tunique maternité Burda

Patron : Burda juin 2010, modèle 131 ■ Tissu : jersey Petit Bateau, chez Bulluberlue

Oui, bon, je sais, il y a plus original, comme titre, mais, disons qu’en ce moment, je suis un peu en panne de prénoms… Ceux qui me viennent en tête sont ceux que je préfère garder secrets, donc, voilà, cette tunique, étant finalement juste une tunique de maternité, autant la nommer par sa fonction, hein!

Aloors, cette petite tunique, que pourrai-je vous en raconter de beau?

Eh bien, commençons par dire que, lorsque j’ai su que j’étais enceinte, une de mes premières préoccupations, en bonne fifille futile amoureuse de fringues et couturière par-dessus le marché, a été d’écumer tous mes patrons à la recherche de ceux qui pourraient s’adapter à mon futur profil. Et parmi eux, je suis tombée sur deux numéros de Burda, contenant des modèles pour futures mamans ma foi pas vilains du tout, dont cette tunique, aussi déclinée en robe.

J’avais donc mis ce modèle bien de côté dans ma tête, en notant le métrage nécessaire, et je me tenais prête, telle une lionne à l’affût, à me jeter sur le premier beau jersey qui croiserai mon chemin, pour le transformer illico-presto en tunique!

Ce jersey, je l’ai croisé un bel après-midi durant mon dernier séjour Nancéien, lorsque, accompagnée de mon acolyte Emilie, nous sommes allées visiter le magasin Bulluberlue, ouvert depuis peu à Villers-les Nancy.

Bon. Je vais essayer de ne pas trop m’étendre sur ce magasin cette fois-ci, car je sens qu’il va devenir une étape incontournable de plus lors de mes visites chez mes parents (qui s’ajoute à Emmaüs, le Troc de l’Ile, Mondial Tissu, Somewhere, …), et il me paraît évident que je vais vous en parler très régulièrement. Mais j’ai tout de même envie de vous en dire quelques mots, tellement ce petit tour là-bas m’a plu.

Pour les Nancéiennes, sachez donc simplement qu’il s’agit d’un très beau magasin… qu’il serait vraiment dommage de réduire au simple terme de « magasin » – son slogan est d’ailleurs « du tissu, des idées, mais pas que ». C’est carrément un lieu d’échange, d’inspiration et de création, avec de la vente de tissu, de mercerie, de laines, mais aussi de jouets (tous très bien choisis…), quelques livres pour enfants (idem…), et des créations cousues main, avec un grand espace consacré à des ateliers créatifs pensés pour petits et grands, et un petit endroit bien mignon pour se restaurer lorsque, comme moi, on vient de l’autre côté de Nancy (je n’ai hélas pas pu tester ledit petit coin miam, car il n’ouvrait que le lendemain! Emilie, tu sais donc déjà quel sera notre programme pour la prochaine fois…!).

Alors, évidemment, pour les parisiennes, qui voient les cafés-tricots-merceries-ateliers pousser comme des champignons, ce n’est pas forcément un concept neuf, mais c’est vraiment le genre de chose qui manquait à Nancy, et puis, là, on a l’avantage d’être en Lorraine, donc, forcément, c’est plus grand, il y a bien plus d’espace, et je n’ai pas ressenti le côté bobo-confidentiel qui m’intimide souvent dans l’équivalent de ce genre de lieu conceptuel parisien… Bref, j’espère de tout coeur que ce magasin trouvera sa clientèle (malgré sa situation un peu excentrée rendant indispensable la voiture, seul point négatif)!

Bon, revenons-en à nos chatons!

Comment ça, ce n’est plus un chaton?!

Dans le fameux magasin-qui-n’est-pas-qu’un-magasin, je suis donc tombée en pâmoison devant un rouleau de beau jersey taupe discrètement chiné, juste épais comme il faut, bref, la victime idéale pour mes ciseaux. Lorsque la vendeuse m’a dit qu’il s’agissait d’un stock Petit Bateau, j’ai su définitivement que je tenais là mon champion (bah oui, je suis peut-être basique, mais pour moi, Petit Bateau = Super Qualité).

Je m’y suis mise un week-end de tranquilité terrible solitude, vous savez, un de ces week-ends qu’on attends avec une impatience difficilement dissimulée redoutés, où l’on sautille partout joyeusement, en sniffant l’odeur de la liberté erre tristement, en mal de l’âme soeur partie si loin se ressourcer chez Môman…

Tout s’est à peu près bien passé, Pfaffounette d’Amour étant, décidément, la super-héroïne de ma vie, avec ses points spéciaux super adaptés pour le jersey et ses fonctions qui font gagner un max de temps (L’enfile-aiguille! Le point d’arrêt! Le coupe-fil automatique! La sélection directe des points! Le bobinage de la canette par l’aiguille! Rhââââ… je me pââââme…)*, jusqu’à l’essayage.

