Le chauffe-cerveau

headband-lima1

Laine : Lima, Bergère de France

Ca m’avait déjà fait ça les mois suivants la naissance de mon premier : avec la fatigue, le manque de sommeil et des stimulations intellectuelles dont la plus complexe consiste à me souvenir de quel côté mon bébé a tété la dernière fois, je finis par avoir l’impression de perdre mes neurones à vitesse grand V. C’est pathétique. Lorsque je me trouve « en société », je ne parviens plus à finir mes phrases, je n’ai aucun sujet de conversation intéressant à soumettre à mon auditoire, et au bout de trente minutes je commence à dodeliner de la tête comme une petite mamie (déjà qu’en temps habituel, entre mes aiguilles à tricoter, mes éternelles tisanes et mon côté casanier, j’ai le profil d’une grand’mère…). Etant donné que, cette fois encore, j’ai choisi d’enchaîner congé mat’ avec congé parental, et que la situation risque donc de ne pas s’arranger de sitôt, mais que je n’ai pas, pour autant, envie de finir totalement débile, j’ai trouvé deux parades :

1 – poursuivre la tenue de ce blog autant que faire se peut : créer quelque chose du début à la fin, tenter de prendre de jolies photos, écrire des articles un minimum construits, bref, me fixer des objectifs autres que prévoir le dîner et arpenter le square.

2 – éviter la liquéfaction de mon cerveau en l’enserrant par un headband douillet fait maison et un minimum gracieux.

C’est donc le point numéro 2 qui est à l’origine de cette modeste production tricotesque. C’est même tellement ridicule que j’ai hésité à publier un article à ce propos, mais, le point n°1 me revenant alors à l’esprit, j’ai jeté mes hésitations aux orties et me suis attablée devant mon ordinateur, à la faveur d’un nouveau livre de gommettes (pour le marmot) et d’une micro-sieste dans le transat (pour le poussin).

De même pour les photos : je les ai prises rapidement, avec mon téléphone, et même si elles sont nulles (je déteste mon nez et encore plus depuis que je suis tombée dessus, je ne vois que ma cicatrice…), j’ai décidé de les publier tout de même. Je ne sais pas quand j’aurais le temps de faire de jolies photos, et si je suis trop exgeante avec moi-même, je ne réussirai jamais à revenir ici.

headband-lima2

Nous avons donc ici un petit machin-chose d’une simplicité désarmante. Au départ, j’étais partie sur un modèle de bonnet, sur lequel je fais une fixette depuis des années. Il s’agit d’un modèle phildar, en angora. Préférant éviter l’angora, je me suis rabattue sur ma laine préférée, la Lima de BDF (déjà utilisée ici et ). Hélas, l’effet rendu n’est évidemment pas du tout le même que celui d’origine, et, neurones en chutes libre obligent, je ne m’en suis avisée que le bonnet quasiment fini. J’ai donc tout détricoté, et je suis repartie sur un autre modèle de bonnet, comportant cette fois un très joli point reliéfé. Au bout de plusieurs rangs, j’ai laissé tomber de nouveau, car mon fil légèrement chiné, poilu et foncé, ne mettait pas du tout en évidence le point. De guerre lasse, j’ai donc opté pour quelque chose de totalement enfantin, que vous avez sous les yeux.

Pour celles que ça intéresserait, il s’agit simplement d’une bande de côte anglaise de 28 mailles aux aiguilles 2,5. J’ai décidé de la longueur de la bande en la plaçant sur ma tête au fur et à mesure. Puis je l’ai fermée en rond, et j’ai créé des plis en les fixant par des points tout bêtes à la main. Et voilà.

Petit rappel, les côtes anglaises, c’est :

rg 1 : tout à l’endroit.

rg 2 : 1m lisière, *1m endr, 1m double (on pique l’aiguille dans la maille sous la maille qui se présente et on la tricote à l’endroit)*, répéter de * à * puis 1m lisière.

rg 3 : 1 m. lisière, *1 m. double, 1 m. endroit*, répétez de * à *, puis 1 m. lisière.

Et on recommence rangs 2/3/2/3, etc.

