Burda mai 2016

Aaah, Burda… Je n’avais pas évoqué ce magazine depuis un moment, mais le dernier sorti m’a emballée! J’essaie de ne pas les acheter systématiquement, et de ne craquer que si je vois un patron vraiment intéressant que je ne trouverai nulle part ailleurs, ou au contraire si de nombreux basiques rapides à coudre et facilement déclinables sont proposé. Dans ce numéro, j’ai trouvé un peu des deux, il m’aurait donc été impossible de passer à côté! J’ai particulièrement aimé la série « Freestyle », où se côtoient dentelles, denim et jersey, avec des coupes féminines mais pas trop ajustées, comme j’aime…

Plus en détail, voilà ce que ça donne (j’ai eu du mal à choisir parmi les dessins techniques, vous allez en voir certains en doublons avec juste une adaptation différente, mais j’avais trop de mal à en éliminer… Je n’ai d’ailleurs pas su hiérarchiser mes coups de coeur!) :

1mai2016

1- le combishort des vacances: j’adore les combinaisons et les combishorts, malgré les contraintes pratiques que ça implique lorsqu’on va aux toilettes… Celui-ci me plaît car il est en jersey, et que, couplé à l’élastique à la taille, ce soit être très confortable… Sans parler du détail des bretelles dans le dos! Le patron est présenté aussi sous forme de haut (no6 ici) et de robe drapée sur la hanche, et chaque version me plaît également!

2- le doute du mois: j’ai toujours eu un intérêt pour ce genre de haut, tout en étant très sceptique : qu’est-ce que ça donne, toute cette matière sous les bras?

3- le faux basique du mois: j’aime la coupe faussement simple, avec le drapé qui donne un côté original et inattendu à tout ça. Je ne suis pas certaine de réussir à porter ce genre de chose, mais je trouve l’idée originale!

4- le coup de cœur du mois: aaaah, cette petite tunique, je l’aime beaucoup! Je vous ai déjà parlé de mon uniforme préféré depuis la naissance de mon fils (slim ou jupe serrée en bas, joli haut ample et féminin), et ce patron me semble être un très bon candidat dans la catégorie des hauts. Portable au boulot comme à la maison, au printemps ou en automne, une bonne valeur sûre à tester dès que possible.

5- la surprise du mois: je n’aurais jamais pensé un jour aimer un modèle de jupe-culotte, mais force est de constater que c’est le cas! J’ai dû m’habituer à en voir ici et là, et l’empiècement festonné des hanches de celui-ci me plaît beaucoup. De plus, j’imagine très bien ce genre de bas pour l’été, porté avec des sandales et un marcel coloré (comme le no6, par exemple), pour une journée touristique à Lisbonne (ouiouioui, viré en amoureux prévue pour le mois de juin!!! Youpiiii!!) ou un après-midi bac à sable avec mon fils (oui, bon, j’avoue, ça m’enthousiasme un peu moins!). Qu’est-ce qu’on disait juste avant? Confortable et féminin? Bah voilà, on y est!

6 et 7- les vrais basiques du mois: En été, j’aime les jeux de bretelles (même si trouver le soutien-gorge adapté n’est pas toujours évident), j’aime les coutures rapides et faciles, et j’aime les petits hauts à porter sur un short (comme le no10) : ces deux hauts répondent à mes critères favoris, et j’aime particulièrement le pli creux du no7, qui est d’ailleurs aussi présenté sous forme de robe (tout aussi jolie).

8- la bizarrerie du mois: oui, je sais, c’est LE patron improbable du mois. Mais en l’imaginant fermé par une couture au milieu, et porté sur un short, je pense que ça peut être joli. Et surtout, ça laissera l’air passer les jours de grosses chaleur.

9- la moutonnerie du mois: eh oui, à force de voir une certaine veste au col dégoulinant et à la taille élastiquée partout sur les blogs hypes, j’avoue que mon oeil s’est arrêté sur ce modèle présentant quelques similitudes… Je le trouve plus facilement portable que la veste Lupin, car moins téméraire stylistiquement parlant, et tout aussi joli (voir plus, au risque de me faire lyncher par les addicts…).

10- le chouchou de l’été : après les combishorts, c’est les shorts que je préfère, l’été. Et celui-ci, avec ses plis, sa ceinture et son revers, me plaît beaucoup beaucoup beaucoup!

Allez, c’est pas fini, on continue!

2mai20161

11- l’accessoire du mois: je couds rarement d’accessoires, mais en voyant ce sac frangé, je suis prise d’une envie de coudre du daim à franges et d’orner mes sacs de grigris perlés…

12- le classique du mois: une jupe présentée de façon originale, avec un mix de dentelles et denim, que je trouve assez réussi. Au-delà de ça, la coupe droite et simple de la jupe en fait un incontournable toujours bon à avoir dans ses archives (même si j’en compte déjà une dizaine de ce genre…).

13- la robe que je pourrais porter: drapée, portefeuille, pas trop ajustée, avec des poches et des manches kimono : beaucoup de détails qui m’attirent plus les uns que les autres… Est-ce que tous réunis dans un même modèle ça fait trop?..

