gilet – veste Catherine

laine chinée : bergère de france (pelotes datant de 89!) ■ laine noire : phildar ■ modèle : phildar 2005 ■ robe noire : Fernande

Pour cette veste, je vous ai concocté une vraie tenue d’automne, comme j’aime, même si, vu les températures prévues cette semaine (28°vendredi! Quelle horreur!) , je ne risque pas de sortir vêtue comme ça tout de suite…

J’ai développé le concept de la veste-gilet depuis mes années lycée (sans doute un peu après avoir vu Manon Des Sources avec Emmanuelle B.), où je me trimballais sans manteau l’hiver, mais avec un gros châle autour du cou et des vestes douillettes en grosse laine tricotées par ma môman sur le dos (c’était l’époque bénie où j’avais droit à un tricot chaque Noël, je choisissais le modèle mais la couleur restait secrète jusqu’au jour J… Désormais, ma mère indigne préfère tricoter pour sa pomme, prétextant que je tricote mieux qu’elle! Pfff! La flatterie pour excuse! Quelle honte!). Mon but dans la vie était de ressembler à une bergère à la chevelure sauvagement emmêlée par le vent (à l’époque, j’avais un carré court, et de toute façon mes cheveux refusent obstinément de s’emmêler, dommage!) et de chanter aussi bien que Joan Baez, mais avec la hargne de Janis Joplin (vu ma timidité, c’était loupé aussi!).

Bref. Une fois cette (longue, trèèès longue) période passée, j’ai enfin accepté de porter des manteaux (en Lorraine, ça peut servir…). Mais je persiste à trouver ça extrêmement ennuyeux et sans charme. Un gros gilet, c’est bien plus romantique, et ça permet bien davantage de possibilités : ouvert sur un joli pull, fermé et boutonné jusqu’en haut avec une belle écharpe, sous un gilet sans manche en fourrure, bref, on s’amuse beaucoup plus avec un gilet-veste qu’avec un manteau!

Cette année, donc, j’ai décidé de renouer avec mon ancienne lubie, et même si j’ai ramené de Londres l’hiver dernier un très joli manteau absolument charmant, j’ai bien l’intention de porter des gilets en laine (ou, à la rigueur, des vestes en lainage ou velours) jusqu’en février! De toute façon, à Paris, entre les voitures et le métro, on réussit à avoir froid seulement deux semaines dans l’année, non?

Voilà donc le premier opus de ma série! Mon père a retrouvé la laine chinée dans le grenier de ma grand’mère, et j’ai repêché le modèle dans un vieux phildar. Comme je craignais de ne pas avoir suffisamment de laine pour faire toute la veste, j’ai opté pour ce mélange avec le noir, qui met finalement bien le col en valeur et me plaît tout autant. Le modèle préconisait trois couleurs chinées différentes, et trois grosses fleurs tricotées en guise de fermeture. J’ai tricoté les fleurs et ai tenté de les disposer, mais, ne trouvant pas le résultat très heureux, j’ai finalement préféré fermer le gilet avec deux liens en tricotin. Au final, je suis vraiment contente de la forme, je le trouve très seyant, et le tricotage en jersey envers assez serré lui donne un côté rustique que j’aime bien (cf Manon de Sources!) tout en ayant une vraie forme. La laine BDF est en majorité à base de pure laine, ce qui en fait un gilet super chaud et douillet, que je vais apprécier cet hiver dans mon bureau glacial…

Bon, avec le recul, je me dis que la tenue choisie pour ces photos n’est pas franchement la plus adaptée, noir sur noir, hum, vous ne voyez rien du beau col châle qui magnifie ce gilet, mais, consolez-vous, vous le verrez sans doute encore et encore lors de mes récapitulatifs de Septembre cousu main!

A venir, un deuxième tricot gilet-veste… En attendant, pour patienter, regardez-donc Manon des Sources et concentrez-vous sur sa superbe veste beige en point mousse, celle que je lui ai enviée de très longues années… (à 1 min 05 dans l’extrait!)

Que pense Monsieur de cette nouvelle création, vous demandez-vous sans doute avec une curiosité dévorante?…

« C’est drôle, ce petit côté gros chandail de grand-père… Mais c’est pas mal, hein, c’est pas mal! »

32 comments

  1. lathelize says:

    J’aime beaucoup ton gilet mais les miens , je les préfère croisés et bien bien fermés! Tu as bien fait de faire les bords contrastants.
    C’est marrant, moi, je bloquais alors sur Irène Jacob dans la double vie de Véronique et dans Rouge du même Kieslowski. Je suis même allée à cracovie!

