La robe de l’été

DSC08812Patron : Burda juin 2013, modèle 128 ■ Tissu : atelier Brunette

Je dis « LA robe de l’été », non pas qu’elle soit exceptionnelle (loin de là…), mais juste parce que je suis tellement nulle en couture en ce moment, que je ne suis pas sûre de réussir à vous montrer autre chose avant la prochaine saison!!

Je parle de nullité, car depuis deux mois, tous mes essais de couture finissent invariablement à la poubelle. Ouioui, à la poubelle, car malgré mes tentatives de corrections, mes vêtements étaient à chaque fois foireux à la base, donc irrécupérables. Par exemple, j’ai coupé un haut prometteur à moitié dans le noir, en ne suivant absolument pas le droit fil. Résultat : un truc qui tourne et tombe vraiment moche. Autre exemple : j’ai coupé une jupe dans un coupon trop petit, en me disant qu’il suffirait de raboter le dos, sans prendre le temps de refléchir aux modifications à apporter aux plis. Résultat : une jupe jolie de face, jolie de dos, mais de profil… on aurait dit un abat-jour cabossé.

Bref. Après ces deux essais, j’ai décidé d’arrêter de croire que je réussirai à faire quelque chose de bien dans la précipitation (couper le tissu juste quand le marmot se réveille, par exemple, en se disant qu’il restera bien encore 30 min au lit sagement même s’il est manifestement très, TRES réveillé et que c’est l’heure du goûter, est une vraie mauvaise idée). J’ai aussi renoncé à mon envie de faire de superbes créations avec poches passepoilées et doublures, alors que le seul moment disponible dont je dispose est la misérable tranche horaire 20h30-22h30, durant laquelle mon organisme me rappelle gentiment que je suis réveillée depuis beaucoup trop longtemps, en mettant en pause tous mes neurones.

Voilà. J’ai renoncé. J’attendrai que mon fils devienne un adolescent boutonneux passant ses journées cloîtré dans sa chambre avec des écouteurs sur les oreilles pour me coudre des vestes mirobolantes et des robes à tomber par terre. Autant dire que c’est pas demain la veille (et que si la mauvaise idée me vient d’en faire un deuxième, l’échéance sera encore repoussée…)!

DSC08796

En attendant cette faste période, je me contenterai donc de me coudre des robes d’une simplicité confondante, comme celle-ci (et comme celle-ci), constituée en tout et pour tout d’un dos, d’un devant et d’une coulisse à la taille. Bah, au moins, elle est pas trop loupée!!

J’ai eu un gros doute concernant mon choix de tissu, car, une fois la robe montée, j’avais (encore une fois) l’impression d’avoir revêtu un des tabliers que ma grand’mère paternelle portait quotidiennement. J’avais pourtant eu un coup de coeur pour cet imprimé, acheté pendant l’unique « soirée blogueuses » à laquelle j’ai eu le courage de me rendre, il y a un an, lors de la présentation de la nouvelle collection Atelier brunette (en fait, non il y en a eu une autre, mais j’avais rapidement pris mes jambes à mon cou, après avoir passé 10 minutes à faire la potiche collée à la porte d’entrée tellement j’avais peur d’adresser la parole à quelqu’un – ou l’inverse. C’est dire à quel point je suis une fille mondaine…). Et puis finalement, non, je le trouve gai, estival et joyeux (alors qu’il s’agissait d’une collection automne-hiver… j’ai l’esprit de contradiction, moi!), impeccable pour une robette de juillet!

DSC08802-001

S’agissant du patron, je n’ai pas pris beaucoup de libertés. J’ai été contrainte de faire le dos en deux parties car il manquait 10cm à mon coupon. J’ai raccourci la robe de 5 cm, car avec la longueur originelle, je prenais vraiment un coup de vieux. Et j’ai remplacé le smock de la taille par une coulisse élastiquée. J’aimerai trouver une ceinture orangée pour vitaminer un peu tout ça, mais ça attendra!

Mon grand regret : ne pas avoir fait la taille en-dessous. J’ai fait ma taille Burda habituelle sans me poser de question. Au final, la robe est ample, certes légère pour l’été, mais je ne remplis pas du tout le haut et je la trouve légèrement trop bouffante au niveau du buste (ce qui est aussi l’avis de Monsieur, même s’il n’a, diplomatiquement, rien dit à ce sujet, connaissant mon désespoir d’avoir perdu une bonne partie mes attributs féminins au profit du marmot!).