Aaah… L’essayage… Tout comme la jupe 9h, le verdict a été définitif et douloureux : C’EST TROP GRAND!! Visiblement, les 4 tailles de bonnet que j’ai prises ces derniers mois ne sont pas suffisantes pour Mme Burda, non, Mme Burda, elle veut de la nourrice bavaroise, avec de quoi nourrir des quintuplés durant trois ans, non mais!

Bouhou…

Je vous avoue avoir eu une période d’abattement total, où, durant plusieurs jours, j’ai pleuré sur la mort de mon pauvre jersey soublime, où je me suis dit que de toute façon j’allais arrêter de me coudre des trucs pour moi de toute la vie jusqu’à la mort (c’est le moment pathétique qui revient régulièrement, où je demande invariablement à Monsieur : « Dis… Tu m’aimeras encore si j’arrête de coudre?… »), ou, en tout cas, jusqu’à ce que je redevienne normale (!), et puis, à force de voir la pauvre tunique toute flappie sur mon dossier de chaise, en bonne rigide perfectionniste, j’ai décidé de m’y remettre.

Là, j’ai fait les choses calmement dans l’ordre : rogné l’encolure, repris les épaules, repris les emmanchures, bref, un p’tit lifting en règle, pour adapter la récalcitrante à ma silhouette apparemment pas encore assez rebondie. Même si je sais qu’il me reste trois mois, durant lesquels je vais prendre sans doute le double de ce que j’ai pris en 6 mois, je vous assure que j’avais tellement de marge que j’avais juste l’air d’avoir trois ballons dégonflés judicieusement placés…

Au terme de toutes ces opérations chirurgicales, après un repassage soigneux, j’ai donc procédé à un deuxième essayage. Et là, OUF! J’avais enfin sur le dos la tunique dont je rêvais! (et malgré tout, le loupiot/la loupiotte peut encore prendre quelques kilos et centimètres à l’aise Blaise!)

Ceci dit, cette deuxième expérience de patron « spécial future maman », avec la même conclusion, me fait réfléchir : je pense que je n’en coudrai pas un troisième. Si j’ai encore le temps de faire quelque chose pour moi, il ne s’agira pas d’un patron spécifique! Je choisirai un forme adapté, et une taille de plus que ma taille habituelle, et basta! (Aubépiiiine! Géraaaaard! Viviaaaaane! Petits-petits-petits! Venez rendre visite à maman!)

Bon mardi à toutes!

 

L’avis de Monsieur :

« Mais, t’en as déjà plein, des comme ça, nan? Non, mais je veux dire, des trucs avec des fils, dans ce genre de couleurs… Et là les manches on dirait que… Enfin c’est pas fait pour être au-dessus du coude, plutôt? Parce que là ça fait bizarre… Mais c’est superbe, hein, c’est superbe! »

* Vous comprenez que Monsieur parte l’esprit tout à fait tranquille chez Môman : il sait avec qui je passe mes journées et mes soirées en son absence, qui je serre contre mon coeur avant d’aller dormir, qui je couve d’un regard amoureux, qui je bécote après une belle performance… : Pfaffounette Chérie!! Ce n’est que son poids et son absence totale de sensualité qui me retiennent de la faire dormir avec moi, je vous assure! (et oui, je sais, j’avais décidé de la baptiser Marguerite, mais que voulez-vous, après Germaine, c’est tout de même difficile de retrouver une telle intimité, et puis, Pfaffounette, ça me vient vachement plus naturellement, voilà, c’est moins classe, c’est sûr, mais je peux pas m’en empêcher!!)

40 comments

  1. charlotte says:

    Hihi ! Mmmh je comprends bien la phrase petit bâteau = qualité :) j’aurais eu la même réaction, je visiterai ce lieu de perdition lors de mes séjours en Lorraine :)
    EN tous cas bravo pour la patience et la détermination, quand aux commentaires de l’Homme ,  » des trucs avec des fils »… mdr, hâte de voir ton Aubépine si elle arrive jusqu’à toi :)

  2. ptitgaelle says:

    vraiment très jolie cette tunique, elle te va très bien ! ça me dentelait presque envie d’un 3ème petit bout :)…. non ce n’est pas au programme ! trêve de plaisanterie, burda a arrêté de me faire enragé depuis que je coupe une taille en dessous et que je ne rajoute pas de marges de couture…

  3. Ju' says:

    Joli rattrapage alors, vue comme ça elle a l’air d’avoir été faite sur-mesure pour toi ^^

    Quant à l’avis de Monsieur ça me fait bien rire, c’est bien le genre de commentaire que le mien aurait pu dire aussi !

