Bergère de France 2013-2014

Il y a plus d’un mois, j’ai reçu un mail d’Aurélie, chargée de la communication chez Bergère de France, qui me proposait de m’envoyer un petit colis pour me faire découvrir les dernières nouveautés de la marque. Evidemment, en tricoteuse addict, ce genre de proposition m’enthousiasme toujours (qui cela n’enthousiasmerait-il pas, franchement?!), j’ai donc accepté avec joie, et ai attendu mon colis avec impatience.

Pour vous remettre dans le contexte, je vous rappelle que je suis originaire de Lorraine, où est implantée l’usine de BDF (en Meuse, plus précisément à Bar-le-Duc). J’ai donc une attache assez affective à cette marque, et notamment à ses catalogues d’échantillons. Ces catalogues et leurs bouts de laine sont de vraies madeleines de Proust : lorsque j’allais chez ma grand’mère, je les trouvais toujours dans la cuisine, et je passais des heures à caresser les échantillons et à admirer leurs coloris, à tel point qu’elle finissait par me les confisquer, un peu agacée, parce que j’allais finir par les abimer et qu’elle en avait besoin, non mais!

J’ai mis longtemps à comprendre l’intérêt quasi vital qu’avaient ces échantillons pour ma grand’mère: pour elle, tricoteuse passionnée, vivant loin de loin de tout commerce dans son petit village, sans voiture ni permis, ces échantillons étaient une manière exceptionnelle de s’imaginer les modèles, de pouvoir toucher les matières, en ayant une idée réelle des coloris disponibles. En gros, ces catalogues, c’est la vente par correspondance idéale, sans le risque d’être déçue parce que la laine est rêche alors qu’on en voulait une toute douce, et avec le coloris exact qu’on avait repéré sans le filtre parfois trompeur de la photographie.

Seulement voilà, c’est ma grand’mère qui me vient à l’esprit en premier lorsqu’on évoque devant moi Bergère de France, et je pense ne pas être la seule dans ce cas. C’est sans doute LE problème de la marque, qui semble vouloir moderniser et rajeunir son image. J’avais pourtant été positivement étonnée par les différents catalogues Origin’, sortis il y a quelques temps, présentant des modèles hyper modernes et très travaillés dans des laines d’exception (mais du coup bien trop chères pour mon portefeuille), mais tout de même, pour moi qui suis assez sensible à la mode, j’ai toujours trouvé Bergère de France un peu à côté. Quant aux fils, j’avoue ne m’être jamais vraiment penchée sur la question de façon sérieuse, étant donné que les modèles ne m’attiraient pas…

J’étais donc assez impatiente de découvrir le contenu du colis, contente d’avoir l’occasion de me faire un vrai avis de la marque.

A peine une semaine après notre échange de mail, j’ai donc reçu le colis d’Aurélie. Et franchement, en l’ouvrant, j’ai un peu cru que c’était mon anniversaire en avance.

Effectivement, dans mon joli colis, il y avait bien « quelques » nouveautés :

– une dizaine de pelotes, des nouveautés sorties cette saison par la marque.

– deux paires d’aiguilles Knit Pro pour BDF, l’une en carbone, super moderne, et l’autre en bois veiné, dans de très jolis coloris, mais surtout, de forme cubique!?

– le fameux catalogues de modèles et ses échantillons de laine, et le catalogue d’explications correspondant.

Petite revue des pelotes soumises à mon jugement :

Toutes sont fabriquées en France, ce qui est pour moi LA découverte. J’étais persuadée qu’une toute petite partie de la production seulement était encore en Lorraine, et que le reste était délocalisé en Turquie ou Roumanie.

La plupart de celles que j’ai reçues sont majoritairement composées de fibres naturelles. Bon, évidemment, dans le catalogue des échantillons, j’ai constaté qu’il y a énormément de qualités contenant surtout de l’acrylique, tout comme chez le copain Phiphi. Mais quitte à tricoter de l’acrylique, je préfère qu’il soit fabriqué en France…

Dans mon carton, il y avait ces 9 qualités :

Pure Nature : 50% alpaga, 50% laine peignée. Celle que j’ai testée en premier. Un aspect méché comme j’aime, un fil légèrement poilu qui donne quelque chose d’assez moelleux, un tricot en 5,5 : c’est mon coup de coeur. Mes seuls regrets : son prix assez élevé (6,20€ pour 82m) et la gamme de couleurs trop retreinte. Espérons que cela devienne un fil basique de Bergère, qui étendra peut-être ses coloris l’an prochain…

Pure Douceur : 58% superkid mohair, 37% polyamide, 5% laine. Elle pourrait être la remplaçante de la Phil’light de Phildar, que je ne supporte pas car elle feutre super vite, mais vers laquelle je louche sans cesse pour sa légèreté et sa douceur. Le hic : elle est bien plus chère (11,50 euros les 250m), mais la compo est bien plus intéressante et la fabrication, donc, française. Ca pourrait être une laine idéale pour les accessoires : châles au crochet ou en tricot, bonnets, mitaines, pas besoin de trop de pelotes puisque le métrage est très long, donc budget final approchant de l’abordable.

Goomy 50 : 75% laine, 25% polyamide. La marque vante sa solidité et sa chaleur, et la conseille pour le tricot des chaussettes : je l’imagine bien pour un petit gilet avec un joli point reliéfé ou pour un ensemble mitaines-bonnet. Les coloris de la gamme sont doux et variés, j’aime spécialement les coloris imprimés-dégradés, et le rapport quantité/prix est plutôt intéressant : 4,19 euros pour 215m. Son défaut : elle se tricote en 2,5…

Soie : 100% soie, super légère, super douce, légèrement brillante, ses deux défauts sont : 1) son prix – 15 euros la pelote, même de 165m, gloups! Mais bon, je n’ai jamais fait attention aux prix des pelotes en soie d’autres marque, et comme c’est un fil relativement précieux, c’est peut-être tout à fait en ligne? (par contre ce n’est clairement pas en ligne avec mon budget) 2) les coloris un peu trop primaires de sa gamme.

Pur mérinos français : 100% Mérinos d’Arles. Un gros fil rond à tricoter en 4, dans une gamme de couleur assez large. Simple, basique, chaude, résistante, douce, relativement abordable… Que demander de plus?

Cachemire : 90% cachemire, 10% laine. Bon. Ben oui, évidemment, je me tricoterais bien un joli pull en jacquard avec cette laine-là! Toute fine, toute douce, du cachemire, quoi. Mais à 10 euros les 75 m, ça va pas être trop possible. Alors peut-être pour un petit bonnet?…

Chambéry : 85% acrylique, 14% polyamide, 3% polyester. Celle-ci, je pense qu’elle est idéale pour les débutants, ou pour apprendre à tricoter aux enfants : chinées, donc on ne voit pas les irrégularités, énorme (elle se tricote avec des pieux de 20mm), et qui monte super vite (un échantillon de 10cm avec seulement 5 mailles et 6 rangs, qui dit mieux?!). Dommage que BDF ne propose pas davantage de modèles réalisés avec dans le catalogue, car j’ai du mal à me faire une idée du rendu. Par contre, la compo est tout sauf naturelle, mais pour une grosse veste moelleuse et légère, ça pourrait tout de même le faire…

Chatelle : 89% acrylique, 8% polyamide, 3% polyester. J’adore ce genre de fil, mais uniquement en pelote. Je m’explique : j’ai reçu le coloris Daphnée, qui est exactement ce que j’aime, une sorte de rose-orangé chiné super chaleureux pour l’automne. Le fil est mousseux, tout doux, mais… ça me rappelle vraiment trop les pulls que j’ai portés au collège, et la compo ne m’inspire pas trop confiance. Donc là, je passe mon tour, mais, qu’est-ce que j’aime la gamme de coloris! De vrais tons d’automne super chaleureux, miam!

