Burda décembre 2015

Difficile de revenir ici après ce mois de novembre si terrible…

Je suis heureuse de lire que ce poème de Paul Eluard, si précieux pour moi, en a apaisé quelques unes parmi vous. La poésie est tellement vitale… Non seulement celle des « vrais » poètes, mais aussi celle qu’on trouve dans les petites choses simples du quotidien, celle que les enfants expriment si naturellement dans leurs jeux, leurs postures et leurs petits mots, celle qu’on lit aussi, parfois, au fond du regard des chats…

Depuis ce 13 novembre, plusieurs poèmes résonnent dans ma tête, et certains passages de Christian Bobin aussi me reviennent. Et j’ai l’impression que globalement, à Paris, tout le monde essaie de mettre un peu de poésie dans la vie. Voilà, pour moi, la meilleure façon de combattre.

Nous avons déménagé au début du mois de novembre, et même si nous sommes déjà bien installés, il reste encore beaucoup de choses à fignoler. Je pense que vous vous êtes doutées que mon emménagement m’a pris beaucoup de temps et d’énergie, c’est d’ailleurs ce qui m’a empêchée de terminer le MMM, à mon grand regret.

Depuis plusieurs jours, je tourne désespérément autour de ma machine à coudre, qui patiente en attendant son heure au fond d’un placard. Mais pour le moment, tous mes tissus, mes fournitures et mes patrons sont dans des cartons au grenier, et nous n’avons pas encore trouvé l’endroit idéal pour installer mon coin couture… Alors je rêve à tout ce que je pourrais faire, en attendant de pouvoir enfin m’y remettre!

Vous vous en doutez, la lecture des magazines de couture fait partie de mes stimulateurs de rêves! Et dans le dernier Burda, ma foi, j’ai trouvé deux-trois petites choses qui m’ont mis l’eau à la bouche. Alors je me suis dit que ce serait l’occasion idéale de revenir avec une petite revue de presse! La dernière date d’il y a… pile deux ans!!

Burdastyle, décembre 2015, n°192 

Collages

1 et 2 – Les coups de ♥ du mois : Hé oui, dans ce numéro, deux coups de coeur :

  • Le premier est une tunique : discrète devant, ultra féminine de dos. J’adore. Si je ne passais pas ma journée avec des marmots (le mien ou ceux des autres), et que j’avais un job exigeant un minimum de classe et de glamour, je pense que je sauterai dessus. Elle est aussi présentée en robe, ce qui me paraît une jolie idée pour un réveillon un peu chic.
  • Le second est cette robe-chemise : ça fait un moment que j’ai envie de me lancer dans une chemise. Je n’en porte pas, mais une robe-chemise me fait bien envie! Et celle-ci me paraît relativement simple : pas de patte de boutonnage aux poignets, pas de col, bref, le minimum! J’aime beaucoup le modèle tel qu’il est présenté dans le magazine, dans un joli tissu fluide bleu à motif. C’est féminin, sans être trop élégant, et suffisamment ample pour se sentir à l’aise.

3 – La tenue marmot-compatible (ou ortho-compatible!) : cette petite tunique t-shirt, assez longue, assez ample, peu décolletée. Bref, une tunique parfaite pour être à l’aise, pouvoir se traîner à quatre patte par terre et jouer à la dînette pliée en deux sur une mini-table. Portée avec un slim (comme le pantalon n°6) et un jolie gilet, ressemble fort à mon uniforme préféré! Je la verrai bien unie et sobre, avec un pantalon de couleur, ou dans une jolie viscose à motif, sur une jupe près du corps. Par contre, je ne suis pas fan des frou-frou de l’encolure…

4 – Le doute du mois : oui, vous savez, ce fameux patron dont on ne sait pas s’il s’agit d’un top ou d’un flop! Dans ce numéro, pour moi, c’est ce patron de t-shirt. J’aime beaucoup la version en maille vieux rose (même si je la porterai, encore une fois, plutôt sur un pantalon), par contre, je suis très sceptique devant cette version sombre et métallisée. Et les découpes qui reviennent sur le devant juste au niveau des hanches ne sont-elles pas un peu suicidaires pour quelqu’un déjà bien fourni en hanches?… Bon, ben voilà, en écrivant, j’ai ma réponse : c’est un flop!!