C’est le point que j’avais utilisé pour ce pull, pull que je rêve de refaire car j’ai fini par le balancer pour cause de laine m*rdique – une de mes plus grosses déceptions tricotesques, car j’adorais ce modèle et cette couleur…

headband-lima3

Et si vous vous posez la question, oui, je suis une fille normale, donc oui, si je ne remets pas ce truc en place toutes les 5 minutes, je ressemble moi aussi à un champignon atomique. Je suis certaine que vous voyez de quoi je parle!

ps : soyez indulgentes, si des fautes d’orthographe ou des tournures de phrases bizarroïdes se sont glissées dans cet articles, rappelez-vous qu’il a été écrit dans des conditions peu propices à l’épanouissement intellectuel!

57 comments

  1. nathalie says:

    Oui mais ça c’est la VRAIE VIE ma belle!!!… et ce sont les meilleurs moments que tu es en train de vivre!! alors tu t’en fiches et profite!!!
    bisous à toute la family et à Félicie aussi!!

    • mathilde says:

      Mais je suis sûre qu’il y a encore tout plein de merveilleux moments qui m’attendent avec mes deux petiots! Et pour le reste, en effet, je relativise et je vis pleinement le moment présent, c’est bcp plus facile qu’après ma première grossesse, car cette fois je sais que cette période, avec ses bonheurs et sa fatigue, ne dure qu’un temps. Donc j’essaie de ne voir que les choses merveilleuses!

  2. nathalie says:

    … et moi je valide ton tricot!!! ça fait du bien de se muscler les doigts sans s’agiter les neurones!!!
    Moi je tricote en parallèle une veste et un plaid au point mousse… et selon l’état de mon cerveau je prends l’un ou l’autre……voilà!!

      • MarieL says:

        Ayant moi aussi accouché de mon deuxième, il y a 7 mois, j’ai perdu quelques neurones et ça ne s’est pas arrangé avec la reprise du boulot et l’épidémie de bronchiolites des dernières semaines. Du coup, pour ne pas que mes doigts rouillent, je suis moi aussi une adepte du « deux tricots ou crochets en même temps » en fonction de l’état de fatigue et de l’envie. Et ça ne marche pas trop mal. Les deux progressent tranquillement et j’ai l’impression de réussir à préserver quelques moments rien qu’à moi quand je fais avancer mon ouvrage. Bonne journée et bonnes fêtes de fin d’année !

  3. Gabrielle says:

    Courage pour les beaux moments que vous vivez malgré la fatigue. J’ai un souvenir merveilleux de ces années- bébés ! Il faut les vivre pleinement et tant pis si vous n’avez pas de sujet de conversation, vous avez deux enfants. Vous avez un mari et Félicie ! Et puis votre humour : tout ça, tout ça…

    • mathilde says:

      J’ai bien conscience de mon bonheur, loin de moi l’idée de me plaindre! Je sais que ça va passer trop vite… j’aurais largement le temps plus tard de coudre, tricoter et converser intelligemment!

  4. watougou says:

    Ouhlala, en te lisant j’ai l’impression de m’entendre il y a 5 ans quand mon petiot avait à peine deux mois et qu’un dimanche matin brumeux je me suis surprise à penser lors d’une rarissime sortie en solo dans la rue: « Chouette, je vais au Franprix de la rue Caulaincourt!!! ». Oups, je me suis dit à cet instant qu’il fallait vraiment que je réagisse presto et que je devais sûrement expérimenter sans m’en rendre compte ce fameux baby blues dont on entend tant parler. Cette prise de conscience fut salutaire. Aussi ne te juge pas si durement, ces moments que tu vis sont certes merveilleux mais tellement durs sur le moment. En tous cas, ton bandeau est très sympa.et la lecture de ton blog toujours aussi appréciée. Bon courage à toi 🙂

  5. Cé Créations says:

    Coucou,
    C’est super pour tes marmot/poussin que tu puisses reprendre un congés parental et cette idée de continuer à rédiger sur ce blog est excellente pour garder un lien.
    Mais alors, congés parental veut dire mercredi dispo ! Et peut être que nos garçons seraient ravis de jouer ensemble… on s’organise ça à la rentrée ?
    Sinon ce bandeau est super, moi ce genre de chose ne me va pas du tout et pourtant je trouve ça tellement féminin !
    Bises et bon dimanche

    • mathilde says:

      Avec des lunettes, je trouve que c’est difficile de porter ce genre de chose. Quand je n’ai pas mes lentilles, je ne mets ni bonnet ni bandeau… j’ai froid, mais sinon j’ai l’impression d’être aussi chargée qu’un sapin de Noël!
      Tu as reçu mon sms?

