Couture couture enfant Créer

Le sweat-shirt du magicien

4 mai 2020

Les week-ends, lorsque Monsieur quitte ses costumes impeccables et remise au placard ses cravates à motifs, il n’est pas rare qu’il enfile un sweat-shirt bien mou, avec une poche ventrale. Dans ces cas-là, il nous régale systématiquement de son meilleur (et unique) tour de magie, réalisé avec brio sous les yeux épatés de ses fistons. (En ce moment, nous y avons droit plus souvent qu’à l’accoutumée, étant donné que le télétravail semble exiger une tenue un peu moins impeccable au quotidien!)

Je me permets de vous décrire ici le tour en question. Vous êtes prêt(e)s? Attention les yeux, c’est du haut niveau!!

Monsieur s’empare d’un objet de taille moyenne (pièce de légo, clémentine, cuillère, …), et le glisse, sous l’oeil attentif de ses spectateurs, dans sa poche ventrale en passant sa main du côté droit. Puis, après quelques formules cabalistiques et une mise en scène dont il a le secret, il ressort ledit objet… tadaaaaam… du côté gauche! Effet assuré jusque trois ans! Après, bon, disons qu’une rapide exploration du costume du magicien permet vite à un enfant normalement futé de comprendre comment Pôpa réalise un tel miracle!

Mon aîné ayant mené cette exploration depuis bien longtemps, il me réclamait régulièrement (chaque samedi ou presque, en fait!) un pull avec une poche pareille, afin de pouvoir lui aussi « faire de la magie ».

J’ai donc feuilleté mes patrons Ottobre, Burda et La Maison Victor, et c’est chez LMV que j’ai finalement trouvé mon bonheur, moyennant quelques modifications sur les dos et devants, que je vous décris plus bas. J’avais plusieurs patrons qui auraient pu convenir, mais mon choix s’est porté sur celui-ci car il ne comporte pas de bord-côte en bas et aux manches, alors que la plupart des patrons de sweat-shirts en comportent. La fameuse poche provient d’un patron Burda, car le modèle d’origine n’en comportait pas.

Le tissu est un très beau jersey épais, ultra doux sur l’envers, avec un léger reflet moiré sur l’endroit. Je l’aurais bien gardé pour moi, mais le métrage était assez petit, et, confinement oblige, je me suis dit que c’était l’occasion où jamais d’utiliser ce coupon qui dormait depuis longtemps en attendant son heure. Je ne regrette pas, il est tout à fait adapté à ce type de vêtement. Le sweat est très confortable et doux, son petit propriétaire l’apprécie beaucoup!

Mon seul regret concerne la taille réalisée. C’est mon premier patron enfant LMV, j’ai donc suivi docilement le tableau des mesures. Mon fils mesure 1,23m mais est très mince; en suivant ses mensurations, il fallait donc que je jongle entre sa « vraie » taille pour la hauteur (122-128cm) et la taille du dessous (116cm) en largeur. J’aurais finalement dû suivre la taille 122-128 en longueur et en largeur : le pull s’avère un peu étroit. Il peut l’enfiler sans problème, n’est pas trop serré dedans, mais ce genre de pull se porte plutôt ample, et le rendu n’est pas tout à fait le même. Si vous avez déjà cousu des patrons de cette marque pour vos enfants, je suis curieuse de lire vos retours concernant la taille que vous avez choisi et le résultat, ça me permettra de mieux ajuster mes choix pour la prochaine fois.

Il faut aussi que je reprenne la couture de la capuche : il y a un vilain pli juste sur le devant, sur le moment je n’y ai pas trop fait attention, mais depuis je ne vois que ça!

Vous ne voyez pas beaucoup le pull en question sur cette photo, mais j’avais envie de la garder ici en souvenir : elle restera une image assez symbolique de ce confinement, où toutes nos envies d’ailleurs sont dirigées vers notre fenêtre, propice à tous les rêves d’évasion…

Malgré ses petits défauts, le pull plaît beaucoup à mon fils, et il pourra encore le porter tout l’automne prochain, et sans doute une bonne partie de l’hiver (enfin, je dis ça, mais généralement après l’été, il pousse comme un haricot et plus rien ne lui va!). Je croise les doigts pour qu’il puisse l’arborer lors de sa prochaine rentrée en septembre, une rentrée « normale » dans un monde plus tranquille.