DSC08820

J’évoque plus haut la difficulté de rester concentrée et minutieuse lorsqu’on a un rejeton dans les pattes 24h/24. Ce n’est pas l’unique raison du loooong délai entre cette couture et la précédente. L’autre raison, je l’évoquais dans mon petit article précédent, est que j’ai été prise par une grande reflexion concernant mon habillement (qui s’est finalement généralisée à quasiment tous les domaines de mon quotidien, et qui pourrait tenir en un mot très à la mode : minimalisme!).

Tout ça a commencé par la lecture d’un article de Balibulle (que je n’arrive pas à retrouver… mais il est sans doute dans sa catégorie d’articles nommée « capsule »), qui m’a aiguillée vers le blog d’Un-Fancy, puis celui d’Into Mind. Ces lectures m’ont motivée à faire un tri drastique dans mes fringues, chose dont je ressentais la nécessité depuis un long moment, mais pour laquelle j’avais besoin d’un coup de main. A la fin de ce tri (j’ai été sans pitié), je suis arrivée à une petite quarantaine de pièces pour ma garde-robe de printemps-été, ce qui me semble amplement suffisant, et que je m’amuse donc à combiner depuis plusieurs mois avec grand plaisir.

Suite à cela, j’ai essayé d’analyser ce que je gardai dans ma penderie et ce que je rejetai, afin d’être plus cohérente dans mes futurs achats, tricots et couture. Et j’ai constaté, de nouveau, que depuis mon passage dans la vie adulte, qui a donc eu lieu il y a 16 mois, je porte très peu mes vêtements cousus main. Autant, j’adore porter mes tricots, autant, pour ce qui est de mes coutures, même si j’aime le résultat sur le cintre, voire sur moi, il apparaît clairement que la majorité de mes choix de patrons et tissus ne sont plus réellement adaptés à mon mode de vie. Je précise que je n’ai pas du tout envie de rentrer dans un processus hyper réfléchi et intellectualisé de la couture, je n’ai absolument pas le temps nécessaire à ce type de réflexion de fond qu’on voit émerger sur beaucoup de blogs (et que je trouve très intéressante), c’est juste que, comme je dispose de moins de temps qu’auparavant derrière ma machine à coudre, j’ai envie de l’utiliser au mieux en réfléchissant un peu plus avant de couper dans mon tissu.

Au terme de mon Grand Tri, il ne reste donc dans ma garde-robe actuelle, pour cette saison, que ces tricots et ces coutures-là (je trouvais intéressant pour moi de les noter, pour étudier ce qui en fait des basiques que je garde depuis des années pour certains) :

COUTURES

Mis, remis et re-re-mis :

robe Marion

gilet d’été

Ceux dont j’ai eu pitié mais que j’ai pas mis depuis le début du printemps :

jupe 1 heure

jupe ethnico-mémérisante

haut Sabine

TRICOTS

tricot cool (que je n’aurai jamais pensé garder si longtemps et aimer autant!)

veste Garance

pull d’été blanc (idem que le tricot cool)

pull Emilie

DSC08804

 

L’autre constatation que j’ai faite grâce à ce tri, c’est tout simplement que j’ai largement assez de fringues pour survivre! J’ai donc ralenti le rythme de couture non seulement parce que j’ai peu de temps à consacrer à mon hobby en ce moment, mais aussi et surtout tout simplement parce que j’ai suffisamment de fringues! Je n’ai pas forcément besoin, ni même envie envie, de coudre quinze mille trucs par mois, surtout si finalement je ne porte mes cousettes qu’exceptionnellement. Je préfère en ce moment me coudre un petit truc par-ci par-là, et profiter à fond de mon marmot qui grandit, des bons moments en famille et entre amis, des livres supers que je trouve à la bibliothèque, des ballades permises par ce temps radieux, etc. Tout ça paraît très évident, mais je peux vous assurer que faire ces constats n’a pas été forcément si facile pour moi, car il s’agit en quelque sorte d’un renoncement, ou tout du moins d’une mise entre parenthèse de quelque chose qui était l’essence même de mon quotidien durant de très longues années (il n’y a qu’à regarder la fréquence à laquelle je cousais et bloguais les premières années!). Alors oui, tant pis, mon blog est un peu en jachère, je ne suis plus une « it-blogueuse » (en imaginant que je l’ai été un jour) , mais j’ai vraiment trouvé le rythme qui me convient, et j’espère réussir à le garder malgré la reprise du travail.

