Robe Sureau

Patron : Deer&Doe ■ tissus : Reine ■ boutons : brocante

A voir ces photos, on dirait presque que je suis en forme, rayonnante de santé et de dynamisme, non? Alors, je casse tout de suite le mythe, j’ai juste profité d’un petit moment de répit entre deux quintes de toux pour essayer de me donner un visage humain, histoire de prendre enfin les photos de cette robette terminée depuis plusieurs jours. Dès cet article publié, je retournerais à mes Pchiit nasaux et autres réjouissances microbiennes. Chouette.

Bon. Je sais. Cette robe, vous ne voyez qu’elle depuis plusieurs semaines, vous n’en pouvez plus, à croire que le blogosphère a été atteinte d’une deer&doeite aigüe… Mais zut, pourquoi n’y aurais-je pas droit, moi aussi, à ma petite robe Sureau, hein?!

En fait, j’avais vu cette robe en avant-première chez Mag, un jour où je passais l’après-midi chez elle, et j’avais été emballée. Moi qui n’avais pas touché à ma machine à coudre depuis plus d’un mois, en voyant cette robe, j’ai soudain eu plein d’idées pour me l’approprier.

Du coup, en attendant le lancement officiel de la marque et la vente des patrons, je suis allée faire un petit tour à Montmartre, histoire de choisir un beau tissu pour me faire cette robe. Au départ, j’avais décidé de la faire grise, pour aller avec un tissu fleuri bordeaux sur fond gris que j’avais en réserve. Je suis donc partie, avec mon petit coupon dans le sac, à l’ascension de la butte. Hélas, après avoir fait trois-quatre magasins, je n’avais toujours pas trouvé mon bonheur : les gris étaient trop foncés ou trop clairs, les tissus trop souples ou trop rigides, bref, j’ai abandonné mon idée de départ. Et je me suis dit que, pour une fois, je pouvais bien me faire plaisir, c’était tout de même ma réconciliation avec Germaine qui était en jeu! Donc j’ai finalement craqué sur un mini-coupon de ce joli liberty rose et noir, et sur une popeline juste souple comme il fallait, chez Tissus Reine.

La suite s’est déroulée comme sur des roulettes. Je dois dite que, pour moi qui ne suis pas du tout habituée aux patrons pochettes mais davantage rodée au déchiffrage des planches Burda, dans lesquelles quinze mille lignes se croisent et s’entrecroisent, le report des pièces a été un moment de pur bonheur (ou presque, n’exagérons rien, tout de même!). Pour tout vous dire, j’ai même hésité à découper directement le patron, mais une petite voix m’a retenue, en me disant que, tout de même, ce serait dommage de flinguer ce joli papier si finalement la taille n’était pas la bonne…

Une fois le patron décalqué, j’ai donc découpé mon tissu. Là me vient le reproche principal que je ferais à ces patrons : les marges de couture sont comprises dedans. Je pense que c’est une question d’habitude, et que c’est normalement sensé être un gain de temps, mais, j’avoue, moi je déteste ça. Je préfère faire moi-même mes petites marques sur le tissu, c’est une étape que j’aime bien, et je trouve que, si c’est fait méthodiquement et proprement, ça permet une meilleure précision. Là, comme j’ai voulu éviter de flinguer mes ciseaux à tissu en coupant le papier, je me suis un peu écartée du trait en découpant, et je crois que certaines pièces en ont pâti… Pour celles qui ne sont pas des psychopathes des ciseaux, cela doit sans doute être plutôt un avantage, mais, que voulez-vous, on change difficilement une habitude vieille de dix ans…

Bon, une fois mes pièces découpées, je me suis emparée du joli livret d’explications, et je me suis contentée de suivre bêtement les indications. Là est le vrai plus des patrons de cette marque : les explications sont abondamment illustrées, ce qui les rend totalement transparentes même pour des débutantes (mais non, Mme Burda, ne prenez pas ça pour un reproche subliminal qui vous serait adressé!), et les étapes sont logiques et simples. Evidemment, j’ai fait le patron niveau 1, il est donc normal que ça m’ait paru très simple, mais, ayant eu accès aussi aux livret des autres patrons, je sais que je peux généraliser ce commentaire à toute la série.