Prenez bien soin de vous!

Fiche technique

  • patron : Ozzie, de La Maison Victor, pour le corps. J’ai ajouté une poche ventrale tirée d’un magazine Burda (je n’ai pas noté lequel…).
  • métrage :100cm à 130cm selon la taille choisie
  • fournitures utilisées : un jersey assez lourd dont j’ai oublié la provenance, car il dormait dans mon stock depuis plus de deux ans.
  • niveau de couture : le magazine indique 2/4, avec la mention « demande quelques efforts ». Etant donné que j’ai simplifié le patron, je dois avouer que je l’ai cousu en quelques heures sans aucune question. Etant habituée aux patrons Burda dont les explications sont parfois nébuleuses, les explications imagées et détaillées de LMV m’ont aussi grandement reposé les neurones.
  • points techniques : aucune difficulté particulière si, comme moi, on oublie les zips en biais. La capuche est doublée mais la finition assez simple : en suivant les explications il n’y a donc aucune difficulté particulière.
  • modifications : j’ai retracé le dos et le devant pour qu’ils soient droits et non pas en biais comme sur le patron d’origine. J’ai omis la pose des zips décoratifs. J’ai mélangé deux tailles pour la réalisation : une taille en longueur, et une autre en largeur.
  • points forts : en supprimant les zips, ce patron est d’une grande simplicité et le résultat est assez chouette.
  • points faibles : je me questionne quand au tableau des mesures. Il sembler que ce patron taille juste, et qu’il faille surtout se fier à la stature de l’enfant plutôt qu’à ses mesures.

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply lathelize 6 mai 2020 at 9 h 44 min

    il est merveilleux ce sweat magique! Et aurait fait fureur ici aussi.
    Il y a beaucoup de sweat de ce genre dans les numéros d’Ottobre ainsi que plein d’autres vêtements pour petits gars aventureux ( des bermudas – battle avec des poches à trésor, des jeans spéciaux a taille elastique,…) il y a même certains modèles dessinés pour enfants très minces ou enfants plus potelés. Souhaites-tu que j’en mette un à la Poste a la fin du confinement pour que tu puisses essayer?

  • Reply tricousieetpoéture 6 mai 2020 at 14 h 00 min

    Ma fille adore les pulls à poches en ce moment (effet confinement? le cap des 6ans?) ça donne envie de lui en coudre un en mode tissus « girly » dans la capuche!!! Super couture et jolie photo de jumelles au balcon.

  • Reply cé créations 8 mai 2020 at 21 h 43 min

    Géniale cette histoire de sweat magique !

    • Reply Marie 11 mai 2020 at 15 h 06 min

      Super tour! J’imagine que ton fils est très fier de suivre les traces de son prestidigitateur de père

  • Reply Clémentine 11 mai 2020 at 21 h 50 min

    Coucou !
    Je vois d’ici les yeux qui brillent, et le grand frère trop content de faire le tour au petit…
    Ta stratégie sur les tailles est celle que j’applique avec satisfaction pour mes 4 brindilles (2 enfants et 2 filleules), qui ont toutes et tous entre 3 et… 9 tailles d’écart entre la hauteur et la largeur… :-O
    Je fais ça pour toutes les marques (je consomme beaucoup d’Ottobre en ce moment, mais aussi un peu de LMV et d’autres) et j’ai toujours été satisfaite de cet arrangement. Ca tombe bien, ce n’est jamais trop large comme on aurait pu s’y attendre.
    Je leur ai cousu le modèle Vic de LMV, il y a 1 an, une veste zippée en néoprène. Il me semble que j’avais déjà adopté cet arrangement, et c’était impec.
    Mais je ne leur ai jamais cousu de pièces pour lesquelles j’aurais attendu un rendu ample.
    Bien dommage que ce ne soit pas assez ample à ton goût. Tu cherchais sans doute à reproduire le rendu sur le Papa ?
    Enfin vu que tu vas sans doute le refaire dès l’automne, quand il aura pris 6 cm, tu sais maintenant comment faire 😉

  • Reply Marielle 21 mai 2020 at 12 h 44 min

    Le gilet de la réalité , le sweat shirt du magicien, hmmm… Avoir les deux et choisir au gré des circonstances en combinant les styles!

  • Leave a Reply