La robe de l'été(la photo de droite c’est juste que je trouvais mon chignon joli malgré mon peu de longueur… voilà voilà…)

Bon, je me permet d’ajouter qu’en même temps, je ne me reconnais plus trop dans cette nouvelle blogosphère couture que je vois émerger lorsque je trouve deux minutes pour me poser devant mon ordinateur, et qui me semble être devenue un nouveau lieu de surconsommation. Donc ça ne me convient pas si mal de prendre mes distances. D’ailleurs, lorsque je relis les archives de mon blog, je me rends compte que je parlais d’autres choses que de couture, mais aussi de lectures, de petites bonheurs du quotidien, etc. Qui sait, peut-être retrouverai-je cette envie de partager avec vous d’autres choses que ma productivité couturistique et tricotesque?

DSC08840

Allez, maintenant, je vous laisse, je file à la plage! (si seulement!)

 

 

EDIT : En réponse à Sol, qui me demande où se procurer le patron : vous pouvez l’acheter à l’unité sur le site de Burdastyle (comme la majorité des patrons Burda que je couds, d’ailleurs), ici! Ma version correspond à celle du dessous (c’est-à-dire la moins échancrée). Bonne couture!

50 comments

  1. Karine C says:

    Très jolie robe, j’ai acheté ce tissu aussi et il attend son tour sur la pile… Tu as raison de profiter de ton fils et de ne pas te mettre la pression. Je te souhaite un bel été!

  2. Marion Bergamote says:

    Très bel article qui permet de se reposer la question : « pourquoi je suis assise devant ma machine? »

    Il faut avant tout s’amuser, n’oublions pas !

    Moi j’aimais bien les articles « transverses » sur La Vraie vie !

  3. Mathilde says:

    Merci pour cet article. La robe est très jolie mais ce que j’ai surtout aimé lire c’est la remise en question de la couture de vêtements à un rythme industriel qu’on voit parfois sur la blogosphère et qui me renvoie souvent à une question : comment font-elles? Moi, avec mes deux petits je ne trouve pas l’energie, les neurones le soir. Ça fait du bien de lire que je ne suis pas seule 😉

  4. Manuella says:

    Très jolie robe !
    Je suis tout à fait d’accord avec toi sur la blogo couture et l’envie de consommer : on lit 3 blogs et il nous « faut » le it-tissu dans le coloris édition limitée et le nouveau patron qui vient tout juste de sortir. Bref, je suis un mouton mais je me soigne…
    Depuis que j’ai les enfants, je couds surtout pour elles, et pour moi, je couds quelques basiques : des incontournables que je porte vraiment : tuniques et jupes essentiellement, dans des tissus unis et parfois, quand c’est la fête, en liberty !
    Mon nouveau défi : 0 tissu pendant un an (jusqu’au déménagement !) pour liquider l’énorme stock d’achats compulsifs.
    Au plaisir de lire d’autres posts, qu’il s’agisse de fil ou d’autre chose.

  5. Marie* says:

    Cette robe est très jolie et a l’air agréable à porter! Dans les choix que tu as fait, j’adore la robe Marion et tous tes tricots! Moi, j’aimais bien que tu nous parles de choses et d’autres sur ton blog. Quant à ta nouvelle physionomie, elle est parfaite! (attends ta prochaine grossesse, tu ne vas pas être déçue!) Bisous ma chère Mathilde*

  6. Camille says:

    Je partage ton constat depuis quelques temps! Je fais un effort pour limiter l’ampleur de mon volume de vêtements à la base par manque de place, mais maintenant plutôt dans une optique de simplicité (ne garder que ce que j’apprécie vraiment de porter). Du coup je couds vraiment beaucoup moins pour moi!
    Et puis moi j’aime bien lire ton blog, alors j’aimerais que tu continues à écrire!

  7. oup et pops says:

    Moi j’aime bien venir me promener par ici et même si les fleurs sauvages ont le temps de fleurir voire même de monter en graines entre deux posts, c’est toujours très agréable de venir y gambader, y glaner des histoires, des questionnements, des avis, un univers. Bel été à toi dans ta nouvelle robe de l’été !