  2. tatihou says:

    Très jolie ce gilet ! J’aime bien la couleur et la forme. C’est sympa de récupérer des pelotes comme ça !
    C’est marrant, je ne portais aussi que des gilets au lycée … J’en ai même gardé quelques uns de cet époque pour trainer à la maison (ils ont plus de forme, mais c’est sentimental quoi !). Ma Maman a craqué un jour et m’a acheté un beau manteau (quand je suis rentrée à la fac)! Mais n’empêche que ce jour là, elle a voulu que la vendeuse garde mon gilet (qu’elle appelait « ma serpillère ») et le jette … je te raconte pas la scène que j’ai fais à la caisse pour le garder !

  3. Elise says:

    Moi aussi ma mère me tricotait plein de pulls et gilets mais je ne sais pas pourquoi au bout d’un moment j’ai pris sa manière coudre les manches en grippe. Je trouvais que ça ne tombais pas bien… Donc j’ai un peu peur de lui demander de s’y remettre. Ou alors c’est l’occasion de faire un travail d’équipe: elle tricote et je monte les manches! Je vais y penser tiens 🙂

  4. Mag says:

    J’ai eu la même période mais je précis que j’habitais à Bordeaux. J’ai longtemps cherché une grosse veste en laine que j’ai enfin trouvé mon année de 1ère. J’adorais cette veste avec des fleurs tricotées et ces boutons en bois (roots un jours, roots toujours). Malheureusement ma mère a décidé de la laver et elle est ressorti en taille 4 ans. J’ai détesté ma mère pour ça! C’est pas compliqué maman c’est de la laine tu regardes l’étiquette!!!
    Par contre ma belle MAthilde je me permets de te contredire sur la température de Paris. Mesdames ne l’écoutez pas il fait trop froid et à partir de novembre jusqu’à mars voir avril!!!

  5. L'étagère says:

    Ici, c’est gros gilet tout l’hiver, dehors comme dedans…je suis très frileuse…malheureusement, je ne tricote pas assez vite pour me faire des gilets à la fois doudou et jolis…résultat : j’ai 2 gros gilets du commerce que j’appelle serpillières tellement ils me servent et j’alterne, le temps d’un lavage!;-) Donc tu te doutes qu’en hiver, c’est gilet + manteau!!!;-)
    Ce que j’aime dans ta veste c’est qu’elle est à la fois pratique et esthétique! veinarde!

  6. Déborah says:

    Quel plaisir de se rappeler de « Manon des sources! La musique du film, les acteurs me reviennent tout de suite en tête (le papet, Galinette.., les oeillets…). C’est un de mes films français préférés.
    Tiens juste pour te souvenir encore mieux de la superbe veste beige: http://www.toutlecine.com/images/film/0006/00067123-manon-des-sources.html

    Moi aussi je suis en grande adepte des gilets. Une fantaisie que je me permets encore…
    Quand je faisais les marchés je superposais souvent un gros pull, un gros gilet. J’étais moins « engoncée » qu’avec un manteau. J’en ai une bonne collection. Tiens, je vois bien ton nouveau gilet-veste en faire partie! ! ! Mais je crois que tu l’as définitivement adopté. Tant pis je m’en tricoterais un.
    Bonne journée et travaille bien…

  7. Marisa says:

    (Qu’elle fatigue ce matin j’ai posté sans même mettre mon nom…) j’adore Manon des Sources! Et j’ai eu longtemps la même théorie que toi sur les manteaux, n’empêche qu’à Grenoble la neige est bien trop souvent présente pour sortir qu’avec une veste tricotée! Celle ci est superbe, j’aime l’idée qu’elle est en partie tricotée avec une laine de ta grand mère (ça c’est mon côté sensible à ce qui peut se transmettre de générations en générations..!) et je suis tout aussi déprimée que toi par ces chaudes journées, chose qui parait inconcevable par les personnes de mon entourage! Vivement le froid!

  8. Stéph says:

    Super joli ce gilet, il a l’air bien douillet et très agréable à porter!!
    Je te comprend tout à fait par rapport aux vestes d’hiver j’en ai une noir que je trimballe partout. Par contre il y a certains jours d’hiver où on ne peux quand même pas se passer d’un bon gros manteau 🙂

  9. Nom/Pseudo says:

    ah oui, les gros gilets avec un châle l’hiver,… on est moins engoncée et on se sent plus libre de ses mouvements,… Tu vas rire, mais l’an dernier je m’en suis tricotée une qui ressemble pas mal à celle de Manon 😀

  10. papelhilo says:

    alors là, oui, je confirme, on voit rien du tout ! c’est vraiment pas drôle de nous allécher de toutes ces précisions et nous laisser là, scrutant l’écran avec désespoir!
    et pour ton concept de « bergère des villes », je trouve ça trop chou mais comment tu résistes au vent ? moi j’adorerais porter que des beaux lainages comme ça mais je trouve toujours que les courants d’air passent entre les mailles et j’ai FROID !

