h 11 min

    J’ai hâte de voir la suite.
    Super ce post des étapes.
    J’ai hésité à acheter le Burda « Savoir faire », mais là je pense que je vais me le prendre, surtout que je suis une grande débutante. Je me demandais s’il allait m’apporter quelque chose de plus que les bouquins que j’ai déjà. A priori oui. Merci.

  • Reply Amy-San 18 mars 2013 at 13 h 25 min

    Hey, super sympa ce post je trouve!
    J’aime bien savoir comment es autres travaillent! 🙂

  • Reply Miss Sunalee 18 mars 2013 at 13 h 29 min

    J’aime bien ce genre d’article, c’est bien plus vivant qu’un simple tutoriel !

  • Reply Déborah 18 mars 2013 at 13 h 49 min

    Une journée couture qui a du passée à une allure folle?! Vivement la prochaine, hein?

    Je ne connaissais pas la méthode des bouclettes. J’utilise la roulette et le papier « jaune » pour marquer les différentes indications du patron.

    J’espère que la reprise n’était pas trop pénible.
    Bye.

  • Reply Charlie les Yeux Bleus 18 mars 2013 at 16 h 04 min

    Ah mais je veux la voir cette p’tit jupette moi 😉

  • Reply Lamirose 18 mars 2013 at 16 h 46 min

    OOOh tu nous fais du suspense, hâte de voir le résultat

  • Reply MadeByMeg 18 mars 2013 at 18 h 38 min

    Nice to see you eating some snacks as you sew! I am always terrible about getting food while I’m working…

  • Reply Lil' 18 mars 2013 at 19 h 20 min

    Ah j’ai hâte de voir ta version, tu fais des choses si jolies ! J’ai fait cette jupe cet automne et je l’ai trouvée vraiment sympa à coudre 🙂

  • Reply mariane 18 mars 2013 at 20 h 42 min

    je viens d’acheter le même tissu imprimé en prévision du printemps (mercredi il paraît…)! la débutante que je suis est perplexe devant la méthode des bouclettes, j’approfondis dès que j’ai un peu de temps 😉 par contre tes pauses grignotage me font culpabiliser mais je vais de ce pas prendre mon petit carreau de choc du soir!

  • Reply Tata tricot 18 mars 2013 at 20 h 59 min

    J’ai beaucoup aimé ton article qui me redonne des bases, moi qui aimerait me lancer dans la couture… On ne sort pas la MAC de suite donc ^^ Qu’est ce que Savoir faire, un mensuel? un livre? je pense qu’il faudrait que je me le procure pour bien débuter non?

  • Reply Manuella 18 mars 2013 at 21 h 11 min

    Quelle belle journée, j’aurais bien pris la place de Félicie pour apprendre toutes ces techniques… au lieu d’attendre en vain un train qui n’est jamais venu ! Et oui, moi je faisais partie des pauvres gens dehors (et même pas pour aller à la mercerie !). Heureusement, l’attente dans une gare est toujours moins pénible avec un tricot dans le sac (baptisé la turbulette SNCF!) 😉

  • Reply LNA 19 mars 2013 at 18 h 15 min

    c’est une bien belle journée!

  • Reply Marie / Madeleines et Plumes d'autruche 19 mars 2013 at 18 h 29 min

    Moi aussi hâte de voir le résultat 🙂

  • Reply christine 19 mars 2013 at 18 h 44 min

    Tu as un vrai don pour nous raconter des histoires et j’aime … J’attends la suite avec impatience.

  • Reply la-traverse 20 mars 2013 at 12 h 09 min

    Bien sympa ton article. J’écoute aussi beaucoup France Inter, mais quand je couds le dimanche après midi je me repasse le taratata du vendredi soir (trop tard pour être vu en direct).
    Petite question sur le bâti tailleur : tu déchires le décalquage du patron pour récupérer ton tissu ??????

  • Reply byCoconuts 21 mars 2013 at 11 h 06 min

    Excellent ce petit reportage en images !!
    Impatiente de voir ta jupe terminée.

  • Reply bisoudoudou 21 mars 2013 at 17 h 07 min

    J’adore ce petit article récapitulatif!! J’ai hâte de voir le résultat!!

  • Reply mathilde 22 mars 2013 at 12 h 06 min

    Je suis bien contente que cet article vous ai plu! Même si c’est un réel plaisir d’écrire, ça me prends toujours un certain temps de faire les photos et d’écrire le petit texte qui va avec, et lorsque cela s’éloigne de la présentation habituelle des créas terminées, j’ai toujours peur que ça ne soit pas intéressant à lire, et que ça tourne trop au racontage de vie… Mis bon, j’essaie d’écrire ce que j’aimerai lire sur le blog de quelqu’un d’autre! 🙂

    @ Alice : attention, si tu as déjà les livres édités par Burda, ne t’embête pas à acheter la revue, apparemment c’est un copié-collé des bouquins (que je n’ai pas, moi, donc ça me va!)…

    @ Déborah : Merci pour ton petit mot 🙂 Reprise assez douce, l’ambiance a été plutôt calme au boulot cette semaine, ça fait du bien… Mais la semaine prochaine risque d’être plus… énergique.

    @ Lil’ : ohoh? De quelle couleur est la tienne??

    @ mariane et la Traverse : à la prochaine occasion, je vous fait un petit pas-à-pas avec des photos, ce sera plus explicite. Et, la Traverse, non, on ne déchire pas le patron : on l’écarte doucement du tissu et on coupe les boucles de bâti au plus près du papier à patron : les fils restent dans le tissu et marquent momentanément les lignes, et on peut retirer le patron. Une fois l’ouvrage fini, il faut juste retirer les petits fils de bâti (parfois un peu pénible lorsqu’on a dû piquer dessus, mais avec une pince à épiler, ça part nickel).

    @ Tata tricot : « Savoir-faire », c’est un hors série en plusieurs tomes édité par burda, dont le premier numéro est sorti. Le second sort en mai. Attention, si tu as déjà des bouquins sur les bases, feuillette-le bien avant de l’acheter, ça peut être redondant avec d’autres ouvrages. Ce que j’aime, c’est qu’ils emploient les mêmes termes que dans les exils des magazines mensuels, et que les articles sont bien illustrés. Et moi, j’ai peu de livres très techniques, et le format magazine me plaît bien…

  • Reply Jupe Louisa - Félicie à Paris 22 mars 2013 at 12 h 35 min

    […] voili voilou! Je vous montrais une bonne partie de sa réalisation ici, la voilà totalement terminée, portée et […]

  • Reply cécile 22 mars 2013 at 18 h 47 min

    Très sympas cet article. J’ai aimé découvrir ta journée couture.

  • Reply Laclo 26 mars 2013 at 4 h 04 min

    Et voila, pour ne plus jamais tomber en panne de fil quand j’ai vu ça, j’ai pensé à toi illico ! 😀

    http://www.yankodesign.com/2010/04/20/sew-color-what/

    • Reply mathilde 26 mars 2013 at 15 h 58 min

      @ Laclo : C’est dingue, ce truc!!

  • Reply Adèle 29 mars 2013 at 10 h 23 min

    J’adore ce style d’article!! Une bonne petite journée, comme toute les couturiére aiment!!

  • Reply Sabrina 27 décembre 2013 at 17 h 40 min

    Apparantement, les issues de BurdaStyle en français sont different que les issues en anglais (j’suis anglaise); cette issue en anglaise a les explications pour la veste violet claire, pas pour cette jupe. Je n’ai pas vu qu’il a les poches. : )

    (J’éspere que mon français est comprehensible.)

  • Leave a Reply