Couture couture femme Créer

La veste de la camionneuse

3 mai 2024

Alors que le printemps ressemble cette année davantage à l’automne qu’à la période pré-estivale que nous imaginons généralement à partir d’avril, la nécessité d’avoir une petite veste douillette mais facile à enfiler s’est faite sentir dans ma garde-robe. J’avais vu passer plusieurs vestes matelassées dans des magasins, instagram, pinterest etc, et j’ai eu envie de coudre la mienne. Cette double gaze imprimée et déjà matelassée croisée dans les rayons de Mondial Tissus m’a semblée toute indiquée pour faire un premier essai.

Le verdict est assez mitigé.

Premièrement : mon choix de tissu. Si la matière est tout à fait adaptée, je regrette de m’être emballée pour un imprimé. Eh oui, j’ai énormément de jupes et robes à motifs, et évidemment aucune ne s’accorde à cet imprimé – que je persiste à trouver très joli, cependant. Je suis donc condamnée à ne porter cette veste qu’avec des bas unis, et j’en ai très peu hormis des jeans. Ça limite considérablement son utilisation, et, dans mon optique d’associer mes coutures et tricots entre eux afin d’avoir une garde-robe qui s’articule facilement, c’est clairement un zéro pointé de ma part! Quitte à prendre un imprimé, j’aurais dû choisir plutôt quelque chose dans les tons vert ou bleu, que j’aurais mieux réussi à associer avec mes coloris habituels.

Deuxièmement : mon choix de taille. Depuis toujours, je suis entre deux tailles chez burda, et je me fie aux coupes pour choisir entre 36 et 38. Si le patron me paraît près du corps, je choisis le 38 pour être plus à l’aise. Si au contraire c’est une coupe plutôt ample, j’opte pour le 36. Et régulièrement je prends la taille de l’un, la poitrine de l’autre, etc. Pour cette veste, j’ai choisi de couper le 38 pour être certaine de pouvoir passer un petit gilet fin dessous. C’est clairement une erreur : la veste est bien trop ample notamment aux épaules, et comme le tissu est rigidifié par le matelassage, elle me fait des épaules dignes d’Hercule (d’où le titre de l’article!). Lorsque je la ceinture, elle fait des plis relativement disgracieux car elle est trop large à la taille, et la croisure ne se fait pas au bon endroit, ce qui, visuellement, déséquilibre l’encolure. Bref, j’aurais dû couper la taille en-dessous.

Et pour finir, je ne sais pas quelle option prendre pour la ceinture. Pour le moment, j’utilise cette ceinture du commerce, mais je ne suis pas sûre que ce soit du plus bel effet. Le modèle propose une ceinture en tissu à nouer. Je ne l’ai pas coupée car j’ai peur que cela fasse un effet un peu trop peignoir ou kimono, mais pour autant, je ne sais pas quelle serait la meilleure option. Peut-être une ceinture plus sobre, et plus foncée? Je vais poursuivre mes recherches.

Bon, tout n’est pas négatif pour autant : je trouve que la couleur me va bien, elle est ultra confortable, non seulement parce qu’elle est un peu (trop) ample, mais aussi parce que le tissu est tout doux dehors comme dedans: je l’ai doublée avec un coupon de soie qu’on m’avait donné il y a plus d’une décennie, que je gardais sans savoir quoi en faire car ce rose pâle ne me va pas du tout. J’avais pile le métrage pour caser la doublure – j’aurais d’ailleurs pu me passer de doublure car l’envers du tissu est un joli vieux rose foncé, mais comme en ce moment j’essaie de me faire sortir hors de ma zone de confort en couture, je l’ai faite. Et enfin, coudre un tissu matelassé qui se tient bien et ne s’effiloche pas est un vrai bonheur! Sans compter que le patron est vraiment facile, donc cousu très rapidement.

Bref, il va falloir que j’en refasse une, en 36, et unie!

Fiche technique

  • Patron : veste 106, burdastyle 02/2022
  • Métrage : 1,75 de tissu – 1,30 de doublure
  • Tissu : double gaze matelassée Mondial Tissus, doublure soie
  • Niveau de couture : 2/4
  • Points techniques : Montage des manches, doublure, finition avec un biais
  • Modifications : j’ai juste ajouté des pressions pour que les devants ne s’ouvrent pas et restent bien en place.
  • Points forts : facile à coudre, le résultat est très gratifiant pour le peu de peine qu’on se donne. Confortable.
  • Points faibles : taille large!

7 Comments

  • Reply Turandot_tricote 5 mai 2024 at 13 h 53 min

    Bonjour Mathilde,
    Ah oui, pas toujours facile d’avoir une veste en tissu imprimé. Te voilà quitte, en effet, à en faire une nouvelle !
    Blandine

    • Reply mathilde 6 mai 2024 at 18 h 00 min

      Elle était rapide à faire, il faudra juste me décider sur la bonne couleur pour ne pas faire deux fois la même erreur!
      Merci pour ton commentaire!

  • Reply Matmeni 6 mai 2024 at 21 h 26 min

    Je la trouve très jolie et c’est ton œil aiguisé de couturière aguerrie qui voit moult défauts, non?
    Enfin moi rien ne me choque sf la ceinture que j’aurais choisie plus fine mais bravo! Joli travail !

  • Reply Christelle 6 mai 2024 at 22 h 19 min

    Bonsoir Mathilde, cette petite veste est ravissante ! Quel dommage que tu la trouves trop large! Trouver la bonne taille tant en couture qu’en tricot est souvent difficile. Concernant la couleur, je la trouve très jolie, mais tu es effectivement condamnée à porter un pantalon ou jupe unie, de couleur plutôt noire. Quant à la ceinture je ne trouve pas qu’elle dénote. Une ceinture noire pourrait également convenir. Bonne soirée à toi !

  • Reply Nathalie 7 mai 2024 at 7 h 26 min

    Moi aussi j’ai le même problème de taille avec burda. Mais je trouve cette petite veste très jolie ceinturée. Bravo!
    Et le même problème de tissus à motifs. J’essaie de privilégier veste et gilet en uni.

  • Reply Astrid 18 mai 2024 at 9 h 36 min

    Bonjour,
    Je sui ravie de voir de nouveau vos articles, J’adore littéralement le choix de vos patrons. Toujours ultra féminin et de bon goût!
    Vous m’inspirez quand je cherche un patron à coudre, la forme , les couleurs le style…
    EN tricot, je suis moins douée et je prends moins de temps mais cela viendra un jour.
    Merci encore pour vos articles!

  • Leave a Reply