Une fois le corsage terminé, j’ai procédé au premier essayage. J’ai opté pour la taille 36, qui correspondait le plus à mes mesures, et qui est ma taille du commerce (et aussi ma taille Burda). Je suis nickel dedans, mais c’est vraiment pile poil! Si je veux la porter dans les mois qui viennent avec un petit damart en-dessous, comme je l’ai fait pour les photos, il n’y a rien de trop! J’ai eu une petite crainte durant l’essayage : j’avais lu que les patrons étaient pensés pour des personnes de 1,68m et, comme que je fais plutôt 1,75m, j’avais d’emblée allongé la jupe (a priori j’ai de grandes gambettes pour un petit buste) mais pas le corsage, qui m’a parut vraiment court lorsque je l’ai essayé sans la jupe. Bon, finalement, une fois la robe totalement terminée, le problème ne se pose pas : la taille est un peu plus haute que ma vraie taille, mais ce n’est pas du tout choquant, et je ne regrette pas d’avoir rajouté 5cm en bas de la robe. (Oh là là, je dois commencer à me faire vieille, si maintenant je rallonge les patrons!!)

Concernant les modifications, à part ces quelques centimètres en plus, je n’ai rien changé au patron. J’ai juste ajouté des petites pattes boutonnées aux manches, pour faire un rappel avec le corsage. J’hésitais à faire une ceinture avec le tissu liberty, mais ça ne donnait pas grand’chose, c’était plutôt dommage de couper la robe comme ça, au milieu. Je ne suis pas tout à fait convaincue de mon option… Qu’en pensez-vous? J’avais aussi pensé à faire une lisière en liberty au bas de la robe, mais je trouvais ça un peut trop rectiligne… Monsieur trouve les petites pattes de manches très jolies, donc pour le moment, je suis son avis, et je les garde. A voir.

Voilà, j’ai fini mon roman à propos de cette petite robe Sureau*, qui entre dans ma garde-robe en tant que petite robe un peu classe, parfaite pour tous les jours avec un gros gilet, ou pour une soirée avec un beau chignon – un peu dans le même genre que ces deux-là.

C’est dommage que vous ne voyiez pas mieux les boutons, car ils sont super mignons… Il y a un motif de petite fleur découpé sur chaque.

Et Germaine, me demandez-vous, comment a-t’elle vécu ces retrouvailles? Eh bien, Germaine bénit Nessie, qui l’a sauvée de la poussière sous laquelle elle commençait à être ensevelie! D’ailleurs, je n’ai pas laissé passer deux jours passer avant de remettre à nouveau une robette sous son pied de biche!

Bon, sur ce, je retourne à mes tisanes et à mon tricot… Je suis totalement aphone, ce qui pose sacrément problème pour mon boulot!! Enfin, l’avantage, c’est que, à force de rester échouée sur mon canapé à m’extasier devant les poses totalement indécentes que prend mon chat, j’ai déjà presque fini le dos de mon fameux pull!

Bonne soirée à toutes!


*Suis-je la seule a avoir été marquée dans mon enfance de façon indélébile par les fabulettes d’Anne Sylvestre? Rassurez-moi, vous aussi, vous entendez cette chanson de façon systématique dès que vous lisez ou entendez le mot « Sureau »? Non?…

 

L’avis de Monsieur :

« Oooh, très jolie… La taille est parfaitement à la taille! (??) En tout cas, je ne la reconnais pas sur le dessin du site, elle est beaucoup mieux en vrai. Tu l’as beaucoup transformée, non? » (Ce qui est bien, c’est que je peux m’en faire 4 avec le même patron : si je change le tissu, il ne trouvera jamais ma garde-robe redondante!!)

68 comments

  1. Lu17 says:

    Eh bien ! Elle te va à ravir cette robe sureau. Excellent choix pour le tissu en popeline souple. Et surtout tu es très douée. Félicitations !
    Quant à la comptine je l’avais oubliée et pourtant elle est passée des comptes de fois dans les mange-disques de la maison ! Joli souvenir, merci !
    Soigne bien ton extinction de voix.

  2. Clotilde says:

    Une très jolie Sureau !! Très classique, mais alors, elle a un charme fou ! Tu la portes superbement !
    Et les pattes de boutonnage rajoutées ne sont pas de trop, je valide l’option 🙂

    Et je suis heureuse de savoir que Germaine est enfin dépoussiérée grâce à la talentueuse Eléonore – elle nous envoûte avec ces patrons ^^ ; Et j’espère que j’aurai l’occasion de voir d’autres cousettes Deer&Doe chez toi

  3. Melanie says:

    Elle est vraiment très réussie, j’aimerais beaucoup savoir coudre aussi bien que toi. Je pense d’ailleurs qu’elle est très bien comme ça et n’a pas besoin d’un rappel supplémentaire en liberty.
    Quant à Anne Sylvestre, c’est toute mon enfance !