  8. Lill says:

    Ton post me parle beaucoup Mathilde.
    Depuis que j’ai accouché, et surtout du deuxième, j’ai beaucoup de mal à me sentir aussi à l’aise qu’avant vis à vis des vêtements, et de la couture. Je trouve que rien ne me va, que ma physionomie a trop changé, que rien n’est joli dans les magasins.
    Mais trouver du temps et de l’énergie pour coudre le soir, quand on dispose comme tu dis d’ un tout petit créneau le soir, ce n’est pas simple.
    Pourtant ce n’est pas l’envie qui manque, j’ai un bon paquet de pièces coupées qui attendent de passer sous le pied de la machine…
    Alors je passe aussi par de grosses phases de remise en question, de tri, d’envie de « collection capsule « … Ce n’est pas simple, mais tout doucement, j’y arrive. Et je ressens beaucoup de plaisir quand pour une fois j’arrive à aller au bout d’une cousette, comme toi j’imagine avec cette très jolie robe.
    Bonne continuation, profite de ton bébé et au plaisir de te lire.
    Lill

  9. Quai Aristide says:

    Cette robe est très réussie! J’ai cousu ce modèle aussi et il fait partie de ceux que je ressort avec plaisir depuis deux été. Avec ce tissu c’est top!
    A part cette jolie cousette, je me retrouve beaucoup dans tes propos. Je suis actuellement en train de me dire que je couds peut-être des fois sans trop réfléchir et j’en arrive au même constat que toi: je couds des choses que je ne porte pas. J’ai cette envie de me poser un peu plus sur chaque projet, de faire en fonction de mes besoins, sans que cela ne vire à l’obsession et à la grande réflexion dès que j’ai envie de coudre quelque chose. QUi sait, peut-être qu’on y arrivera et que bientôt tous nos projets ne seront qu’amour, coupe parfaite et portabilité à 100% (on peut rêver, c’est permis!)
    Ça me rassure également de voir que la blogo couture actuelle ne correspond plus vraiment à tout le monde. J’ai moi aussi ce sentiment de sur consommations, de productivité à tout prix, et quand je vois le nombre de cousettes que certaines blogueuses sont capables de produire, je suis toujours sceptique sur le fait que ça soit des choses qu’elles portent réellement. Je ne vais pas mentir, je suis quelqu’un qui aime acheter des fringues, qui aime le shopping et qui ne fait pas de la couture pour réduire la taille de sa garde robe. Mais je trouve justement que la couture à cet avantage de prendre plus de temps et donc de réflexion que simplement « je passe à la caisse », j’aime ce côté là et malheureusement je trouve que la bloggo prend le pli inverse aujourd’hui et devient une sorte de compétition pour tester les nouveaux patrons, remplir son blog, être la plus productive… un peu dommage tout ça.
    Je te souhaite un très bel été, profite à fond des jolis moments en famille et j’ai hâte de découvrir tes prochaines cousettes!

  10. valentina-lucia says:

    Coucou mathilde
    ce que j’aimais et que j’aime toujours dans ton blog c’est justement c’est la description des petits bonheurs simples et quotidiens, qu’ils passent par la couture, le tricot mais aussi tes virées brocantes, la cuisine, tes lectures, tes inspirations.. Parle nous  » des livres supers » que tu trouves à la bibliothèque!

  11. Marie says:

    Youpi, un super chouette article!

    Et oui je trouve aussi que tu parles de beaucoup plus que de couture, j’en veux pour preuve que la lectrice que je suis ne sais absolument pas coudre ni souhaite s’y mettre à court terme, mais on vient aussi pour ce rapport au monde que tu travailles!

    Et dis, tu nous donneras des nouvelles de Félicie? 🙂

    Bonne semaine d’été,
    Marie

  12. Sandra says:

    Bravo Mathilde pour ce bel article et cette belle robe. J’aime beaucoup le style et je trouve que le tissu que tu as utilisé lui va bien (même si moi aussi je trouve que le bleu marine est plutôt une couleur d’automne/hiver mais tu as très bien fait) et en plus elle te va bien. J’imagine qu’avec les chaleurs actuelles elle doit être très souvent mise.
    Pour ce qui est du reste il faut faire comme tu le sens. Si tu ressens le besoin de moins coudre lève le pied, faut juste que tu sois heureuse au final. Moi je couds encore beaucoup, ça pourrait être assimilé à de la sur consommation peut être mais je ne le vois pas comme ça. La couture ça me permets de m’évader et j’en ai besoin par moment. Néanmoins je ne me reconnais pas non plus dans la blogo couture en ce moment. Rare sont les blogs que j’ai réellement envie de visiter, de lire et que j’apprécie. Le tiens en fait parti et je suis toujours aussi contente de te lire.
    Bref ne change pas, nous on attendra avec impatience tes articles 😉

