Projet 365 – suite . . . et fin.

Bon.

En avril, pour les deux ans de ce blog, je m’étais lancé le défi de ne plus acheter de fringues neuves, et de passer exclusivement par des biais alternatifs pour acheter des vêtements (fait main, brocantes et vide-greniers, dépôt-ventes, etc). C’est un comportement que j’avais adopté depuis plus de deux ans, au quotidien, pour les vêtements, mais aussi pour les livres, la vaisselle, les meubles, etc.

Seulement, rendre ce comportement naturel une obligation commence à me peser, depuis un moment.

Je me rends compte qu’il s’agit de la même chose, finalement, que lorsque je m’obligeais à poster un article par semaine sur le blog. Vous vous souvenez de ma petite « crise d’indépendance » bloguesque? Eh bien, voilà, ce défi était la dernière obligation psycho-rigide que je m’étais fixée, et, finalement, ce n’est pas la frustration de ne pas pouvoir m’acheter des fringues neuves qui me fait lâcher, mais plutôt le fait que je me sois encore fixé par ce blog, une contrainte qui retentit sur ma vie de tous les jours, ce dont je n’ai plus envie.

J’ai donc pris la décision (oui, bon, je sais bien, ça ne va pas changer la surface de la Terre mais pour moi ça a tout de même son importance) de cesser ce défi.

En fait, depuis plusieurs semaines, j’ai besoin d’un gilet noir tout simple, un peu chaud, pour l’hiver. Je n’en ai plus dans ma garde-robe, et impossible d’en trouver un qui me convienne dans les différents Emmaüs et dépôts-ventes que j’ai faits. Du coup, depuis plusieurs semaines, je me dit qu’il faut que je me le fasse moi-même, parce que je me suis interdit d’acheter une fringue neuve. Or, je n’ai pas du tout envie de faire un bête gilet noir. Ni en tricot, ni en couture. Comme je l’avais écrit précédemment, toujours dans le même article, je suis dans une phase où j’ai vraiment envie (et besoin) que la couture et le tricot reprennent leur place de loisir et de plaisir, et cessent d’être une obligation que je me suis fixée moi-même. J’ai envie de coudre et de tricoter des choses qui me font plaisir et envie, et pas de coudre et tricoter par dépit, juste parce que je me suis interdit d’acheter. J’ai envie de coudre une jupe en tissu bariolé qui n’ira avec rien de que ce que je possède, juste une fois, simplement parce que le tissu m’a plu et m’a donné envie. Bref, je continue mon processus de spontanéisation de la couture, du tricot, et, par conséquence, du blog, et j’essaie d’arrêter définitivement de tout vouloir contrôler et rationnaliser.

Voilà, peut-être devrai-je considérer cet arrêt prématuré de mon « défi 365 » comme un échec, je pense que j’en déçois prbablement plusieurs parmi vous qui m’avaient suivie et étaient très enthousiastes, et je m’en excuse, mais, tant pis, moi je considère plutôt ça comme une nouvelle leçon, qui va dans le même sens que celles que j’avais déjà tirées de ma dépendance au blog : lâcher prise, et reprendre une vie spontanée, avec un peu moins d’extremisme, mais toujours autant d’intégrité et de réflexion concernant la surconsommation et les moyens de l’éviter.

« Faire et être plutôt qu’avoir et acheter » reste mon leitmotiv.

Ce qui ne va pas m’empêcher d’aller m’acheter un joli gilet noir cet après-midi. Na!

 

(Je suis très en retard dans mes mails et dans les réponses aux commentaires, pardon!! Je m’y mets bientôt!)

50 comments

  1. helene says:

    Oh la, la, ces impératifs qu’on se fixe et qui nous bouffent la vie…Je suis en plein travail pour accepter de lâcher prise mais c’est dur, alors j’essaie d’intégrer que « le mieux est l’ennemi du bien ». Et j’essaie d’imaginer ce qui se passera si je ne fais pas tout bien… et la réponse est rien!!!! Donc même si tu ne réponds pas aux commentaires et aux mails il ne se passera
    rien, peut être une ou deux personnes qui penseront que tu n’es pas sympa, si tu t’achètes un gilet, peut être qu’une internaute se dira que c’est dommage… Et alors???? Ce sont des gens que tu ne connais même pas, que tu ne croiseras jamais et toi tu sais que tu as fait de ton mieux!!!! Alors pour tout ça bravo, et merci de faire vivre ce blog.