  11. DIY says:

    Ah ah au lycée je me trimbalais avec un énorme gilet vert tricoté par mère… J’ai aussi eu ma période « hippie qui veut élever des chèvres en Ardèche »… Et évidemment j’adore ta « veste-gilet ».

  12. weriem says:

    Moi aussi je ne mettais pas de manteau au lycée! Mais bon, j’habitais encore plus au sud de Marseille si tu vois ce que je veux dire… et des fois j’avais froid alors comment faisais-tu en Lorraine??? Un douillet gilet dans tes couleurs – souvent du violet et vieux rose par ici 😉 – bravo Miss!

  13. Mimii says:

    Complétement d’accord avec toi sur le fait que les manteaux, c’est pas très heureux ! Dur d’en trouver un qui ira bien à peu près avec tout, chaud, pas à un prix exorbitant … Je cherche en vain depuis des années un manteau pour remplacer le mien tout miteux. Parce que, oui je suis à Paris mais il y fait très froid ! Je bouge beaucoup dans la journée et je suis méga frileuse ! Donc il y a des périodes où c’est maillot de corps Damart + pull(s) en laine + manteau + bonnet/écharpes/gants et même jambière aux chevilles sous le pantalon + en bordure des manches pour empêcher le froid de rentrer ! si si ! grosse grosse frileuse ! (pas très sexy, je te l’accorde)
    Question style c’est clair que le gros gilet veste est carrément mieux, il n’y a rien à redire ! Et le tien est superbe, j’adore la couleur (je crois qu’on a les mêmes goûts pour ça). Et tu tricotes toujours aussi vite ! tsss 😉

  14. lazy plush says:

    J’adore! Tout!Le concept du gilet-manteau (j’ai eu cette fameuse période moi aussi vers 17 ans!), le gilet bien sûr, et les photos.
    J’admire « ton coup de tricot », j’aimerais avoir ta patience. Bravo!

  15. karine says:

    je rêve tout le temps d’un grand gilet bien chaud à enfiler sur une robe en mousseline, je ne sais pas pourquoi c’est une obsession! et là à te relire je sens que je fais une rechute!!!

  16. mathilde says:

    @ lathelize : oui, je pense qu’en effet, en plein hiver, je risque d’avoir froid aux boyaux avec celui-ci! Je suis allée à Krakovie, mais je ne connais pas les films auxquels tu fais référence, il faut vite que je corrige ça!

    @ By Night : Merci! 🙂

    @ Tatihou : cruelle mère! J’imagine tout à fait le déchirement que ça a dû être lorsque tu as imaginé te séparer de ton gilet! La mienne m’a sensiblement fait la même chose avec un jean, qui était soi-disant importable parce que complètement déchiré aux talons… pfff, dire que j’avais mis des mois à l’user pour que justement, il ait cet air importable tellement chic!!

    @ Elise : je crois que je suis tombée dans le même piège : j’ai dû lui faire une ou deux reflexions sur ses finitions, et elle s’est vexée! Ah là là, ces mamans!

    @ Le citron : ah, je comprends, effectivement! Moi je suis la spécialiste des rhino-pharyngites au mois de… juillet. Donc aucun rapport avec mes vêtements légers!

    @ Mag : pfff, espèce de grosse frileuse, qui grelotte par 9°!! Et c’est dingue ce que ce poste réveille les gestes marquants de nos mamans par rapport à notre fringues!

    @ L’étagère : comme le disait Lathelize, je pense cependant qu’elle ne sera pas assez hermétiquement fermée pour me permettre de la porter en « manteau » cet hiver… Mais sinon, moi aussi, j’ai un gilet « industriel » qui ne ressemble plus à grand chose, et que je me trimballe à la maison lorsque j’ai froid…

    @ Déborah : eheh, non, pas question de le donner!! 😉 Même en me faisant les plus gentils commentaires du monde, ça ne marchera pas!! 🙂 Par contre, ton image est vraiment chouette, bien plus parlante que mon extrait nullos du film! (qui est vraiment chouette, soit dit en passant!)

    @ Marisa : oui, à Grenoble, j’imagine qu’il fait tout de même plus froid qu’à nancy, et que, « même moi », j’aurais besoin d’un manteau! Quant à la fibre sensible que tu évoque, je ressens évidemment la même chose, en me disant que j’ai tricoté une laine que ma grand’mère avait pris soin de choisir dans le but de je ne sais quel projet… Les pelotes sentent l’odeur de la maison, c’est assez troublant…

    @ Steph : bien sûr, durant les deux semaines de février dont je parlais! 😉

    @ nine : tu as vu, je l’ai mise en vedette vendredi, suite à ton commentaire?! 🙂

    @ Amélie-Mélo: En lisant ton comm anonyme, je me doutais bien que c’était quelqu’un qui avait l’habitude de commenter! C’est vrai que c’est pénible que wordpresse ne reconnaisse pas automatiquement… C’est p-ê un réglage, je vais regarder ça! Quant à ta veste, j’aimerais bien la voir!!