  13. lathelize says:

    Ta robe est charmante et efficace!
    Pratiquant depuis plusieurs années des patrons de couture  » fini en max 4 h », je peux te faire une liste!
    C’est dommage que tu ne portes pas beaucoup de fait-main ; moi, je ne porte presque plus que ça (à 90%) surtout depuis que la maternité m’a fait passer du petit 34 au 11-12 ans dans le prêt à porter :-), ce qui signifie que je ne peux plus m’habiller dans les magasins.
    Du coup, j’ai besoin de coudre fréquemment puisque mes réalisations des premières années tombent en lambeau et que j’ai besoin d’être présentable pour aller bosser!

  14. Tasticottine says:

    Chic, chic, chic! Un post!
    A chaque fois, c’est une chouette surprise de découvrir que tu as posté, Mathilde. Peu m’importe la fréquence de tes posts, j’aime te lire. Je ne sais pas pourquoi, ça me met de bonne humeur et ça me donne envie d’aller à un rythme tranquille.
    J’ai aussi du mal avec la blogosphère actuelle qui va si vite et est traversée par des modes. Et du coup, je suis moins motivée pour bloguer parce que je me sens déphasée.
    Mais tant qu’il y aura des posts agréables à lire, des textes bien construits et des réalisations aussi jolies que les tiennes, je trouverai du plaisir à me promener dans la blogsphère.

    Ta robe est magnifique! Ton choix de tissu est top, ça rend la robe chic. J’aime bien le côté blousant du haut, même si je lis que tu la trouves trop grande (et je compatis: 2 bébés, 2 tailles de soutif perdues, par ici).

    Comment réagit le tissu, il ne froisse pas trop?

    Au plaisir de te relire Mathilde!

  15. Valérie says:

    Une fois que l’on a des enfants, ce n’est plus pareil, et dans tous les domaines.
    Comme le temps pour coudre est réduit et souvent fractionné de douze mille « maman ! », je me rabat vers des coutures plus simples et vraiment utiles : nouvelles housses pour un banc usé, sac pratique pour traîner pour tricot partout, petits sacs touts simples en chutes pour les goûters et jouets à emmener, etc. C’est vrai, en général on a largement de quoi s’habiller, pas la peine d’encombrer encore davantage l’armoire. Et si vraiment il nous manque quelque chose, on est motivé pour le réaliser.

  16. Claire01 says:

    Et toujours aussi créative et belle…
    Non ce tissu n’est pas mémérisante, le bleu marine donne un petit coté chic…je la mettrai bien au boulot, cette petite robe
    Moi aussi je suis maman un petit garçon de 3 ans (comme çà passe vite…) la couture est pour moi un défoulloire je passe mes nerfs dessus, actuellement et depuis un mois j’essaie de maîtriser la viscose, à raison 1/4 d’heure par semaine entre mon fils, et son papa, le boulot pas le temps pour plus…et moi non plus je ne me reconnais pas dans les nouveaux modèles sortis les nouveaux patrons de Marie sont pour moi immettables et chers…à part peut-être la combi-pantalon et la robe lina de la maison Victor en utilisant juste le patron du pantalon et le haut de la robe comme tee-shirt…à voir peut-être pour un futur évènement !)
    il n’y a que comme cela que je trouve le temps de coudre et que je porte ce que je couds
    Pour préparer l’école il faut des serviettes élastiques et un doudou fait par Maman, peut-être un minus de laetibricole…ah la couture quand tu nous tiens

  17. Amélie says:

    Très jolie robe, qui te va très bien !
    La dernière photo (et sa légende) est juste excellente !
    Je lis toujours tes articles avec plaisir, je les trouve rafraîchissants, quel que soit le sujet. J’aime beaucoup ta façon d’écrire et l’humour jamais bien loin.
    A bientôt

    PS : très joli chignon en effet 🙂

  18. Ma Ptite Paupiette says:

    Très jolie robe! Et le motif va très bien avec cette coupe!