5 – La robette du mois : toute simple, trapèze, assez courte. Encore une fois, le combo décolleté sage et gambettes mises en valeur est vraiment devenu ma valeur sûre. Depuis l’allaitement, je n’ai plus trop de quoi miser sur mon décolleté! Donc, cette jolie robe me paraît tout à fait indiquée pour appuyer une jolie silhouette et attirer le regard sur les jambes! Et la simplicité de la coupe fait qu’elle peut se permettre bien des fantaisies. Personnellement, je ne suis pas adepte des festons, mais en faisant des bordures toutes droites, je pense qu’elle peut être déclinable à l’infini. D’ailleurs, c’est une variante de la tunique n°3… preuve que le patron m’a vraiment tapé dans l’oeil.

6 – Le basique du mois : ce pantalon, entre le slim et le legging. Selon la matière utilisée, il peut sans doute, comme la robe précédente, avoir des allures très diverses. A garder sous le coude.

Voici donc ma petite sélection, dans ce numéro de décembre. Avez-vous repéré d’autres choses? Et que pensez-vous des modèles que je cite? Comment les interpréteriez-vous?

J’ai jeté un coup d’oeil au prochain numéro, qui sort le 11, et j’ai noté deux-trois petites choses qui me plaisent bien. Mais si je n’ai pas ressorti ma machine à coudre d’ici sa sortie, je me freinerai pour l’acheter… J’ai déjà une très belle collection, et plus le temps de rien faire! J’aimerai beaucoup vous faire aussi un retour sur les numéros de La Maison Victor, ça me permettrait en prime d’avoir vos avis sur certains modèles que je n’arrive pas bien à imaginer en vrai!

J’espère vraiment enfin réussir à revenir ici régulièrement, car j’en ai vraiment envie, et besoin. Ma petite bulle me manque, et les contacts avec vous aussi! Je pense que le grand gilet en point reliéfé dont je vous parlais ici sera bientôt terminé, espérons que vous le verrez avant 2016!!

Bon week-end et bonne Saint Nicolas à vous toutes!

24 comments

  1. Filomenn says:

    J’aime énormément la tunique 1, le dos est superbe !! mais pas vraiment compatible avec mon job non plus ! mince. la tunique 4 est à mon avis un flop… trop risquée comme coupe… difficile à porter en plus j’imagine.

    Personnellement, j’ai craqué pour le dernier Maison Victor, la robe danseuse est tellement jolie !

    • mathilde says:

      Eeh oui, on les aime, les marmots, mais que de sacrifices, hein! Tant pis, la tunique avec les omoplates à l’air ne sera pas pour nous… Le grand t-shirt non plus, je pense! Vu les 2-3 réactions, il semblerait boen que ce soit trop risqué!! 😉

  2. Déborah says:

    Difficile en effet de revenir… mais tu vois te lire fait partie des « petites poésies » de la vie! J’espère vraiment que tu trouveras le temps de revenir plus souvent ici car cette petite bulle nous (me) manque à nous (moi) aussi.

    Deux ans déjà… et toujours aussi sensible aux modèles de chez burda! J’ai toujours du mal à voir le potentiel de chaque modèle. Alors j’attends de voir tes interprétations (enfin si tu trouves 5minutes pour coudre, pas facile avec la machine au fond d’un carton et le coin couture pas encore installé).

    Ça me plairait bien de finir l’année par un grand gilet en point reliéfé, moi.

    Bonne saint Nicolas et surtout à petit Monsieur pour qui se sera une première.
    A très vite alors. Bises

    • mathilde says:

      Le gilet avance, je n’ai plus qu’à assembler les diverses pièces! Mais comme en encore une fois j’ai choisi un truc avec plein de bandes de côtes, c’est quand même pas pour demain…!
      Quoi qu’il en soit, je fais tout pour essayer d’être opérationnelle pour 2016! J’aimerai vraiment parvenir à avoir un peu plus de temps pour moi… Mais j’imagine que tu vois très, très bien où peuvent résider les difficultés…!
      Bon avent à toi aussi!