  4. MaMi says:

    Je suis d’accord avec Monsieur, avec très jolie cette robe…
    C’est un modèle qui me plait bien, et j’aime ton adaptation: unie avec une touche de fantaisie.

    Bon rétablissement

  5. nessie says:

    Houuuu, ça y est ^___^. J’adore le résultat ! (et je ne connaissais pas la comptine mais ça y est je l’ai dans la tête pour toujours ><)
    J'aime vraiment beaucoup l'ajout des petites pattes de boutonnage 🙂

    J'espère que ça va aller mieux ! Repose toi bien !!!

  6. tassadit says:

    Ooooh, qu’elle est jolie: classe, sobre et féminine!
    J’ai aussi ce patron, j’attends juste d’avoir terminé la veste sur laquelle je suis en ce moment pour m’y attaquer et ta version me rend encore plus impatiente de m’y mettre…

    PS Les fabulettes d’Anne Sylvestre, voilà qui fait remonter bien des souvenirs 🙂

  7. Gwendolyn says:

    Tu n’exagères pas en disant que le report des pièces est un moment de pur bonheur, j’ai recopier Belladone et sureau et j’ai apprécié ce moment. Comme toi je n’aime pas trop couper mon tissu avec les marges de couture comprises dans le patron (pour être précise je recoupe au ras du papier avec la roulette). Sinon, ta robe est magnifique tu as eu raison de te faire plaisir. Les pattes boutonnées aux manches sont la 1ère choses que j’ai remarqué avant de lire ton article et je me suis dit que c’était très sympa.

  8. marionromain says:

    Je ne me suis pas du tout lassée de cette robe, je me demandais même plutôt si/quand tu te saisirais de ce patron. je constate que c’est chose faite. 🙂 Et j’aime beaucoup ta version. Cette robe, je l’ai beaucoup vue reproduite avec du tissu à motifs floraux, très romantique, et je trouve que tu l’as « chiquisée ».

  9. Isabelle says:

    Parfait ce rabibochage avec Germaine ! J’adore.
    Quant aux fabulettes d’Anne Sylvestre, elles sont encrées en moi, à tel point que j’ai acheté le cd pour les transmettre à mes filles.
    PS : je vais passer la soirée avec cet air en tête « donne moi tes fleurs oh oh oh donne moi tes fleurs »

  10. Marjolaine says:

    Très belle !!! Contente de voir que tu t’es réconciliée avec le pied de biche de Germaine 😉
    Moi aussi je ne couds que du Burda, et je suis incapable de coudre un patron avec les marges incluses… Mais comme je voulais quand même faire la Belladone (capriiice !), je crois que je vais investir dans une roulette à double marquage, et enlever directement les marges sur le patron…
    Et pareil, Anne Sylvestre m’a rappelé trop de trucs ! et surtout : j’en veux pas si c’est pas des nouilles, si c’est pas des nouilles j’en veux pas !!

  11. Marie* says:

    Elle est vraiment jolie cette robe, elle arriverait presque à me donner envie de me coudre un vêtement, c’est dire!! La dernière fois que j’en ai eu envie c’est en voyant ta robe Elodie. Il a fallu que je trouve le tissus, les boutons, puis j’ai tout découpé mais jamais rien assemblé (c’est pas cet été enceinte de 7 mois que j’allais le faire!!) et maintenant le patron et, surtout,, les explications ne sont plus disponibles…– Bref, je pense qu’un rappel de liberty serait, en effet, joli sur le bas de la robe. Pourquoi, puisque la ligne ne te plaît pas, ne pas faire une patte en bas, sur un des côtés pour rappeler les manches (très chouettes comme ça!) en plus comme tu as de jolis boutons ce serait sympa!! Je pense que ça l’égayerai un peu!En tous cas, elle est pile poil à ta taille!! Tiens, je me rends compte que je dis la même chose que Môsieur!! Même pas fait exprès! En plus je vois que ça te laisse perplexe! Je m’explique, il n’y a pas un petit pli, elle te moule parfaitement! Bref! A refaire, puisqu’il n’y verra que du feu;)