Chinaillon : 56% acrylique, 30% laine, 10% alpaga, 4% viscose. Elle a beaucoup de choses pour me plaire, celle-là : légèrement mouchetée, dans des coloris assez doux, de l’alpaga, de la laine, mais, je ne sais pas trop pourquoi, je n’accroche pas. Je regarderai les autres coloris en vrai la prochaine fois que j’irai au magasin rue Lamarck, car je crois bien qu’en fait je fais un blocage sur celui que j’ai reçu, un écru moucheté de marron, que je n’aime pas du tout, et j’ai du mal à faire abstraction.

Donc, concernant les pelotes, je garde en mémoire plusieurs qualités que je pense tester. En feuilletant le catalogue d’échantillons, j’en ai repérées encore d’autres : Lima, Berlaine, Bergereine, Cocoon, entre autres.

Poursuivons la découverte de mon colis en parlant des modèles, et du catalogue lui-même.

Ah. Le catalogue.

Pour moi, c’est là que le bât blesse.

La couverture est superbe (quelqu’un peut me dire la marque de ces sublimes lunettes??), et, comme je le disais plus haut, je suis fan de la présentation des échantillons de fils. Ces pages-là sont belles, bien faites, modernes, avec des vignettes complètes et très claires sur chaque fil, comme vous pouvez en avoir un aperçu sur la photo juste au-dessus.

Mais pour le reste… je trouve les modèles en grande majorité beaucoup trop classiques et vieillots. Les photos ne sont pas très belles, très sombres, dans des coloris foncés et tristounets (d’accord, la majorité des modèles sont pour l’automne-hiver, mais ça n’empêche pas un peu de fantaisie!) et ne mettent pas en valeur les tricots. Vraiment, je n’ai pas eu l’impression d’une grande évolution depuis les fameux catalogues de ma grand’mère.

Alors, certes, il en faut pour tous les goûts, et c’est très bien que BDF et Phildar, les deux plus grandes enseignes françaises, ne se positionnent pas pareil, que l’une soit davantage « authentique » et l’autre plutôt « mode », car toutes les tricoteuses n’ont pas forcément envie de se faire un jacquard navajos ou un gilet à rangs raccourcis juste parce que c’est la mode durant les trois mois qui viennent. Mais cette année, vraiment, je n’ai pas trouvé grand’chose à me mettre sous la dent…

Généralement, dans mon cas, c’est le modèle qui m’amène vers le fil : je tombe amoureuse d’un gilet présenté dans le catalogue, et, la majorité du temps, j’achete le fil correspondant, par facilité et pour éviter d’avoir à faire des calculs d’équivalence. Ca entraîne d’ailleurs souvent des déceptions vu la relation temps passé sur mon tricot/durée de vie dudit tricot (ce qui me fait doucement évoluer et donc m’intéresser à d’autres marques que celle que j’ai l’habitude d’acheter…). Mais du coup, j’ai l’impression que BDF n’a pas un positionnement vraiment valable : les modèles ne donnent pas franchement envie de découvrir les fils, et les laines ne sont pas suffisamment exceptionnelles pour donner envie de les acheter en faisant abstraction des modèles.

Donc, au niveau des modèles femmes, je crois vraiment qu’il faudrait un peu revoir les choses, sans renier totalement le côté un peu vieillot de la marque, hein, c’est ça qui fait son identité, mais plutôt en jouant avec qu’en s’enfermant dedans. J’imagine que ça n’est pas évident, mais bon, si d’autres marques y arrivent (La Droguerie, Phildar, Rowan, …), c’est bien que c’est possible, non? Pourtant, les deux années précédentes, j’avais sérieusement envisagé plusieurs modèles, donc là, j’étais pleine de bonne volonté, mais je dois me rendre à l’évidence, je n’ai pas été extrêmement emballée.

A côté de ça, les explications sont bien présentées, avec un code couleur, des abréviations assez claires, et plusieurs pages expliquant les bases de façon très visuelle. Cependant, notez que ma déception ne concerne que les modèles féminins : ceux pour hommes et pour enfants sont vraiment intéressants. Mais voilà, moi, ce n’est pas ce que je regarde en premier, et j’imagine que si j’ai reçu ce colis, c’est justement parce que je fais partie de la catégorie des jeunes femmes sans enfants, sensibles à la mode, et qui tricotent pour elles*… catégorie qui semble un peu négligée par BDF (or, je pense que c’est une de celles qui « consomment » le plus!).

Si vous voulez feuilleter le catalogue pour vous faire votre propre idée, le site internet est super bien fait, avec un délicieux petit bruit de page qui se tourne… Et il y a même une vidéo des coulisses du catalogue, le genre de petites choses totalement inutiles mais que j’adore!

Allez, je termine enfin mon énormissime article, en vous parlant des aiguilles.

Elles sont top, et, ce qui ne gâche rien, vraiment superbes. Bon, c’est du Knit Pro, et moi, les Knit Pro m’ont totalement convaincue depuis un moment (d’ailleurs mon kit est perdu au fond d’un carton, je commence à désespérer de remettre la main dessus…). BDF propose donc de bons outils à ses clientes, avec un large choix et de l’innovation : ça, c’est un très bon point!

Les aiguilles cubiques, en bouleau, sont, selon la marque, bien adaptées au débutantes par leur prise en main facilitée, et intéressantes pour les passionnées, qui verraient diminuer leur fatigue au niveau des mains. Pour le second point, je ne vais pas pouvoir confirmer : je n’ai pas d’en-cours en n°4, alors j’ai juste tricoté un petit échantillon pour me faire une idée, donc je ne peux pas certifier qu’elles soient plus confortables sur la durée. Concernant la prise en main, par contre, là, je suis entièrement d’accord, elles sont vraiment top! Les doigts sont moins crispés que sur des aiguilles rondes, mais ni la régularité du tricot, ni la glisse des aiguilles ne sont modifiées. Par contre, je ne suis pas une adepte du bois pour les petits numéros : je me suis en effet déjà assise deux fois sur des aiguilles en bois que j’avais payées un certain prix, et il a été impossible de les recoller, évidemment! Donc, pour les maladroites comme moi, je plébiscite le métal!