  3. Marie* says:

    Bonne Saint Nicolas a toi 🙂 J’espère que ce commentaire apparaîtra… Je me rends compte que certaines fois mes commentaires n’ont pas été enregistrés (notamment celui sur le poème d’Eluard…)bref! bisous*

  4. Céline says:

    Bonne Saint Nicolas en retard!
    J’aimais cette fête étant enfant (quand j’habitais dans le Nord).
    Le poème est très beau, moi je ne le connaissais pas.
    Je dois avouer que je suis une nulle en couture (super nulle en dessous de débutante), le tricot pareil… mais j’ai très envie d’apprendre! Et ton blog, mal-grès que je ne connais pas grand chose dans ce domaine, je l’aime beaucoup et le lis depuis plusieurs mois maintenant. Ton univers est vraiment joli, apaisant et j’aime ta philosophie de vie, moins de consommation, des plaisirs dans les petites choses du quotidien qu’on oublie parfois de voir. Je suis une adepte d’Emmaüs moi aussi! n__n
    Bon courage pour fignoler l’aménagement, je suis certaine que tu sauras créer un foyer douillet pour vous 3 (oups je veux dire 4 avec Félicie bien-sûr)! Bises.

  5. Meugleu says:

    Ah Burda.. Dans un grand élan couturesque je m’étais abonnée il y a deux ans mais je n’ai jamais rien cousu. Oui c’est un peu la honte. Mais ils sont tous bien rangés pour le jour où j’aurai un coin couture… et une licorne! 🙂

  6. Aurore says:

    Snif… Ils ne fêtent pas la St Nicolas dans l’Ouest. Certes je le savais mais bon, snif quand même !
    Je dis oui à toute ta sélection sauf le tee qui fait vite mémère… Ça sent le fail et la déception !
    De mon côté, je vais un jour commencer la salopette short Paulinealice dans un velours charbon et tricoter un pull noir et rouge façon mariniere pour finir la tenue. Sinon mes autres objectifs de l’hiver sont de trouver un patron de tunique avec manches evasées pour un top en flanelle faussement sage et un patron de robe chasuble pour jouer à Emma Peals à toutes les sauces… Sais pas si c’est très parlant mais si tu as des pistes, je prends

    • mathilde says:

      Décembre sans st Nicolas, c’est dur, hein? Chaque année j’ai le cafard si je ne suis pas à Nancy à cette période… Mais bon, ma mère m’envoie des pains d’épices à son effigie, alors je me console comme je peux! 😉
      Pour le t-shirt, je pense que je ne vais finalement pas le tenter!! Trop grosse prise de risque, je passe mon tour! 😉
      J’ai en tête un modèle de tunique à manches évasées, au style terriblement 60-70, dans un burda de 2009 ou 2010w avec une encolure fendue: mais je sais pas si c’est exactement ce que tu cherches?

      • Aurore says:

        Oh la la… Oui c’est exactement ça que je recherche… aurais-tu l’occasion de m’en dire + sur ce modèle ? J’avais trouvé le même St Nicolas en pain d’épices à la Défense où je travaillais à l’époque… mais là, je ne trouve point… snif ! Ta maman assure !!!!

        • mathilde says:

          Alors, après un coup d’oeil (très rapide) à mon récapitulatif, je vois la tunique 135 du burda de juin 2009, et la tunique121 du burda d’avril 2009. Si tu tapes ces références, tu peux peut-être voir un dessin technique? Ya peut-être encore d’autres patrons dans des burda plus récents, mais je t’avoue que j’ai pas trop le tps de feuilleter mon récap en détail!
          Ça te semble correspondre à ce que tu as en tête?

  7. Mademoiselle M. says:

    Hello Mathilde! Contente de te lire!
    Tu es contente de ton nouveau chez toi? Un peu de patience, tu le trouveras bien vite ton petit coin couture… J’ai dû céder le mien pour aménager le petit nid de notre futur petit loup mais tracasse que j’ai fait de la place dans une armoire de la salle à manger pour mon matos de couture : vivre sans était juste inenvisageable! lol
    Sinon pour ce Burda, je dois dire qu’il ne m’emballe pas trop. J’avais relevé comme toi la blouse/robe avec les jolis plis dans le dos mais je suis pas sûre que ce serait très seyant sur moi et la tunique toute simple mais sans plus d’enthousiasme. Comme Filomenn, je pense plutôt craquer sur le numéro de la Maison Victor ce mois-ci… Hâte de revoir tes créas par ici! Bonne journée!