14- la robe que je ne pourrais pas porter: je la trouve adorable, elle a ce côté jeune fille sage des années 60 que j’évoquais à propos de ma robe Bleue, mais il faut être objective : une robe ajustée, quand on a un enfant en bas âge, c’est juste la torture assurée toute la journée. A réserver donc pour les sorties en amoureux (mais dans ce cas, qui se présente trop rarement, j’avoue préférer les robes moins sages!!).

15- la fausse modeste du mois: elle paraît toute simple, mais elle cache un joli décolleté arrondi dans le dos, et, réalisée en dentelle comme le propose Bubu, je la trouve vraiment charmante.

16- la master piece du mois: à rallonger, pour ma part, car proposée en taille courte. J’adore les cabans, et celui-ci, court et estival, me seduit beaucoup!

17- la blagounette du mois: le poncho consisistant en un rectangle avec une fente pour l’encolure, hyper court de surcroît, nous rappelle que, malgré cette pléthore de jolis modèles, ouiouioui, on est bien chez Burda! Ce patron marque aussi pour moi l’entrée du magazine dans l’ère de l’été : généralement, les numéros de juin et juillet regorgent de fausses bonnes idées comme celle-ci, je suis d’ailleurs impatiente de découvrir les prochaines trouvailles de Mme Burda! (Enfin, je ne jetterai pas la pierre à celle qui se coudra un spécimen de ce genre… Suivez mon regard…!)

Je n’ai pas évoqué les grandes tailles, mais pour celles qui sont concernées, ça vaut le coup de jeter un coup d’oeil, j’ai trouvé les patrons proposés super intéressants, et les photos de présentation carrément alléchantes…

Je passe aussi la page concernant les headbands, qui résonne en moi comme l’appel de la forêt sur le loup domestiqué… Avec mes cheveux qui atteignent une longueur de nouveau « travaillable », combiné à l’arrivée des beaux jours, me (re-)viennent des envies de foulards dans les cheveux, de bandeaux tressés et autres babioles textilo-capillaire! Oui, cet été, vous allez me vêtue de daim frangé et coiffée de foulards hippisants : c’est la bohème qui me gagne!

Si ma présentation vous a donné envie de posséder cette pépite, n’attendez pas trop longtemps car le prochain sort jeudi. Et, si j’en juge par les aperçus entrevus ici et là, ce n’est encore pas en juin que j’économiserai 6€50… Ou, au contraire, peut-être trouvez-vous que je m’enthousiasme bien facilement et qu’il n’y a rien de très intéressant là-dedans : je le conçois sans problème, je pense que mon enthousiasme est aussi en partie provoqué par l’envie de m’habiller de façon ESTIVALE!! (oui, moi qui adore l’automne-hiver, ses fringues sombres et ses multicouches, j’arrive au moment charnière ou, au contraire, j’ai envie de rejeter tout ça en bloc pour sortir nu-pieds avec un bout de tissu tout léger comme seule fringue sur mon dos bronzé!!) (généralement ça dure trois semaines, et dès que la température dépasse 23 degrés, je me languis de nouveau de l’automne…)

Bonne semaine à toutes!

14 comments

  1. Hélène says:

    J’aime plusieurs de ces modèles, mais je déteste l’idée de devoir les décalquer sur une carte géographique illisible! J’ai toujours du mal à comprendre le charabia des couleurs et des traits dans les magazines Burda.

  2. Nanou says:

    ah mais votre article me donne encore plus envie d’apprendre à coudre, et ce que vous montrez correspond tout à fait à mes envies du moment.
    Est ce que vous pensez que les modèles de débardeurs et de blouses sont accessible pour une plus que débutante ?

    Quand au faut d’avoir envie d’être en été, et dés qu’il fait 25° attendre l’automne , je suis pareille !

  3. Laissons Lucie Faire says:

    Ça faisait quelques mois que je ne n’avais pas acheté Bubu, déçue par les derniers numéros, mais j’ai aussi craqué sur le numéro de mai. Mes modèles préférés sont le caban et la robe à découpes en biais. Pour la jupe culotte je ne suis pas convaincue. Je sais s’il ne faut jamais dire jamais, mais je ne pense pas que j’en porterai une de si tôt.

  4. Servanne says:

    J’ai acheté aussi le numéro du mois de mai, pour les pièces suivantes : Le spencer, classique, mais j’ai un nombre incalculable de vestes de ce genre. Elles se marient tellement bien à un top/chemisier et jean. Je trouve que ça fait classe.
    Pour les tops aussi, car je n’en n’ai pas assez.
    Et pour ton doute du mois…. qui a semé le doute aussi dans mon esprit. Je me demande si ça ne donne pas trop chaud d’avoir du tissu sous les bras. Alors je me suis dit qu’il y avait certainement moyen d’inverser le truc. Avoir le tissu au dessus, et les ouvertures en dessous en faisant une jolie couture apparente sur l’épaule avec un fil contrastant. Pourquoi pas?
    Et si jamais je retrouvais une taille de guêpe, la combinaison pantalon, je trouve ça sexy à souhait.
    Belle journée à toi.