Du coup, celles en carbones, je les trouve fabuleuses. Super légères, super solides, super glissantes, leur toucher est bien plus agréable et doux que les métalliques classiques. Le seul reproche que je leur fais est que leur petite pointe en métal provoque un léger décrochement lorsqu’on glisse une aiguille sur l’autre : il faudrait juste atténuer la jonction entre les deux matières, histoire d’améliorer le glissant des mailles. Elles font un petit bruit que j’adore (mais ça, je sais que c’est très personnel, certaines ne supportent pas les aiguilles qui cliquettent), et en tricotant avec, j’avais l’impression d’avoir en main un outil hyper moderne et innovant : donc là, je suis totalement séduite, et je pense que je me ferai offrir un jour un assortiment de circulaires en carbone…

Voilà pour ma petite découverte, les bons points, et les moins bons. Je serai ravie que vous réagissiez à cet article (si vous êtes arrivées au bout…), en me donnant vos avis sur les fils que vous avez déjà testés et vos expérience de cette marque : je suis assez séduite, mais je manque de recul, donc je suis friande de tout avis extérieur!

 

* L’un n’empêche pas l’autre, hein, heureusement!!

60 comments

  1. charlov says:

    Oh la la, toutes ces pelotes ça me fait trop envie! Mais je partage tout à fait ton avis sur les modèles (sûrement pcq je fais partie de la même catégorie de jeune femme sans enfant! 😉 ). Moi aussi j’ai tendance à prendre la laine proposée dans le modèle mais j’ai eu quelques déceptions (notamment la partner 6 de Phildar qui bouloche un max!). Et justement, je commence à prendre des laines autres que celles proposées dans les modèles et c’est pas mal! En ce qui concerne Bergère, je n’ai commandé qu’une fois et j’avais été un peu mitigée: la laine était superbe mais j’avais eu un problème avec le modèle. En tout cas, c’est cool d’avoir soulevé les points positifs mais aussi les points négatifs. Merci pour ton objectivité! 🙂

  2. Alinoa says:

    Je suis passée de bergere de france à phiphi justement à cause des modèles pas trop à mon gout. Par contre, je suis obligée aussi de remarquer que la qualité des explications des patrons n’est pas la même. Les modeles phildar que j’ai réalisés ont des coquilles dans les explications, j’ai été obligée de recalculer plusieurs fois pour trouver à quoi correspondait les explications chez Phildar, alors que je n’ai jamais eu le probleme chez BdF. Pour ce qui est de la laine, je n’ai pas de magasin phildar chez moi, alors je decouvre lors de la commande, j’aurais du mal à comparer…

    Question subsidiaire : Comment fais tu pour tricoter avec un chat ? Je ne peux plus rien faire depuis que j’ai le mien. Pourtant, j’ai la laine de mon prochaine modèle et je désespère de le commencer…

  3. Couturistique says:

    Très chouette article, merci!! 🙂

    Alors moi je fonctionne plutôt à l’envers, je choisis d’abord la laine avant le modèle (comme en couture : je craque d’abord pour le tissu je vois quel patron choisir après…).
    Pour ma part, Phildar c’est pas possible : je n’ai jamais commandé chez eux, rapport qualité/prix pas intéressant à mon avis.
    Donc quand j’ai débuté pour de vrai le tricot, je me suis tournée vers BDF et j’ai depuis commandé plusieurs fois.
    J’ai notamment testé la Lima (compo naturelle, jolis coloris légèrement chiné, elle gratte un peu à même la peau) et la Cocoon (beaux coloris, le tricot monte vite, chaude et légère, mais pas mal d’acrylique si je me souviens bien…) que j’aime bien.
    Et j’adore absolument leur catalogue avec les brins de laine (à mon avis, toutes les marques devraient faire ça!!!) mais à vrai dire je ne regarde que rarement leurs modèles (pour ça, il y a Ravelry, Drops…etc sur le net 😉 ).

  4. kathle says:

    Et bien cet article est génial avec une analyse très détaillée des forces et faiblesses de BDF, (surtout des faiblesses si ton profil devient leur cible), sans compromis. Merci d’avoir pris le temps de l’écrire.

    J’ai aussi rêvé sur les échantillons, petite. j’avais franchement envie de chourer le catalogue.

    Mes laines je les achète là : la lainière de Wazemme (http://www.lalainieredewazemmes.com/). Attention le site web pique les yeux et on hésite. J’ai commandé une fois sur leur site et puis fait une razzia lors d’un passage à Lille. J’avais besoin de toucher.
    Interdite aujourd’hui d’achat de laine pendant au moins 5 ans !

  5. Atelier Émilie says:

    J ai reçu le même colis et je suis du même avis que toi ‘ ravie par certaines qualités de fils ( les naturels) mais pas du tout séduite par leurs modelés ! Je préfère ceux qui utilisent de nouvelles techniques qui permettent des tricots sans coutures;)

  6. Cécile2 says:

    Pour BdF ce n’est pas la bonne année … 😉 Moi non plus, je n’ai flashé sur aucun modèle alors que d’habitude, je trouve toujours 1 ou 2 modèles sympas pour mes enfants…
    A noter : l’effort depuis 2 ou 3 ans de créer des modèles pour ados. Ma fille arrive dans cette tranche d’âge et avant, BdF passait « directement » du 10/12 ans à la taille adulte.
    Merci pour cet article !

  7. laissonsluciefaire says:

    Toutes ces pelotes colorées, j’imagine ton excitation quand tu as ouvert ton colis. Je trouve les catalogues BDF tristounets et vieillots. Ca ne me parle pas du tout. Le côté plus jeune et plus branché de Phildar me parle davantage. J’ai par contre essayé un fil BDF pour tricoter un cache épaules: c’est le fil Berlaine, 100% laine peignée (je préfère les matières naturelles), coloris « Ebonite » (noir en plus poétique). La laine est un peu rêche au départ mais s’adoucit après quelques lavages. A 4,49 euros la pelote de 90m, on peut considérer que le rapport qualité-prix est très bon. Par contre ça se tricote avec des aiguilles 3,5… Ouille! Ca fait du bien de lire un post sponsorisé qui s’assume en tant que tel et qui reste objectif et honnête. Bravo!

  8. Laure says:

    moi je suis fan de Bergère de France, et ce vraiment pour le côté Made In France. Pour moi la couture et le tricot c’est (aussi) une manière de réagir au consumérisme ambiant et c’est important que je sache la provenance de ce que j’achète. Déjà que pour les tissus, c’est pas gagné (voir totalement mort). Bon après le filage est bien fait en France mais les laines ne sont pas toute originaires de France loin de là. Mais c’est déjà ça ! Phildar est très peu transparent la-dessus. Mon rêve : ces laines http://www.dererumnatura.fr/ et Fonty. Mais bon un peu chères… Quand aux modèles, pour les femmes c’est pas terrible, je reconnais, mais pour les enfants et les hommes, je craque toujours. Notamment la petite robe écru du dernier catalogue. Enfin mes laines testées et approuvées : Sport (très agréable à tricoter), Berlaine (100% laine, super tenue), ciboulette (quoique le taux d’acrylique est bien élevé, ça m’embête), coton fifty et perfection. A bannir : caline qui bouloche (je crois que c’est le mélange polyamide/acrylique), à remplacer par perfection ! et par contre, il y a souvent de bonnes réductions qui permettent de s’offrir des pelotes moins chères ! En tout cas merci de partager avec nous ton expérience !!!