  4. L Usine A Bulle says:

    ça fait très longtemps que je n’ai pas utilisé un patron Burda mais il y a … 10 ans c’était réputé pour tailler très large, pour les carrures allemandes.
    Je confirme que Petit Bateau (j’ai testé pour les bodies de bébé) c’est de la super qualité.
    Très joli haut en tous cas.

  5. Cellequi says:

    Hihihi, je me délecte de ta prose.
    C’est super de te lancer dans du prêt à porter de grossesse, et puis, c’est joli… J’admire !
    Pour ma part, débutante à l’époque, j’ai fait plus simple avec des robes tubes ou découpes princesses en jersey : réalisées en 30 minutes depuis le découpage (sans patron) jusqu’aux aux ajustements, avec du jersey évidemment. Il y en a même que je continue de porter 4 ans après, pour aller à la plage… (oui, c’était l’été !).

  6. Déborah says:

    Une bien jolie tunique. Le choix du tissu y est pour beaucoup. Il est vraiment « soublime », comme tu dis. Aller va pour prendre encore quelques kilos!

    En tous les cas, tu peux te lancer dans la confection de Viviane, d’Aubépine ou encore de Gérard (peut-être qu’un de ces 3 projets est déjà en cours? Je crois que je pourrais me remettre à coudre pour ce manteau imaginé par Géraldine. Tu as vu le concours qu’elle propose sur son blog?) car je ne pense pas que tu choisiras un de ces prénoms pour le futur bébé. Enfin je dis ça mais peut-être que je me trompe?! Gérard c’est mignon, non?! :)

    Bonne fin de journée.

  7. Yanoudatoi says:

    Rhoooo comme elle est jolie cette tunique! Et ce bidon! Je te comprends je n’ai pas porté un seul haut maternité pendant toute ma grossesse il n’y a que les pantalons qui ont refusé la coopération. C’est ça les bébés compactes mais si je devais m’y remettre je tenterais quand même ta tunique elle me fait envie je vais juste retenir de la faire deux tailles plus petite que prévue

  8. Manowen says:

    A-D-O-R-A-B-L-E ! et en plus ton article m’a bien fait rire :)
    Je vote pour l’Aubépine parmi les propositions entre lesquelles ton cœur balance ! (comment ça tu ne m’as pas demandé mon avis ?!)

  9. Lul. says:

    Superbe cette tunique ! On ne soupçonne pas les difficultés rencontrées ! Je suis assez d’accord sur l’envie de coudre des vêtements « normaux » ayant une forme adaptée aux jolies rondeurs maternelles ; ça fonctionne plutôt bien et on peu même envisager de les porter après la naissance.
    As-tu essayé les patrons japonais ? J’ai beaucoup porté mes différentes tuniques pendant ma grossesse.
    Ta jolie silhouette me rend nostalgique, je te souhaite d’apprécier cette période tout autant ! C’est magique !

  10. Joanna says:

    Je défie les lois universelles du commentaire de blog qui exigent que ce dernier soit en rapport avec le sujet principal de l’article de départ: tes bottes viennent d’où? Je les trouve très sympas! Ma conscience de bonne citoyenne respectueuse des règles de vie en société ajoutera tout de même que cette tunique a l’air fort confortable, belle réalisation!

  11. mathilde says:

    @ christine : Oui, c’est sûr que vu comme ça, ça devient presque encourageant…! 😉

    @ powings : merci!

    @ Tata tricot : franchement, il y a de très jolis modèles pas chers et tout aussi confortables chez H&M et C&A… Des fois, je me dis que je me complique bien la vie pour un résultat que j’aurais pu trouver ne magasin… Mais bon, il y a le plaisir le faire soi-même!

    @ Elodie : Merci beaucoup!

    @ charlotte : Mets d’ores et déjà de l’argent de côté, alors!! Et tu peux voir mon Aubépine, elle viens de venir sur ses petites pattes jusqu’à mon blog! 😉

    @ptitgaelle : habituellement, lorsque je couds du jersey, je fais aussi une taille en-deossous chez Bubu… Mais là, comme c’est un modèle de maternité, je n’étais pas sûre que ça taillait pareil qu’habituellement, et de toute façon, il n’y avait pas de taille en-dessous!! Et, bon, je préfère toujours faire plus grand que trop petit, c’est plus facilement rattrapable!