  12. annie says:

    la couleur est très belle

    mais je reproche à ce patron de faire plein de plis moches dans le dos, sous les bras.

    je les ais vus sur les autres photos, et aussi sur les tiennes alors que tu es une couturière très forte !

    c’est un constat général des patrons de deer and doe : ils plissent sous les bras (la robe aussi qui a un trou dans le dos, les plis dans le dos au niveau des épaules c’est pas terrible)

    cependant, si on ne regarde pas ces plis, c’est très joli comme forme, et ta version a des très jolies couleurs

  13. Mademoiselle M. says:

    Coucou Mathilde! Décidément je ne me lasse pas de la voir moi cette petite Sureau. Partout où elle fleurit, elle me met dans sa poche! Celle de Mag était aussi à tomber… Prends bien soin de toi et montre nous vite ton pull et l’autre nouvelle robe! J’ai hâte de les voir! Bises

  14. domyR974 says:

    ohhh tu es adorable dedans !!! du coup je n’ai fait ni une ni deux… j’ai sauté sur la commande du patron !!! MERCI de nous l’avoir fait voir !!! et non je ne l’avais pas vue avant !!! bon, dans mon ile… on ne suit pas à fond les nouveautés !!!! et je te lis toujours avec autant de plaisir !!! à quand un roman ??? bisous

  15. christine says:

    Elle est super jolie et j’aime bien la touche de violet supplémentaire au poignet. Je suis un peu comme toi, j’ai un peu de mal avec les coutures comprises mais c’est juste une habitude à changer.

  16. Isa says:

    Et bien encore une idée commune ! ..Je vais me la faire, dans un tissu léger mais au tombé un peu lourd, histoire que la taille haute ne remonte pas sous le menton ! Sur toi c’est parfait ! Comme dab 😉

  17. La Biche says:

    Elle est parfaite ! Déjà chez Mag j’ai complètement craqué alors… je n’aime pas le noir et n’en porte jamais mais ici avec le contraste des petites pattes de manches et boutonnière… tu es magnifique ! Si seulement je savais faire ça !

  18. Amélie-mélo says:

    Les petites pattes donnent tout son charme à la robe. Sans, elle serait peut-être plus fade. Anne Sylvestre a aussi bercé mon enfance, et cette chanson me tourne dans la tête avec toutes ces robes Sureau 🙂

  19. muenzeeins says:

    j’adore!! elle est très très réussi! j’aime beaucoup le contraste avec la patte de boutonnage et l’idée d’en faire un rappel au niveau des manches est très chouette, donc garde les pattes là, ça donne très bien….
    ah lala, faut vraiment que je passe ma commande aujourd’hui 🙂
    et sinon j’adore les fabulettes!! petite c’était le disque avec les nouvelles fabulettes (« c’était un petit sapin, pique pique pique etc… »)…et maintenant ce sont mes garçons qui l’écoutent et on en a découverte d’autres… par contre sureau je ne connaissais pas d’elle, donc je vais vite rectifier cela :)…
    bon rétablissement des microbes!!

  20. Ninina says:

    Ah ben c’est malin, j’ai Anne Sylvestre en tête maintenant, va vraiment falloir que j’installe ma vieille platine vinyle pour réécouter mes vieux 45 tours !!
    Elle est très belle cette robe, la plus jolie version que j’ai vue jusque maintenant, bravo !

  21. theladyonthemoon says:

    Trop jolie!
    Le résultat est superbe! C’est une bonne idée, ces petites touches de Liberty!
    Je viens de recevoir la robe Sureau ce matin et j’ai déjà acheté le tissu, trop pressée!! Je n’ai pas échappé à la deer-and-doeite aigûe qui a envahi la blogo! Et pour le moment, je ne m’en lasse vraiment pas!
    Bon rétablissement!

  22. papivole says:

    premier com ici et pourtant…. tu me parles d’anne sylvestre, je ne peux résister! j’écoutais enfant et c’est maintenant ma fille et les bébés que je garde qui profitent des fabulettes… et de la petite josette biensûr!
    Bon, sinon la robe, j’adore!

  23. Nath says:

    Ca y est, je n’ai pas pu résister non plus ( à force de, à force de ….les voir ces jolies robettes) : j’ai commandé la Sureau et la blouse Airelle et ce n’est certainement pas la tienne qui va me faire regretter mon achat…trop jolie !
    Soigne toi bien et profite de ce repos forcé….