  6. Nanouderoumegoux says:

    Pas de panique , les neurones fonctionnent toujours bien: d’ailleurs c’est toujours un plaisir de lire les aventures de Mathilde, écrites avec humour et sincérité!! Bon courage, il faut juste profiter des moments partagés avec les siens parce qu’ils sont les témoins de l’amour entre vous. Bon dimanche et au plaisir de vous lire.

  7. josie77 says:

    bonjour Mathilde,

    je ne trouve pas cet article nul dans la mesure où je cherchais désespérément à en faire un aussi (le headband) et que je n’arrive pas à trouver d’articles dessus tellement les blogueuses doivent le trouver inutile à poster….
    pour la fatigue intellectuelle, courage, dans quelques mois bébé sera un peu plus autonome et tu pourras commencer à reprendre le cours normal des choses (c’est à dire plus de truc que simplement tétées+ square +dîner); se fixer des articles comme objectifs c’est déjà le début!!! tu devrais passer en revue les projets couture comme tu le faisais avant et te demander les tissus nécessaires, etc….je suis sure que ça te motivera au fur et à mesure. Bisous et profite quand même de tes loulous, le temps passe tellement vite! les miens ont déjà 5 et 7ans!!!

  8. estelle says:

    Chouette bandeau…pas ridicule du tout comme projet, moi en tout cas je les porte beaucoup plus que les bonnets, bon dans le sud aussi on transpire vite dans un bonnet! Et ça fait un classe cache oreille, particulièrement lorsqu’on roule en vélo! Profite, oui de ses merveilleux moments, qui passent si vite..je n’ai qu’une fille qui a 2 ans et 7 mois et si un jour j’ai un deuxième enfant (le papa a 3 autres grandes filles d’un premier mariage, pas sûr qu’il se lance dans un cinquième enfant!!!!!) je referai tout pareil, ne reprendre le travail qu’autour de ses 15 mois, c’était génial pour la première, même si par moment j’avais l’impression de devenir noeud-noeud, allaitement long à la demande, club du premier âge et ludothèque tous les jours, parc…. Faut juste se préserver quelques bulles sans enfants dans la semaine (hors des siestes, un vrai temps à soi, sans se demander s’ils se réveillent ou si c’est le chat de la voisine qui miaule dans la cour)… et les neurones reviennent vite, il y a un lien entre allaitement et perte de la mémoire vive!!! ah ces hormones!!! Merci pour tes articles, ce blog m’a donné envie de vraiment me mettre à coudre et tricoter plus régulièrement, ma puce s’y met aussi, on se fait des jupes 4 mains, un régal, elle commence à commander des projets précis, avec des tissus bien ciblé, un régal de la mettre devant la machine, elle a un petit peu peur du bruit mais commence à prendre plaisir à l’entendre! J’ai adoré ton article sur le partage couture avec ton grand!!!!

    • mathilde says:

      C’est super, ces moments créatifs mère-fille!!
      Malgré mon congé parental, je pense mettre mon poussin à la crèche 2 demi journées par semaine lorsqu’il sera un peu plus âgé : il dort super bien la nuit, mais en journée fait des siestes de 20-30 min max, alors c’est difficile de faire qlq chose de suivi (rien que faire de la soupe ou étendre une lessive, je dois m’y reprendre à 4fois!). Mais je sais bien que ça va vite passer, alors, contrairement à la première fois, je ne m’en désole pas et au contraire, je profite à 100% des moments câlins! 🙂 Et vive le congé parental!!

  9. Marie says:

    Bonjour Mathilde
    Quel plaisir de vous lire . Ne vous inquiétez pas votre sens de l’humour et de l’auto dérision est toujours là. Et si vous vous prenez pour une « grand mère  » je vous rassure cette grand mère là est diablement jolie . La maternité vous va bien même si j’imagine que vos journées sont bien remplies avec deux petits bonhommes. Mais ce temps passe si vite qu’il faut en profiter à fond en appréciant chaque moment . à bientôt de vous lire

  10. Nanie says:

    Bonsoir … moi je le trouve bien joli ce bandeau , pas vu la cicatrice … et d’après ma longue expérience ( 17ans , 12 ans et 8 ans ) …. les neurones reviennent après si ,si !!! 😉 Poursuivez le tricot , chouchoutez vos marmots : la vie reprendra un cour et votre cerveau reprendront un état normal après 😉
    Et vivement le prochain article !