  2. MarieC says:

    Tu as tout mon soutien pour ta décision ! moi je m’étais fixé l’objectif de faire toute la garde robe de ma fille… et bien je me suis rendue compte que ça m’empêchait de faire ce que j’avais envie de faire et je prenais moins de plaisir à coudre. Et pour le blog, je suis pareille que toi : je suis devenue trop dépendante 🙁 il faut que j’arrive à changer ça !

  3. Charlie les Yeux Bleus says:

    Je ne vois pas l’arrêt du défi comme un échec loin de là ! Tu as quand bien réussis depuis le mois d’Avril. Je pense que ton idée de départ était un peu trop complexe parce qu’on est obligé d’acheter de nouvelles choses. Je ne me vois pas coudre des culottes… Ton comportement vis à vis des achat a déjà beaucoup évolué et c’est vraiment super bien ! Il faut que tu gardes la couture comme un plaisir comme tu le dis si bien ! Bonne continuation et bon weekend 🙂

  4. Toute Petite says:

    Je suis d’accord avec toi : on a déjà bien assez de contraintes dans la vie, il faut que les loisirs restent un plaisir! (et sinon, il y a des soldes chez Camaieu, tu trouveras peut etre un gilet noir…)

  5. Penny Lazuli says:

    Je comprends tout à fait car j’ai moi aussi besoin d’un joli gilet noir assez chaud et qui va à peu près avec tout! Il faut se dire que notre cheminement face à la surconsommation est une réflexion qui progresse chaque jour mais qui rencontre parfois quelques embûches, on ne s’avoue pas vaincu pour autant et on fait de son mieux ce qui n’est déjà pas si mal 😉 ! Et puis, rien n’est jamais tout noir ou tout blanc : acheter 15 pelotes pour un pull c’est aussi consommer non? et cela représente un coût que tout le monde ne peut pas se permettre. Belle continuation car je prends toujours beaucoup de plaisir à venir ici!

  6. Lamirose says:

    En effet, il faut varier les plaisirs…moi je ne fais moi-même que des choses que j’ai envie de faire par plaisir. Le reste j’achète mais par contre vu que mes tiroirs sont pleins à craquer …je n’achète que le strict nécessaire (un vrai défit pr moi, ex acheteuse compulsive) 🙂
    happy day

  7. Filomenn says:

    j’espère au moins que tu vas le trouver facilement ton bête gilet noir 😉

    je comprends que ça te bouffes d’autant plus que si tu le fais naturellement ça ne doit pas devenir une contrainte de tous les jours.

  8. aurelia says:

    Mathilde, je trouve ça pas mal que tu te libère de tout ça, comme tu le dis si bien, t’ajouter des contraintes ne change rien à ton mode de vie, donc elles sont loin d’être nécessaires! Moi je t’ai suivi dans ce défi, mais, je m’en rend compte avec ton post, avec bien plus de souplesse!;) Retrouver le PLAISIR sans surconsommer, voilà un beau défi que, j’en suis sure, tu sauras relever avec brio 🙂 des bises

  9. MaMi says:

    Je comprends ta décision. Ton défi était tentant, mais comme toi, je n’aime pas coudre par obligation, juste par plaisir.

    Le tout, est de faire avec modération et réflexion dans ce que tu achètes.

    Bon recherche de gilet, car quand on sait ce qu’on veut, pas toujours simple de trouver!

  10. Clari-Anne says:

    Oh mais attends, il n’est absolument pas question d’échec! tu as tout à fait raison. Les contraintes tuent les blogs tels que le tien, le mien, ou ceux qui sont dans la même optique et puis ce genre de défi est à envisager avec des jokers sinon c’est infaisable et plus marrant du tout! Non a la culpabilisation surtout! Et puis un gilet noir en petites mailles c’est long et pas risou à tricoter hein alors que justement le tricot est une source d’évasion, de détente, un loisir avant tout! Tu vas voir qu’au final tu vas le tenir ton défi en l’arrêtant 😉
    bises et bon tricot!