    Pour les atouts féminins partis en fumés, je compatis à 100%. Même chose ici… mais bon le sacrifice en vaut la peine!

    Pour ce qui est de ton sentiment sur les blogs, je ne lis que des « petits blogs »( exception pour 1 ou 2 ) je les trouve plus sincères…

  19. Mademoiselle M. says:

    Coucou Mathilde, c’est toujours un plaisir de te lire et surtout de revoir de la couture par ici! Très jolie robe : le tissu est super mignon et le modèle simplement efficace même si comme toi, je le trouve un poil trop bouffant à la taille (rien à voir avec ta silhouette, je pense qu’il est juste concu ainsi). It blogueuse ou pas, quelle importance? Tant que ce nouvel équilibre fait ton bonheur, non? Et puis 23 com’ en une petite journée, tu n’as pas de souci à te faire : tes lectrices sont toujours bien là 😉 Je partage tes impressions concernant la blogo mais je ne suis pas sûre que cette frénésie de vouloir essayer nouveaux modèles et tissus soit si nouvelle… Peut-être le remarques-tu plus parce que tu as pris un peu de recul par rapport à tout ça? Sinon, je serai curieuse d’entendre parler de tes lectures si le coeur t’en dit! Bises

  20. Margot says:

    Bonjour, j’ai eu un fils un peu avant toi et du coup je me retrouve tout à fait dans tes messages depuis la naissance – et ça me fait beaucoup rire ! Si ça peut ta rassurer je n’ai pas dû attendre son adolescence pour retrouver un peu de temps : 2 ans et demi c’est déjà bien ! Ton nouveau style minimaliste correspond beaucoup plus à mes préférences, donc j’espère que tu continueras à nous tenir au courant ! Merci et bravo en tout cas !

  21. Juliette says:

    Bonjour !
    Je suis ravie de lire ce nouvel article, la robe est très simple et très jolie et je me retrouve dans tes réflexions autour de la consommation de vêtements, l’envie de faire du tri, de prendre du temps pour soi…
    Oh, et en lisant un commentaire précédent, j’ai moi aussi eu une petite pensée pour Félicie! Comment va-t-elle ?

  22. Aurore says:

    Il me fait bien plaisir ton article et puis tu es très jolie dans ta robe, elle ne fait pas trop ample et elle te va vraiment bien !
    Suis devenue nullissime en couture depuis que je suis enceinte, je crois que mon fils me fait déjà passer un message ! Dieu du crochet merci, je peux m’adonner à ma seconde passion sans échec.
    Je viens de donner 5 sacs de 50 litres (je suis conservatrice depuis ma tendre adolescence) et suis quasi futurement à poil (on peut vivre combien de temps avec un jean de grossesse ap accouchement ?? 😉 ). J’ai la même reflexion générale que toi sans avoir envie de me prendre le chou non plus et puis l’envie aussi de faire évoluer mon style.
    Je n’ai jamais été it-bloggueuse mais je ne me reconnais pas non plus dans le fast-sewing que je constate sur les blogs et puis j’en ai marre de voir la même chose partout !
    Ah oui et j’aimais beaucoup tes conseils lectures et tes chinages récup, je suis sûre que tu as bcp à partager 🙂

  23. Micoton says:

    Ravissante robette! J’aime particulièrement le décolleté dos.
    Et je te rejoins par rapport à la blogosphère actuelle qui semble flirter avec la sur-consommation, et dans laquelle je ne me retrouve pas tellement. Je trouve ça chouette que la patronthèque disponible soit ainsi renouvelée, mais je ne me retrouve pas dans les couturières qui, le lendemain de la sortie d’un patron, ont déjà leur version. Moi, je suis loin d’en avoir le temps, et puis ma penderie, même si elle ne regorge pas de vêtements faits-main, comporte des vêtements réfléchis, et qui sont pratiquement tous portés. Bon, bien sûr, il y a aussi des non-portés parmi les vêtements du commerce, et je crois que je vais de ce pas aller lire l’article de Balibulle..;-)

  24. Servanne says:

    Coucou!

