avant-après Brocantes Vivre

La petite commode bleue

11 février 2018

La nouvelle version de la commode bleue!

J’ai acheté cette commode il y a, je pense, une douzaine d’années. Je crois que c’est un des premiers meubles que j’ai acheté, dans une brocante, dans un petit village en Lorraine. J’y étais allée avec des copains, et j’avais marchandé le prix assez durement (enfin, avec force sourires, hein, je ne suis pas une sauvage, mais bon, j’avais vraiment été pugnace). J’avais flashé sur sa taille haute et son format facile à caser partout, même dans une petite pièce. Et oui, j’allais m’installer avec mon copain, c’était mon premier appart’, et vraiment, elle me plaisait beaucoup. Cet achat m’avait valu par la suite une réputation de marchandeuse sans pitié auprès du groupe de copains, et j’avais été envoyée plusieurs fois au front par la suite, pour tenter de baisser le prix de telle ou telle babiole convoitée par l’un d’entre eux. « T’y vas pour moi, tu fais comme pour ta commode! »

A l’origine, elle était blanche. Influencée par une image d’un Marie-Claire Idées, j’avais eu envie de la repeindre en bleu, pour la mettre dans la salle de bains. La commode du magazine était même ornée de bulles blanches et bleu, c’était très joli, mais dans un élan de minimalisme soudain, j’avais suspendu mon geste au moment de dessiner les bulles.

La version bleue!

Je m’en suis réjouis maintes et maintes fois, car avec les bulles, elle aurait été encore beaucoup plus compliquée à caser!

Car cette commode a été quasiment dans toutes les pièces de mes différents appartements depuis : salle de bains, salon, entrée, de nouveau salle de bain, notre chambre, la chambre des enfants, et enfin, de nouveau, au salon.

Et, il faut bien le dire, le bleu porcelaine, ce n’est pas le plus simple à caser, surtout que, comme vous l’avez déjà remarqué, malgré mes tentatives, mon intérieur est loin de respirer la sobriété suédoise… Chez moi, il y a plein de couleurs (ça ne se voit pas sur ces photos car j’ai tenté de mettre en valeur la commode…), pas mal de motifs, des bois d’essences différentes qui ne se marient pas toujours bien, des meubles de famille trop beaux pour être abandonnés mais tout de même un peu subis, des « coins » pour les enfants qui même s’ils sont majoritairement peuplés de jolis jouets en bois, sont tout de même très… colorés et bordéliques, etc, etc.

Donc, cette commode bleue, sortie de son contexte de salle de bain, me chiffonnait depuis des années. Simplement, je la trouvais très jolie en bleu. Mais où que je la mette, j’avais l’impression de rajouter une couche au capharnaüm.

J’ai mis beaucoup de temps à enfin la poncer et la repeindre, pas seulement par manque de temps, mais surtout parce que je ne savais pas quelle couleur adopter. Je voulais la mettre en valeur,