avant-après Brocantes Vivre

Le chevet : avant-après

6 mars 2016

Bon, je triche un peu, car cette petite transformation, qui ne casse pas trois pattes à un canard, ne date pas d’hier, mais de l’été dernier. Je ne pensais pas la publier sur le blog, vu qu’il s’agit vraiment d’un tout petit coup de peinture de rien du tout… Mais comme, récemment, certaines d’entre vous m’avaient soufflé qu’elles regrettaient un peu la raréfaction des articles davantage orientés déco-bricolage, je me suis décidée à ajouter ces photos sur le blog. Et puis, ça va dans le sens que j’essaie de donner à cet espace en ce moment : l’envie de diversifier les sujets abordés, de ne plus me sentir enfermée dans une obligation de ne parler que de couture, tricot et fringues – en bref, retrouver la spontanéité des débuts!

chevet1

J’ai trouvé ce chevet dans la cave de notre appartement précédent, celui que nous avons quitté cet automne. Le précédent locataire était un monsieur très âgé, qui avait vécu dans là une cinquantaine d’années. Résistant pendant la guerre, violoncelliste, la gardienne de l’immeuble racontait qu’il organisait des concerts dans le salon, avec d’autres amis mélomanes, et régalait toutes les oreilles du voisinage. Un vrai personnage, donc, et une histoire qui, évidemment, avait encore ajouté au charme de notre appartement. Lors de ma première visite à la cave, je me suis rendu compte qu’elle n’avait pas été totalement vidée par ses enfants: il y restait quelques babioles, dont ce chevet. Il ne me plaisait pas particulièrement, mais j’avais besoin d’une petite table d’appoint pour mon côté du lit depuis un bon moment. Je l’ai donc embarquée, ravie de ce fil conducteur entre nous et ce vieux monsieur.

Après l’avoir utilisé en l’état durant plusieurs mois faut de temps pour le rénover, j’ai profité de l’été pour m’y mettre : un petit coup de papier de verre et de peinture, un passage chez BHV accompagnée de mon fidèle assistant décorateur pour choisir le bouton de tiroir, et voilà, j’avais un chevet tout pimpant! (Je vous rappelle que nous étions en juillet, hein, ne croyez pas que je promène mon fils jambes nues en plein mois de février!!)

chevet2

Et pour finir, une petite mise en situation à côté du lit! Bon, je me dois de vous dire la vérité : en vrai, ma table de chevet est toujours ensevelie et naufragée parmi des piles de livres et des masses de magazines – j’ai sacrément épuré avant de prendre cette dernière photo!

chevet3

L’ironie de l’histoire, c’est que le moment où je me suis décidée à rénover ce chevet a coïncidé avec la visite de l’appartement que nous avons acheté,  juste à côté de celui-là. J’ai bien entendu emporté ce petit meuble sous le bras, et c’est un peu comme je lui avais donné une seconde peau, pour lui donner une nouvelle vie, dans un ailleurs tout proche.

Même si cette petite table n’est pas la trouvaille du siècle, je suis assez sensible à ses pattes fines et déliées, et à sa petite rosace en bas du caisson. Et puis, j’aime bien trouver des meubles sur mon chemin : le fauteuil en osier de la chambre du petiot, trouvé sur une poubelle en bas de mon boulot durant ma grossesse, cette table de chevet à la cave juste lorsque j’en avais besoin, et, cette semaine, alors que je venais de penser qu’il nous faudrait un petit meuble pour ranger la pâte à modeler, les gomettes et les pots à crayons du petiot, je suis tombée nez à nez, dans un rue sur le chemin de la crèche, avec un meuble aux dimensions parfaites! Encore un peu de boulot en perspective…

Rassurez-moi, je ne suis pas la seule à ramasser des meubles dans la rue?

 

You Might Also Like

26 Comments

  • Reply Elise 6 mars 2016 at 9 h 13 min

    Je rêve de ramasser des meubles dans la rue mais je n’en n’ai jamais trouvé ! Mis à part un fauteuil sur la devanture de ma voisine qui m’a pris pour une folle quand je lui ai dit que je voulais bien la débarrasser de lui. Depuis, il attend une seconde jeunesse dans ma cave 🙂

  • Reply Déborah 6 mars 2016 at 10 h 43 min

    J’aime bien l’histoire de ce vieux monsieur. Elle apporte une valeur particulière à ta table de chevet, je trouve.
    Tu as réussi à lui redonner une seconde vie. J’aime beaucoup ce que tu en as fait.
    Tu arrives toujours à dénicher l’objet rare au coin d’une rue, où ici dans une cave. Tu as l’oeil ou de la chance!!!:)

    Figures-toi que mon mari a ramené cette semaine, un meuble trouvé en bas d’un immeuble… Et j’ai tout de suite pensé à toi:). J’aimerais bien le transformer aussi, lui donner un coup de peinture. Je te demanderais peut-être conseil?!:))

    Bon dimanche.
    Bises

  • Reply Pivoine 6 mars 2016 at 12 h 45 min

    Cet objet a toute une histoire, c’est chouette qu’il ne tombe pas aux oubliettes ! Le résultat est très joli.