  9. Lil says:

    Merci pour ton article bien complet !
    Moi, je ne suis jamais vraiment sortie des modèles et laines phildar, sauf pour quelques tricots de la Droguerie. C’est donc pas mal d’avoir un avis détaillé sur la question. C’est vrai que ces catalogues, ça me rappelle aussi complètement ma grand-mère et ses catalogues avec les petits bouts de laine…
    Mais là, si les modèles femme ne sont pas aussi séduisants que ceux d’autres marques, les modèles homme et enfant sont pas mal… Bon, je n’aurais jamais le courage de tricoter un pull en 3.5 en L ou XL mais on peut toujours rêver ! Je garde donc ce post précieusement pour venir y trouver des références de laine quand je voudrais me lancer dans des tricots BDF !

  10. Ptinutz says:

    Étant suisse, le local pour moi est Lang, mais j’avoue que çela que tu nous a présenté me tente d’aller voir de l’autre côté de la frontière.

    Pour les aiguilles en carbone, je te préviens tout de suite, si tu t’assis dessus, cela casse aussi.

  11. systemeb says:

    je trouve ton article intéressant par le fait qu’il rend clairement ton avis sans tenir compte de l’aspect commercial
    pour moi, Phildar cible les personnes qui veulent tricoter mode avec un changement régulier de fils chaque fois
    BdF mise la stabilité dans le fil et change (sans changer) les modèles
    au niveau explications, BdF a moins de coquille mais Phildar semble plus clair pour des débutantes
    les fils BdF sont de meilleure qualité que Phildar

    par contre il existe beaucoup de marques de laine françaises qui fabriquent de la pure mérinos, de la pure laine, du mohair etc sans les prix pratiqués par BdF ou Phildar ( moins cher, j’entends )
    et concernant les modèles cela fait longtemps que j’ai abandonné les catalogues BdF et Phildar car à mes yeux ils ont un défaut majeur : la nécessité de faire des coutures

  12. Alice says:

    Je suis de lorraine également, naturellement en commençant je me suis tournée vers BDF, il y a un magasin près de chez moi.

    Je choisis le fil puis le modèle. Ce que je reproche c’est le manque de couleur, qu’il y ait peu de fils pour grosses aiguilles (7 et plus) et souvent le prix. Alors il y a des remises régulières, mais je trouve de la bonne qualité et même du made in France moins cher…

    Pour la qualité des fils aucun soucis jusque là.

  13. FlavieB says:

    Merci pour ce super article.
    Quand j’ai commencé à tricoter je faisais comme toi, je craque sur un modèle et je fonce acheter la laine correspondante, c’est le plus souvent du Phiphi. Malheureusement j’ai eu quelques déceptions par rapport à le qualité de leur laine. Mon niveau en tricot étant meilleur et mon envie d’avoir de jolis pulls qui durent je me suis tournée vers d’autres fabricants de laine notamment Cascade Yarn (via Laine et Tricot)ou Drops qui ont de très belles qualités pas très chères avec toujours des métrages assez long. Mais j’ai aussi tricoté la Pure Mérinos de BDF, un vrai bonheur douce, bien chaude, qui se tricote facilement et fabriquée en France qui plus est! Bon j’avoue que j’ai profité d’une promo pour l’acheter parce qu’elle reste un peu chère tout de même…
    Ton article m’a donné envie de retourner sur leur site voir la Goomy50 et la Pure Nature 😉

  14. Sylvia says:

    J´ai bcp aimé ton article (bon je suis fan de tous tes articles que je lis d´un bout à l´autre)!
    Je ne consomme ni Phildar ni BDF car je réside à l´étranger. Par contre, je ne tricote jamais du synthétique(sauf quand je traumatise mes chiennes-lire quand je leur fait un manteau).
    J´ai apprécié les remarques sur les aiguilles car je veux, non, j´ai BESOIN de knit pro…… la seul chose c´est que des aiguilles en bois ne vont jamais résister l´attaque de mes fauves (chiens et chats). Je me demande si le carbone oui….
    Pour répondre à Alinoa, j´ai eu du mal à tricoter avec mon dernier chat de 1 an maintenant mais on dirait qu´il a compris et il regarde sans toucher…..la couture c´est pas encore ça….
    Autre chose, moi aussi je fais partie des « jeunes femmes » sans enfant qui tricote pour le plaisir et l´égoisme…..hihihihi

  15. elodie says:

    Et bien moi j’ai re-démarré le tricot avec bdf, grâce ou à cause de ma grand mère également lors de ma 1ère grossesse et depuis, je dois dire que même si j’adore le catalogue avec les petites franges, les prix sont un peu trop élevés pour mon budget, et j’ai été un peu déçue en tricotant leurs modèles … et pour le coup j’ai découvert plein de modèles et de façons de tricoter grâce à kids tricot et au net en général. Après, à leur décharge, c’était il y a 7 ans et des poussières, je tricotais beaucoup moins bien que maintenant (encore heureux ! ) et je suivais strictement le modèle … donc trop large, trop court … mais ça vaut certainement de s’y réintéresser …

  16. Zibusine says:

    Pinaise, ça c’est du colis !

    Une tante de Cherzétendre ne jure que par BdF, du coup je feuillette le catalogue à chaque fois qu’on va chez elle. Et j’en arrive au même point que toi : j’adore le principe du catalogue qui contient des échantillons (que je caresse pendant des heures ^^) mais finalement je n’ai pas encore vu de modèle qui me fasse craquer et passer à l’achat (sauf la fameuse collection origine, mais effectivement les prix des laines étaient bien trop élevés).

    Ca faisait un moment que je me demandais ce que valent les aiguilles en carbone, qui attirent irrésistiblement la geek en moi. Je les imaginais alliant les avantage du bois (pas froid au toucher et pas trop bruyant) et du métal (bien glissant et solide). Raaaah, en te lisant je sens qu’il va y avoir du craquage !

  17. Marie-Christine says:

    Bonjour et merci pour ce très long article super détaillé!
    Pour ma part, j’utilise en ce moment la Chinaillon de BDF. Je l’ai prise couleur anis. Elle est très douce et agréable à tricoter. Je n’achète que rarement des pelotes BDF car je les trouve un peu chères. Je me tourne plus facilement vers Phildar. Comme toi, je trouve leurs modèles trop classiques et un peu vieillots.

  18. G says:

    Et pourtant, je vois une nette amelioration compare aux catalogues il y a 6-7 ans! L’effort est franchement notable. Le defi, comme tu dis, est de conquerir une clientele plus jeune sans perdre les tranches d’age plus elevees. Et je me demande si BDF ne gagnerait pas, finalement a faire plusieurs catalogues, un peu comme Phildar ou Lana Grossa. Un « enfants », un « Jeune » et un « Femme ».

  19. Carnetdelaine says:

    Il est super intéressant ton article 🙂 Je partage tes sentiments sur Bergère de France… Moi aussi j’adorais feuilleter et tripoter les échantillons des catalogues chez ma grand-mère… Je pense que souvent leurs modèles s’adressent à des tricoteuses plus âgées (formes et coloris). Et comme pour Phiphi, je regrette la présence de beaucoup de synthétique dans les laines.