    • mathilde says:

      Bon, moi, j’ai craqué sur les deux!! 😉 mais je n’aurais sans doute le teps de rien faire avant 2023, mais bon… Tu comprendras ça dans quelques mois!! 😀
      Plus sérieusement, je ne savais pas que tu étais enceinte!!! Ça m’apprendra à snober internet!! Je suis ravie pour toi!!! Félicitations! 🙂

  8. nath 7683 says:

    Bonjour Mathilde. Je ressaute le pas pour écrire . tu me motives beaucoup pour la couture vêtements ou j ai encore difficultés pour le choix tissus et ce que sera le rendu . ( depuis une grosse année je suis un peu plus dans les cabas) Sinon une question me taraude , comment trouves tu les modèles ( catalogues …) de phiphi , j étais grosse adepte et fidèle comme toi ; je déchante un peu . Donc je puise l inspiration dans mes anciens ( un placard entier !). j espère que tu aura un petit moment pour me donner ton avis , merci . Nath

    • mathilde says:

      Je suis du même avis que toi concernant phildar : depuis un an ou deux, j’ai du mal à trouver des modèles intéressants dans leurs catalogues, qu’il s’agisse des modèles enfant, bb ou femme. Donc comme toi, je puise dans mes réserves (conséquentes!!)!
      Pour ce qui est des matières et de l’anticipation du tombé en fonction des tissus, je te rassure (ou pas!), pour moi c’est ce qui est le plus difficile en couture, et seule une longue expérience er de nombreux ratés permettent de tirer des conclusions utiles! Et malgré des années de couture et je ne sais combien de ratés, j’ai encore de cuisants échecs pour cette raison!!

  9. Tiphanie says:

    Toi aussi tu nous manques Mathilde !
    D’ailleurs est-ce que tu as un compte instagram ? Car à défaut de pouvoir poster un billet sur le blog, une simple photo d’en cours permettrait de garder le lien facilement 🙂

    Pour ma part je suis obsédée par les modèles Deer and Doe et Colette pattern donc tant que je n’aurais pas cousu deux trois modèles de chaque je n’arriverai pas à passer à autre chose.
    Sauf peut-être pour le magazine Ottobre pour les petits marmots pourquoi pas ! Je vais me faire offrir une surjetteuse pour mon anniversaire en janvier (pourvu qu’ils m’offrent aussi du temps libre pour en profiter, comprendre des heures de garde de baby boy!!), il parait que ça change la vie des couturières ! J’ai hâte !

    Je te souhaite un bon emménagement et il me tarde de te relire à nouveau car j’aime énormément ta plume et ta sensibilité !

    Bises

    Tiphanie

    • mathilde says:

      Eh non, je n’ai pas de compte instagram… C’est un peu trop direct pour moi, j’aime la distance que procure l’écrit, et avec IG, c’est surtout le visuel qui importe… alors tant pis, je suis une blogueuse hors-jeu! 😉
      Concernant la surjeteuse, finalement moi je me suis défaite de la mienne : je n’ai jamais réussi à l’investir sérieusement, et je manquais de place. Depuis que j’ai ma pfaff, qui me fait de très belle finitions, je ne ressentais plus le besoin d’en avoir une. Mais si un jour j’ai mon vrai atelie, je me laisserai sans doute tenter de nouveau. Mais cette fois j’achèterai neuf, avec des cours de prise en main!!

  10. Redlaeti says:

    Alors, j’ai fait le modèle 1 en robe et j’ai trop galéré pour le dos qui a fini en fronces et j’ai aussi cousu le 4 qui est carrément un gros flop, ça tombe mal, c’est trop bizarre ( je ne me croyais pas si mal fichue 😉 )

Répondre à Tinou Annuler la réponse