  24. Dounette says:

    On s’en fiche que cette robe ait été vue partout sur le net, elle est VRAIMENT canon. Et tu parlait dans le post précédent des robes sessun dont tu rêves… Ta robe sureau n’a rien a leur envier. Je trouve que la forme rejoint pas mal certaines des leurs… Tu les as tes robes sessun !!!

  25. Bellibellule says:

    Super jolie cette robe ! J’aime beaucoup les petites pattes boutonnées Liberty.Et elle peut vraiment être cousue par une débutante ? Parce qu’elle me fait vraiment envie cette Sureau … Sinon, apparté Anne Sylvestre : je suis passée à côté, je n’ai même appris son existence que lorsque j’ai eu mon premier enfant (en 2003!!!), incroyable, hein ?

  26. Charlène says:

    Je crois que tous les hommes sont les mêmes! Le mien, c’est pareil: « ouais c’est pas mal, mais faut voir ce que ça donne en vrai » ou « ah non je n’aime pas la couleur » quand je lui montre un modèle d’écharpe à lui tricoter. Argh! Cette robe est magnifique (comme tout ce que j’aperçois sur ce blog). Les petites pattes donnent super bien (comme quoi les hommes donnent aussi des avis constructifs) et je ne pense pas que je rajouterais du biais dans le bas, elle est parfaite ainsi.

  27. Marie Alice says:

    Ouahh, elle est superbe, très réussie!
    Elle fait partie de mes favoris parmi tes créations : les tissus s’accordent très bien, la coupe est chouette, les fronces du dos très réussies.
    Je n’avais pas été convaincue par les autres réalisations mais là, je suis soufflée !

  28. Claire says:

    Maintenant que j’ai vu ta version de Sureau, je me dis que j’aurais du l’ajouter lorsque j’ai commandé Belladone. J’adore ta robe, le contraste de couleur fait toute la différence et ajoute beaucoup de charme. Et les pattes de boutonnage, elles sont tellement belles que j’ai cru que ca faisait partie du patron de base!

  29. Bernette says:

    Il faut vraiment que je me la couse cette Sureau elle est vraiment trop belle. De loin, je croyais que tes pattes de boutonnage étaient en paillette, c’est très réussi avec ce Liberty.

  30. Sparkle elle crafts says:

    Superbe!!! En plus, on fait la même taille dans le commerce et la même hauteur ( petit buste, longue jambe) et je me faisais une mauvaise idée de la Sureau pensant qu’elle ne correspondait pas aux gabarits de lianes. J’ai le patron de la Belladone que je n’ai pas encore attaqué. Bravo!

  31. mathilde says:

    @ Toutes : MERCI, encore, pour tous vos commentaires !!! Je suis aussi bien contente d’avoir ramené quelques souvenirs dans plusieurs têtes grâce à Anne Sylvestre… Et, suite à vos comms, j’ai doc gardé les pattes de boutonnage !
    Vous êtes plusieurs à m’avoir demandé d’où venaient mes collants : il s’agit d’une ancienne collection HetM, mais il me semble qu’ils les refont de temps e temps. A guetter attentivement, donc !

    @ annie : je vois ce que tu veux dire effectivement, depuis ta remarque j’ai regardé les autres réalisations qui ont aussi souvent des plis. Peut-être les robes sont-elles faites pour des filles qui se tiennent droites, et pas le dos rond comme moi et la moitié de la population ?…

    @ Filomenn : merci pour le tuyau, mais, comme tu t’en doutais, j’en ai déjà un ! 😉

    @ Sparkle elle crafts : n’oublie pas d’ajouter quelques cm en bas de la jupe, pour pouvoir vraiment choisir la longueur que tu préfères !

  32. annie says:

    @mathilde : honnêtement, je ne pense pas que ce soit les filles qui se tiennent quand même toutes droites et qui ont des morphologies diferrentes qui sont la cause de ses plis (tu ne te tiens pas voûtée)

    Je pense que cela vient du patron car c’est récurrent sur toutes les photos (et même sur les photos officielles). peut être aurait il fallu mettre des pinces dans le dos pour éviter ces plis disgracieux. 🙁

  33. Emeline81 says:

    Cette robe est divinement jolie, et fraîche…J’aimerai avoir ton talent de couturière mais je débute? je balbutie…
    Par contre peut tu me dire ou as tu trouvé tes bottes ? elles sont très jolies aussi !! j’en recherche des comme ça en plus…

Laisser un commentaire