Créer Tricot tricot enfant

Gilet printanier pour petit tendre

13 juin 2020

Je continue d’étoffer le dressing de mes p’tits gars, avec pour objectif de leur assurer un certain nombre de pulls et gilets pour l’automne/hiver prochain, m’évitant de recourir aux lainages du commerce. Le plus gros du challenge est qu’ils puissent les porter dès maintenant sans nager dedans, mais que les pièces en question soient toujours à leur taille après la poussée de croissance estivale… Je croise les doigts!

Pour mon plus petit, j’avais envie d’un petit gilet plutôt que d’un pull, pour qu’il puisse facilement l’enlever et le retirer seul en ces mois de températures changeantes. Il a énormément porté un gilet rouge cerise trouvé il y a longtemps chez Monop’, et j’avais très envie de lui en tricoter un du même genre, tout simple, avec un petit col rond. Mon envie de simplicité n’était pas seulement stylistique, mais aussi pragmatique : il grandit vite, je ne suis pas certaine qu’un petit frère ou une petite soeur portera ses vêtements après lui, alors je suis moyennement motivée pour passer des mois à lui tricoter du jacquard, qu’il ne portera que deux ou trois saisons maximum. Pour autant, ayant été moi-même une petite deuxième qui héritait souvent des vêtements de l’aînée, j’ai envie qu’il ait aussi quelques vêtements uniquement à lui, achetés ou fabriqués en pensant à sa personnalité et à ses goûts.

J’ai eu du mal à trouver le modèle parfait. J’ai feuilleté tous mes catalogues de tricots enfants, sans trouver mon bonheur. Finalement, j’ai fait comme lorsque je vais dans les magasins, j’ai arrêté de me focaliser sur les modèles garçons et j’ai regardé du côté des filles. Et là, j’ai tout de suite trouvé ce que je cherchais. Le modèle était présenté en rose, et j’aurais tout à fait pu adopter aussi cette couleur car mes deux fils aiment le rose, mais en me trouvant devant les pelotes chez Phildar, j’ai craqué sur ce bleu tout frais et printanier, pensant qu’il lui irait bien (et je ne me suis pas trompée).

Le modèle est ultra simple, tout en point mousse. J’en ai profité pour tester le tricot continental (tenir le fil de la main gauche pour éviter de le lâcher), ce qui explique les irrégularités de mon tricot (que je ne trouve pas choquantes, même si bien présentes!). Honnêtement, j’ai moyennement accroché avec cette technique, surtout qu’en tricotant de manière classique, fil à droite, je ne le lâche pas pour autant. Cependant, je trouve intéressant de maîtriser les deux techniques, car ça permet de varier les doigts mobilisés et d’éviter crampes et débuts de tendinites.

J’avais depuis longtemps deux petites têtes de lapins en tricot, achetées toutes faites chez Phildar il y a des années, et un peu oubliés. Mon petit étant très câlin, et dans une période de grande passion pour les petits chats, petits lapins, petites souris, petits moutons, etc, je me suis dit que le moment était absolument parfait pour enfin sortir ces lapinous mignonnets à souhait, et réhausser ce gilet tout simple. J’ai été bien inspirée, car son heureux propriétaire en est totalement amouraché. Je me dis qu’il sera un bon gilet de rentrée en septembre, quand ces six mois sans école auront rendu difficile le grand retour, et qu’un petit lapin ne sera pas de trop pour consoler les éventuelles larmes de la séparation.

J’ai tricoté le gilet durant le confinement, j’ai donc farfouillé dans mon stock de boutons pour trouver les bons. Par chance, j’avais ces boutons bleus, qui tirent légèrement sur le violet et ne sont pas totalement assortis, mais me paraissaient bien convenir malgré tout.