  11. Mélanie says:

    Je trouve ton cheminement de pensée très intéressant. Je ne pense pas que l’abandon de ton défi soit un échec, simplement le résultat d’une évolution dans ta réflexion. Acheter ce dont on a besoin ne s’apparente pas à la surconsommation. Moi aussi je me pose dix mille questions avant d’acheter, j’ai toujours l’impression d’être une cible sur pattes pour les publicitaires …
    En tous cas, j’aime beaucoup venir sur ton blog, je trouve qu’il se démarque vraiment de beaucoup avec ce type de réflexion.

  12. Sam says:

    Il y a déjà bien assez de contraintes au quotidien, et toi tu t’en es rajouté!
    pas besoin de s’astreindre à quelque chose que l’on fait naturellement!
    chapeau d’avoir tenue si longtemps, la réflexion qui t’a menée à tout ça est super intéressante et m’a poussée, à faire un peu plus attention!
    c’est un plaisir de te lire, et tes créations sont super jolies!
    un bisou sur le petit nez de ta Félicie 😉

  13. Isa says:

    Hi hi ..Bin oui ! la vie c’est du Génie, du talent, de l’imagination, de la créativité, de l’intelligence, de la finesse…La stratégie ça gache un peu le plaisir..Et sans plaisir : Pas d’idées créatives.

  14. Julie says:

    Je te comprend bien et ne vois pas pourquoi tu t’inquiète de décevoir… ça partait d’une très bonne intention et comme tu le dis, la « chine » et le fait-main doivent rester un plaisir au risque de t’en dégoûter. Tu as râté ton défi eh bien… tant pis! On passe à la suite 😉

  15. la nébuleuse de dalila says:

    Un chat + une vieille machine à coudre + des aiguilles à tricoter = le bonheur ! (ou comment exister par la création et l’imagination, et non par la consommation!) Je trouve que tu as bien résumé la notion de ton bonheur, inutile de l’envenimer par des contraintes trop strictes !

  16. Lu17 says:

    Tout le monde a le droit de changer d’avis et d’abandonner une route qui ne lui convient plus ou pas après réflexion ! Nous avons suffisamment de contraintes dans notre travail, il ne faut pas en rajouter d’autres dans nos loisirs. Sachons garder la notion de plaisir sinon nous allons nous aigrir…
    Bonne couture bariolée ! Le gilet noir s’en accommodera forcément.

  17. tutupointe says:

    Se faire plaisir sans contrainte est plutôt sain , je trouve !
    Bon courage pour ton gilet noir! Ca fait des semaines que j’en cherche un,un peu épais mais pas trop, long mais pas trop et surtout en laine bien chaude .

  18. Sabine Raza says:

    Il faut dire que cet objectif n’était pas des moindres!!!! Je pense que ce que tu as déjà accompli est hors du commun et je te félicite. Mais il ne faut pas que cela devienne une contrainte, je t’encourage à acheter ce gilet et aussi tout ce qui te fait plaisir… Cela te fera le plus grand bien! A bientôt 🙂

  19. Sylvie says:

    Bonjour « Félicie à Paris »,
    C’est avec plaisir que je consulte ton blog depuis plusieurs mois et j’aime bcp tout ce que tu fais. Tu en as du talent, tes robes et tes tricots sont plus jolis les uns que les autres!
    Vu ce post, je dois mettre un tout premier commentaire pour te féliciter. Même si tu ne tiens pas ton défit, j’admire ta façon de consommer. Si seulement il y avait plus de consommateurs comme toi!
    Bravo et continue ton joli blog,
    Sylvie
    (pas à Paris mais à Châtel-St-Denis, à la montagne et en campagne) ;o)