  5. Marie* says:

    Ah bon, tu ne préfères pas le bac à sable à Lisbonne ?Je vois que tu n’as pas dépensé t’es sous pour rien et qu’on va voir de la couture!!youpi!bisous*

  6. Marie says:

    « A cause » de ta revue, je viens d’aller chercher ce burda, surtout pour la veste à col « dégoulinant » (J’aime beaucoup la marque deer and doe, mais je partage ton avis sur le fait que celle ci soit plus passe partout. Par contre, les explications seront sans doutes plus alambiquées chez Mme Burda…) et les jolis tops. Comme j’avais été déçue ces derniers mois, j’avoue que celui-ci je ne l’avais même pas ouvert chez le libraire!

  7. Déborah says:

    Je ne partage pas le même enthousiasme que toi. Il faut dire aussi que je ne montre jamais mes gambettes, ne dévoile pas mes épaules, ne porte pas de choses très ouvertes ou courtes donc pour le coup ce bubu n’est décidément pas fait pour moi.
    Que vas-tu coudre en premier? La combi, le short!? Ou peut-être es-tu déjà en train de te confectionner le sac:-)!?

    Juste pour savoir, comme ça, hein! Un petit billet tricot est prévu pour dans pas longtemps?:-))))
    Ou bien la couture a pris une place plus importante ces derniers temps?…

    Bonne journée. Bises

  8. Manue says:

    C’est marrant, je n’avais pas acheté non plus ce magazine depuis plusieurs mois et j’ai craqué sur de nombreux modèles de celui-ci également et l’ai acheté la semaine dernière… maintenant il va falloir que je me lâche sur les tissus, je pense commencer par la veste esprit perfecto 😉

  9. laure says:

    Ah mince ! Tu m’as bien donné envie de l’acheter celui là mais je ne rentre que vendredi de vacances en Sicile (oui pauvre de moi …) ! Espérons qu’il y sera encore car il semble être fort bien pourvu en basique travail et enfant compatibles ! Merci pour cette review très utile.je t’embrasse !

  10. Elisabeth says:

    Je me sens moins seule tout d’un coup! Car moi aussi dès que la temperature dépasse 23 degrés, je rêve d’automne ou de début de printemps:-)

  11. sandra says:

    Tu vas rire mais je l’ai acheté la semaine dernière (et je serais chez mon marchand de journaux la semaine prochaine pour celui de juin. Mamamia cette robe taille empire à bretelle ajustée j’en rêve déjà) et comme toi j’ai craqué sur ce numéro (histoire de redonner une chance à burda) principalement pour le combi short et la veste style lupin que j’aime (plus)…
    Je n’avais pas forcément flash sur les autres modèles mais ton article m’ouvre d’autres perspectives merci 😉
    J’ai hâte de m’y coller ^^

  12. mamikou says:

    merci pour ce long article,abonnée à la revue cette année,je guette la boîte aux lettres!et ce dernier burda m’a comblée….entre les projets pour mes très grandes filles et moi même,j’avais déjà décalqué plusieurs modèles…..il n’y a plus qu’à dénicher les tissus adéquats! Je trouve qu’en cherchant dans nos burda,on peut sortir des sentiers battus…..car on retrouve un peu toujours les mêmes modèles dans la bloggosphères! Merci encore pour la fraîcheur de vos articles! bonne continuation,belle couture!

  13. Audrey Roma says:

    Merci Mathilde pour cette revue de presse et vive Bubu! Le numéro de mai est en effet très riche. Je verrais bien la robe numéro 13 dans une soie lavée repérée dernièrement chez Toto pour apporter la fluidité nécessaire à ce modèle. Les vestes et hauts sont également très bien (j’adore les décolletés dos et les dos travaillés!).

    Moi aussi j’essaye de ne pas l’acheter systématiquement suivant des critères similaires aux vôtres, d’autant que la médiathèque que je fréquente a eu la bonne idée de s’y abonner (je soupçonne une bibliothécaire – que je n’ai pas encore identifiée – d’être une couturière à ses heures perdues).
    J’espère encore trouver le Burda de mai en kiosque. Sinon, je file à la médiathèque!

    Bonne préparation de la valise pour Lisbonne ! Je garde un excellent souvenir de cette belle ville. Outre la ville en elle-même, on y mange très bien et les lisboètes sont adorables.Donc enjoy Lisbonne !

  14. melllllusine says:

    Et bien ce burda est le premier de mon abonnement et je ne suis pas déçue! J’ai commencé par les modèles fillettes de mon côté, la petite robe trapèze toute simpe, comme je ne connais pas bien ces patrons, il vaut mieux! J’ai beaucoup aimé ce jeunde bretelles dos vu sur plusieurs modèles. .. hâte de voir ce que tu vas coudre en premier en modèle femme car je ne sais pas me décider!

Laisser un commentaire