  20. gwenola says:

    Ca fait bien longtemps que je n’ai pas tricoté de Bergère de France, parce que les modèles ne me plaisent plus beaucoup, et je trouve que leurs prix ont fait un bond en quelques années… Cela dit, il y a des fils incontournables comme Bergereine, idéal, caline, berlaine… la chatelle me tente bien, j’ai un projet pour elle…. je vais peut-être redevenir cliente cher Bergère de france!

  21. Alice says:

    ah quelle chance tu as dis donc! moi j’ai « découvert » cette marque il y a peu de temps, et comme toi je regrette la trop grande présence d’acrylique dans leurs laines, mais quelques unes sont quand même sympa (Lyma me tente bien aussi!). Par contre j’aime bien leurs modèles, je trouve qu’il y en a quand même pas mal des sympas… et en effet pour les hommes et les enfants ils sont très chouettes et changent un peu.

  22. Lucile says:

    Quel bel article… C’est toujours bien d’avoir un avis sur d’autres marques…
    De mon côté je touche un peu à tout et comme toi je trouve que les modèles Phildar sont bien plus féminins, bien plus attirants, mais finalement pour avoir tricoté un peu les deux marques j’adhère beaucoup plus à l’achat des laines Bergère de France, ‘Made In France’ et de meilleure qualité à mon goût. Je suis actuellement en train de tricoter le pull-cardigan n°826 du dit catalogue que tu décris(http://www.bergeredefrance.fr/modeles/genre-1/femme/cat-13-14-n-826-cardigan.html) en goomy 50… Cette laine est un délice, les coloris sont justes magnifiques (moi c’est le dégradé de kaki). Moi j’aime bien ce type de modèles, un peu simple, enfantin et casual/cool… Pour le coup je trouve que Bergère de France en propose quelques uns de ce type très intéressants… Merci encore pour ton article… toujours un plaisir de te lire!!!

  23. Manuella says:

    D’abord merci d’avoir pris le temps de rédiger ce long article pour partager ton expérience avec nous. Il a accompagné mon déjeuner vite fait entre deux cours et l’a rendu beaucoup plus sympathique.
    J’achète de la laine BdF parce que dans ma ville il n’y a qu’une mercerie, qui ne vend que cette marque et Katia… un magasin vieillot et bien peu de choix (mais des vendeuses adorables et de bon conseil). Mon principal problème c’est la composition des fils proposés (beaucoup d’acrylique) et je découvre avec surprise les fils naturels dans ton post. Mais je partage ton avis sur leur prix : à prix égal sur le net, on trouve des écheveaux plus alléchants, teints à la main, dans des coloris moins tristounes…
    Après j’avoue avoir tricoté efficacement pour les enfants la caline, la barisienne et la sport : lavage machine et bonne tenue. Mais pas des modèles BdF, même pour enfants je les trouve vieillots. Il n’y a que pour les bébés que ce côté « classique chic » fonctionne, et encore, souvent ce n’est pas fonctionnel.
    J’ai également tricoté un trendy châle en éclair,fil qui ressemble au chatelle que tu présentes : je n’ai pas aimé le côté « pelucheux » du fil, il se dédoublait, se coinçait dans les aiguilles, pas agréable à tricoter… mais très beau rendu et beaux coloris un peu bling bling avec la pointe de lurex ! Le problème c’est que ça laisse des poils partout : peut-être l’une d’entre vous aurait un truc contre ça ?
    Enfin, pour finir ce (trop ?) long commentaire, je suis revenue à Phildar grâce à ton blog : c’est au fil de tes jolies réalisations que j’ai redécouvert avec plaisir ces fils et ces modèles… Alors merci à toi pour cet espace d’échange et de partage !

  24. CEYLAN says:

    Ah … lire cet article le matin en savourant son thé : j’en redemande.
    Je tricote depuis plus de 30 ans (j’ai 55 ans) mais j’avoue que BdF, côté modèles, franchement je n’accroche absolument pas. Trop ringards à mon goût. Même les couleurs parfois (avant qu’ils aient compris que la couleur « taupe » soit à la mode, il leur a fallu 2 saisons de retard !) sont limites, limites … En revanche, je reconnais que leur volonté de remettre en avant des laines naturelles me séduit particulièrement. Mais mêmes réflexions que Félicie : trop chères et des gammes de couleur trop restreintes. Le Made in France me séduit bien évidemment mais cela ne va pas être l’argument ultime qui va me faire foncer chez BdF.

    Côté laines françaises, il me semble que nous avons une marque très sympa FONTY (en revanche, je ne sais absolument pas s’ils ont des modèles). Et DROPS a un rapport qualité prix imbattable (leur mohair ! un vrai délice).

    Mon grand regret : que BdF revoit un petit peu ses prix à la baisse, mais surtout par pitié : ne faites pas l’impasse sur un bon styliste. J’apprécie les modèles parfois très couture de Phildar (mais pas leurs laines pour les mêmes raisons que vous – trop d’acrylique-) et il est très difficile de trouver de beaux modèles. A mon sens, si BdF s’apercevait qu’il y a un créneau à prendre en s’inspirant des modèles en maille créés en prêt à porter, voire en haute couture, là, ce serait une vraie plus-value pour eux.

  25. Julia says:

    C’est drôle, car lorsque j’ai vu ta première photo, je me suis dit: « Mais qu’est-ce que Mathilde a bien pu trouver comme modèle intéressant (sous entendu modèle + laine) dans ce nouveau catalogue BdF?! ».
    En effet, pour moi également, BdF représente parfaitement bien ma grand-mère, qui y est une habituée (et originaire de Bar-le-Duc tiens donc!). C’est elle qui m’a appris à tricoter (dans notre chère Lorraine natale!) et j’ai toujours connu les laines BdF et surtout les catalogues avec les petits bouts de laine: chacun de ses petits enfants avait le droit, s’il le souhaitait, de se trouver un modèle fétiche et tadaaaa! quelques temps après, nous enfilions notre cadeau fièrement. Petit bémol, leurs laines m’ont toujours gratouillée. J’ai ensuite appris à tricoter avec ces fameuses laines, toujours pas enjouée par les grattements qu’elles provoquaient, mais tant pis, le tricot j’adorais.
    Une fois lancée toute seule, j’ai découvert biensûr Phildar. Moins de laine qui gratte, et surtout, des modèles que l’on se voit bien porter. Mes premiers ouvrages étaient des modèles + laines de BdF (sous la direction de ma grand-mère, attention), je suis donc dans leur listing clientes, et chaque année depuis, je reçois le catalogue avec les fils qui dépassent. Je l’adore, mais je n’y trouve jamais mon bonheur en modèle, et j’ai tjs la sensation de la laine en tête.
    J’ai un gilet (berlaine) et deux pulls (idéal), que je ne mets que lorsqu’il fait très froid, car j’ai besoin de mettre qqch en dessous tellement ça gratte! J’ai également un autre gilet (cocoon) dont des petites fibres, telles du nylon de fil de pêche, sortent du fils! C’est TRES désagréable, mais même c’est un gilet sans manche à mettre par-dessus un t-shirt, ça passe (sauf pour ces minuscules petits pics qui traversent tout!).
    Les modèles et fils Origin’ me plaisent énormément (je louche souvent sur ton pull boulet), mais ne sont vraiment pas abordables financièrement pour moi. Ne serait-ce que le prix du catalogue, qu’il faut ajouter au modèle souhaité.