  20. sylvia says:

    tout d abord j adooore ton blog tes idees cela fait un bon moment que je le suis regulierement je le trouve petillant!!! maintenant ton projet etait genial mais tu es realiste la couture ,tricot and co doit toujours etre un plaisir et pour moi doit en plus revenir moins chers que dans le commerce niveau qualite/prix donc j adore en fait faire ce que l on ne trouve pas ou alors tres chers alors que j ai le coupon dans l armoire!!! il y en a pleins!!!!des coupons des pelotes des fils boutons…. car la aussi c est un plaisir de faire une bonne affaire! et donc de savoir se faire plaisir avec un bon basic ou un truc mode prix bas lors d une viree shoping l important etant d etre heureuse continue comme cela je suis entierement d accord avec toi

  21. Kelonia says:

    Il en faut du courage pour se lancer un défi, constater que cela ne permet pas d’atteindre les objectifs visés et de s’épanouir, et donc logiquement lâcher prise…je suis toute admirative de ta démarche du début à la fin! après tout l’intéressant dans un voyage, c’est bien le chemin, pas la destination, non? …j’essaie moi aussi, le lâcher-prise, ça fait du bien (quand j’y arrive);)!
    Et tout cela n’empêche pas d’être un consommateur responsable, j’en suis sure.
    Alors ce petit gilet noir? 😉

  22. Khina says:

    Je rigole bien en lisant ton post… avec une énorme solidarité, car sans avoir rien lancé de publiquement officiel, je suivais le même défi que le tien. Et décidément, le noir basique doit être une rareté, puisque moi aussi c’est ce qu’il me manquait cruellement pour assortir et pouvoir porter ce que j’avais encore (et c’était arrivé bien peu, et usé, au point de m’alerter moi, au point que je demande à ma belle-soeur fashion-addict de m’aider à faire un peu de shopping !). (et mon allure était depuis longtemps alarmante, ce qui est loin d’être ton cas, si on en juge par les photos 😉
    Ce qui fut fait pas plus tard qu’aujourd’hui. (Un grand jour, une renonciation à un idéal écolo-autarcique, déjà que j’ai lâché le potager, argh !) Plusieurs basiques en maille justement, du genre que je ne risque pas de me faire moi-même. Du noir entre autres. Et du pas cher, du made in china, du matières douces mais pas naturelles…
    Et non seulement je n’ai pas honte, mais je suis fière de moi. Accepter l’évidence qu’une vie humaine ne suffisait pas pour tout ce que je me mettais sur la tête, et choisir les envies spontanées, et couper la poire en deux, et arrondir les angles…
    C’est tout le charme de vieillir.
    Longue vie à ton blog !

  23. le bec says:

    depuis le temps que je sous marine sur ton blog, là je sors de ma réserve pour te dire simplement ça :
    ► fais-toi plaisir !!
    non mais !
    pourquoi te jugerait-on ? bien sûr que non …
    profite de la vie, et de tes passions sans restriction. ♥

  24. mathilde says:

    @ Toutes : je lis chacun de vos commentaires avec beaucoup d’intérêt, ça m’aide à cheminer encore un peu… Merci beaucoup, et merci à celles qui me disent que certains de mes articles les font réfléchir dans ce sens, j‘en suis bien heureuse ! Pour info, j’ai trouvé un joli gilet noir super douillet avec un peu d’angora chez Smwh, tout simple, exactement comme je cherchais ! Quand je suis sortie du magasin avec (après 30minutes de reflexion, quand même !), j’avais l’impression que c’était Noël !!

    @ helene : j’essaie effectivement de relativiser, et lorsque je suis à nancy (c’est à dire en ce moment !), détachée de mon quotidien, je prends plus facilement du recul, ce qui m’aide à voir que, parfois, je me fais des montagnes d’un grain e sable, et que je vis mon quotidien de façon bien trop cérébrale!

    @ Penny Lazuli : Je suis bien d’accord, la « création » peut aussi être synonyme de surconsommation. Entre les patrons, les tissus, les fournitures, plein de choses dont on pourrait se passer mais qu’on s’achète tout de même, en suivant l’effet de mode de la blogosphère ou nos pulsions acheteuses…

    @ Mélanie et Sylvie : merci beaucoup !