  11. Mademoiselle M. says:

    Mdrrr heureuse que ton cerveau soit ainsi bien empêché de se liquéfier Très joli headband! Tu as bien fait de t’accrocher : le résultat te va très bien. Comme quoi il n’est pas toujours faire compliqué… Belle journée !

  12. Lul says:

    Bravo pour cet effort car, en plus de t’apporter un peu de dignité cérébrale (???), cela m’aura fait beaucoup rire ! J’ai bien ressenti la même chose au même moment de ma vie. Pour couronner le tout (jeu de mot en bonus), je suis à la recherche d’un patron de head-band (comment ça, ça peut s’inventer ?) et ta version va faire partie des finalistes je pense !
    Alors merci et amitiés virtuelles.

  13. kiki34 says:

    J’envie à mort toutes celles qui peuvent porter des bandeaux, moi je cumule: lunettes, arrière de tête plat, coupe au carré cheveux raides 😀 Autant dire rien ne tient!
    Pour ce qui est des neurones, on m’avait dit que ça se reconnectait facilement quand on re-rentre dans la vie » active » métro, boulot. Parce que la vie avec les enfants c’est pas actif??!!!
    PS: le csf j’ai kiffé grave!! Merci encore.

    • mathilde says:

      Maaais non, la vie de maman c’est juste rester plantée sur son canapée à faire risette à d’adorables bambins qui sont toujours sages, tandis que les petits lutins font le ménage, le repassage et la cuisine! Quoi? Ça se passe pas comme ça chez toi???!!

  14. Clémentine says:

    Quand j’ai vu la notification d’un nouvel article sur ce blog, j’étais super contente ! J’aime beaucoup tes articles, que ce soit sur la couture, le tricot, « la vraie vie » etc. et c’était vraiement une très bonne surprise de voir que tu reprenais l’écriture !
    Je n’ai pas d’enfants moi-même mais plusieurs copines m’avaient parlé de la perte de neurones. Une fois, j’ai eu une conversation avec une jeune maman et d’un coup elle m’a sorti : « ah, ça fait du bien de faire des phrases complètes ! » donc je vois un peu de quoi tu peux parler.
    En tout cas, j’apprécie de te lire, même s’il s’agit d’un simple bandeau 🙂

    • mathilde says:

      C’est pour ça qu’à défaut de pouvoir les faire à l’oral, j’essaie de les faire à l’écrit! Si je cherche mes mots pendant 5minutes, personne ne s’en rend compte! 😉 Merci de tes encouragements! J’ai vraiment envie de continuer à écrire? Il faut juste que je trouve la bonne organisation…

  15. Déborah says:

    Hello Mathilde.
    J’étais même venue à relire tes anciens articles! C’est pour dire que tes mots me manquaient. Alors ça me fait bien plaisir de me poser 5 minutes pour prendre le temps de lire ton billet.
    Je crois que chez moi les neurones ne sont toujours pas revenus. 7 ans que ça dure mais je n’échangerai ma place pour rien au monde;-)!!
    Je crois que le principal dans ce petit projet tricot, c’est que ça t’a fait du bien de renouer avec les aiguilles et par la même occasion avec tes lectrices!!
    Merci pour cette petite parenthèse que j’affectionne toujours autant.
    Tu as fait « l’effort » de revenir par ici, il fallait bien que je te laisse un petit mot (comme avant^^).
    Bises

  16. Manowen says:

    Très joli ce headband ! J’aime bien les côtes anglaises, j’ai tricoté des snoods bien moelleux avec ce point 😉 et j’ai adoré l’anecdote du champignon atomique, c’est exactement ça ;D ton pull Charles était bien joli aussi (et j’avais oublié cette coupe de cheveux qui te va hyper bien aussi !! Des bisettes

  17. Astrid says:

    Bonjour,
    Félicitations pour cette belle famille qui s’agrandit !d’ habitude je n’écris pas beaucoup de commentaires mais votre blog m’a donné le goût du tricot! Je m’y suis mise grâce à vos petites anecdotes,vos jolis modèles et les couleurs tellement sympa !!alors merci !pour ma part je suis très contente que vous repreniez vos partages d’aiguilles.Bonne soirée,Astrid

  18. Marie says:

    Et nous de l’autre côté de l’écran (oui bon t’es pas dans mon ordinateur mais on se comprend…hein?), ben on aime te voir avec ton joli nez, ton super body de maman au carré et tes blagues : ))

  19. Mumu du 35 says:

    Quelle joie de pouvoir enfin te relire, tes articles commençaient à sérieusement me manquer .
    Merci encore de nous accorder un peu de ton précieux temps , surtout en ce moment.