    J’adore lire tes articles, sur la vie la vraie, les lectures et autres petites choses qui sont notre quotidien.
    J’aime bien regarder les jolies choses que tu fais.
    C’est vrai que l’arrivée d’un enfant chamboule un peu notre vision des choses. je suis passée (et je passe encore) par là. Tri des fringues, réduction du temps de couture. J’ai aussi pour moi de 20h à 22h30 (grand maximum hein?)et pas tous les jours. Mais ça me fait tellement de bien de coudre! Ça me permet de m’évader d’être dans mon univers un petit peu… J’ai remis en question toute ma garde robe il y a peu, car au contraire de toi, je n’ai pas perdu, mais gagné des formes, mais pas au bon endroit.
    En tous les cas, tu as bien raison de profiter de ton bébé. Ils grandissent tellement vite!

    Et oui! ta robe est très, très jolie.
    A bientôt

  25. Scribounnette says:

    Salut Mathilde
    Deja je suis ravie de savoir que tu vas bien et j’ai tjs autant de plaisir a venir faire un tour ici.
    J’ai moi aussi depuis 4 mois (déjà) une petite puce qui m’occupe bcp et je n’ai que tres peu de temps pour coudre ou tricoter malgré que je ne trouve pas grand chose a me mettre puisque je sens que mon corps n a pas fini ses changements post grossesse.
    Alors je ne peux que comprendre.
    De plus je trouve ca dommage de passer du temps a faire un vetement pour ne pas ou peu le porter
    Bon ete
    Bises
    Marion

  26. Emilie says:

    Très jolie robe !!
    Et bravo pour ton blog. J’ai commencé la couture après la naissance de babyboy 1. Et à la lecture de la foultitude de blogs, je me suis dit que moi aussi je pouvais assumer une vie de mère, de femme, de salariée, et de couturière/tricoteuse « branchée ». Sauf que j’ai (très) vite été rattrapée par la réalité : nous n’avons que 24 heures dans une journée. Et il y a des impondérables aussi bien à la maison qu’au boulot. Et babyboy 2 est arrivé… Et petit à petit je fais le deuil de celle que je ne pourrais jamais être, parce que finalement je préfère profiter de mes gars et de mon mari, et des plaisirs simples de la vie, plutôt que de me dire que moi aussi j’ai cousu le dernier patron de Untel. J’ai des rêves de couture et de tricot, mais peut être que celà (re)viendra quand mes enfants auront grandi !
    En tout cas, bonne continuation à toi, les moments avec nos petits bouts passent tellement vite !

  27. Sand says:

    Je crois que vous êtes très perfectionniste. ça pourri un peu la vie des fois, surtout avec la couture et ses mille détails n’est-ce pas ? n’abandonnez pas surtout, s’il ne doit y avoir qu’un projet par saison et bien il n’y en aura qu’un et c’est tout…

  28. Pia says:

    Hello Mathilde, c’est toujours un régal de te lire! Alors on est beaucoup d’orthos qui cousons et tricotons, vivement que tu reprennes le travail tu vois! Et tu as bien raison de faire ce que tu aimes, tu retrouveras tes passions c’est sûr, avec davantage de plaisir! Belle journée!

  29. Moun says:

    Elle est sympa ta robe ! Je n’avais jamais repéré le tissu mais je le trouve chouette aussi.
    Dis donc il va falloir que je profite de ces années sans enfant pour coudre à fond ;). Étant sans travail en ce moment la couture et le crochet sont des bouffées d’oxygène, alors pour l’instant pas question d’arrêter même. Par contre, ma réflexion sur ma pratique évolue constamment : un exemple récent j’ai décidé d’arrêter de planifier mes créations (type mini collection par exemple). Paradoxalement la planification, ça me fait consommer beaucoup plus et surtout je trouve ça horriblement contraignant. Alors depuis quelques semaines je ne planifie plus, je couds selon l’inspiration. je fais le vide dans mon stock afin d’arriver à travailler en flux tendu. Une sorte de couture réfléchie avec un peu de spontanéité.

    Personnellement ce n’est pas la couture qui ne me plaît plus mais l’aspect blogosphère de la chose.. J’aime partager ce que je fais mais avec la multiplication des blogs, des marques et des réseaux sociaux j’y trouve peu de plaisir car la communication me parait moins spontanée.

    Bref, je parle, je parle :). Très bonne continuation, pleine de créativité avec ta petite famille.