On termine par cette magnifique photo du gilet porté, sur fond de moto… Car oui, on peut aimer les lapinous tout doux et en même temps raffoler des grosses motos qui font du bruit (tout en en ayant un peu peur…). Et on peut être très câlin et avoir en même temps un caractère bien trempé, ce qui implique qu’il faut ruser pour obtenir une photo digne de ce nom! Sur ce cliché, mon fiston pose donc avec fierté devant « sa » moto (la plus grosse et la plus rutilante de toutes les motos garées dans le quartier, vous imaginez bien).

Vous pouvez par ailleurs admirer la blancheur des gambettes, signe d’un confinement tout parisien… heureusement, Lapinou ayant expliqué à son petit maître qu’il aimait particulièrement aller au bac à sable, nous devrions réussir progressivement à rattraper nos carences en vitamine D!


Fiche technique

  • modèle : modèle n°17 du catalogue Phildar n°141, Printemps/été 2017
  • fil utilisé : Aviso, coloris Bleuet
  • numéro d’aiguilles : il me semble avoir utilisé du 3,5 pour les côtes et du 4 pour le corps.
  • niveau de difficulté : « confirmé », d’après le catalogue. Honnêtement, je ne trouve pas ça très justifié, un/e grand/e débutant/e peut très bien s’en sortir.
  • techniques et points utilisés : point mousse, côtes 1/1, et grafting pour la bande d’encolure (couture maille à maille).
  • modifications : Je n’ai pas utilisé le fil préconisé par le modèle, car il n’existait plus. Aucun souci pour moi, l’aviso est un mélange coton/acrylique que j’ai maintes fois tricoté, j’ai donc déjà éprouvé son confort et sa longévité. J’ai donc un peu adapté mes mesures à mon échantillon, légèrement différent de celui du modèle. / J’ai comme d’habitude joué entre deux tailles, adaptant la longueur sur mon petit garçon, pour que le gilet lui aille tout en ayant suffisamment de réserve pour l’automne à venir. / Enfin, j’ai préféré faire les boutonnières avec mailles rabattues plutôt que de tirer des mailles une fois mes bandes de côtes réalisées, car je trouve le résultat plus propre et les boutons plus faciles à mettre pour les petites menottes.
  • points forts : la simplicité du modèle permet de jouer sur les couleurs, les rayures, mettre en valeur un joli boutonnage ou un petit appliqué comme ici. Le tricot est très confortable, léger tout en étant un peu douillet,et passe en machine sans souci.
  • points faibles : le point mousse couplé au fil aviso, qui est très rond, donne un côté « joufflu » à la maille. Je trouve ça personnellement assez mignon, surtout sur mon gringalet, mais si vous voulez un tricot fluide et tout en finesse, choisissez un fil plus aérien.

19 Comments

  • Reply Hélène 13 juin 2020 at 18 h 14 min

    Kickers de mère en fille.

    • Reply Hélène 13 juin 2020 at 18 h 15 min

      Fils…. Le correcteur…

    • Reply mathilde 13 juin 2020 at 21 h 05 min

      Il faut transmettre le goût des bonnes choses dès le plus jeune âge!

  • Reply Solenne 15 juin 2020 at 9 h 32 min

    Il a l’air bien grand ce petit, non?!
    En tous cas, le gilet est très beau et va parfaitement avec le sourire de l’enfant.
    Je me dis que le point mousse est sans doute une bonne idée, il va s’étirer gentiment en même temps que l’enfant cet été! 😉

    • Reply mathilde 18 juin 2020 at 13 h 31 min

      Nononon, je t’assure qu’il est encore tout petit petit petit!!
      Et oui, c’est aussi ce que je me suis dit concernant la tendance à s’étirer du point mousse. Même si je l’ai tricoté assez serré…

  • Reply Hubertine 15 juin 2020 at 11 h 40 min

    Tres beau gilet, j adore ce bleu un peu electrique!
    J aime surtout l histoire autour de ce tricot, j aime l idée de transmettre notre presence et du courage a travers toutes nos mailles tricotées

    • Reply mathilde 18 juin 2020 at 13 h 32 min

      Oui, c’est un bleu vif et doux en même temps, c’est ce qui m’a plu!
      Et je m’arrange toujours pour qu’ils portent quelque chose de tricoté ou cousu main par leur grand-mère ou moi les jours un peu difficiles!