  20. Caroline says:

    Aaaah, moi qui espérais que cette incapacité totale à se concentrer sur une conversation et à avoir des choses intéressantes à dire ne se reproduirait pas pour le deuxième (à venir dans 4 mois!)… Que le fait de devoir sortir le premier et m’occuper de lui stimulerait forcément mon cerveau… Quelle déconvenue ! En tout cas, c’est rassurant de savoir que ça arrive aussi aux autres :-). Bon courage pour ces premiers mois, j’ai hâte d’y être !

  21. Mapie says:

    Ca me parait normal de ne pas être au top de sa forme après un accouchement. Et c’est bien de recommencer par de petits ouvrages dans ces cas-là. Merci de votre article.
    Mes cheveux ayant tendance à prendre beaucoup de volume, je n’ose porter de bandeaux, mais le votre est très joli.

  22. Mist says:

    Mais oui il ne faut pas être trop exigeante avec soi-même, c’est crevant un bébé (alors avec un grand en plus, je n’ose imaginer). Et oui, il faut être consciente de son bonheur, mais on a aussi le droit de se plaindre, d’être crevée, de rêver d’avoir plus de 15 minutes devant soi, d’être triste, etc… Ça fait partie du package aussi!
    En tous cas j’aime bien ce petit bandeau, c’est mignon.

  23. Martine says:

    Mais c’est super de te faire un bandeau ! Tu ne vas quand-même pas te lancer à tricoter un manteau en ce moment… 🙂 Au moins, tu as passé un moment pour toi ! Ravie d’avoir de tes nouvelles,mme la perfectionniste et en voyant la dernière photo, j’ai dit tout haut « oh qu’elle est jolie! », regarde, tu verras que c’est vrai ^^! Bises et ne change pas !Passe de bonnes fêtes !

  24. Yuliya Ollivier says:

    Bonjour Mathilde ! Je suis heureuse de te retrouver sur le blog. Tes articles m’ont beaucoup manqué. C’est un head- band très joli et élégant par sa simplicité. Il te va bien. J’en ai tricoté un ce mois ci, toujours pas pour moi mais pour une de mes collègues. Je crois que la fée qui s’est penchée au dessus de mon berceau a dit :  » tu tricoteras toujours pour les autres , jamais pour toi  » . Merci de partager un peu de ton quotidien, ton bonheur est communicatif malgré la fatigue. Je te souhaite de passer de bonnes fêtes !

  25. Meugleu says:

    Quelles fautes ? Quelles tournures étranges ? Que nenni ! Ta prose est toujours aussi agréable à lire.
    Après la naissance de numérobis je n’ai rien écrit pendant… euh… un an ? (tu l’avais peut-être remarqué 🙂 et en fait ça me manque.
    Même si mon cerveau et mon blog est en mode « mamanmamanmamanmaman » ça fait du bien d’avoir un endroit pour soi.
    Très belle fin d’année en famille et je te souhaite plein de belles choses pour l’année qui va commencer.

  26. marina says:

    Bonjour,
    superbe bandeau, je sais mon commentaire arrive tard. Les premiers mois avec ma puce j’était pareil et pour savoir quel sein elle avait tété, j’avais acheté un bracelet élastique en ambre que je changeait de poignée à chaque tétée.
    marina

  27. cécile says:

    J’ai ri à la lecture de cet article tellement vrai ! La fuite de neurones des jeunes mères, les sujets de conversations ininterressants … Bravo de vouloir vous consacrer à vos enfants tout en étant consciente qu’il ne faut pas s’y perdre. Je suis maman de 3 enfants, à chaque nouvel arrivant on se dit qu’on est débordée et dès qu’il en manque un on trouve ça tellement facile qu’on se demande comment on a fait pour être autant dans « le jus » !
    Merci pour vos articles sincères et drôles.

Laisser un commentaire