    Voilà, j’en ai fini pour mon avis. Il rejoint biensûr le tien, qui m’a rassurée quant à ma position vis-à-vis de BdF, le bémol de la laine en plus.

    J’ai hâte de voir tes prochaines créations, les miennes sont en stand-by.

  26. Marie Alice says:

    Hé hé, jusqu’au bout j’ai lu !
    Merci pour cet article instructif…
    En ce qui me concerne, je suis fidèle à Phildar; je n’ai jamais été déçue par la laine, je trouve toujours mon bonheur parmi les modèles proposés et je trouve les prix plutôt raisonnable.
    Quant à BdF, je ne connais pas du tout (pas de grand-mère tricoteuse) mais je les trouve cher !
    Quant aux modèles, je ne les connais pas et pas le temps d’aller voir sur le net !
    En fait, comme Phildar me convient, je ne ressens pas le besoin ou curiosité d’aller voir ailleurs.. Ceci dit, le modèle que tu montres à l’intérieur du catalogue me plaît bien à moi… Suis-je une mémère ????!!!!
    Bon courage pour finir le déballage des cartons !

  27. Christelle says:

    La découverte des produits BdF t’as bien inspirée, mais nous sommes sans aucun doute nombreuses à avoir lu ton post jusqu’au bout sans aucun ennui. Et je crois que ton inspiration est contagieuse, vu la longueur des commentaires…. Je ne savais pas que les laines BdF étaient made in france, détail important qui doit être noté ! Pour ma part, je tricotais jusque maintenant du phildar ou du BdF, laines associées à un modèle ou non, achats toujours effectués avec des réductions (c’est vrai quoi !). J’ai découvert il y a peu le magasin « la lainière de Wazemmes » à Lille (ma région) et ses laines de qualité pas chères, je compte bien y retourner, même si je ne suis pas fan du quartier… J’ai aussi envie de tenter quelques achats sur Drops et Laine et Tricot… Ce qui est chouette, c’est que nous avons grâce à Internet un choix beaucoup plus vaste pour acheter nos matières premières, en fonction de nos critères de choix, et ça me plait beaucoup… Du coup, ma vendeuse préférée chez Phildar me voit beaucoup moins ! Petite note pour le chat empêcheur de tricoter : en fait, c’est comme pour les enfants, douceur mais fermeté, il faut imposer des limites…. J’ai eu une quantité de chats dans ma vie, et après quelques séances de « pose de limite », j’ai pu tricoter des heures avec le chaton endormi sur mes genoux, avec juste les moustaches qui frémissaient quand la laine le frôlait… Ah zut, je m’étais promis de laisser un commentaire succinct, c’est loupé !

  28. filomene says:

    Génial ton article ! j’aurais pas oser ! il y a tellement de gens qui ne disent pas vraiment ce qu’ils pensent !
    je suis d’accord avec tout ce qui est dit ! j’aime beaucoup le gros catalogue avec les échantillons mais les modèles pas top !
    je suis plus fan de drops ! leurs laines sont super !
    ceci dit, il faut bien qu’on consomme français de temps en temps et un magasin s’est ouvert à Dijon il y a quelques années ! je crois que la pauvre dame à du mal à joindre les deux bouts !
    j’adore ton blog qui est très gai et pétillant !
    moi, j’ai deux chats et quand ils étaient petits, c’était l’enfer avec la laine ! maintenant, ils ont deux ans et je peux laisser mon panier ouvert près d’eux, ils ne bougent plus ! par contre, a ne pas oublier de ranger la nuit ! lol!
    bises

  29. jul says:

    C’est drôle parce que, arrivée à la fin de ton article, j’ai feuilleté le magazine et découvert au moins 10 modèles qui me tentaient (p.20 21 50 54 60 etc.) alors que je parcours régulièrement les Phildar et que, vraiment, ils ne me tentent que très rarement : modèles importables ou exagérés… Il n’y a que sur ton blog que j’aime les Phildar décidément !
    Concernant les laines, je n’aime pas trop celles de Phildar (beaucoup trop d’acrylique) et ne connaît pas celles de BDF – une fois de plus, ton article m’a donné envie d’aller les voir.
    Le nom Bergère de France m’évoquait aussi « les vieux tricots de grand-mère » mais finalement, avec ton article et le catalogue 2013, j’ai une image beaucoup plus positive de cette marque. J’envisage de tester très prochainement – et pourtant, je ne suis pas une mémé, et je ne m’habille pas avec des sacs, promis !
    Alors merci pour cette découverte et merci pour ton avis objectif !

  30. Marion dP says:

    bonjour ! Je viens de feuilleter le catalogue BdF je ne le trouve pas si mal, je dois être la seule… Ok il y a des truc vieillots mais il y aussi de jolis modèles basiques et ça c’est pratique. Comme tu le dis pas démodable en 3 mois.
    à plus !

  31. christine says:

    Je ne flashe pas non plus sur les modèles par manque de modernité. Les laines, il faut aussi que je les touche pour voir si ça ne gratte pas …
    Il faudrait que tu intègres leur service pour donne un petit coup de peps à tout ça 🙂

  32. Filomenn says:

    Je suis trop jaloooouse !!! Je suis une grande fan de la laine bdf car le fait qu’elle soit made un France est pour moi carrément génial. La plupart du temps je choisi des modems phildar et je m’arrange pour trouve une laine équivalente chez la bergère. J’adore la qualité idéale, toute douce avec une belle palette de couleur.
    Depuis quelques années je trouve que les modèles se sont rajeunis bien qu’il y est toujours de quoi satisfaire nos grands mères, le gros défaut chez phildar justement.

    Tout un débat !!

  33. kdou says:

    Il y a deux ans, les modèles étaient sympas, en tout cas j’en avais repéré 2/3 (évidemment pas fait!), mais cette année et de manière générale 100% d’accord…même si je ne suis plus si jeune et avec enfants!

  34. Emy says:

    Merci pour ce long article détaillé ! Je suis ravie de découvrir le made in France de BDF et je trouve que les laines sont jolies. Je suis plutôt d’accord sur les modèles. BDF devrait s’inspirer pour cela du stylisme Phildar (mais pas du reste car la relation clients, l’exactitude des explications, la qualité des laines sont catastrophiques chez Phildar). Encore merci !