    @ Kelonia : je trouve qu’effectivement, me lancer ce défi et, quelque part, le rater, m’a fait réaliser mes limites. Je vis das une société à laquelle je dois m’adapter, je ne suis pas plus forte qu’une autre pour résister à ses excès, mais y réfléchir et savoir que j’y suis sensible est vraiment une bonne leçon.

    @ Khina : Aaah, la quête du gilet noir !! Tu as trouvé ? Je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis. Même si, effectivement, sur les photos, ça ne se voit pas, moi je sais que les trois-quarts de mes fringues datent et commencent à être délavées, ou pelucheuses, ou bien ont été recousue et reprisées plusieurs fois, et, mine de rien, j’ai envie de renouveau et d’un peu de neuf et de beau ! « Couper la poire en deux et arrondir les angles », c’est ce que je vais essayer de faire… Serrons-nous les coudes !! ☺

    @ le bec : contente que ce petit article t’ait fait sortir de ta réserve ! ☺

  25. Penny Lazuli says:

    Oh, tu es à Nancy, c’est rigolo, à quelques heures près on aurait pu se croiser. En plus, je mise aussi sur smwh car il y a des belles promotions en ce moment! Contente que ta quête n’est pas été vaine 😉 Profite bien de ton gilet!

  26. Mimolette says:

    Ouh la la!!! Je pense qu’il ne faut pas que tu te mettes la rate au court-bouillon!! 🙂
    Et sincèrement si il y a des personnes assez culottées (bêtes?) pour se permettre de te faire des remarques sur ton « abandon », je t’en prie envoie-moi leurs coordonnées que j’aille un peu voir comment, elles, elles se comportent dans la vie et les règles qu’elles s’imposent! 😉
    Je ne te connais pas personnellement, mais d’après ce que j’ai pu lire sur ton blog, tu me sembles être quelqu’un de raisonnée et de raisonnable, et qui, j’en suis persuadée, même dans ses heures les plus sombres de shopping-fever, ne perd surement pas de vue ses principes! Donc pour moi, projet 365 ou pas projet 365, tu restes un exemple!
    Tant que tu ne deviens pas une de ces modeuses insupportables, qui retourne leurs vestes à chaque changement de mode, qui n’achètent des choses que « parce que tout le monde les a » et qui s’en désintéressent au bout de 2min; et tant que tu restes fidèle à tes convictions, et à tes goûts personnels (à la mode ou pas), ben en ce qui me concerne tu ne peux pas me décevoir! (Même si tu vas t’acheter un gilet-noir-tout-simple-chez-le-suédois!! 😉 Et d’ailleurs je suis bien d’accord avec toi: quel est l’intérêt de coudre/tricoter des basiques qu’on peut trouver tout faits? Il vaut mieux garder son temps pour des projets excitants sinon où est le plaisir??!!).
    Sur ce, je te souhaite un bon WE! Bon shopping! 🙂

  27. Marie mathilde says:

    Je ne comprends pas pourquoi tu t en fais. Moi je ne pourrais pas faire un blog, car effectivement cela a l aire contraignant fais comme tu as envie et ne t en fais pas….. Pour ce qui est du tricot et la couture je sais ce que c est de se laisser bouffer et de ne plus avoir d envie…. Alors cool….. A acheter ce gilet… Et profites en car dans pas longtemps il aura un défaut…. Parole de couturière

  28. geraldine says:

    Bravo!
    Se fixer un objectif, et avouer qu’il nous pese est admirable. Continue d’etre honnete avec toi meme et reprends couture et tricot pour le plaisir, c’est comme ça qu’on t’aime!!!
    Bises.

  29. eveline says:

    Je profite de l’occasion pour te dire toute mon admiration pour tout ce que tu fais et ta façon si intelligente de consommer, tes créations couture et tricot m’impressionnent et j’ai découvert plein de belles choses dans tes blogs préférés, alors non ce n’est pas un petit gilet qui va me décevoir!!!! Loin de là, le défi ne doit pas devenir une corvée! Et moi qui n’aime que les accessoires tricotés main, j’ai acheté des écharpes toutes synthétiques à mes filles parce que c’est ce modèle qu’elles voulaient et je n’avais même pas envie de leur faire….!! Encore bravo pour tout ce que tu fais!
    Salutations de la Suisse!