  • Reply Pruline 6 mars 2016 at 12 h 47 min

    C’est pour ça que je n’en trouve plus 😉
    Je plaisante, c’est pareil chez moi, l’étagère de ma fille vient de la rue, mais à Paris faut être rapide ça part tellement vite !

  • Reply trucandtricks 6 mars 2016 at 14 h 33 min

    un joli coup de pep’s pour ce meuble, très sympa.

  • Reply Elisabeth 6 mars 2016 at 18 h 30 min

    Euh….. Moi je ne croise jamais de meubles dans les rues…. La transformation est optimale, j’aime beaucoup!!!

  • Reply charlotte 6 mars 2016 at 19 h 03 min

    moi aussi ma table de chevet à été trouvée ds la rue. quel plaisir de trouver un meuble sr le trottoir et de repartir avec sous le bras en imaginant lui donner une seconde jeunesse! bravo pour ce relooking:)

  • Reply Aurore 6 mars 2016 at 20 h 03 min

    Mais non, tu n’es pas la seule ! Surtout à Paris, on trouve des merveilles ! J’ai trouvé des cagettes à CD, des ranges CD en cagettes quoi, et je me suis amusée à les personnalisés. Je les adore ! A Nantes, c’est moins commun… Dommage pour mes fringales meublesques mais en revanche on a un centre Emmaüs à y faire flamber sa carte bleue… Le piège absolu !

  • Reply eleonoreandmaurice 6 mars 2016 at 20 h 16 min

    Je le rouge parfait, ce petit meuble. E j’aime beaucoup l’histoire qui va avec.

  • Reply eleonoreandmaurice 6 mars 2016 at 20 h 16 min

    Je le trouve… Je voulais dire…

  • Reply La Couture Rose 6 mars 2016 at 20 h 23 min

    J’ai presque la(les) même, en gris gustavien, je me suis moins mouillée ^^. Mais j’avoue que ça rend super bien en jaune ! J’y penserais le jour ou je vais les repeindre… (la pipette de doliprane enfant qui traine sur la table toute la nuit, ça laisse des traces ;b)

  • Reply Fleurdelis 7 mars 2016 at 7 h 24 min

    Jolie histoire…et ce petit meuble a trouvé une seconde jeunesse. .non tu n’es pas là seule
    Bonne journée

  • Reply Marion 7 mars 2016 at 8 h 02 min

    Non, non, pas la seule du tout. Je peux même te dire que pour meubler notre maison (qui est pourtant à Nantes!) nous n’avons acheté que la literie. Tout le reste a été trouvé dans les caves familiales (table, armoire, commode), dans les garages amicaux (canapé, chaise haute) et dans les rues voisines (chaises, bureaux, coffre à jouet et banquette)… Bravo pour le coup de pinceau!

  • Reply Juliette 7 mars 2016 at 9 h 58 min

    Bonjour !

    J’aime beaucoup ces articles de récup/rénovation. Je suis moi aussi une pro pour ramasser des trucs dans la rue. Et à Paris il y a vraiment de quoi faire car les gens jettent beaucoup.
    Le plus incroyable a été au début de ma période rouennaise, je venais de me séparer et je n’avais pas gardé grand-chose… En l’espace de quelques mois j’ai trouvé une armoire ancienne, un paravent, 4 fauteuils en osier (un peu comme le tien). Et c’était pile ce dont j’avais besoin et que je cherchais désespérément sur le Bon Coin ou à Emmaüs. Pour le coup je me suis dit que j’avais une bonne étoile…
    Maintenant je vis en Bretagne et à part des coquillages et du bois flotté je ne ramasse plus grand-chose (mais ce sont des trésors également 🙂

    Bonne journée, Juliette

  • Reply Sophie 7 mars 2016 at 10 h 13 min

    Il me semble que c’est une institution à Paris de ramasser les meubles sur le trottoirs! En tout cas, dans ma famille on fait ça de générations en générations : nous ne sommes parisiens que pendant nos études, mais les meubles récupérés nous suivent toute notre vie : ma mère a ses meubles à tiroirs d’une pharmacie, j’ai deux beaux miroirs, une table basse…et mon frère ne compte plus les meubles parisiens…
    Bien heureuse aussi de retrouver cette série d’article, même si les articles coutures me ravissent toujours!