  30. Joanna says:

    Toujours un plaiiisir de te lire! N’hésites pas à refaire des articles sur tes trouvailles de broc, ils me faisaient à chaque fois baver, moi qui sort aussi bien souvent du lit cruellement tôt le dimanche matin pour chiner. Je prends d’ailleurs de plus en plus de plaisir à retailler des habits trouvés en brocante, j’aime y réfléchir, ne pas devoir y passer trop de temps (pas de décalquage, ô joie!), ne pas mettre de gros sous dans du tissu et améliorer ma technique au passage. Ma solution pour freiner ma consommation en magasin et avoir des petits plaisirs couture rapides (pas d’enfant en jeu mais un espace limité). Bel été! 🙂

  31. Littleinlove says:

    J’adore l’idée de remettre en question les blogeuses couseuse/tricoteuse compulsive qui, on peut le dire, (en tout cas moi!) décourage un peu les arrivantes!! Soit on débute complétement, et on arrive à rien et tombe sur ces blogs qui montrent pièce après pièce des supers modèles! (et on bave de jalousie!) Soit on essaie d’avoir le même rythme et au final: on fait que de la M—-E! Et en même temps, la même frénésie me prend aussi quand je commence à maitriser une technique! Je pense qu’il faut passer par cette frénésie pour en arriver à une maitrise de plein de chose et pour en revenir à une activité maitrisée et consciente.

  32. Aurélie says:

    J’aime beaucoup cet article!
    Je suis également maman (une petite puce de 2 ans et demi) et comme toi j’ai mis beaucoup de choses entre parenthèses et surtout le tricot…la couture j’ai testé, mais je n’ai pas confiance en moi alors je reste dans du très basique !
    Il faut être patientes, ces petites bêtes vont grandir et devenir de plus en plus autonomes, alors nous retournerons à nos hobbies. Mais aujourd’hui la priorité est de profiter de ces bons moments avec eux !! Et pour le reste, tu as tout à fait raison, arrêtons de nous encombrer et revenons à l’essentiel!
    Au plaisir de te relire !! Et bonne vacances si tu en prend (moi je vais à la mer pour de vrai, vive la Bretagne!)

  33. lilith says:

    ne t’inquiète pas! le temps revient (surtout si on décide qu’on le mérite, et qu’on ne donne pas tout au « marmot »)… et les attributs féminins perdus aussi! (si!!!!!) pour moi, les deux (le temps et les attributs) sont réapparus à peu près ensemble, vers les 3 ans du « marmot », au début de l’école ^^ merci bcp pour ton blog!nn1

  34. Tiphanie says:

    Comme j’ai plaisir à te lire 🙂

    Je me retrouve tellement dans ce que tu éprouves ! Ca fait toujours du bien de se rendre compte que d’autres personnes partagent les mêmes sentiments, le même quotidien qui peut être aussi magique et tendre que frustrant et éreintant…

    Je te souhaite un bel été avec ton Homme et ton Crapouillou 🙂

    Bises

    Tiphanie

  35. L'usine à bulle says:

    Comme pour beaucoup te lire est un plaisir ! Ce que tu couds est un prétexte pour apprécier tes jolis textes, enfin pour moi. Et comme certaines j’aimais bien quand tu parlais d’autres choses que de couture. Ton chignon est trop mignon ! Et pour finir, même si tu postes peu il y a toujours un moment où on se demande ce que tu deviens et on vient voir s’il y a un nouvel article de posté. C’est justement ce que je viens de faire.
    Profite bien de ton petit. J’en ai deux minuscules et c’est vraiment dur de trouver le temps.

  36. Fifi Brindefil says:

    C’est très intéressant. J’ai arrêté aussi de coudre à tout prix. Même si ca parait frustrant de ne pas avoir le temps, on apprécie encore mieux d’avoir le temps un jour de temps en temps et on en trouve quand les enfants grandissent.

  37. Adèle says:

    Me revoilà sur ton blog, que je n’ai jamais manqué de suivre. N’étant pas très assidue dans mon suivi de différents blog, ne pas avoir d’articles sur le tien ne m’a pas paru préoccupant. Avec un bout de chou dans les bras, c’est tout à fait compréhensible 🙂
    Pour ce qui est couture, c’est pareille. J’adore coudre mais je ne porte jamais ce que je fais. Certes je ne fais pas grand choses car j’ai beaucoup de loupé et je sais que je ne vais pas porter mes créations … Alors que faire en couture? Je suis un peu perdue dans ce loisir ….
    Bonne continuation à toi 🙂

Laisser un commentaire