  30. Kelonia says:

    En lisant ta réponse, je me suis dit : mince, je voulais pas du tout parler d’un échec, parce que justement je trouve que c’est l’inverse! je suis entièrement d’accord avec Cécileetsesmains. voilou! 🙂

  31. Khina says:

    @Mathilde: oui, j’ai trouvé un petit gilet noir, un sous-pull noir, des choses à superposer… et je rejoins ta sensation, pour moi aussi c’était Noël en sortant de chez Cache-Cache, mais pour beaucoup plus de choses que toi 😉
    Me reste à me coudre des choses (jupes, pantalons), et là ce sera du vrai plaisir, hors urgence 🙂 ouf !

  32. moka says:

    Sage décision, même si c’était un joli projet et une belle ambition. Moi c’est un peu pareil quand je fais les magasins, je me dis « oh ça je peux le faire moi même », je me le suis dis pas mal de fois. Jusqu’au jour ou zut j’ai envie de me faire plaisir avec un truc que je pourrais porter en sortant du magasin, là tout de suite. La couture dois rester un plaisir, le tricot aussi. Moi je couds que des trucs qui me font envie que je porte pas forcement tous les jours (car beaucoup de couleurs!!) mais que je prends plaisir à ressortir. Ne sois pas déçue de mettre un terme à ce projet, c’était déjà bien d’essayer.

  33. ilhytia says:

    Pardon, mauvaise manip. Je voulais juste rajouter que tu peux aussi bien choisir les marques que tu achètes: si tu culpabilises d’acheter.C’est à dire, favoriser les vêtements en belles matières et fabriqués dans l’UE. Cela fait parti aussi d’un achat raisoné.

  34. Charlène says:

    Je ne vois pas ça du tout comme un échec. Je n’aurais même pas tenu un mois. Je pense que c’est plutôt une réussite car ça t’aura fait réfléchir à notre façon de consommer et tu auras aussi fait réfléchir les autres (dont moi, même si de mon côté c’est pas encore gagné). Maintenant avant de m’acheter de nouvelles choses, j’essaie de faire le tri de ce que j’ai déjà pour voir si c’est vraiment indispensable et c’est un peu grâce à toi (même si je craque encore pour plein de trucs inutiles).
    Le blog, le tricot, la couture sont là pour notre plaisir, ça ne doit pas devenir une torture.

  35. Juliette says:

    Alors là,je suis loin d’être déçue… je dirais même, bien au contraire ! j’adore ton blog, et je le consulte très régulièrement même si je n’écris pas systématiquement de commentaires. Et je suis bien contente de voir que tu es « normale », avec des doutes, des hésitations, des réflexions, des ratés, des retours en arrière… Bref, je m’y retrouve !!! Ton blog est une vraie source d’inspiration, un réconfort aussi, alors merci 😉

  36. modebea says:

    Bravo pour avoir tenu autant de temps ! Même en achetant de temps en temps, tu peux rester raisonnable et continuer sur ta lancée d’achats raisonnés et surtout que la couture et le tricot restent des plaisirs, des passe-temps créatifs ! Longue continuation à ton blog !!

  37. DOMYR974 says:

    coucou, tu as raison de lacher prise… tout comportement extrémiste a ses conséquences… et puis je crois qu’on peut acheter « raisonnable » en se posant une question clé … est ce indispensable ? est ce que j’en ai vraiment besoin et l’utilité ? et puis aussi quand on est devenu trés raisonnable… il faut parfois etre un peu irraisonnable !!! un petit moment de folie rétabli l’équilibre !!!! alors parfois (mais pas trop souvent !) il faut arreter de se poser des questions et VIVRE !!!! bisous et montre nous ton fameux gilet noir !!!!