    @ mite : j’espère que tu culpabilises très fort!!!

    @ charlotte : Merci!! :-) C’est facile d’être radieuse lorsque tout se passe bien… Pour le moment, je touche du bois, à part une grosse fatigue, je me porte comme un charme!

    @ Ju’ : aaah, nos hommes! 😉

    @ Cé : Rhôô, merci!!!

    @ L’Usine à Bulle : j’ai aussi acheté un beau jersey rayé petit bateau pour faire un ou deux mini-pantalons!

    @ Ally & Woozle : Oui, hein, ça commence à devenir impressionnant, hum…!! Et moi je fais tout l’inverse de toi, quelle égoïste!! Plus sérieusement, je préfère tricoter pour le bébé que coudre, je me dis que les vêtements du commerce en jersey tout doux seront plus confortables que les petits trucs mignons mais moins fonctionnels que je pourrais lui faire… Je me rattrappe sur les brassières au point mousse!

    @ Cellequi : merci pour le retour concernant ma prose… des fois, je me dis que j’écris vraiment trop, ça me rassure de voir que certaines ont le courage de tout lire, et aiment ça!! 😉 Et quant aux robes tubes, je pense que j’aurais bien davantage pu me lâcher si j’avais été enceinte en été!!!

    @ Déborah : Eh oui, c’est sour, lou tissou y fait beaucoup!! 😉 Et zuuuut, Gérard était en premier sur ma liste de prénoms garçons, tu viens de me mettre un gros doute… 😉

    @ nia : Surpriiiiiiise!! (y compris pour nous) (à moins qu’on ne craque à la prochaine écho…!)

    @ Filomenn : Prends un chaperon avec toi, c’est un conseil!!

    @ Yanoudatoi : j’ai tout de même dût acheter quelques hauts de grossesse, je n’avais pas trop envie de déformer certains jolis trucs que j’ai… Et pour les pantalons, ne m’en parle pas, j’en ai acheté deux, qui se relaie dans la machine à laver!!

    @ Ellie, roméo et pétrolette, Alice : Merci!!

    @ Manowen : Tu vois, je suis disciplinée, j’écoute toujours ce que tu me dis! 😉

    @ Charlie : Ils ont tous cette subtilité délicate qui les empêche de faire la différence entre un haut taupe à coulisse et une tunique bois de rose à ruban… Pourtant, franchement…! 😉

    @ Lul : Les patrons japonais ne m’inspirent vraiment pas… Trop « montgolfière » pour moi… :-( Et je profite, oui, ne t’inquiète pas, à 100%!! J’aimerai juste avoir davantage de temps pour moi, histoire d’y penser, de rêvasser…

    @ Lamirose : j’ai du mal à lâcher un truc tant qu’il n’est pas impeccable… Mais c’est aussi un défaut, tu sais…

    @ Joanna : AAAAAAHH! ENFIN!!!!! Enfin quelqu’un qui a vu le principal dans ce post : MES NOUVELLES BOTTES!!!!!!! Merci Joanna!! :-) Ce sont des Kickers que j’ai trouvées sur Ebay : c’est une ancienne collec (un peu trop chères à la base, sur lesquelles j’ai bavé durant des mois en passant devant la vitrine…), mais j’en ai vu passer régulièrement, dans différentes tailles. Tu peux toujours guetter, à mon avis tu peux les retrouver!

    @ La Framboise : Merci beaucoup x2!! :-)

    @ Elsa : j’espère essayer, au moins… Et j’avais aussi pensé que cette tunique pourrait servir dans ce cas-là!

    @ laféefil et sofil : merci beaucoup!

    @ Ju Bidouille : oui!! Et comme elle est encore un peu trop grande au niveau du ventre, j’aborde les fêtes de fin d’années et les derniers mois avec sérénité : Burda à tout prévu pour moi! 😉

    @ Laurence : tu vas me faire rougir…

    @ Clarou : Mercii!

  12. cha_mallow says:

    Je découvre ton blog avec plaisir,apprentie couturière que je suis! Et la je tombe sur cet article qui parle de Nancy! Jy vis et désespère de trouver du tissu, après avoir fait Mondial Tissu en long en large et en travers! Du coup demain je file chez Boulluberlue, jetais déjà passée devant sans prendre le temps de m’arrêter! Merci pour les info et si tu as d’autres adresses nanceiennes je suis preneuse:-)

Laisser un commentaire