    @ papelhilo : pfff, ya pas de vent à Paris, t’imagines bien! Par contre, à Nancy, lorsque j’attendais le bus pour aller au lycée, dans ma campagne, j’avoue que là, je sentais les bourrasques! Mais si tu superpose un pull tissé serré et un gros gilet, ça passe bien! J’essaierai de vous remontrer le gilet une autre fois, que vous voyiez ce fameux col châle…

    @ DIY : je vois que nous sommes passées par les mêmes phases… La veste de ma mère que je préférais était rousse, en laine méchée, très bergère, pour le coup… Par contre, elle laissait des poils orange sur tous les manteaux noirs de mes copines qui avaient le malheur de s’en approcher, c’était trop drôle! Elles établissaient un périmètre de sécurité pour ne pas être « contaminées »!!

    @ violette orgeat : oui, le modèle tombe vraiment super bien.

    @ weriem : alors comme ça, tu ne mais taie/mai tes/met et/mette hé pas de manteau non plus!! 😉 Et oui, tu vois, le vieux rose est un symptôme familial, vu que je n’ai pas choisi la laine!!

    @ Mimii : je te rassure, j’ai mis presque deux mois à le tricoter, celui-là… A la fin, il me sortais par les oreilles! Et si tu es souvent à l’extérieur, je comprends que tu aies besoin d’un manteau. Moi je fais maison/métro/boulot/métro/maison, donc c’est facile de parader en petite veste! Lorsque je faisais des visites à domiciles et que je montais dans ma voiture glaciale, je me souviens que je rigolais moins!!

    @ Nana Portenawak : oui, après tant d’années au grenier… Il m’en reste d’ailleurs au moins 5, je ne sais pas ce que je vais en faire…

    @ lazy plush : j’aime bien ton expression « coup de tricot »! Quant à la patience, j’ai beaucoup de défaut, mais cette qualité-là, je peux dire dans rougir que je l’aie, oui! Que ce soit en tricot ou au boulot, où j’en ai plus que besoin!

    @ Avec Clémence : c’est vraiment fastoche!! Allez, motive-toi! 🙂

    @ bisoudoudou: merci beaucoup! 🙂

    @ Ciçou : meci! Et oui, il faut que je fasse des efforts pour les photos… mais là je les ai prises mardi en fin d’aprèm, et la lumière baissait vite, du coup elles ne sont pas aussi claires que ce que j’aurais voulu…

    @ karine : je vois bien à quelle sorte d’image tu fais allusions… j’aime beaucoup aussi ce contraste entre la laine rustique et la préciosité de la petite robe…

  17. Maggot says:

    Moi ce que je préfère dans tes posts (non pas que ca en fait) c’est les commentaires de l’homme 🙂 your little touche 😉
    Ton gilet est très joli j’ai hate de le voir en vrai !

  18. Blanche Neige says:

    Ahhh la belle période ou on ne portait pas de manteau, j’ai connu ça aussi. Et pourtant, en Alsace (comme en Lorraine), un manteau, ça peut servir!!
    Ton « chandail de pépé » est très beau, dommage qu ele sphotos soient foncées, je n’arrive pas à voir tous les détails…

  19. claire says:

    Coucou Mathilde,

    A force de voir tes magnifiques créations tricotesques ça y est c’est décidé:
    je me mets aussi au tricot!
    Loin de vouloir t’égaler.. j’en serais incapable..
    Je vais tout doucement essayer de faire une immense écharpe dans laquelle j’aurai plaisir à me blottir cet hiver!
    Vite vite il faut que je me dépêche il commence déjà à faire froid le matin 😉

  20. mathilde says:

    @ Maggot : ah, ça, c’est parce que j’ai le plus fantastique Monsieur du Monde à mes côtés, moi je n’y suis pour rien, hein! 😉

    @ Blanche Neige : oui, je suis d’accor, on ne voit pas du tout le col, qui est si joli…

    @ Claire : une écharpe toute douce, c’est un super projet pour commencer! 🙂 En, tout cas je suis bien contente de te donner envie de t’y mettre, c’est vraiment pour cela que je me motive à tenir ce blog, pour donner envie aux gens de faire des choses avec leurs mains et leur imagination!

Laisser un commentaire