  • Reply lathelize 7 mars 2016 at 11 h 03 min

    je rode le mercredi une fois par mois au moment des encombrants de mon village. Mes butins sont parfois de belles assiettes anciennes, une magnifique jardinière en zinc d’un mètre de long, une table roulante 1960, un chevet tout simple, une bibliothèque d’angle et une bibliothèque qui accueille les bocaux dans la cuisine, de multiples caisses de vin en bois.
    Je cherche des chaises mais n’en ai jamais trouvé…
    Sauf l’autre jour, alors j’étais en déplacement et que je ne pouvais donc rien ramasser ( en avion en plus) et là je croise le fauteuil en rotin de mes rêves. J’en étais malade!

  • Reply boogilily 7 mars 2016 at 20 h 09 min

    coucou

    non tu n’es pas la seule à récupérer des meubles,
    pour leur redonner vie 🙂
    belle journée

  • Reply Marie* 7 mars 2016 at 22 h 02 min

    Moi je rêve de ramasser les meubles de la rue mais ne trouve jamais rien! C’est injuste! Ton chevet me rappelle un meuble de ma Lamy que j aimais particulièrement petite! Transformation réussie !Bisous*

  • Reply L'Oursonne 8 mars 2016 at 10 h 05 min

    C’est peut-être pas une transformation de fou mais ce genre de petit relooking prend en fait pas mal de temps: le choix de la peinture, et puis on hésite, la peinture, l’attente du séchage, les accessoires!
    Au final, elle rend très bien et a un vrai petit style!

  • Reply Filomenn 8 mars 2016 at 12 h 06 min

    il est superbe ce chevet avec un coup de jeune il y en a 4 ou 5 semblable chez ma mamie !

    pour te rassurer, je ramasse des meubles dans la rue dont un magnifique fauteuil qu’il faut que je restore, mais aussi des Vélos abandonnés avec négligence près des poubelles

  • Reply muenzeeins 8 mars 2016 at 17 h 37 min

    elle est belle l’histoire de la table! et c’est une très chouette récup’, je pense jamais à utiliser du jaune paille sur les meubles, mais en voyant ton meuble je trouve que c’est très joli, faudra que j’essaie à l’occasion 🙂 et sinon ici aussi on a tendance à ramener des meubles de la rue 🙂 parmi d’autres, un meuble cuisine ’50 trouvé sur un parking dans la forêt qui est dans la chambre de petit loup pour rangement jouets et deux chaises dans le coin manger que j’ai trouvé dans le rue chez mes parents…. le tout a été repeint;
    et ton petit bout trop mimi devant l’étalage de boutons au bhv :)! belle soirée, cécile

  • Reply Dounette 8 mars 2016 at 20 h 08 min

    Très jolie cette nouvelle version.
    Moi aussi, je récupère beaucoup. Lorsque nous étions à Paris, j’en ai énormément embarqué des meubles mais dans mon mini appart, ça manquait cruellement de place et ce n’était pourtant pas l’envie qui manquait.
    A Bordeaux, maintenant, beaucoup moins de meubles dehors, mais dès que je vois un tas, je ne peux m’empêcher de regarder 😉 Tu as bien fait en tout cas et hâte de voir ce nouveau meuble

  • Reply Yuliya Ollivier 8 mars 2016 at 21 h 56 min

    Une très belle trouvaille ! J’ai trouvé une grande armoire trois portes en bois massif toute neuve au coin de ma rue. J’étais obligée de monter la garde jusqu’à l’arrivée de mon mari parce que d’autres  » soupirants  » tournaient déjà autour. L’armoire étant lourde , mon mari a appelé son beau frère pour nous aider. En voyant la taille de l’armoire ce dernier m’a dit avec un reproche:  » tu as d’autres idées comme ça pour un dimanche matin?! « 

  • Reply Charlotte 10 mars 2016 at 12 h 11 min

    Ca rend bien mignon!

  • Reply Joanna 10 mars 2016 at 21 h 28 min

    J’adoooore trouver des meubles dans la rue! En témoigne un fauteuil dans mon salon et un miroir qui cherche encore à trouver sa place.

  • Reply josie77 11 mars 2016 at 15 h 45 min

    Bonjour Mathilde, ce meuble quelle histoire! et pour une belle fin! Non rassure-toi tu n’es pas la seule, je n’ai que des chaises dépareillées ramassées dans la rue, certaines restaurées d’autre pas faute de temps et de compétence! Alors ton idée de recycler ce qui a déjà eu une histoire j’approuve car on donne une seconde chance à ces jolies choses!
    la photo du BHV laisse rêveuse…que de beaux boutons de poignée!!!!

  • Leave a Reply