  35. Tata tricot says:

    Merci pour ce superbe article. Je trouve que comparé à Phildar les constructions sont parfois meilleurs chez BDF et ils tentent aussi de satisfaire les plus jeunes avec du Top dowm (ma grand mère n’est pas fan des aiguilles circulaires ! mais mon entourage si!!!) Pour le coup quelque soit la marque je cherche aussi à la lainière une équivalence, sinon, se faire un pull peut vite devenir hors de prix avec le risque de ne jamais le porter. Par contre c’est super qu’ils fassent d’aussi beaux accessoires. J’adore ces pages! je salive! Hate de voir ce que tu vas faire avec tout ca! Bon tricot ! (et non ton article n’est pas trop long, tu écris tellement bien que cela se lit tout seul, pas comme mon commentaire^^)

  36. Tata tricot says:

    Merci pour ce superbe article. Je trouve que comparé à Phildar les constructions sont parfois meilleurs chez BDF et ils tentent aussi de satisfaire les plus jeunes avec du Top dowm (ma grand mère n’est pas fan des aiguilles circulaires ! mais mon entourage si!!!) Pour le coup quelque soit la marque je cherche aussi à la lainière une équivalence, sinon, se faire un pull peut vite devenir hors de prix avec le risque de ne jamais le porter. Par contre c’est super qu’ils fassent d’aussi beaux accessoires. J’adore ces pages! je salive! Hate de voir ce que tu vas faire avec tout ca! Bon tricot ! (et non ton article n’est pas trop long, tu écris tellement bien que cela se lit tout seul, pas comme mon commentaire^^)

  37. arthurine says:

    Coucou
    je lis souvent tes articles.et j avoue tes tricots m ont remis sur la route du tricotage.
    Je délaissé mon crochet pour mes aiguilles en ce moment.
    L envie du fait main.
    J aime beaucoup les explications chez bdf…un »4ans »ressemble à un vrai 4 ans…chez phiphi c est svt trop petit.
    Côté modèles,la ligne phiphi est plus moderne,plus mode.
    Mais du coup si je cherche un basique…je le trouve +facilement
    chez bdf.
    Fan aussi de leur catalogue avec fils à toucher…
    Merci pour cet article.

  38. Aline says:

    Merci pour ton article que je trouve très avisé ! J’ai moi même beaucoup de mal à aller vers cette marque ( Bergère de France ) pour les raisons sur lesquels tu t’es penchés !!! Pourtant ce n’est pas l’envie qui me manque car je regrette de plus en plus la qualité des laines qu’offre Phildar !!!
    Je suis déjà une adepte des knit pro ( circulaire ) mais ton avis sur les aiguilles cubiques me donnent une folle envie les essayer ^^ !

  39. Petite Mouge says:

    Merci pour cet article très complet. Je ne connaissais Bergère de France que de noms et grâce à toi, j’ai un peu plus envie de me pencher sur ses produits. J’en profite pour te féliciter pour le prochain Glamour…
    Merci encore pour ce post pleins d’infos

  40. Vioo says:

    Merci pour cet article que j’ai lu avec attention jusqu’à la fin ! J’ai particulièrement aimé lire ton avis sur cette marque, et puisque tu souhaites nos avis en retour, je te donne le mien : j’ai 24 ans, sans enfant, je m’intéresse un peu à la mode tout en restant raisonnable et je suis une inconditionnelle de BDF pour plusieurs raisons :

    – la fabrication française, même si je paie un peu plus cher les fils, je voie cela comme un geste militant (et encore plus depuis que j’ai été traumatisée par l’effondrement d’une usine de couture au Bengladesh, je me dis que rien ne me garantit la sécurité des employés des filatures à l’étranger, ni l’absence de toxicité des teintures utilisées là-bas).

    – la qualité des fils et leur résistance dans le temps. Car je suis débordée en ce moment, et quand je trouve enfin le temps de tricoter, je veux que mon tricot dure et soit toujours aussi beau après 20 lavages (et aussi pour lutter contre la mode du tout périssable). D’ailleurs j’ai été déçue avec quelques qualités chez phiphi qui ont feutré.

    – La présence de qualités « fixes » comme la lima, la bergereine, la berlaine, l’idéal, le coton fifty, la magic plus, la jaspée etc… Elles sont vendues depuis plusieurs années, je les connais bien, je connais leur rendu, leur qualité, j’ai mes échantillons. Si je veux faire un tricot sans mauvaise surprise sur la matière, j’apprécie de me tourner sur ces classiques.

    – Et comme beaucoup, j’apprécie le catalogue avec les échantillons, ça me permet de commander sur internet sans mauvaise surprise, car il n’y a pas de magasin bdf près de chez moi.

    Pour les modèles, c’est vrai que ce n’est pas toujours évident de trouver quelque chose qui me plaît, ou alors il faut beaucoup d’imagination. Mon frère est par contre ravi des modèles homme. Cette année, j’aime le modèles 693 car je cherche une veste classe, la veste 714 à mettre sur une robe, le pull 805, la robe 817 et le pull 720 dans d’autres coloris (et peut être dans d’autres qualités de fils).

    Par contre ma démarche est inverse de la tienne. Je flashe d’abord sur le fil, et ensuite je me cherche un modèle. Autre chose, pour moi qui possède une machine à tricoter n’acceptant pas les gros fils, la goomy 50 en 2.5 est une bénédiction car les fils fins sont devenus difficiles à trouver !

    Voilà, désolée pour ce roman ! Bon week end

  41. Maryse says:

    Coucou,j’ai lu ton article et moi aussi j’ai acheté le livre de BDF. Je connais BDF depuis que je suis petite et c’est vrai que la laine est de bonne qualité mais un peu chère à mon goût. La gamme de couleur est restreinte et les modèles restent classiques dans l’ensemble. Cependant je trouve qu’il y a cette année des modèles sympa. J’en ai vu deux qui me plaisent pas mal , mais je les tricoterai surement avec une autre laine . Moi je suis une adepte de phiphi depuis de nombreuses années, mais hèlas dans ma région tous les magazins ferment et maintenant je ne sais plus quelle laine prendre. J’ai bien une mercerie à coté de chez moi mais elle vend de la plassard trop chère pour moi.Je suis en train de faire un modèle pour ma petite fille (modèle Ideal tricot n°42,avec de la laine Charly de phiphi). J’ai fait une écharpe pour ma fille et deux pulls pour chien. J espère que tu te plais bien dans ton nouvel appartement et que bientôt tu nous feras voir de nouvelles créations. A bientôt.

  42. charlotte says:

    quel chouette article ! Moi aussi BDF fait partie de l’héritage familial, ceci dit même après avoir passé des heures à tourner enfant et rouler mes doigts dedans les pages du dit catalogue, arrivée à 25 ans et mes deux enfants, je n’ai plus tricoté d’acrylique. Pourtant durant mes années fac, j’ai du épuiser les sotcks de fantasia de Phiphi… et puis la layette en cachemire et alpaga de La Droguerie, d’Anny Blatt. Ce fut mon drame et à la fois mon bonheur. Cependant ma maman tricote toujours BDF, je feuillète toujours aussi religieusement le catalogue, où le temps s’arrete dans ce moment là, et même j’apprécie énormément les gilets qu’elle fait pour les enfants… sur cette année j’ai quand même flashé sur un magnifique manteau en laine, mais un peu hight budget quand même… pour résumer BDF et moi c’est je t’aime moi non plus.

  43. cecile says:

    en lisant ce post, j eme suis revue à 6 ans, chez ma mémé, dans son atelier couture, à trifouiller ses catalogues Bergère de France…j’ai toujours aimé les ouvrir, toucher tous ces fils colorés….que de souvenirs….j’en ai eu des pulls tricotés de ces catalogues! mais j’avoue ne jamais en avoir refeuilleté…je ne savais même plus que ça existait encore! leur laine a l’air très belle, en tout cas les pelotes que tu as reçu donnent envie!