  38. Polaine says:

    Pourquoi te mets-tu la pression comme ça ? Ce projet 365 était une formidable idée… peut-être un brin extrémiste, c’est vrai… un blog ainsi que ce genre de projet doivent surtout apporter du plaisir et en aucun cas devenir une contraire. Là je suis tout à fait d’accord avec toi… Pourquoi y renoncer tout à fait? Il y a peut-être une voie intermédiaire, un chemin « au milieu »… ? Etre tout simplement plus flexible et se dire que le recyclage est plus important que la consommation « bête et méchante » mais que parfois par nécessité ou simplement par plaisir consommer n’est pas si mal que ça… que deviendrais notre société si tout le monde fonctionnait à 100% de recyclage… il y aurait très vite plus rien à recycler ;o) !!! Bon je sens que je deviens bien trop « donneuse de leçon » à mon gout…
    Je voudrais simplement te dire que tes idées sont très bonnes et ton approche de la vie très saine selon moi. Alors, envoie balader tout ce qui t’ennuie et te met des entraves et AMUSES-TOI !!!
    :o)
    Douce semaine à toi

  39. muenzeeins says:

    coucou! juste pour dire qu’il ne faut pas culpabiliser et voir l’arrêt du projet comme un échec…au contraire!! je trouve que tu as tenu très très longtemps…ce qu’on porte doit rester un plaisir (il y a déjà tellement de choses qu’on doit faire par obligations :)…) et puis je trouve que de toute façon ta façon d’approcher la mode, les fringues c’est le projet 365 au jour le jour (en tout cas depuis que je suis ton blog, je suis émerveillée par les bonnes astuces, trouvailles de récup/recyclage) …donc ne culpabilise pas, respire et continu ton blog, tes trouvailles, tes créations comme toujours en fonction du plaisir, des envies, sans se frustrer 🙂 par des obligations :))!! très bon début de semaine!!

  40. Clarisse says:

    Mais non mais non, ce n’est pas décevant pour les lectrices ! Au nom de quoi se permettraient-elles de juger, d’abord !?
    Et je trouve que c’est déjà tellement bien d’avoir tenu jusqu’ici, moi ça m’impressionne ! Si ça ne vous correspond plus, rien ne sert de se forcer et d’en être frustrée !
    J’espère que vous avez trouvé un chouette gilet noir ^^

  41. Marie says:

    C’est plutôt chouette un défi qui permette de savoir ce qui nous va le mieux (un mélange d’home made et de pas-hom-made) ! Par contre, pour le moment, je ne tricote que du gris-noir, ce que je porte le plus souvent. La laine moutarde magnifique qui me fait fantasmer à mort, c’est pas forcément ce qui me va le mieux, ni ce que je vais avoir envie de mettre souvent…

  42. systemeb says:

    bonjour

    j’ai découvert ton blog il y a quelques mois et j’y retourne avec plaisir car il y a de belles choses, du fait main et surtout une réflexion derrière tes actes.
    tu fais ce que tu dis et tu le fais joliment
    J’ai trouvé assez admirable ta formule et ta décision des 365j et j’ai bien lu ta crise d’indépendance blogueste qui m’a également fait réfléchir sur ma propre démarche sur mon blog
    je ne réagis qu’aujourd’hui car si la crise est salutaire, la culpabilité n’a pas lieu d’être et je trouve dommage que tu confondes rigueur et rigidité, pause et échec final
    la décision de faire ces 365 j est radical, on regard sur toi même l’est autant, non ?
    il n’y a que toi ici pour croire que c’est un échec alors que c’est reculer pour mieux sauter

    je crois qu’on tombe toute un jour dans le pourquoi ? pourquoi on publie, pourquoi on cout/tricote ? pourquoi on s’oublie à travers le blog ?
    mais je crois qu’on devrait se poser la question de pourquoi faire un blog, alors que ce qu’on fait, on pourrait tout autant le faire seule, dans son coin? pourquoi le regard de l’autre est aussi important ?

    voilà de quoi alimenter tes réflexions et n’oublies pas que c’est TA vie et que tu ne rends des comptes qu’à toi même

    encore un grand bravo pour ces belles images

Laisser un commentaire