  • Reply Claire 16 juin 2020 at 16 h 27 min

    Très joli tricot et bleu
    J’adore le petit lapinou !

    • Reply mathilde 18 juin 2020 at 13 h 33 min

      Merci! Et oui, le lapinou fait tout!

  • Reply Alix 16 juin 2020 at 16 h 36 min

    Super mignon ce gilet en point mousse !
    Et petites chaussures hyper chou aussi !

    • Reply mathilde 18 juin 2020 at 13 h 33 min

      Ah, les babies à troutrous, ma grande passion… Si je le pouvais, j’en porterais encore moi-même!

  • Reply Marie* 16 juin 2020 at 18 h 10 min

    Il sont adorables Mathilde (ton fils et le gilet) j’adore bravo encore pour tes doigts de fée! J’aime aussi beaucoup les couleurs choisies! Bref! Un coup de cœur !

  • Reply Elodie 16 juin 2020 at 20 h 38 min

    Ma fille a également les gilets de chez Monoprix en point mousse en plusieurs tailles et couleurs, j’adore le rendu ! Bravo pour le gilet, je vais m’empresser de voir si j’ai le catalogue pour en faire un à ma fille en vieux rose…

    • Reply mathilde 18 juin 2020 at 13 h 35 min

      Je regarde très souvent chez monop au rayon bébé pour trouver des idées à coudre et tricoter. Dommage qu’ils ne fassent pas les même collections pour les plus grands!

  • Reply Cé Créations 18 juin 2020 at 8 h 26 min

    Petit J plus si petit 😉
    En tout cas ce gilet est très mignon. Et ici aussi on a eu quelques gilet au point mousse de chez Monop.

    • Reply mathilde 18 juin 2020 at 13 h 36 min

      Ah non, petit J est un géant, là c’est mini H! 😉 (qui n’est d’ailleurs pas petit non plus!)

  • Reply tricousieetpoéture 19 juin 2020 at 9 h 59 min

    Très beau, et joli portrait d’une maman pour son fils au passage, tout ce qu’on met dans le lien des fils à tricoter nos vies…. j’adore ces tricots simple et efficaces. Je viens juste de terminer celui pour bébé2, en mode recherche de simplicité, de mixité, personnalisable et vite tricoté.
    Tes articles me donnent envie de tricoter pour ma grande de 6 ans, mais ses poussées incessantes de croissante me décourage vite…. un joli gilet pour la rentrée au CP me tente bien! Hier elle me demandait si on avait le droit de prendre un doudou pour l’école au CP , elle n’en a jamais pris à la mater mais cette « drôle » de fin d’année de sans école (enceinte je n’ai pas repris mon poste enseignante et elle n’est pas retourné à l’école) ça lui ajoute des stress vers cet inconnu de l’école des grands surtout qu’elle n’ira pas dans l’école où vont les 3/4 des ses copines de mater on a déménagé il y a 2 ans et elle va aller dans l’école du quartier où l’on habite, même si elle pourra facilement revoir les copines ça rajoute un inconnu de plus. J’adore ton concept « doudou »/grigri intégré, si je me lance pour ce type de gilet, c’est vrai qu’en point mousse ça m’encourage…. et elle a une mini poupées tracas que je pourrait lui coudre dessus, belle idée, ou on en fabriquera une ensemble pour démystifier tout ça sans que ça fasse trop bébé.

    • Reply mathilde 2 juillet 2020 at 20 h 56 min

      J’espère que l’idée pourra apaiser ta fille et lui donner confiance en cette future rentrée! Avec une maman aussi attentionnée, ça ne peut que bien se passer! 😉

    Leave a Reply