  44. hariti says:

    quelle chance tu as!!! j’ai reperé cet été quelque modèle sympa (long gilet, petite veste grise) ce qui m’arrête ? j’aime aller en magasin et repartir avec 12 pelotes sans savoir quoi en faire ou par ce que j’ai craqué pour un coloris et savoir que je peux tout rapporté (ou une partie) sur internet c’est plus dur d’où l’importance des échantillons …. j’ai hate de voir ce que tu vas en faire !!!! a très bientôt HARITI

  45. Ptit Pimousse says:

    Tu as vraiment de la chance… Noël en avance!!! Perso, je ne fais pas partie des jeunes femmes sans enfants, et j’aime beaucoup les modèles layettes et enfants qu’ils proposent chez BDF. Mais je suis comme toi, je n’ai jamais trouvé mon bonheur dans les modèles pour femme. On peut espérer que les modèles se modernisent mais en attendant, je tricote des modèles enfants BDF.
    Félicitation pour ton nouveau nid… J’adore le parquet et ça a l’air vraiment lumineux! Bonne installation!

  46. Capucine says:

    Il faut dépoussière tout cela effectivement, je suis d’accord avec ton article! J’ai fait un tour sur le site pour voir le catalogue. Le choix des coloris est bien souvent mal choisit alors que le modèle serait pas trop mal; Autre chose : Un pull rouge sur un pantalon orange, pppfffff qui assortie ses deux coloris ? pourtant sur une photo j’ai vu cela…Horreur!
    bon, j’espère que tout ces commentaires leur portera conseil!

  47. mathilde says:

    Merci à toutes pour vos remarques et témoignages, que j’ai lu très attentivement… et je sais aussi que l’équipe de BDF les a lus aussi! 😉 On attend donc les prochains catalogues avec impatience…!

  48. Elisa says:

    Toujours en quête de laines de meilleures qualités que ce que je connais et de modèles sympas, j’ai donc lu ton article avec intérêt et, malheureusement, tu ne fais que confirmer ce que je pensais de Bergère de France.
    Il est vrai que depuis quelques années, la marque semble aspirer à se dépoussièrer (sans mauvais jeu de mots :oD), mais les efforts accomplis sont encore largement ibsuffisils semblent avoir une volonté de rajeunir la marque, mais elle peine totalement à me convaincre. Je craque parfois pour un modèle – toujours layette ou enfant (j’ai un petit garçon)- que je tricote successivement en différentes tailles pour qu’il le porte longtemps.
    En revanche, pour tous les arguments que tu as énumérés, je suis également attachée à cette enseigne, aussi, je trouve -tant bien que mal- l’inspiration ailleurs, et quand j’ai trouvé un modèle qui me plaît (souvent Phiphi aussi), j’achète le catalogue d’explications correspondant, je me renseigne sur la taille de la laine originale, la taille de l’échantillon, … en fonction du point, … et je cherche chez BDF un fil équivalent dans une couleur et une qualité qui me plaisent (et là, effectivement, leur site et surtout le catalogue avec les échantillons sont super précieux ; je n’ai alors plus qu’à passer au magasin BDF proche de chez moi en sachant exactement ce que je veux). Je ne me souviens pas avoir jamais eu de mauvaise surprise avec cette méthode (à ce jour en tout cas)…

    Un jour peut-être BDF alliera qualité/prix (je n’ai pas forcément non plus un énorme budget laine) et mode … puissent-ils nous entendre ;o)

  49. après l'école says:

    Oh la chanceuse que tu fais! Ce que j’aimerais servir de testeuse moi aussi!
    J’apprends ici que tu es lorraine comme moi … et meusienne en plus! Moi je suis de Bar le Duc et BDF, c’est pour moi aussi une marque qui me rappelle plein de souvenirs d’enfance! Comme toi, j’ai beaucoup feuilleté et rêvé sur les petits échantillons chez ma tata adorée… Ah, que de souvenirs!
    Pour te donner mes récentes expériences, j’ai tricoté de l’idéal, de la lima, de la pure mérinos et de la pure nature et je les aime beaucoup ces laines… et en plus, un avantage non négligeable: elles ne bougent pas au lavage et vieillissent bien mieux que celle du principal concurrent, qui m’a déçue… Par contre, je suis d’accord, le catalogue est vieillot (surtout le dernier!) ils avaient fait des efforts ces dernières années et plusieurs de leurs modèles sont sur ma to do list, mais là, déception: on a l’impression d’un énorme retour en arrière, aucun modèle ne me plait!

  50. Kat says:

    trop d’accord avec la Madeleine de Proust qui me déçoit ! Les laines, ça va, c’est pas top top mais ça va mais alors les modéles !!! Je pense qu’ils ont le même designer que celui qui créait les modéles quand j’avais 6 ans et j’en ai plus de 50 !!! Et je suis comme toi, c’est le modéle qui me fait acheter la laine alors …. J’ai envie de revenir à BDF par affection parce que français, parce que d’origine Lorraine mais je feuillette le catalogue avec desespoir !

  51. max193 says:

    bonjour , que vous avez de la chance d avoir reçus un colis comme celui la et surtout comment avez vous fait pour le reçeuvoir , et d autre par je recherche un encien catalogue bergere de france le 2006/2007 si vous l avez et que vous voulez bien vous en debarassez je suis acheteuse merci de votre reponse et a trés bientot je l espere

  52. mapat54 says:

    Je tricote beaucoup et je suis d’accord avec vous les modèles Bergère de France sont un peu « ringard »
    notamment ceux du catalogue 2014/2015. Et pourtant je suis une fan de cette marque, j’achète bcp de laine, je tricote à la main et à la machine.
    Le problème, on est obligé d’acheter les revues thématiques et cela fait encore une dépense.
    Pour se rajeunir, ils avaient sortis les explications sur CD, et malheureusement ils sont repartis sur l’édition papier. Ce n’est pas très « jeuns »

  53. mclaue says:

    Je recherche les explications d’un modèle2013 2014 de bergère de france modèle 817 J’ai égaré mon catalogue quelqu’un peut-il me le donner Merci par avance aux tricoteuses

  54. Fernandez says:

    Bonsoir,
    Je souhaite acheter une machine à tricoter, mais j’aimerais être mise en contact avec une personne experte en la matière.
    Une personne qui saurait me conseiller sur le type de machine à tricoter a acheter en fonction de ce que je veut tricoter, ainsi que sur la laine à utiliser.
    Merci d’avance
    Isabelle

  55. isa masson says:

    Bonjour,

    Je suis à la recherche des explications du modele 735 du catalogue 2013-2014..celui qui est en première page de votre blog…
    les avez vous toujours ?
    Merce

  56. BERAUDIAS says:

    Je suis a la recherche du catalogue d’explications du modèle 986 blouson perfecto du catalogue création 2014 2015 dont j’ai égaré le spécimen
    merci a qui peu me venir en aide

Laisser un commentaire